L’ABSTENTION RÉVOLUTIONNAIRE TRIOMPHE

Par  Robert Bibeau  avec  Luc Michel

 

(L’abstention totale, le mépris  affiché par plus de 51%  des français habilités  à voter démontre que la mascarade électorale bourgeoise a fait son temps.  Le prolétariat de France, après celui des  Etats-Unis,  a crier en rejetant les urnes-bidon que la  résistance aux attaques  du grand  capital se  ferait  en usine,  sur les lieux  de travail, et secondairement dans la rue.  Voilà le message  révolutionnaire de ce  cirque électoral français.  Robert Bibeau.  http://www.les7duquebec.com)

**********

 

Voici l’article de Luc Michel.

PCN-INFO/ PREMIER TOUR DES LEGISLATIVES FRANCAISES : MACRON GAGNE
SON PARI ELECTORAL ET ECRASE LES VIEUX PARTIS. LE FN S’EFFONDRE. MAIS
UN FRANÇAIS SUR DEUX EST SORTI DU SYSTÈME …

Luc MICHEL pour PCN-INFO.  11.06.2017.

* CETTE FOIS ON Y EST. PLUS DE 51% DES FRANÇAIS ONT REFUSE LA GRANDE
COMEDIE ELECTORALE ET LE SYSTÈME.
* MACRON AURA UNE MAJORITE ABSOLUE. CE N’EST PLUS UNE VICTOIRE MAIS UNE RAFFLE.
* LE FN A 14%, EN CRISE ET SANS PERSPECTIVES, S’EFFONDRE. DEFAITE
PERSONNELLE DES LE PEN (QUI SE REVAIT EN CHEF DE L’OPPOSITION) ET
PHILIPPOT.
A GAUCHE, LE PS EST LAMINE ET MELENCHON NE PERCE PAS.
SANS LEADER, LA DROITE LR-UDI SE MAINTIENT POURTANT …

Selon de premières estimations publiées par Ipsos-Sopra Steria pour
France Télévisions et Radio France (que les résultats qui tombent
confirment tous), la République en Marche/MoDem, le mouvement du
président de la République Emmanuel Macron, arriverait largement en
tête du premier tour des élections législatives françaises. Elle
obtiendrait ainsi 32,2% des voix, devant Les Républicains (21,5%), le
Front national (qui s’effondre à 14%), La France insoumise (qui ne
perce pas à 11%) et le Parti socialiste (10,2%, laminé il était
majoritaire dans l’assemblée sortante). Suivraient le Parti communiste
avec 3% des voix (une lente agonie pour un parti qui en 1981 était le
premier parti de gauche, vampirisé par Mitterand et son « Union de la
Gauche » ; agonie reportée par l’union défunte avec Mélenchon dans le
défunt « Front de Gauche »). Europe Ecologie-Les Verts (3%, là aussi
l’agonie des Vert-kakis pris dans la double tenaille de Macron – qui a
déjà absorbé la fraction opportuniste – et de Mélenchon) et Debout la
France (1%, Dupont-Aignan paye son alliance éphémère avec le FN,
l’aventure est finie).

Attention, il faudra attendre le second tour pour les résultats en
siège. Voici cependant des estimations sérieuses (en sachant qu’il y
aura peu de ces fameuses « triangulaires » que la presse annonçait) :
– En termes de sièges, La République en Marche/MoDem décrocherait de
390 à 430 sièges.
– Les Républicains/UDI/Divers droite en obtiendraient de 85 à 125 (et
ce seront eux « l’opposition » et pas le FN, grenouille néofasciste
qui se rêvait plus grosse que le bœuf de droite) ;
– Le Parti socialiste/PRG/EELV/divers gauche (de 20 à 35 sièges,
empêchera donc une percée de Mélenchon, pour qui s’est une très
mauvaise surprise) ;
– La France insoumise/PCF (de 11 à 21 sièges, trop peu pour conduire
l’Opposition) …

… L’ECHEC DU FN MARQUE LA FAILLITE DU LEPENISME

Le Front national est en échec total : échec à la fois du parti et
échec personnel de la ligne Philippot-Le Pen, de 2 à 5 sièges, on lui
en promettait 13 à 20h (même çà s’est effondré dès 21h).
Le Pen dans son fief est à 45% et peut encore espérer, Philippot dans
sa circonscription est à 21% et n’a aucun espoir sérieux). N’ayant
plus d’utilité pour le Système (le FN au 2e tour était la condition du
scénario Macron), le Lepenisme a été ramené à ce qu’il représente
vraiment. C’estr surtout l’échec des ténors du parti.Le secrétaire
général du FN, Nicolas Bay, est éliminé dès le premier tour de cette
élection (Dans la 6e circonscription de Seine-Maritime), Gilbert
Collard, Louis Aliot et Florian Philippot en difficulté.

L’ABSTENTION EST-CE SOIR LE PREMIER PARTI DE FRANCE !

L’abstention, elle, s‘affine à près de 52%, un record !
Et relativise ces résultats en réduisant drastiquement à la fois la
légitimité de la « majorité » de Macron (largement minoritaire dans le
pays) et celles des partis d’opposition qui ont survécu.
Le taux de participation final avait été de 57,22% au premier tour des
législatives de 2012, et de 77,77% à celui de la présidentielle.
L’effondrement révèle que « l’illusion Macron » se dissipe déjà …
Une candidate de Mélechon – bon petit caniche du Système – osait dire
ce soir sur LCI que « l’abstention était une attaque contre la
démocratie » (sic). Confondant l’escroquerie parlementariste
petite-bourgeoise avec la démocratie véritable. C’est tout ce qui
sépare le grand Robespierre de Mélenchon-le-petit. Ce système a
échoué, c’est une démocratie confisquée par l’oligarchie (à part la
Iere République de 1792, celle de Robespierre précisément, et la
Seconde Commune de Paris de 1871, avec leur part de Démocratie
directe), dont fait partie le particrate et dignitaire maçonnique
Mélenchon.

L’HERITAGE DE HOLLANDE : LA DEBACLE DU PS

Lors de ces élections législatives, les regards sont bien évidemment
tournés vers le PS qui possédait auparavant 49% des sièges à
l’Assemblée nationale. 3En 2017, l’ampleur de la casse risque d’être
conséquente » dit avec raison l’AFP. Les estimations les créditent de
10%. Le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, a
regretté un « recul sans précédent de la gauche et notamment du PS ».
« Le tourbillon était trop puissant et les deux scrutins trop
rapprochés » pour inverser la tendance de l’élection présidentielle.
Benoît Hamon (mis en avant par Hollande aux primaires de la Gauche …
pour faire gagner Macron) avait prédit une « tôle historique pour le
PS ».

L’attention sera néanmoins portée aux grandes figures du parti
socialiste parmi lesquelles on sait déjà que sont éliminés dès le
premier tour :
– Patrick Mennucci (« Mélenchon m’a tuer »), grande figure du PS et
patron du Midi, était opposé à Jean-Luc Mélenchon dans la 4ème
circonscription des Bouches-du-Rhône. Il a annoncé avoir été éliminé
dès le premier tour.
– Matthias Fekl, l’éphémère mais quand même ministre de l’Intérieur a
été éliminé dès le premier tour (17%) dans le Lot-et-Garonne.
– Aurélie Filippetti, ancienne ministre de la Culture et compagne de
Arnaud Montebourg (le couple infernal est surnommé « Bonnie & Clyde
»), est éliminée dès le premier tour (11,8%) en Moselle.
– Jean-Christophe Cambadélis (ex-trotskiste, spin-doctor et âme damnée
du PS), qui était face à Mounir Mahjoubi (REM), le secrétaire d’Etat
du numérique du gouvernement Macron, ne passe pas le premier tour dans
la 16ème circonscription de Paris alors qu’il était élu depuis 20 ans.

Photo : les deux France. Celle qui vote Macron. Et celle, majoritaire,
qui a choisi l’abstention !

LUC MICHEL/ PCN-INFO
_____________________________

ALLEZ LIKER LES PAGES MEDIAS DU PCN :
* PCN-SPO (Service de Presse du PCN)
https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office/
* PCN-TV (Télévision communautaire du PCN)
https://www.facebook.com/PCN.NCP.TV/

avatar

Robert Bibeau

Robert Bibeau est journaliste, spécialiste en économie politique marxiste et militant prolétaire depuis 40 années.

Une pensée sur “L’ABSTENTION RÉVOLUTIONNAIRE TRIOMPHE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *