L’Algérie qui espère et la France qui vocifère

 

Entre la première qui fait face et la seconde qui tourne le dos à la mer, il y a un rapprochement à faire entre ces deux nations en colère : entre l’Algérie de demain et la France d’hier.

Au nouveau visage du monde, aucune des deux n’adhère. Aux mondialisations immondes, aucune des deux n’obtempère. Elles en ont assez de s’entendre dire que l’amertume est amère ! Elles ont fini par cesser de prendre cette lourdeur à la légère. Leur problème, c’est le système. Le système du monde qui s’avère et ne peut s’avérer que délétère. Et même s’il s’impose, elles s’y opposent de toutes leurs forces parce que le système ne repose que sur la matière. On s’y croit libre et partout on est dans les fers à égrener les travaux et les jours qui font de la vie, un enfer.

Contrairement à ce que l’on rapporte, les exigences de ces deux états profonds ne sont pas du tout terre à terre. Gilets jaunes et gilets jeunes ont déclaré la guerre à toute injustifiable misère, à toutes les absurdes galères, à toutes les fausses bonnes manières des politiques qui leur pompent l’air !

Leur objectif est clair : rendre l’air plus respirable et le paradis perdu moins regrettable. Redonner un sens au sens pour avoir accès à un ciel plus ouvert, plus dégagé et moins austère.

Les deux peuples sont plus que jamais engagés à déconstruire leur passé pour reconstruire leur avenir. De remonter leur pente sans prendre la tangente. Pour les deux, il ne peut y avoir d’horizon sans verticale, de réalité sans idéal, de bien sans volonté de s’affranchir du mal. Car les nouvelles générations supportent mal toutes les vieilles corruptions, les vieilles addictions, les vieilles exploitations de l’homme par l’homme.

Pas besoin d’attendre le jeudi, le vendredi ou le samedi pour apprendre que ces deux pays n’attendent point de réponse des plus hautes instances. Ils ont la réponse : Déterminer eux-mêmes leurs propres existences. C’est une question de fierté voire d’intégrité, voire d’identité animale avant d’être nationale.

Pour l’Algérie ce sont les berbères qui opèrent en silence et pour la France, ce sont de vrais révolutionnaires qui cherchent à s’emparer de la foudre, de l’éclair et du tonnerre pour mettre un terme à la philosophie de la misère.

 

https://www.lejournaldepersonne.com/2019/04/lalgerie-qui-espere/

 

Pour le projet de livre Les Mille et une Vies : https://livre.lejournaldepersonne.com

 

Pour soutenir l’Artiste du journal de Personne, ses créations, le journal, voir un de ses films, demander le film de votre vie, sur œuvre ou sujet : https://www.lejournaldepersonne.com/soutien-journal-de-personne/

 

avatar

Personne

Le Journal de Personne pratique la scénarisation à fond, pour illustrer une question d'actualité. Son info est une info scénario, son drame: une dramatisation et sa réalité: une réalisation.Vous auriez mauvaise grâce d'assimiler Personne à ses personnages, et ses histoires à des dérapages. L'humour et la dérision y ont toujours fait bon ménage. Le Journal n'est l'otage d'aucun parti, prisonnier d'aucune opinion, dupe d'aucun soupçon. Ni à gauche, ni à droite, mais au cœur de l'événement, il aborde tous les sujets, pose tous les problèmes et relance tous les débats : https://www.lejournaldepersonne.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *