LE CONFLIT SYRIEN: CE QUE NOUS EN DIT LA PRESSE LIBRE

 

Par les temps qui courent, les nouvelles ne manquent pas au Québec. Le mouvement étudiant poursuit, depuis près de trois mois, sa lutte contre l’augmentation des frais de scolarité. À ce jour, il a su résister aux multiples efforts déployés par le gouvernement et la presse pour le démobiliser et le diviser. L’usage de la force policière, celui des injonctions sans oublier les prises de position des analystes, des commentateurs et commentatrices de la presse officielle ne sont pas parvenus à éteindre la flamme de ce mouvement. La vieille consigne « diviser pour régner » est toujours à l’oeuvre. 

Il y a quelque chose de bien particulier qui attire mon attention. Pendant que nos médias y vont à pleine page contre le mouvement étudiant et se font les promoteurs d’une intervention autoritaire du gouvernement pour mettre fin à ces manifestations, souvent présentées comme des manifestations anarchistes, ils se révèlent solidaires et complices, sur leurs pages internationales, des groupes de l’opposition armée syrienne qui font exploser des bombes, tuent d’innocentes victimes et s’attaquent aux institutions gouvernementales. Leurs sources d’information sont rarement remises en question alors qu’elles sont souvent parties intégrantes des forces de l’opposition.

Pour ceux et celles qui l’ignoreraient, le président actuel Bashar Al-Assad a été confirmé, en juillet 2000, comme président de la Syrie par un référendum national auquel a participé la grande majorité des Syriens. Il a donc une légitimité démocratique. De plus, en février dernier, un projet de nouvelle constitution a été soumis au peuple qui l’a accepté avec une forte majorité. Tout récemment, le 7 mai dernier, des élections législatives ont permis à 9 partis politiques de faire leur entrée au Parlement. En Syrie, existe donc un régime de droit, si imparfait soit-il, qui doit être respecté. La presse qui n’est pas soumise aux diktats de l’Occident nous livre une version des faits qui ne se retrouve pas dans nos journaux et encore moins sous la plume de nos éditorialistes et analystes. Cette fin de semaine-ci,plus de 100 personnes, d’innocentes victimes, au nombre desquelles de nombreux enfants, ont été tuées, massacrée. Selon nos médias et les sources qui les alimentent ce serait le gouvernement lui-même qui aurait commis ces crimes, ce que dément, évidemment, le gouvernement qui a ordonné une enquête indépendante pour que lumière soit faite.

Ce qui s’est passé en Libye nous en a appris beaucoup sur les mises en scène servant à conditionner l’opinion publique internationale. La Syrie n’y échappe pas. Voici un très bon article sur les derniers évènements : Carnage à Houla: entre vérité et arnaque. Le président de la mission de paix des Nations Unies, Kofi Annan, à son arrivée à Damas, a rencontré le Président et a fait un appel à toutes les parties qui ont des armes à les abandonner.  Sa requête ne s’adresse pas uniquement aux forces gouvernementales qui ont toujours la responsabilité d’assurer la sécurité des citoyens, mais aussi aux forces armées d’oppositions et aux terroristes qui sèment terreur et désolation dans le pays. Encore faudrait-il que son appel arrive aux pays qui alimentent en armes et en propagande les insurgés. Plusieurs membres du Conseil de sécurité en font partie.

En supplément, quelques articles dont nos médias officiels ne nous parlent pas. 

  1.     Gregorios III : « une dictature de la presse sur la crise syrienne »  
  2.    Sheik Imran Hosein considère les opposants au régime syrien de Bachar el-Assad comme des terroristes payés    
  3.  [youtube http://www.youtube.com/watch?v=y4tSVn35iTo&w=420&h=315]   
  4.     Une situation bien plus nuancée que celle présentée en Occident  
  5.      Historien: Le peuple syrien est à la merci d’escadrons de la mort soutenus par l’OTAN
  6.      La « touche » AFP : hypocrisie & désinformation 
  7.      Les facteurs géopolitiques de la guerre impérialiste contre la Syrie 
  8.      Vastes exercices militaires US à la frontière jordano-syrienne (12 mille soldats issus de 17 pays) sous la direction d’un       général de l’armée états-unienne) 
  9. Damas vue par une Tunisienne
  10. Témoignage d,un religieux français
  11. Camp d’entraînement au Kosovo pour des terroristes syriens

Qu’en pensent Harper, Charest, Obama, nos éditorialistes et nos fameux analystes à la radio et à la télévision et tous les autres ? Que pensent-ils du respect du droit international et de la loi en Syrie? Que disent-ils de ces terroristes que financent nos plus proches alliés?

La vérité, c’est que le droit et la loi leur importent peu. Ce qui compte, ce sont les intérêts pour lesquels ils oeuvrent. Le double langage et la double morale font partie des moeurs politiques et éditorialistes de nos sociétés occidentales. En prendre conscience est déjà faire un grand pas en avant.

 

Oscar Fortin

Québec, 29 mai 2012

http://humanisme.blogspot.com

avatar

Oscar Fortin

Libre penseur intéressé par tout ce qui interpelle l'humain dans ses valeurs sociales, politiques, économiques et religieuses. Bien que disposant d'une formation en Science Politique (maîtrise) ainsi qu'en Théologie (maîtrise), je demeure avant tout à l'écoute des évènements et de ce qu'ils m'inspirent.

13 pensées sur “LE CONFLIT SYRIEN: CE QUE NOUS EN DIT LA PRESSE LIBRE

  • avatar
    29 mai 2012 à 5 05 23 05235
    Permalink

    il est certain ,que ce sont des insurgés ,mercenaires infiltrés armés ,par le Qatar Arabie Saoudite ,mais par notre complicité ,nous commanditons ces barbares ,J’écris très souvent que ce ne sont pas les dijiades les plus dangereux ,eux vont aider quitte à mourir avec leurs frères ,arabes ,
    Mais ,ce que les Peuples Européens n’ont pas conscience ,ceux qui nous gouvernent depuis 1968 nous imposent d’accueillir beaucoup d’islamistes ,qui nous imposent des Mosquées ,des repas halal ,des rayons dans les commerces Halal ,les prières partout Et ceux là sont manipulés par ces crapules qui font massacrer le peuple Libyen ,le peuple Syrien ,demain ce sera nous ,c’est très grave ,J’aime beaucoup ces peuples Irakien Syrien Palestinien des peuples courageux qui ne comprennent pas notre conduite d’accepter de nous abaisser,ils paient très cher leur fierté ,car ils n’apprécient pas ceux qui sont en Europe toujours à exiger leur coutume fausse ,les prières dans les rues sur un sol souillé est caduc ,ext ,,que l’on ferme les yeux ,pour ne pas voir ,
    Tous ces Musulmans que je vois jouer à des jeux de société dans leur salon de thé ,sans un seul africain ,ni français croyez-vous qu’ils nous respecteront le jour où ces Qataristes leur exigeront de nous massacrer
    Il ne faut pas compter sur notre Président Hollande ,curieusement ,son Ami Henri de Castries a été nommé Président des Bildeberg ,cela prouve que tous les Présidents sont Nommés élus pas par les Peuples mais par le NEWS nouvel ordre mondial
    ,,bravo à ces jeunes Canadiens ,ils savent qu’avec des Diplômes payé avec des crédits se retrouveront au chômage ,et des dettes à rembourser ,tous nous devrions faire comme les Islandais
    Fini de se laisser marcher sur les pieds

    Répondre
  • avatar
    29 mai 2012 à 8 08 06 05065
    Permalink

    La visibilité des crises est tellement, mais tellement, déterminée par les priorités occidentales sur lesdites crises… Je serais bien curieux que la ci-devant « presse libre » nous raconte un petit peu ce qui se passe vraiment dans les pays suivants: Ouganda, Rwanda, Burundi, Congo (Kinshasa), Zimbabwe, Namibie, Angola, et Tchad. C’est que les morts se comptent en millions (Je répète: millions) par là et on n’en parle jamais.

    Répondre
  • avatar
    29 mai 2012 à 9 09 14 05145
    Permalink

    @Paul Laurendeau: je pense que le meilleur pour savoir ce qui s’écrit sur tel ou tel pays est de faire une brève recherche sur Google, Yahoo et d’autres moteurs de recherche. Vous serez sans doute surpris d’y retrouver des interventions qui interpellent. L’information alternative n’est pas une organisation dédiée à publier des articles sur divers sujets et divers pays. Elle est la résultantes de personnes qui par leur seule initiative écrivent et interpellent l’opinion des peuples sur des problèmes qui les préoccupent. Par exemple vous pouvez très bien écrire sur les pays que vous nous mentionnez et devenir ainsi une source de référence pour plusieurs, selon la consistance de vos interventions.

    Merci pour votre commentaire.

    Répondre
  • avatar
    29 mai 2012 à 22 10 54 05545
    Permalink

    Les canailles blessent et tuent pour des parcelles de soleil et toute cette puanteur arrive à dormir la nuit. L’humain fait ce qu’il sait faire le mieux: détruire, mentir, voler.

    L’insensibilité est à l’honneur. Elle est en harmonie avec le pouvoir.

    Ici, on a qu’à extrapoler Victoriaville dans un contexte social d’insatisfaction générale et on peut se faire une idée de ce qui nous attend en terme de barbarie. Un mois n’a pas suffi pour que ceux qui ont organisé puis ordonné cette autre forme de boucherie reconnaissent qu’ils ont porté de graves atteintes en employant une force excessive, cherchant à blesser, blessant, donc pouvant tuer, franchissant toutes les frontières du civisme et de la démocratie. Nous ne valons guère plus aux yeux du pouvoir dominant et nous ne sommes surtout pas à l’abri. Plus le Québec se privatisera aux mains étrangères, moins nous le serons d’ailleurs. En n’importe quelle langue, celle commune à tous est l’argent.

    Je me souviens.

    Répondre
  • Ping : LE CONFLIT SYRIEN: CE QUE NOUS EN DIT LA PRESSE LIBRE | CentPapiers

  • avatar
    30 mai 2012 à 23 11 19 05195
    Permalink

    Je pense que les islamistes opèrent comme en Iran, en réalisant eux-mêmes des massacres des plus barbares, ou en les laissant faire, afin de les mettre sur le dos du pouvoir en place afin de destabiliser celui-ci aux yeux de l’Occident.
    C’est ainsi que Ayatollah Komeini a été hébergé grâcieusement par la France jusqu’à ce qu’il prenne le pouvoir sur le Shah pour instaurer la république islamique. On voit ce qu’il en est aujourd’hui. Du temps du Shah, les femmes s’habillaient à l’européenne et allaient à l’université. Aujourd’hui, elles sont voilées jusqu’aux yeux et doivent respecter la loi islamique sous peine de mort ou d’emprisonnement à vie. Même les occidentales ne sont pas à l’abri. Alors, tant que les arabes seront assez cons pour accepter le dictat religieux, je dirai que ce sont des médiocres qui ne valent pas le pain qu’ils nous pîquent dans nos propres pays. Malheureusement, l’occident est devenu très faible par ses propres conneries, à force de diluer ses pouvoirs et de les laisser entre les mains des crapules capitalistes et mafieuses.

    Ainsi va le monde !

    Répondre
  • avatar
    31 mai 2012 à 5 05 11 05115
    Permalink

    @delpech Votre « je pense » noie dans un océan des faits très concrets, les ramenant tous à des conflits, dus à des islamistes. Ce que vous dites de l’Iran du Shah et de celui d’aujourd’hui est pour le moins fort discutable. Le problème de votre « je pense » ne repose que sur votre « opinion » et ne répond en rien à ce qui se passe en Syrie où l’Occident, nous qui en sommes et non islamiste s’en prend à un régime non islamiste où les diverses confessions religieuses sont admises, dont la chrétienne. Les femmes ne portent pas le voile et la laïcité fait partie de la vie publique.

    Je me demande ce que votre commentaire apporte au débat plus haut soulevé en relation avec le conflit en Syrie.

    Avec tout mon respect

    Répondre
  • avatar
    31 mai 2012 à 5 05 24 05245
    Permalink

    @leon Vous conviendrez avec moi que tous veulent être du coté de l’histoire. Il est normal que ceux qui croient détenir le pouvoir de faire l’histoire pensent être du bon côté. Une chose est certaine, le million de morts en Irak, les centaines de milliers en Afghanistan et les 120 000 tout récents en Libye font déjà partie de leur histoire tout comme leurs auteurs. Je ne pense pas que l’histoire aille dans le sens des tueries et des massacres pas plus que dans celui des prédateurs. L’histoire de ces derniers ira rejoindre les pages sombres de l’histoire de l’humanité. Je préfère être du coté de ce qui fait l’histoire de l’humanité, celle qui comptabilise ce qui rend plus juste, plus vraie, plus solidaire, plus compatissant et plus humain. Aujourd’hui ceux qui croient construire l’histoire le font à travers le mensonge, la tricherie, la manipulation, le vol systématique des richesses des autres comme ce fut le cas tout récemment en Libye, abandonnée sous les ruines de milliers de bombes et dépouillée de son pétrole et de ses milliards de dollars. Dites-moi ce qui en retourne de l’histoire dans ce pays.

    avec tout mon respect

    Répondre
  • avatar
    31 mai 2012 à 22 10 50 05505
    Permalink

    D’ailleurs, l’histoire est écrite par les vainqueurs car les perdants sont bien les Syriens et la Syrie. Qu’on se le dise !

    Répondre
  • avatar
    2 juin 2012 à 6 06 22 06226
    Permalink

    Assad n est pas un president ligitime, pas plus que son pere, a chaque election aussi bien le pere que le fils passe a 99,9%, ca vous dit qq choses ce chiffre?

    Répondre
  • Ping : THOMAS MULCAIR ME RÉPOND | Les 7 du Québec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *