le problème de Jérusalem

 

Dans les contes et légendes arabes, il y a un personnage qui a traversé tous les âges, sans voir vieillir son image. On ne sait pas trop s’il est idiot ou s’il est sage, mais nul n’a pu être insensible à ses dérapages… contrôlés qui font voler en éclats tous nos usages…

On va l’appeler Haj même s’il n’a jamais cherché, ni trouvé les moyens de faire son pèlerinage… il en faut du fric… beaucoup de fric… c’est pour ça qu’il ne supporte pas les saoudiens. Il est même favorable à ce qu’on déménage la tombe du prophète et qu’on l’installe à Jérusalem… malgré ses portiques.

 

On raconte que Haj avait une maison. Une maison à laquelle il tenait plus qu’à la prunelle de ses yeux. Il était persuadé que c’est un don de Dieu.

Mais la vie, les finances et les défaillances l’ont poussé à mettre sa maison en vente. Pour lui c’était une tragédie.

Il a réfléchi en se disant qu’un sage est celui qui sait faire l’idiot.

Il l’a proposé à moitié prix. Les repreneurs se bousculaient devant sa porte. Il n’avait plus que l’embarras du choix.

Seulement voilà, cette vente ne peut être conclue qu’à une seule condition : que l’acquéreur lui laisse le droit de rendre une petite visite quotidienne à un clou auquel il tenait par dessus tout…

C’est sacré et il ne saurait le sacrifier à aucun prix.

Ça ne prend que quelques minutes par jour mais pour lui c’est un rituel incontournable.

Le futur acquéreur accepta et signa le contrat… en se disant que ces arabes n’ont aucun sens du commerce. Parce qu’il est fils ou petit fils d’un rabbin autrement dit quelqu’un de bien malin.

Dès le lendemain, Haj frappa à sa porte… pour accomplir sa petite visite… son rite… pareil, le surlendemain… et le sur surlendemain… et le sur sur surlendemain…

« Bonjour mon clou, comment tu vas? » Au revoir et à demain ».

Le nouveau propriétaire n’en pouvait plus. Il ne pouvait prévoir cette tournure de l’histoire : qu’un petit arrangement peut devenir la source du pire dérangement.

Il ne sait plus quoi faire, c’est un véritable calvaire : doit-il violer le contrat et voler son droit à ce demeuré en risquant de passer pour un hors la loi… ou attendre qu’il meurt, tout en risquant de mourir avant ?

 

C’est à peu près l’état actuel d’Israël à Jérusalem.

À moins d’exterminer tous les arabes, Israël aura toujours et chaque jour quelqu’un pour réclamer son droit de visite… jusqu’à ce qu’Israël lui abandonne la  maison… de Dieu… qui n’appartient à Personne.

https://www.lejournaldepersonne.com/2017/07/probleme-de-jerusalem/

Personne est sur un nouveau projet, un nouveau film long métrage est en cours de préparation, pour contribuer à sa réalisation, rendez-vous sur : À l’assaut des salauds : https://www.lejournaldepersonne.com/2017/07/a-lassaut-salauds/

avatar

Personne

Le Journal de Personne pratique la scénarisation à fond, pour illustrer une question d’actualité. Son info est une info scénario, son drame: une dramatisation et sa réalité: une réalisation.Vous auriez mauvaise grâce d’assimiler Personne à ses personnages, et ses histoires à des dérapages. L’humour et la dérision y ont toujours fait bon ménage. Le Journal n’est l’otage d’aucun parti, prisonnier d’aucune opinion, dupe d’aucun soupçon. Ni à gauche, ni à droite, mais au cœur de l’événement, il aborde tous les sujets, pose tous les problèmes et relance tous les débats : https://www.lejournaldepersonne.com

Une pensée sur “le problème de Jérusalem

  • avatar
    27 juillet 2017 à 21 09 41 07417
    Permalink

    Bonjour, bonsoir,
    VÉRITÉS
    Vérité ! Éternel sujet des discordes du monde ! cherchée par les uns, cachée par les autres, aimée passionnément, ou persécutée follement, mais revendiquée toujours par ceux qui ont voulu régner sur la terre, alors qu’aucun d’eux ne la possédait. Et si vous demandez pourquoi elle a ce prestige, on vous dira que c’est parce que tout au fond de l’histoire se trouva un temps où la VÉRITÉ était la base même du pouvoir. Celui qui SAVAIT enseignait et cela lui conférait une puissance sociale, une autorité. C’était l’âge d’or, l’époque bienheureuse où régnait le Droit naturel. Cela dura pendant une longue période de temps, toute la première jeunesse de l’humanité.
    Le mensonge n’a été introduit dans le monde qu’avec l’usurpation et pour la justifier.
    LE MONDE ISRAÉLITE
    L’histoire que nous allons relater maintenant est l’événement le plus extraordinaire qui se soit produit pendant le cours de l’évolution humaine.
    Et ce n’est pas un fait circonscrit dans un temps donné, limité à une période de l’histoire, spécial à un peuple, c’est la conséquence inéluctable du rayonnement d’un cerveau, surgi dans un passé lointain, qui a grandi dans le temps et a eu un retentissement immense dans la vie des générations qui se sont succédé à la surface de notre planète. Les conséquences morales, sociales, religieuses qu’il a eues dans le passé, sont la cause de nos luttes actuelles. Et cela prouve l’inconcevable puissance que contient l’idée, quand un germe jeté dans le monde y est fécondé par la lutte des hommes.
    Nous allons voir un livre, le Sêpher, dont nous ne connaissons plus qu’une partie, mais qui, dans sa rédaction originelle, ne devait pas dépasser l’importance d’un in-8° moderne de 150 à 200 pages, arriver à une fortune si extraordinaire que la moitié de l’humanité connaît aujourd’hui l’existence de cet ouvrage séculaire par la version grecque qui en a été faite et qu’on a appelée la Bible.
    D’où vient le succès de ce livre ? Quelle fut la cause du grand mouvement qu’il suscita ? Comment les idées déposées en ces pages ont-elles soulevé tant de discussions, fait naître des passions si diverses ? Pourquoi ont-elles traversé les âges, pénétré en tant de pays, régi tant de peuples, servi de bases aux religions les plus répandues, en même temps que ces mêmes idées, dans leur forme première, étaient soigneusement cachées dans le symbolisme des sociétés secrètes ?
    C’est ce que nous allons étudier.
    Nous allons soulever le voile des antiques Mystères, créer une exégèse nouvelle (mais sûre), effrayer les timorés ! Peut-être, provoquer la négation des sceptiques ! Sûrement, soulever des colères en même temps que des enthousiasmes ! Sans doute, mais qu’importe ? L’erreur a trop longtemps duré, l’heure est venue de tout dire, et nous sommes assurées d’intéresser, dans tous les cas, le public intelligent qui, sans se mêler aux luttes religieuses, regarde en curieux les choses qui passent.

    Cordialement.
    https://livresdefemmeslivresdeverites.blogspot.fr/2017/07/histoire-des-israelites.html

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *