Le terrorisme expliqué à mon fils

 

Qu’est-ce qu’un terroriste ?

Quelqu’un qui sème la terreur.

Il fait peur parce qu’il n’a pas peur

Il se croit fort, le plus fort

Parce qu’il ne craint pas la mort

Et lorsqu’il tue au nom des siens

C’est parce qu’il est persuadé que son bien à lui est le seul bien

Que son combat a plus de poids

Et son espérance plus de consistance.

 

Il est malin… il est mauvais… il est méchant

Mais il est surtout conséquent

En choisissant de mourir avec ses victimes

Il n’offre aucune prise

C’est pour cette raison qu’il terrorise

Pour bien le cerner, on va approfondir un peu l’analyse sans se faire peur.

Parce que la peur de la peur paralyse…

 

Je vais m’autoriser une petite tautologie en disant que le terroriste terrorise pour deux raisons :

– parce qu’il procède toujours par surprise… à l’image de la mort avec laquelle tout diable pactise.

– et parce qu’il a une prise sur nous. Celle que nous lui fournissons

nous-mêmes.

Ce sont nos points faibles qui confortent sa maitrise.

Et c’est avec nos défauts qu’il aiguise son couteau.

 

Il peut frapper à tout moment et à n’importe quelle porte.

Et s’il ne perd que très rarement

C’est parce qu’il n’a rien à perdre…

Soit parce qu’il a déjà tout perdu

Soit parce qu’il cherche ailleurs son Salut

C’est redoutable, n’est-ce pas ?

Mais ce n’est pas une raison pour le redouter

Et pour ne pas le redouter

Ce n’est pas des autres qu’il faut douter

Mais de nous-mêmes.

Nous ne faisons pas ce qu’il faut pour le buter.

Et plus nous nous divisons

Et plus nous lui donnons d’occasions pour régner sur les âmes fragiles et imprégner les sujets morbides ou débiles.

 

L’état d’urgence n’a aucun sens

Et si urgence il y a … il faut commencer par changer d’état…

Par transformer, que dis-je ?

Bouleverser notre état actuel qui souffre de trois maladies réelles :

– l’impuissance

– la dépendance

– et la contingence.

 

Pour l’expliquer clairement et brièvement

 

– nous sommes impuissants et nous serons impuissants tant que nous croirons qu’un peu plus de puissance peut mettre un terme à la nuisance.

Erreur : il ne faut pas chercher à être plus fort que l’ennemi, mais plus malin que lui. Ce n’est pas la puissance qui nous fait défaut mais l’intelligence : « intelligere » pour bien le digérer.

 

– notre dépendance fait que nous avons et nous aurons toujours un coup de retard sur lui.

Il faut changer nos yeux pour voir que ses frappes sont aveugles.

Nous sommes tenus ou retenus par une règle fixée par un droit qui ne s’applique pas à ce genre de rapport de force.

 

Enfin, notre contingence à retrouver pour signifier à tous nos dirigeants, que les choses peuvent être autrement…

Il suffit de changer de mode de gouvernement. De gouvernance… de conscience politique et non religieuse.

 

Appuyons tous sur veille !

 

Ah j’ai failli oublier l’essentiel !!

Sais-tu comment on appelle la petite bavure qui vient de frapper les tous petits en Syrie ?

Du terrorisme d’état contre lequel je n’ai vu personne manifester dans la rue.

http://www.lejournaldepersonne.com/2016/07/terrorisme-explique-a-fils/

 

Campagne de soutien du film de Personne Le procès d’un procès sur Nietzsche : http://www.lejournaldepersonne.com/campagne-de-soutien-film-proces-dun-proces/

avatar

Personne

Le Journal de Personne pratique la scénarisation à fond, pour illustrer une question d'actualité. Son info est une info scénario, son drame: une dramatisation et sa réalité: une réalisation.Vous auriez mauvaise grâce d'assimiler Personne à ses personnages, et ses histoires à des dérapages. L'humour et la dérision y ont toujours fait bon ménage. Le Journal n'est l'otage d'aucun parti, prisonnier d'aucune opinion, dupe d'aucun soupçon. Ni à gauche, ni à droite, mais au cœur de l'événement, il aborde tous les sujets, pose tous les problèmes et relance tous les débats : https://www.lejournaldepersonne.com

Une pensée sur “Le terrorisme expliqué à mon fils

  • avatar
    19 avril 2017 à 14 02 55 04554
    Permalink

    Le terrorisme? un mot qui n’est plus une chimère ni inconnu des plus ignorants;
    Il s’est glissé dans notre vocabulaire quotidien et à notre grand désarroi;
    Tuer des personnes sans défense est une infamie;
    Ces gens ignorent la sacralité de la vie humaine ;
    Ils agissent sans mesurer la gravité de leurs actes;
    Je suis sidérée de voir une famille entière disloquée à cause des massacres inhumains et des tirs non ciblés exercés par des prétendus défenseurs de la paix;
    L’aveuglement des Etats dits puissants face à ces attitudes ignobles nous laisse dans l’expectative;
    Semer la terreur au nom d’une Religion est une méconnaissance de la valeur hautement symbolique de son enseignement;
    Toute confession aspire à rassembler l’être humain dans un idéal, à assurer son élévation spirituelle et à lui favoriser sa quiétude intérieure;
    S’adosser dans la Religion pour propager des idées extrêmistes ou prendre la glaive comme arme destructrice c’est offenser l’idéologie religieuse;
    un dicton fort intéressant disait ceci: »la paix n’est pas un mot , c’est un comportement »;
    A quoi bon pratiquer tous les jours sa Religion, tenir des conférences ou discours pour la paix, sillonner le Monde avec des concepts pacifiques sans l’intégrer dans nos mœurs;
    Le fanatisme, l’extrêmisme religieux est une tare de notre Société, de l’Humanité mais ce constat n’est pas une raison pour jeter du discrédit dans les confessions;
    Les terroristes ne sont pas à défendre car leurs actes sont intolérables;
    Les terroristes de tout bord(religieux par son intolérance sans toutefois être laxiste car la meilleure arme des Religieux c’est la Prédication; Etatique par la violence gratuite; délinquance par la violation des droits de la personne humaine) sont à bannir et à éradiquer de par le Monde;
    Ces terroristes religieux sont en parfaite ignorance des textes Sacrés;
    Ils se considèrent comme des représentants de Dieu sur Terre alors que chacun est responsable de sa propre personne;
    Ils mettent de côté le droit au repentir et s’insurge contre toute action qui est en contradiction, en déphasage à leur conception du Monde;
    l’Esprit de discernement est une aubaine pour tout être humain mais ceux qui n’ont pas encore atteint ce niveau ne devraient pas souffrir d’ostracisme; au contraire sensibilisons-les, rééduquons -les si possible;
    Arrêtons les injustices , limitons -les pour que tout un chacun puisse vivre dans la quiétude, dans une parfaite harmonie;
    La guerre est le dernier recours d’une Nation, d’un Pays imbus de Justice et de paix sociale;
    Seuls les grands Hommes sont ouverts au dialogue;
    De surcroît, toute guerre ne trouvera une issue heureuse qu’autour d’une table avec ses protagonistes;
    Encore une fois, respectons la dignité humaine dans toute sa profondeur.
    THANK YOU.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *