Légitime violence

PERSONNE :

Nous sommes hélas nombreux à ne plus supporter l’insupportable.
Nombreux à se faire justice parce qu’aucune institution judiciaire ne peut nous épargner les vrais préjudices.
L’injustifiable n’est pas le mal que nous commettons, mais le mal que nous subissons en nourrissant nous-mêmes la bête qui s’apprête à nous dévorer.
L’offense est toujours illégitime, mais la violence peut dans certaines circonstances devenir plus que légitime…
Légitime, la violence de ceux qui n’ont plus de défense, plus de sens, plus de chance.
Légitime, la violence de ceux qui ne peuvent plus tendre l’autre joue.

Pour la simple raison qu’ils n’en ont plus qu’une pour faire face à l’adversité… à la perversité… à l’obscénité…
Doux Jésus, on ne joue plus. On ne s’agenouille plus, on veut rester debout.
Nous n’en sommes plus au stade des indignés, nous avons régressé, avancé d’un pas et reculé de deux, nous sommes humiliés, désormais.
Nous avons bu le calice jusqu’à la lie, nous sommes avilis et nous crevons d’envie de tout casser avant d’être ensevelis… mourir avant d’être enterrés vivants.
Il n’y a pas plus humiliant que d’être perpétuellement humilié… humilié perpétuel, humilié à perpétuité.
C’est mortel pour notre fierté, c’est cruel pour notre dignité.
Ne nous pardonnez pas, parce que nous savons ce que nous faisons : appel à toutes les consciences pour redonner à l’orgueil un sens.
Plus de place pour l’humilité, l’humiliation occupe toute la place.
Plus question de renoncer à l’orgueil. Il est même pour nous question de le renforcer… Soyons orgueilleux !
Car le voyou n’est pas celui qui a déchiré la chemise, mais celui qui l’a volée.

http://www.lejournaldepersonne.com/2015/10/legitime-violence/

photographie de Personne pour La Base

Campagne prévente de tickets, soutien du film de Personne La base : http://www.lejournaldepersonne.com/campagne-de-soutien-du-film-la-base-un-thriller-de-personne-prevente-dacces-et-coproducteur-donateur-jusquau-24-novembre/

avatar

Personne

Le Journal de Personne pratique la scénarisation à fond, pour illustrer une question d’actualité. Son info est une info scénario, son drame: une dramatisation et sa réalité: une réalisation.Vous auriez mauvaise grâce d’assimiler Personne à ses personnages, et ses histoires à des dérapages. L’humour et la dérision y ont toujours fait bon ménage. Le Journal n’est l’otage d’aucun parti, prisonnier d’aucune opinion, dupe d’aucun soupçon. Ni à gauche, ni à droite, mais au cœur de l’événement, il aborde tous les sujets, pose tous les problèmes et relance tous les débats : https://www.lejournaldepersonne.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *