Les enfants de Helmand : nous n’étions pas des terroristes

Par Left Radical of Afghanistan (LRA).   Le   12.02.2017

 

Le 10 février 2017, les avions américains ont lourdement bombardé trois villages dans le Quartier Sangeen de la province de Helmand en Afghanistan qui a tuer 23 civils et en a blesser 30 autres. Parmi les morts et les blessés la majeure partie sont de petits enfants. Dans le village Chinar 14 membres d’une famille et dans Tooghi et Mata Lakra 9 personnes ont été tuées.

 

Haji Mira Jan un Responsable du Conseil Social du quartier de Sangeen a confirmé l’attaque aérienne des forces américaines et le meurtre des civils incluant les enfants. De même, Karim Atal, le Chef de Conseil Provincial d’Helmand, a admis la mort des enfants et des femmes dans ces attaques aériennes américaines. Les bombardements ont non seulement tué et blessés 53 personnes, mais ont aussi détruit complètement les trois villages et les propriétés de la population.

 

Cependant, les officiels Afghans et le Commandant de forces américaines à Helmand ont d’abord nié les pertes humaines civiles et ont dit que tous, incluant les enfants et les femmes, étaient des terroristes! Après deux jours l’administration locale et les États-Unis ont accepté d’enquêter sur les meurtres d’enfants et des femmes dans l’attaque aérienne. .

Ce n’est pas la première fois que le gouvernement afghan et son allié impérialiste commettent des crimes et tuent des civils. D’abord ils nient totalement l’incident et ensuite après deux ou trois mois l’admettent pour mieux le couvrir. Le même cas est survenu avec les civils dans la province de Kundoz au début de novembre 2016 où 33 civils incluant des dizaines d’enfants ont été tués et 27 autres ont été sérieusement blessés et mutilés dans l’attaque aérienne américaine dans le village de Buz Kandari.

.

En octobre 2015, les avions américains des États-Unis ont bombardé l’hôpital de l’ONG  Médecins Sans Frontières dans la province de Kundoz et ont tué 24 patients, 14 employés  locaux et ont blessé 40 visiteurs à l’hôpital. .

Depuis le début de l’occupation de l’Afghanistan par les États-Unis et l’OTAN en 2001, la liste des bombardements et des meurtres de civils par des forces américaines et de L’OTAN en Afghanistan est très longue et terrible. Les EU  et le gouvernement afghan n’ont pas payé d’indemnités aux victimes et ils refusent de le faire ainsi dans la plupart des cas. Observatoire des droits de l’homme (Human Rights Watch) à demander aux États-Unis  de  « fournir des compensations opportunes et adéquates aux victimes d’attaques aériennes » à Kunduz en novembre 2016. Mais le Capitaine Bill Salvin, le directeur d’affaires publiques pour les forces américaines en Afghanistan a déclaré qu’ils ne payeraient pas pour les familles des victimes.

.

Le rapport de l’ONU sur les pertes humaines civiles en Afghanistan le 6 février 2017 enregistre le plus haut niveau au cours des 16 dernières années et l’ONU demande aux partis dans ce conflit d’occupation de protéger la vie des civils et les propriétés civiles au cours des combats. Les forces américaines et le gouvernement afghan ont prouvé comment ils se soucient des droits de l’homme en visant des enfants et des civils innocents dans le quartier Sangeen (Helmand) le 10 février 2017.  Ils trouvent leurs intérêts  dans le fleuve de sang  des enfants afghans.

Gauche Radicale d’Afghanistan (LRA)

le 12 février 2017
(English version of the communicate).

 

The infants of Helmand: we were not terrorists

 

On 10th Feb 2017, US aircrafts heavily bombarded three villages in Sangeen District of Helmand province of Afghanistan that resulted in killing of 23 civilians and injuring 30 others. Among the dead and injured most of them are small children. In Chinar village 14 members of a family and in Tooghi and Mata Lakra 9 persons were killed.

Haji Mira Jan a head of Sangeen district Social Council confirmed the airstrike of US forces and killing of the civilians including the children. Similarly, Karim Atal the Chief of Helmand Provincial Council admitted the heavy causalities of the children and women in US airstrikes. The strikes not only killed and injured 53 persons but also destroyed completely the three villages and properties of the civilians. However, at first the Afghan officials and US forces Commander in Helmand denied the civilian casualties and said that all of them including the infants and women were terrorists!!

After two days the local government and the US admitted to investigate about the murder of children and women in the airstrike. This is not the first time that the Afghan government and its imperialist allies when commit a crime and kill civilians, at first they totally deny the incident and then after two or three months accept it. The same case happened with civilians in Kundoz province in early November 2016 where 33 civilians including tens of children were killed and 27 other were seriously injured and maimed in US airstrike in Buz Kandari village.

In October 2015, the US air forces hit hospital of Doctors Without Border in Kundoz province and killed 24 patients, 14 local staff and injured 40 others in the hospital. Since the beginning of the occupation of Afghanistan by US and NATO in 2001, the list of the bombardments and killing of the civilians by US and Nato forces in Afghanistan is very long and awful. Three years before, the US or Afghan government paid a pity cash to the victims but now they refuse to do so in many cases. Human Rights Watch insisted on US to « provide timely and adequate compensation to victims of airstrikes” in Kunduz in November 2016.

But Capitan Bill Salvin, director of public affairs for US forces in Afghanistan declared that they would not pay for the victims’ families. The UN report on civilian casualties in Afghanistan on 6 February 2017  was recorded as a highest in last 16 years that demanded from in-conflict parties to protect the civilians lives and properties in fighting. But that demand was responded viciously very soon by US new government under Trump. The US forces and the government proved that how much they care about human rights by targeting children and innocent civilians in Sangeen district on Feb10, 2017.

The blind airstrike and heavy military operation by US and Nato always choose their victims from the civilians and children. The US and Nato mission is to kill and destroy Afghans and Afghanistan. They have been seeking their dirty interests in the river of blood of Afghan infant terrorists. They teach the lesson of respecting human rights to Afghan infants and children by blind military operations and shedding their blood.

 

(LRA) 12 February 2017

avatar

Robert Bibeau

Robert Bibeau est journaliste, spécialiste en économie politique marxiste et militant ouvrier depuis 40 années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *