Les trois prophéties

 

Je vous annonce les trois métamorphoses de l’esprit :

Comment l’esprit se métamorphose en chameau ?

Comment le chameau se métamorphose en lion ?

Et enfin comment le lion se métamorphose en enfant ?

 

Première métamorphose : le chameau

Dites-le, qu’est-ce qui est le plus lourd ?

Afin que je le prenne sur moi et que je vous apprenne jusqu’à quel point j’ai les reins solides ?

Et voici que l’esprit s’agenouille pareil au chameau, pour qu’on le charge de tous les biens, de tous les maux, de ce qui est vrai, de ce qui est faux… de ce qui est laid, de ce qui est beau…

Je suis habitué aux plus lourdes charges :

Je peux porter sur mon dos tous vos péchés sans protester,

Rien que pour jouir et me réjouir de mes capacités.

Vous vous dites : mais pourquoi donc, il s’abaisse ?

Pour faire souffrir mon orgueil ? Peut être bien que oui, peut-être bien que non !

Pour faire illusion avec ma folie et tourner toute sagesse en dérision…

Oui, je porte et je supporte tous les fardeaux du monde, en gardant la tête haute.

 

Deuxième métamorphose : le lion

Dans le désert, terrible désert, l’esprit opère sa deuxième métamorphose. Ici il se change en lion.

Il veut conquérir sa liberté et redevenir maître et possesseur de son univers.

Il cherche son maître pour le démettre. Il cherche son Dieu pour l’évincer.

Ce sont ces deux faces là, celles du dragon qu’il veut dompter.

Et que lui dit le grand dragon : tu dois… tu dois

Mais l’esprit du lion dit Non et Non. Je veux tout ce que je veux.

Le combat est donc inévitable.

Entre : le devoir sacré et le vouloir sacrilège…

Le vouloir qui dit non au devoir

Non aux anciennes tables de la Loi

Pour dresser de nouvelles tables pour de nouvelles valeurs.

 

Troisième métamorphose : l’enfant

Et l’esprit du lion devient enfant.

Parce que le Non du lion n’a pas été suffisant pour que l’esprit s’accomplisse.

Il va falloir que l’esprit devienne ou redevienne enfant,

Un premier ou un dernier mouvement, qui dit Oui absolument.

Oui à la vie… mais à l’éternité aussi.

Un Oui sacré : voici l’enfant. Un Oui qui donne un sens au sacré, voilà l’enfant.

Un commencement, oui, un recommencement

Une roue qui tourne sur elle-même…oui… un jeu d’enfant.

Une création pour l’avenir… une création de l’avenir.

Ce n’est plus la liberté qui est visée, mais c’est tout l’être qui est atteint… à travers le devenir.

Deviens celui que tu es… Ainsi parla Zarathoustra.

http://www.lejournaldepersonne.com/2014/01/les-trois-propheties/

 

Campagne de soutien du film de Personne Le procès d’un procès sur Nietzsche : http://www.lejournaldepersonne.com/campagne-de-soutien-film-proces-dun-proces/

avatar

Personne

Le Journal de Personne pratique la scénarisation à fond, pour illustrer une question d’actualité. Son info est une info scénario, son drame: une dramatisation et sa réalité: une réalisation.Vous auriez mauvaise grâce d’assimiler Personne à ses personnages, et ses histoires à des dérapages. L’humour et la dérision y ont toujours fait bon ménage. Le Journal n’est l’otage d’aucun parti, prisonnier d’aucune opinion, dupe d’aucun soupçon. Ni à gauche, ni à droite, mais au cœur de l’événement, il aborde tous les sujets, pose tous les problèmes et relance tous les débats : https://www.lejournaldepersonne.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *