L’État profond

 

Vous avez probablement entendu parler « d’État profond » ?
Dites : oui même si c’est non… pour ne pas passer pour un ignorant.
Qu’est-ce que c’est ?

C’est un état dans l’état qui met les états dans tous leurs états…
C’est profond et ça en dit long sur ce qu’on appelle communément :
Le système qui est à l’origine de tous nos problèmes.

Un état profond n’est pas une impression, ni une expression de conspirationnistes, mais un fond occulte ou occulté qui dirige nos dirigeants, gouverne nos gouvernants et gère nos gestionnaires, secrètement, clandestinement, d’une manière MASQUÉE.

L’État profond, ce serait le pouvoir de derrière qui construit des plafonds de verre, installe des clôtures apparentes et inspire des guerres et des paix à tort et à travers.

L’État profond, ce n’est pas une histoire que je vous raconte, c’est la géographie du monde politique, c’est à dire, la géographie du pouvoir politique, sa cachette ou sa recette.

Sa composition va vous éclairer davantage.
Il est constitué d’ organes, de services et de groupes.
C’est un Léviathan, un monstre horrible que l’on peut cependant imaginer aisément.
Il suffit de l’articuler, de décrire ses articulations pour bien détacher son corps du décor.
Ils sont plusieurs mais c’est leur union qui fait leur force. Leur communion.

Je répète pour les retardataires :
Ce sont des organes financiers : c’est donc de l’argent
Ce sont des services secrets : ce sont donc des agents
Ce sont des groupes de presse ou de pression qui manipulent les gens.
Et le tout par en dessous ou par derrière avec toutes ces forces conjuguées.

Aucun état, aucune organisation, aucune institution ne sont à l’abri de cet empire caché.
Il est le seul à détenir le vrai pouvoir donc les moyens et le mot de la fin !

Deep state, comme on dit outre Atlantique pour désigner « cette main invisible » qui maintient au pouvoir le président de la Syrie, tout en sciant la branche sur laquelle il est assis.
Qui réveille les peuples un peu partout pour les rendormir aussitôt d’un sommeil encore plus dogmatique.
Qui débarrasse les États-Unis de ses anciennes lubies pour les embarrasser avec de nouveaux lobbies.

On n’y comprend plus rien… mais l’État profond a tout compris parce que ses intérêts sont plus importants que nos intérêts.

Il sait qui nous sommes mais nous ne savons pas qui il est.
C’est top secret !

https://www.lejournaldepersonne.com/2017/04/letat-profond/

 

Depuis quelques temps, Personne est sur le projet d’un nouveau film et recherche en ce moment des soutiens, producteurs-donateurs :

« Avant de projeter LE SURHOMME et de le présenter à un festival cet été, nous avons besoin d’atteindre un certain nombre de producteurs-donateurs dont les noms figureront sur le générique et qui avaliseront ce mode de financement après coup… qui incite tous les artistes à prendre des risques en créant.
Pour le moment, nous avons enregistré la contribution de Señor K en tant que producteur-donateur.
Nous fixons la date du 21 juin pour faire la fête sur vos tablettes…

Personne »

Pour soutenir le film long métrage LE SURHOMME, rendez-vous sur : https://www.lejournaldepersonne.com/2017/06/vie-de-lou-nietzsche/

avatar

Personne

Le Journal de Personne pratique la scénarisation à fond, pour illustrer une question d’actualité. Son info est une info scénario, son drame: une dramatisation et sa réalité: une réalisation.Vous auriez mauvaise grâce d’assimiler Personne à ses personnages, et ses histoires à des dérapages. L’humour et la dérision y ont toujours fait bon ménage. Le Journal n’est l’otage d’aucun parti, prisonnier d’aucune opinion, dupe d’aucun soupçon. Ni à gauche, ni à droite, mais au cœur de l’événement, il aborde tous les sujets, pose tous les problèmes et relance tous les débats : https://www.lejournaldepersonne.com

Une pensée sur “L’État profond

  • avatar
    7 juin 2017 à 16 04 38 06386
    Permalink

    Les  »Tas » pro-fonds : Sorrows, Zbiggy Breath’s in ski, An Re-kissing Her. Les Grands panseurs de ce monde de moutons a la pensée médiatisé… a coups de ‘gros titres’ !
    VS
    D’autres zacteurs d’états profonds cardinal, tantôt opposés, tantôt affiliés se cotoyants sur des yatchs privés croisants les paradis fiscaux monothéisés, autant opposé qu’affiliés, selon les besoins du moment, voguant sur une Mer eugénique pollué de socialisme/populisme tout juste bonne a être exploité a l’extrême avant d’en disposer une fois pour toute.

    A quoi ferait donc penser une société qui exigerait une plus grande dépense d’énergie que l’apport nécessaire a l’effort que succiterait cette dépense ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *