L’extrémisme religieux et la liberté d’expression

 

Les quatre conférenciers de l’évènement du collectif 1ndépendance (de gauche à droite et de haut en bas) : Mohammed Patel, Nader Abou Anas, Farid Mounir et Mohammed François.Les quatre conférenciers de l’évènement du collectif Indépendance (de gauche à droite et de haut en bas) : Mohammed Patel, Nader Abou Anas, Farid Mounir et Mohammed François.

Par PhilippeDavid

« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour votre droit de le dire »  -Voltaire

Pour moi, cette citation de Voltaire a toujours été le summum de ce que signifie la liberté d’expression. C’est un droit naturel absolu qui permet à quiconque d’exprimer sa pensée, sans peur de représailles. C’est probablement le meilleur témoin de la liberté d’un pays. Plus cette liberté est attaquée, moins le pays  est libre. Dernièrement, je crois que cette liberté au Québec est de plus en plus mal amochée.

Un exemple plus que pertinent s’est produit la semaine dernière, alors qu’Agnès Maltais, qui est entre autres choses l’actuelle  Ministre de la condition féminine, a envoyé une lettre à son homologue fédéral afin d’interdire l’entrée au Canada de quatre prédicateurs islamistes radicaux qui doivent livrer une conférence au Palais des Congrès de Montréal prochainement. J’ai depuis participé à de nombreux débats sur Facebook à ce sujet et j’ai été surpris de voir plusieurs de mes collègues de droite appuyer la démarche de la ministre et je dois m’insurger contre cette tactique qui consiste à utiliser la force de l’état pour bâillonner ceux qu’on ne veut pas entendre.

Des positions mysogines et rétrogrades

Je ne suis pas un fan des extrémistes religieux.  Loin s’en faut. En fait je les trouve ridicules. Je trouve leur pensée rétrograde et diamétralement opposée à toutes les valeurs qui ont fait du Canada et du Québec des endroits où il fait généralement bon vivre. C’est parce que nous avons embrassé les idées libérales d’égalité devant la loi, de liberté de conscience, d’expression et de religion, de respect de la propriété et des droits humains et de séparation de l’Église et de l’État. Ces idées sont issues tout droit de l’humanisme et du libéralisme classique qui sont le fondement de la civilisation occidentale et qui n’aurait pu se développer que dans une culture judéo-chrétienne. Ces valeurs sont enracinées dans le plus profond de mon être et je ne crois pas être le seul. Je suis donc très offensé par des gens qui cherche à m’imposer une culture qui traite les femmes comme des citoyens de seconde classe et qui exécute les homosexuels et persécute les autres religions, y compris le choix de n’adhérer à aucune religion. Je déteste ceux qui font du prosélytisme. Ça m’irrite au plus haut point. Et je me dis souvent que s’ils ne veulent pas épouser les valeurs sur lesquelles notre pays est fondé, que diable font-ils ici? Ceci dit, comme Voltaire, je me battrai jusqu’à la mort pour qu’ils aient le droit de dire ce qu’ils veulent.

Offenser les gens n’est pas un crime

Si c’était le cas. Il y a longtemps que je purgerais une peine de prison parce que j’ai certainement offensé un grand nombre de personnes dans mes chroniques et si j’ai le droit d’offenser les autres, pourquoi pas eux? Je déteste quand on accuse quelqu’un de « discours haineux ». Je considère que c’est un terme vaseux qui peut être interprété de mille et une façons et qui peut tout aussi bien être retourné contre vous que d’être utilisé contre eux. Essayez de critiquer les islamistes et eux aussi vous accuseront de discours haineux. Les mêmes arguments qui sont utilisés pour empêcher ces quatre prédicateurs d’entrer au Canada, ont été utilisés pour interdire le plus grand pourfendeur de l’islamisme, Geert Wilders et des personnalités de la droite américaine comme Ann Coulter.  Quand on laisse le choix à l’état de décidé quel discours peut être entendu et quel ne le peut pas, ne soyez pas trop surpris si un jour vous êtes vous-même persécuté pour vos idées. Si nous restreignons la liberté d’expression, pour quelque raison que ce soit, même si les intentions sont bonnes, il n’y a plus de liberté d’expression. Il n’en restera plus qu’une illusion. Un pays n’est pas libre si les gens ne peuvent penser comme ils veulent et s’exprimer librement.

Que cherchons-nous à accomplir au juste?

Croyons-nous pouvoir nous protéger de leurs idées en les empêchant de franchir nos frontières ou en les jetant en prison, comme certains me l’ont suggéré? Vous croyez qu’ils ne pourraient pas livrer leur discours par vidéoconférence sur un écran géant s’ils le voulaient. Ils pourraient le faire à partir de n’importe quel point du globe et vous ne pourriez rien faire pour les en empêcher. Quant à l’idée de la prison, vous en feriez simplement des martyrs. Mais pire encore, si le but est de leur enseigner que nos valeurs sont meilleures que les leurs et qu’ils devraient plutôt les accepter, c’est plutôt raté. Comment allez-vous les convaincre d’embrasser des valeurs que vous reniez? Comment allez-vous leur enseigner la tolérance en étant vous-mêmes intolérants. Si vous voulez défendre vos valeurs et vos principes, encore faut-il que vous les respectiez. Vous ne pouvez pas vous permettre de les compromettre.

Diversion 101

Que cherche à accomplir Agnès Maltais et le PQ selon vous? Pourquoi Agnès Maltais a-t-elle demandé l’assistance du fédéral alors qu’elle aurait pu agir dans sa propre juridiction en interdisant la conférence au Palais des Congrès, qui est un édifice public après tout? Était-ce peut-être parce qu’elle compte sur le fait que les conservateurs risquent fort de ne pas donner suite à sa demande liberticide? Est-ce aussi parce que cet évènement est aussi un parfait préliminaire à l’introduction de la fameuse Charte des valeurs québécoises? N’est-ce pas qu’un autre psychodrame identitaire serait une merveilleuse diversion pour faire oublier aux québécois la façon totalement inepte que le PQ a géré notre économie jusqu’ici et que nous avons perdu 38 000 emplois juste le mois dernier? Chose certaine, ça a fonctionné!

Gagner les cœurs et les esprits

Dans la bataille contre l’extrémisme religieux, la répression n’a jamais été la solution. Il faut gagner les cœurs et les esprits par la force des idées.  Nos valeurs ont fait de notre société une société juste qui protège le faible et valorise la vie. Il n’appartient qu’à nous de démontrer que notre voie est la meilleure et nous ne pouvons faire ça en reniant nos principes fondamentaux.  Montrez-leur que grâce à ces principes, vous êtes libres, alors qu’eux sont esclaves. Plutôt que d’interdire le voile, montrer leur que c’est mieux d’avoir la liberté de ne pas le porter. Plutôt que de les empêcher d’entrer, montrez-leur plutôt que vous êtes prêts à défendre vos propres convictions et affronter les leurs.  C’est ce qu’on fait dans un pays libre.

 

Ecrit par : Philippe David le 29 août 2013.le 28 août 2013.

WordPress:

J’aime chargement…

 

4 pensées sur “L’extrémisme religieux et la liberté d’expression

  • avatar
    10 septembre 2013 à 7 07 20 09209
    Permalink

    David, tu devrais écrire un texte pour défendre le droit de parole de ceux qui sont accusés d’antisémitisme et dont on a interdit le droit de parole sinon tu prouvera que tu n’es pas sincère et que tu es qu’un sophiste hypocrite.

    Répondre
  • avatar
    10 septembre 2013 à 9 09 10 09109
    Permalink

    Entièrement d’accord avec vous. C’est à la mesure du respect de cette même liberté d’expression sous toutes ses formes, que nous pouvons mesurer si un pays est démocratique ou s’il ne l’est pas. À ce niveau, le Canada, pas seulement le Québec, commence à glisser vers la dictature déguisée, de même que le sont les USA.

    Répondre
    • avatar
      11 septembre 2013 à 4 04 57 09579
      Permalink

      Dires n’importe quoi n’est pas une expression de la liberté mais de l’ignorance crasse qui est autant présente chez la bourgeoisie que chez la classe populaire. La tyrannie montante de notre ploutocratie n’est qu’un produit de notre haute bourgeoisie canadienne.

      Répondre
  • Ping :Manifestation de la passion religieuse ! | Les 7 du Québec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *