L’amalgame malhonnête entre la Golden Dawn et l’Aube Dorée politique

lever-du-jour-213x300

CHARLES TREMBLAY :

(Ceci est une reprise de l’article de dimanche dernier suite à un problème-technique. J’encourage la lecture de l’original car on y retrouve les hyperliens qui n’ont pu être conservés  : http://www.les7duquebec.com/7-de-garde-2/lamalgame-malhonnete-entre-la-golden-dawn-magique-et-laube-doree-politique/)

Sur un coup de tête, j’ai décidé de présenter un article un peu étrange concernant la magie et la politique internationale. Peut-être est-ce une mauvaise idée, peut-être que ce texte va me valoir des remarques désagréables, peut-être sera-t-il qualifié de « new ageux » ou de superstitieux, peut-être va-t-il jeter un discrédit sur l’ensemble de ma contribution aux 7 du Québec mais qu’importe, je suis mon instinct, je persiste et je signe.

L’article présenté aujourd’hui est un copié-collé direct de mon site. Un peu trop long, je ne l’ai pas transféré de la troisième à la première personne du singulier.

—L’amalgame malhonnête entre la Golden Dawn magique et l’Aube Dorée politique—

Aujourd’hui à la Jérusalem des Terres Froides, la reprise d’un article qui relie l’intérêt de la maison pour la magie et celui sur la géopolitique internationale. Lorsque le parti réactionnaire grec Aube dorée s’est fait connaître dans l’actualité mondiale, certains idiots soi-disant spécialistes comme P. Ploncard le « chirurgien-historien » ont voulu y voir un lien avec la célèbre loge magique anglaise Golden Dawn du début du XXième siècle. Votre serviteur ne dispose pas du lien au moment où il écrit ces lignes mais il se souvient d’avoir vu Ploncard avoir dit à Franck Abed qu’il ne pouvait en fournir la preuve mais qu’il est persuadé que la proximité des deux noms n’est pas un hasard. Bien sûr, pour nombre de zozotériques soraliens, il n’en fallait pas plus pour déclarer le « satanisme » de l’un comme de l’autre. D’autant plus que la Golden Dawn historique a été fondée par trois franc-maçons, ce qui est amplement suffisant pour que ces zozotériques soraliens affirment « c’est signé ! » et ce, même si le reste des adhérents ne fut pas issu de la Franc-Maçonnerie (elle fut justement créée en raison de la perte de sens et d’opérativité des F-M « mainstream » embourgeoisées).

Connaissant assez bien l’histoire de la Golden Dawn (la JTF dispose dans son fond documentaire du Magie rituelle et sociétés secrètes de Francis King, paru en 1972), votre serviteur a immédiatement perçu l’escroquerie ploncardienne-soralienne. Bien qu’il avait déjà des doutes auparavant, c’est ce genre d’amalgame injustifié qui pousse votre serviteur à penser que le soralisme est une machine de guerre contre la magie, le métapsychique et tout ce qui relève du développement intérieur/spirituel des êtres humains, tel qu’il a été expliqué à la fin des articles Coup de gueule : Alain Soral (3) et Les « pédo-Templiers » : Marion Sigaut emportée par le soralisme ?. Rappelons pour les soralo-incultes que le lever du soleil est une symbolique fondamentale à l’ensemble des cultures humaines (le retour de la lumière après le passage des ténèbres). Le Japon en a fait son emblème national et cette nation est appelée « le pays du soleil levant ». Cela fait-il des îles nipponnes un haut-lieu de « satanisme maçonnique » pour autant ? Et puisque la vermine soralienne aime se dire « chrétienne » et fière de sa tradition française de plusieurs siècles, rappelons-lui qu’avant que les Arabo-Musulmans montrent aux Européens les avantages d’une cartographie avec le nord situé en haut de la carte, ces derniers plaçaient l’est en haut des cartes (« l’ORIENTation ») avec… un visage de Jésus comme symbole de la lumière ! Donc oui, le symbolisme de « l’aube dorée » est si universel qu’on le retrouve même dans la tradition chrétienne. Cela en fait-il un « satanisme maçonnique » ? Après tout, l’auteur de ces lignes pourrait lui-aussi dire comme Ploncard : « je suis persuadé que ce n’est pas un hasard ». Et même qu’il aurait raison, il ne s’agit pas d’un hasard mais cela ne justifie pas pour autant le lien malhonnête de diabolisation que le « catho-nationaliste chauve » fait entre la bande de réactionnaires grecs et le groupe magique londonien du tournant des XIX-XXièmes siècles.

Mais avec le « comte Dracula de la dissidence » (il a travaillé dans le sang -chirurgie-, il a son « Igor » -Rouanet-, il a une prétention à l’aristocratie et il a l’habitude de frapper tout le monde dans le dos après avoir été amical avec eux : Serge de Beketch et l’équipe de Radio-Courtoisie, Franck Abed, Johan Livernette… Abed affirme même qu’on l’a prévenu que Ploncard agissait ainsi), bien qu’il se cache derrière ce qu’il appelle « les textes », est un habitué de ce genre de précédé inacceptable en science historique. Il est fort dommage que votre serviteur n’ait pu retracer l’exemple suivant mais il sait qu’il existe, c’est peut-être que cet extrait n’est plus disponible sur le ouèbe. À un moment donné dans ses entretiens avec Franck Abed, Ploncard cite un maçon de la Grande Loge Nationale de France qui déclare « le grand but commun de toutes les Franc-Maçonneries » et le Dracula chauve enchaîne : « Vous voyez, c’est signé, je ne fait que reprendre leurs textes ». Sauf que n’importe quel historien ou coroner vous dira que cela n’est pas une preuve d’un quelconque « grand but commun » ou d’une coordination de toutes les obédiences, ce n’est qu’une indication de ce que son auteur pense de la Franc-Maçonnerie. Comme il a déjà été expliqué pour Marion Sigaut, il ne suffit pas de simplement citer des textes et des sources : il faut procéder à la critique de celles-ci pour savoir ce qu’elles donnent réellement comme informations, ce que ne fait jamais Ploncard. Votre serviteur ira même plus loin en faisant l’hypothèse suivante : considérant que de Beketch adorait tout ce qui relève de l’ésotérisme, du paranormal, de la magie, à l’époque de Radio-Courtoisie, Ploncard a dû vouloir le coincer avec son petit jeu de citations hors-contexte (avec l’ésotérisme, c’est si facile !) et de Beketch a vu clair dans la manoeuvre. Il s’est offusqué de la malhonnêteté du Nosferatu, « la chicane a pogné dans la cabane » et depuis ce temps, le « comte » est en rupture avec la radio courtoise. Il ère maintenant autour de sa crypte, son mausolée familial « d’Assac », à vendre ses livres de « philosophie politique » à des jeunes militants au sang bien frais et à défendre son titre aristocratique devant les tribunaux de la république…

C’est avec ce genre de spécimen que l’on voit apparaître les amalgames foireux entre la Golden Dawn et la réaction grecque. Autre exemple pour montrer qu’il est facile de faire dans le jeu trompeur des rapprochements quand il s’agit de symboles aussi universels que le lever du soleil, lorsque le Project Camelot a rencontré un autre genre de vampire mais ayant des point communs avec le premier (dont la calvitie), Jordan Maxwell (toujours le « sang froid » mais ici reptilien et roturier), celui-ci raconte comment il est arrivé à son délire conspirationniste à partir de la simple constatation que le soleil et son lever reviennent constamment dans les cultures humaines (y compris les idéologies politiques, à partir de 18:00). Il dit qu’il y a trouvé là quelque chose de profond, ce qui est juste, l’universalité du symbole solaire démontre son importance pour l’humanité, mais de là à embarquer dans des histoires de « fantasy & sci-fi » avec reptiles humanoïdes et loges de magie noire, mélange de V et Harry Potter, non. Et bien sûr, dans toutes les énumérations du trio, la Golden Dawn victorienne ne pouvait qu’être citée elle-aussi (33:25). Maxwell nous raconte que « Dawn of a New Day » a été dit par tous les présidents états-uniens ; quoi de plus normal quand on y pense sérieusement.

Donc pas besoin d’en dire davantage, le rapprochement entre la Golden Dawn historique et l’Aube dorée grecque actuelle n’est pas justifié. Du moins, pas avec les « preuves » qui ont été avancées jusqu’à présent. Mais votre serviteur se souvient d’un autre exemple d’amalgame entre les deux qu’il a vu sur le site Égalité et Réconciliation. Cette fois il est assuré qu’il ne pourra pas retrouver l’exemple suivant car il s’agissait d’une petite publicité, une annonce pour la prochaine émission de Kémi Seba qui allait parler de l’Aube dorée hellénique si le souvenir est exact. Elle ne devait pas venir d’E&R directement, probablement empruntée pour la publicité temporaire. Il s’agit de l’inscription « Aube dorée » avec comme fond la représentation du pantacle de terre de la Golden Dawn, le dessin qui suit :

gd pentacle

Votre serviteur ignore qui est le responsable de ce petit montage mais voilà bien là une manoeuvre de « subliminal » et de manipulation sous le niveau de la conscience. Force est de constater qu’il y a des gens dans la « dissidence » qui ont pour vocation de tout brouiller, tout confondre et tout amalgamer dans ce qui relève du spirituel et du symbolique pour des intérêts et des buts qui leurs sont propres.

Quand à l’article de Slate.fr présenté ici, étant issu d’un média mondialiste, il était assuré qu’il ait des défauts importants. Au sous-titre de l’article, on nous parle de la « plus célèbre école de magie de tous les temps », ce qui est une grossière exagération. Il est vrai que le regroupement londonien des années 1890-1910 a joué un rôle fondamental dans la renaissance de la magie que nous assistons actuellement dans les pays anglo-saxons. Mais au-delà de ça, cette petite association de quelques dizaines de personnes sur une période d’une quinzaine d’années tout au plus n’est absolument rien en comparaison avec les grandes écoles traditionnelles d’autrefois, comme Memphis en Égypte, l’Oracle de Delphes, les Mystères d’Éleusis, etc. Même que le docteur Felkin a fondé en Nouvelle-Zélande un « offshot » de la Golden Dawn qui a compté davantage d’adhérents que l’original et qui a duré presque trois fois plus longtemps. Donc pour « la plus célèbre de tous les temps », on repassera…

Également la capsule-vidéo accompagnant l’article. Oui, il y a des gens qui se rassemblent pour pratiquer en groupe les rituels issus de la G.D. Maintenant, cela ne ressemble pas forcément à ce que vous voyez là, avec les costumes, le cérémonial et tout le tralala. Signalons que dans le monde anglo-saxon, il y a beaucoup de pratiquants solitaires, ainsi que d’autres qui préfèrent un tout plus dépouillé, surtout lorsqu’ils sont influencés par la « chaos magick » à la Pete Carroll où il est dit qu’un véritable adepte se reconnaît par le fait qu’il procède « la main vide » (en anglais : empty hand). Alors ici aussi la prudence est de mise contre les amalgames. Ce qu’il faut retenir, c’est que « Golden Dawn », à partir d’un petit groupe localisé dans le temps et dans l’espace, est presque devenu un terme général des mouvements magiques anglo-saxons. Il suffit de constater à quel point le rituel de base du groupe d’origine, le Lesser Banishing Ritual of the Pentagram est devenu le déterminateur commun de la magie occidentale d’aujourd’hui. Personnellement, outre avoir trouvé sa propre page wikipédia, votre serviteur a dénombré près d’une quinzaine de variantes à celui-ci (et il doit y en avoir beaucoup plus).

Cela a bien fait rire votre serviteur lorsqu’il a vu le nom de Donald Michael Kraig car c’est un auteur qu’il connait depuis longtemps. La Jérusalem des Terres Froides a déjà mentionné son ouvrage Modern Sex Magick à l’article Aleister Crowley, Peaches Geldof et « l’élite satanique » (2). Par contre ça ne l’a pas fait rire du tout lorsqu’il a vu le nom de Stéphane François. Ce serait trop long à expliquer ici mais l’auteur de ces lignes n’a pas confiance en ce « spécialiste de l’ésotérisme et de l’extrême-droite », qu’il soupçonne d’être un intellectuel vendu comme Pierre-André Taguieff. Pour Kraig, mentionnons qu’il s’est surtout fait connaître pour un livre qu’il a publié chez Llewellyn à la fin des années 80, Modern Magick. Eleven Lessons in the High Magickal Arts, qui a été un grand best-seller dans son créneau littéraire et qui est toujours réédité aujourd’hui mais avec pour sous-titre : Twelve Lessons in the… Il en existe une traduction française, qui n’a pas été distribué au Québec, sous le titre : La véritable science des mages (Labussière 2006).

Le Modern Magick de D.M.K. est le premier livre de magie allant plus loin que des recettes qui se soit retrouvé entre les mains de votre serviteur, à son époque collégiale. Ayant une grande importance dans la vie personnelle de l’auteur de ces lignes, du fait qu’il soit le premier et que pour l’obtenir, il y aura fallu la grande expédition au centre-ville de Montréal (à la boutique du Mélange magique qui a fermé ses portes en septembre dernier), aujourd’hui force est de reconnaître que c’est loin d’être le meilleur ouvrage dans le domaine. Il est même dépassé comme peut l’être l’oeuvre de Franz Bardon. L’essentiel des techniques dites de la « Golden Dawn orthodoxe » s’y retrouve mais avec quelques différences d’avec les rituels des autres livres de la même « G.D. orthodoxe », ce qui donne à croire que son auteur s’est trompé à plusieurs reprises. C’est peut-être la raison de cette nouvelle édition à « douze leçons », mais votre serviteur ne saurait dire car il n’a jamais eu l’occasion de comparer les deux. Il y a aussi son concept de « gray magick » qui est particulièrement ridicule en plus d’être férocement paranoïaque, surtout lorsqu’il donne un exemple où le praticien qui voulait obtenir 1000$ tue son oncle par inadvertance (p.11 ; p.15 : « Remember, being proficient in a divination system is necessary to prevent Grey Magick from becoming Black Magick ») ou encore ses parents (p.307 « …your talisman may have been responsible for the death of your parents, so your magick was definitely of the blackest kind »). Et finalement les soraliens apprécieront, Kraig est d’origine juive, nous parle dès l’introduction de sa bar-mistva et des tephilim portés à la synagogue, dénonce les « sociétés occultes allemandes des années 20 qui ont mené au nazisme » (comparé à la « lumineuse G.D. pure qabale », p.141-142) et tente désespérément de donner un beau rôle aux Juifs pendant la chasse aux sorcières en racontant une histoire de Juifs ayant caché des sorcières païennes des autorités chrétiennes (p.298). Et sans aller jusqu’à la « haine des goyim » car il n’y a quand même rien de la sorte dans le livre, il faut bien constater que la critique de Andrew Richardson sur Amazon.com est plutôt fondée.

Conclusion en revenant à l’article de Slate, ici Kraig a tout-à-fait raison de s’indigner, le rapprochement entre G.D. historique et la réaction grecque actuelle n’est pas justifié. Et votre serviteur l’avait oublié mais c’est vrai qu’il existe une marque de beurre aux USA qui s’appelle « Golden Dawn ». Ceci dit, le responsable de la Jérusalem des Terres Froides serait assez surpris si les responsables de cet amalgame comme Ploncard continuaient dans cette direction. Ils ne pourront jamais aller plus loin qu’une série de suppositions, de manipulations, et ils finiront par trouver d’autres sujets plus faciles à exploiter pour la promotion de leur option politico-religieuse.

—Quand la communauté des magiciens condamne Aube dorée—

Par Quentin Bruet-Ferréol

Paru dans Slate.fr
Le 13 novembre 2013

Le parti néonazi grec aurait selon elle usurpé le nom de la plus célèbre école de magie de tous les temps. Et on ne parle pas de Poudlard.

davidgriffingoldendawn
Le magicien David Griffin (via Hermetic Order of the Golden Dawn.)
Implication présumée dans l’assassinat du rappeur Pavlos Fissas, arrestations en série dans ses rangs, assassinat de deux de ses membres: le parti grec Aube dorée est actuellement dans la tourmente. Ajoutons-y aujourd’hui une infortune supplémentaire: la formation d’extrême droite subit les attaques d’un groupe inattendu qui s’insurge contre l’usurpation du patronyme «Aube dorée». Et ce groupe, c’est… une société secrète ancestrale dont les membres sont des magiciens, des prêtres et des maîtres de l’occulte.
D’où sortent donc ces magiciens furieux d’être associés aux extrémistes d’Aube dorée? On emploie à dessein le mot de magiciens, pas de prestidigitateurs: ce sont de véritable pratiquants du surnaturel, qui croient sincèrement au pouvoir de la magie.

La majorité d’entre eux révèrent et se réfèrent à la tradition d’une société secrète: l’Ordre hermétique de l’Aube dorée (Hermetic Order of the Golden Dawn), créé en 1888 en Grande-Bretagne. Dans l’Anthologie de l’ésotérisme occidental de Pierre A. Riffard, on apprend que cet ordre fonctionnait comme une école de magie initiatique. Ses cours intensifs en hermétisme, Kabbale ou alchimie permettaient aux élèves de grimper dix grades correspondant chacun à une sefirah (branche) de l’Arbre kabbalistique. Rien à voir avec le passage à tabac d’immigrés… Stoker, Yeats et Crowley.
Les cérémonies complexes de la Golden Dawn attirèrent autrefois de grands noms, comme Bram Stoker, l’auteur de Dracula, le poète W.B. Yeats, Arthur Machen et le sinistrement célèbre Aleister Crowley. Les activités de la Golden Dawn durèrent une quinzaine d’années avant qu’elle n’éclate en de très nombreuses loges schismatiques en 1901. Aujourd’hui, ces loges existent encore à travers le monde et ce sont elles qui se rebellent contre le parti Aube dorée.
Il est très difficile d’évaluer leur nombre exact et la nature de leur pratique. Souvent tenues par un nombre très restreint de magiciens ou de prêtres païens, elles se réduiraient la plupart du temps à «deux personnes, deux chaises et un ordinateur» selon Stéphane François, sociologue spécialiste de l’ésotérisme et de l’extrême droite. Cependant, certaines loges paraissent plus organisées et proposent des programmes d’initiation pour devenir membre.

C’est le cas de la Golden Dawn internationale d’Alpha Omegan dirigée par David Griffin, qui développe un discours commercial autour de ses formations et dit avoir des temples «officiels» dans plusieurs villes en Amérique du nord, Amérique latine et en Europe. En France, un véritable temple aurait existé, l’Ahathoor. Aujourd’hui, il est vraisemblable que les cérémonies aient lieu chez les pratiquants du culte, témoin cette vidéo haute en couleur qui circule sur le web.
https://www.youtube.com/watch?v=Gsun5J1jSSk

Donald Michael Kraig, magicien américain membre d’une Golden Dawn, m’invite à rester prudent et à me méfier de tout groupe se prétendant être «les uniques héritiers de la Golden Dawn»:

«Si vous trouvez un temple, vous pouvez facilement vérifier que ces gens suivent la tradition légitime ou s’ils l’ont modifiée. Par exemple, la statue d’Osiris se trouve-t-elle bien à l’Est ou l’ont-ils déplacé à un autre endroit? […] Surtout, méfiez-vous d’eux s’ils vous demandent de l’argent sans jamais vous en rendre!»

Quoiqu’il en soit, il va sans dire que l’Ordre hermétique de l’Aube dorée n’a jamais déposé sa marque à l’international. Impossible donc pour nos sorciers de recourir à la magie du droit pour se protéger de l’usurpation d’identité par le parti grec.
Des lettres ouvertes en guise d’incantations

Nos magiciens en reviennent donc aux incantations publiques d’aujourd’hui: des lettres ouvertes sur le web. Il faut dire que ces passionnés d’ésotérisme sont furieux d’être associés à l’Aube dorée grecque et de la confusion qui règne: alors qu’il y a peu, une requête sur le net pour les termes «Golden Dawn» menait droit à des photos de magiciens et de signes kabbalistiques, aujourd’hui, ces images ont cédé la place à des drapeaux rouges et aux simili-croix gammées du parti politique grec.

En réaction, le premier appel tonitruant fut celui de Donald Michael Kraig :

«Levez-vous et faites savoir à tout le monde si vous condamnez ou non les idées et les objectifs du parti grec Aube dorée. Si c’est le cas, tout le monde a le droit de savoir. […]. Et même s’il existe des disparités entre les différentes loges de l’Ordre hermétique de l’Aube dorée, je vous propose de vous unir et d’être solidaires face à cette menace.»

Suite à cette exhortation, les magiciens se sont alignés et ont réaffirmé leurs idées politiques, à l’instar de Brany Williams, prêtre païen qui rejette l’Aube dorée grecque, de l’ordre BIORC (Ba Iset Order of the Rosy Cross), de l’Open Source Order of the Golden Dawn ou encore de David Griffin lui-même.

Ce partisan de la fin du schisme s’est réjoui sur son blog de cet appel qui permet aux loges magiques de s’unir contre un ennemi commun, un évènement historique pour les Golden Dawn schismatiques. Après un siècle de séparation et de désunion, les magiciens joignent enfin leur voix pour protester contre le parti grec et condamner toute forme de racisme et d’antisémitisme.
Cependant, tout n’est pas rose au royaume de l’Ordre hermétique. David Griffin reconnaît le sectarisme de certaines loges qui refusent les Thélémites (disciples d’Aleister Crowley et de sa religion Thelema) et parfois les membres de certaines religions.

Le magicien Nick Farrel admet que l’ordre a parfois eu des membres nazis ou fascistes en son sein, tout en insistant sur le fait que cela ne reflète absolument pas le coeur de la Golden Dawn. Il évoque notamment le cas de Yeats, qui avait dédié un poème aux Blueshirts irlandais, un mouvement ouvertement fasciste, ainsi que celui de Maud Gonne, magicienne et admiratrice d’Hitler.
Une marque de beurre dans le Wisconsin
Faut-il penser, à l’inverse, que le parti Aube dorée a lui des racines magiques? Aucune indication du mouvement grec n’est disponible à ce sujet et, malgré de nombreuses tentatives, je n’ai pas réussi à obtenir de commentaires sur cette affaire. Dommage: j’aurais aimé avoir leur réponse, en particulier celle du charmant membre appelé «SlaveBlancAuxYeuxBleus».

Pour Stéphane François, le parti Aube dorée est un mouvement dénué de références ésotériques. Selon lui, l’homonymie ne serait qu’un hasard et s’il souligne d’ailleurs que les deux noms ne sont pas complètement semblables: Aube dorée d’une part et Ordre hermétique de l’Aube dorée de l’autre.

En Grèce, le nom Aube dorée serait une référence néopaïenne ethnique, dans la lignée du mouvement allemand völkisch pour lequel la religion est un élément identitaire et «chaque peuple a son génie propre», ce qu’Aube Dorée exprime avec finesse en clamant «La Grèce aux Grecs».

Ce n’est pas par hasard si, dans les années 80, époque où il était très marginal, le mouvement Aube Dorée s’est revendiqué de la religion hellénique, retour contemporain à la religion grecque antique interdite par l’empereur Théodose en 392 et 393, lequel s’inscrivait dans la croissante mouvance du néopaganisme. Aujourd’hui, il lui a préféré la religion orthodoxe, selon le modèle grec, mais il s’agit selon Stéphane François d’un «écran de fumée politique» car le mouvement continuerait de pratiquer le néopaganisme.
Références païennes à des mythes originels solaires, parabole de la renaissance de la Grèce, convocation d’une imagerie métaphorique de l’ordre nouveau propre à impressionner une population grecque qui souffre depuis des dizaines d’années… La thèse d’une stratégie totalitaire semble suffire à expliquer le nom halluciné d’un mouvement qui se nourrit à tous les râteliers identitaires. A ce stade, je suis rassuré à l’idée que, non, il n’y a pas de skinhead-magicien armé d’une batte et d’une baguette magique en Europe.

«C’est juste une coïncidence», me confirme Kyle B., un apprenti alchimiste et magicien, membre d’une des nombreuses communautés de la Golden Dawn sur Facebook, depuis longtemps envahi par tous les groupes ésotériques. Et c’est Don Michael Kraig qui nous donne le fin mot de l’affaire, confiant que, selon lui, Aube dorée a juste choisi ce nom parce qu’il «trouvait que ça sonnait bien». Et d’ajouter:

«De toute façon, Golden Dawn, et j’en suis désolé, c’est aussi une marque de beurre dans le Wisconsin.»

 

Lien vers l’article original : http://jerusalemdesterresfroides.blogspot.ca/2013/11/lamalgame-malhonnete-entre-la-golden.html

avatar

Charles Tremblay

Fondateur de la revue La Jérusalem des Terres Froides. blog : http://jerusalemdesterresfroides.blogspot.ca/

18 pensées sur “L’amalgame malhonnête entre la Golden Dawn et l’Aube Dorée politique

  • avatar
    3 septembre 2014 à 9 09 54 09549
    Permalink

    Wow, impressionnant ! Faire disparaître des commentaires…c’est magique, sans doutes ! Ne pas afficher les commentaires suivant…hummm…c’est quoi le mot, dont ?

    Vive la libertée d’expression.

    Répondre
  • avatar
    3 septembre 2014 à 10 10 31 09319
    Permalink

    Bonjour, Le titre de l’article d’aujourd’hui étant très similaire à celui du 31 août prête un peu à confusion.

    Répondre
  • avatar
    3 septembre 2014 à 15 03 59 09599
    Permalink

    Charles Tremblay,

    Je constate que nous sommes d’accord sur plusieurs points (opposition à la mondialisation et au nouvel ordre mondial) et que nous avons des intérêts en commun (spiritualité, sciences occultes), mais je n’ai plus la naïveté de croire à l’indépendance du Québec.

    Mais voici des preuves qui vont te surprendre. Les réseaux pédophiles qui contrôlent le monde s’approvisionnent en jeunes enfants grâce à la DPJ au Québec. Donc, la DPJ fait de la traite d’enfants pour des pédophiles puissants qui contrôlent le système politique et judiciaire du Québec. Les preuves sont claires et abondantes :

    http://www.livestream.com/aideftele/folder?dirId=49961630-daae-417f-a778-bab6b8e75458

    http://lesaventuresdeladangereusemino.blogspot.ca/

    http://particitoyenduquebec.blogspot.ca/

    http://dondevamos.canalblog.com/archives/2014/06/20/30076993.html

    Comment peux-tu fermer les yeux sur de tels abus? As-tu peur ou c’était juste de l’ignorance de ta part, alors que tu n’avais pas ces preuves?

    Cordialement,

    Nicolas

    Répondre
    • avatar
      3 septembre 2014 à 20 08 08 09089
      Permalink

      Je le savais que vu que je parlerais de la Golden Dawn, Beaudin le soralien reviendrait avec ses histoires de réseaux pédocriminels (un « sujet » incontournable du soralisme). Ceux-ci existent peut-être mais une chose est sûre, la Golden Dawn, l’OTO et Aleister Crowley n’ont rien à y voir. Sur ce point précis, les « Don Devamos », « Stan Maillau » et les « pédopolis » sont d’une profonde malhonnêteté, ils sont dans le mensonge pur, la propagande de diabolisation (c’est le cas de le dire !) et la campagne de salissage (sans compter qu’il ne font que reprendre des propos de preachers évangéliques états-uniens, complices bien connus de la CIA depuis sa fondation en 1947, comme Bill Schnobelen au Prophecy Club ou Craig Heimbichner et son brulôt débile Blood on the Altar). Mais constatez par vous-même : je n’ai fait que dénoncer un amalgame historiquement non-justifié entre une organisation occultiste d’il y a 100 ans et un mouvement politique contemporain, sans la moindre référence à une quelconque pédocriminalité et lui, Beaudin, revient avec ça : c’est la preuve qu’il a intériorisé le conditionnement soralien Golden Dawn = pédocriminalité et satanisme. Comme il se doute bien qu’il ne peut pas m’attaquer sur les faits de cette question (j’ai vaincu à plusieurs reprises le gros Salim Laïbi l’ « expert » soralien des questions de magie et de sorcellerie, sans qu’il n’ait été capable de répliquer une seule fois) alors il revient à la charge avec un chantage à mon encontre avec pour thématique la cruauté faite aux enfants. Et le pire, c’est qu’il donne ici des liens vers des sites qui, à par « Don de Vamos », ne mentionnent même pas de la Golden Dawn, l’OTO et Aleister Crowley. Mais comme Beaudin a vu les mots « Golden Dawn », il a enchaîné par automatisme pavlovien avec la criminalité faite aux enfants, et il a cité des sites qui en parlent mais qui n’ont aucune cohérence avec ce dont il est discuté dans cet article que j’ai présenté aux 7.

      « Don de vamos » et « pédopolis » sont deux sites de catholiques extrémistes qui tentent de renverser les accusations actuelles de pédophilie à l’encontre de l’Église Catholique pour les imputer à « l’oligarchie trotsko-stalino-talmudo-sionisto-maçonnico-salafisto-féministo-satanisto-luciférien ». Ils sont assurément liés avec Alain Soral et le Front National. Ils ont profité de l’occasion, suivant une logique d’une pierre deux coups, pour amalgamer la Golden Dawn, l’OTO et Aleister Crowley à ces histoires de pédocriminalité car ils détestent ces groupes qui proposent de vivre l’expérience de la transcendance par soi-même et qui ne se sentent pas obligé de passer par une quelconque « succession apostolique » obligatoire. La magie d’Aleister Crowley est au Catholicisme ce que la lutte d’affranchissement du prolétaire opprimé est au capitalisme financier apatride. C’est pourquoi Crowley voyait l’arrivée de l’Union Soviétique comme une bonne chose, une occasion en or pour pouvoir se débarrasser de vieilles structures hiérarchiques autoritaires pourries.

      Répondre
      • avatar
        4 septembre 2014 à 0 12 18 09189
        Permalink

        Charles,

        Le site pédopolis catholique extrémiste? C’est bizarre qu’il mettent le lien des confessions de Gabriele Amorth alors, puisqu’il critique l’emprise du satanisme au Vatican?

        http://www.crashdebug.fr/Pedopolis/www.pedopolis.com/pages/sous-page-livres/extraits-de-confessions-gabriele-amorth.html

        Il faut que tu comprennes qu’il peut y avoir certaines erreurs de détails, mais le but c’est de comprendre la problématique d’ensemble. Pourquoi cherches-tu à rejeter l’ensemble à cause de certains détails que tu amplifies?

        Je pourrais tellement critiquer facilement ton apologie de Crowley, mais je sais bien que ce personnage est sûrement bien différent de ce qu’on en dit, comme c’est souvent le cas, on a qu’a penser à Hitler et les nazis ou à Ron Hubbard de la Scientologie. Les exemples sont nombreux. J’ai lu un texte de Serge Hutin sur Crowley. Tu vois, je ne pense pas qu’il ait été un sataniste.

        De plus, comme toi je n’aime pas le christianisme. J’ai écrit deux textes qui le démontre très bien. Tu sautes beaucoup trop vite aux conclusions. Tu devrais poser plus de questions plutôt que d’accuser les autres si facilement. Mais surtout tu devrais souligner les idées que tu partages et rechercher le partage d’idées plutôt que la confrontation, malgré des divergences d’opinion.

        Sincèrement,

        Nicolas

        Répondre
  • avatar
    3 septembre 2014 à 20 08 24 09249
    Permalink

    Étant donné que ce commentaire de l’édition précédente (l’original de dimanche) concerne en partie Nicolas « Hitler est un homme bon » Beaudin, il est repris ici. Vu qu’il s’inscrit dans un « échange » entre moi et « Peephole », voici le lien vers l’édition originale pour voir son contexte original : http://www.les7duquebec.com/7-de-garde-2/lamalgame-malhonnete-entre-la-golden-dawn-magique-et-laube-doree-politique/

    Mentionnons également que je n’ai jamais censuré qui que ce soit aux 7 du Québec. Si quelqu’un se sent lésé, qu’il s’adresse à la direction du site.

    Le commentaire de l’anonyme « Peephole » est d’une bêtise affligeante. Je voudrais bien être moins dur mais c’est malheureusement une constatation vérifiable.

    Monsieur est tenté de répondre par « oui » sur des liens éventuels entre politique et magie. Mais qu’entend-t-il par « magie » ? J’espère qu’il ne croit que les évocations démoniaques existent réellement, avec l’apparition d’Orobas ou d’Eurynome dans le triangle consacré et l’opérateur à l’abri dans son cercle de protection, qui se fera bouffer vivant de manière atroce s’il en sort. Ça me fait toujours marrer ces commentateux du ouèbe qui parle de magie doctement, comme s’ils en étaient d’éminents spécialistes. Je pense à « Peephole » ici mais aussi à Nicolas Beaudin qui nous parle « de la vraie signification spirituelle du 666 » et oui, à l’ensemble de la mouvance soralienne. J’ai une maîtrise en sciences religieuses, 5 ans de travail à la Librairie Nouvel-Âge sur St-Denis à Montréal, je m’intéresse au sujet depuis plus de vingt ans, je commence à peine à m’y retrouver dans ce vaste domaine et après je vois ces gus qui se targuent de tout y connaître suite au visionnement de quelques vidéos sensationnalistes sur Youtube, promus par des menteurs-profiteurs-businessmans notoires comme Alain Soral, Salim Laïbi, Philippe Ploncard et cie. Monsieur « Peephole » est tenté de voir des liens entre « magie » et « politique » ? Qu’il nous démontre que sa réflexion va plus loin que loin que les ouï-dires conspirationnistes et des références à des films fantastiques hollywoodiens.

    « Les deux organisations peuvent très bien s’être inspirées du mouvements du début du XXe siècle sans pour autant être liées ». Pour avancer un tel propos en évitant que ce soit une affirmation gratuite sans fondement, il faut quand même l’étayer un peu avec la rigueur de la science historique, ce que ne fait pas l’anonyme « Peephole » ou la mouvance soralienne. Il faudrait avoir un minimum de connaissance de ce que fut l’organisation anglaise du début du vingtième pour savoir de quoi on parle (surtout qu’ici, l’anonyme « Peephole » parle de DEUX organisations lié au mouvement du début du vingtième siècle, alors que dans mon article je ne parle que d’une seule, l’Aube Dorée grecque). Je rappelle que pour ma part, je me suis renseigné aux meilleures sources, dont l’ouvrage de l’historien Francis King, qui reste 44 ans plus tard toujours l’incontournable pour connaître l’histoire de la G.D. britannique, il m’est donc très facile de voir que l’Aube Dorée grecque (qui n’est pas une organisation magique mais un parti politique, né dans une conjecture politico-économique très particulière qui plus est) n’a rien à voir avec la première. A-t-on vu des membres de l’Aube Dorée grecque pratiquer des rituels magiques ? Les a-t-on vu pratiquer le Lesser Banishing Ritual of the Pentagram, le rituel le plus important de la G.D. britannique ? Les a-t-on vu faire des incantations en langue énochienne, caractéristique incontournable la G.D. ? Retrouve-t-on des allusions directes ou indirectes à la G.D. dans le programme du parti politique (alors que la G.D. n’était pas politique) ? Mais non. Que nenni. Comme je l’ai dit dans l’article, les gus qui font le rapprochement entre la G.D. et l’A.D. n’ont que la similarité des noms pour justifier leur argumentation, ce qui n’est pas crédible du point de vue de la science historique. Surtout que justement, le soleil levant est une symbolique universelle de toutes les cultures humaines, donc il faut bien davantage que deux noms qui se ressemblent pour y faire un véritable rappochement. Sinon, je pourrais bien faire le rapprochement également avec le Japon puisque celui-ci est surnommé « le pays du soleil levant ».

    Mon article est limpide et explique très bien que le propos de Ploncard n’est que de la manipulation pour entretenir son vivier d’adorateurs superstitieux et écervelés qui vont acheter sa « philosophie politique ». Mais pour protéger son mythe personnel des « mages noirs au sein des élites oligarchiques », l’anonyme « Peephole » n’a trouvé rien de mieux qu’une attaque ad hominem à mon égard, à savoir « un conflit de personnalité » entre moi et la mouvance soralienne qui rendrait mon jugement non-objectif. Sauf que toutes mes attaques contre la mouvance soralienne sont justifiées empiriquement et scientifiquement, avec citation des sources quand c’est nécessaire, elles n’attaquent pas leur « personnalité » mais bien leurs propos et leurs agissements publiques. C’est pourquoi j’ai reçu si peu d’agressions de trolls soraliens sur mon site, ils sont incapables de me répondre autrement qu’avec des insultes. C’est pourquoi je peux le dire ouvertement, le commentaire ici de l’anonyme « Peephole » est pathétique.

    Soral et Ploncard on le droit d’y voir une association entre la G.D. et l’A.D. ? Si cela se justifie historiquement, oui, ils ont le droit. Mais autrement, cette association ne saurait être que mensonge et tromperie au profit de leurs intérêts personnels. Ils en ont le droit ? Dans ce cas, que l’anonyme « Peephole » ne se plaigne pas des associations trompeuses et mensongères des massmédias atlantistes-sionistes, car à ce compte-là, eux-aussi en ont droit. Ce que les gens comme l’anonyme « Peephole », Nicolas Beaudin et le reste de la mouvance soralienne-conspirationniste ne semblent pas comprendre, c’est que la rigueur scientifique n’est pas un outil intellectuel à géométrie variable. Ce n’est pas parce que la Golden Dawn était une organisation dédiée et l’étude et la pratique de la magie que cela signifie que la rigueur scientifique ne s’y applique plus en tant qu’objet historique. Ce n’est pas parce quon y retrouve des mots comme « magie » ou « spirituel » que soudainement, on a carte blanche pour raconter tout et n’importe quoi. D’autant plus que les récits de « satanisme » et de « magie noire » des conspirationnistes-soraliens n’ont qu’un seul et unique but, celui de susciter une « satanic panic » dans le for intérieur des adeptes pour les garder bien soudé au reste du groupe et les conserver ainsi à l’état de gogos crédules et exploitables, taillables et corvéables à merci (en fait, la même manoeuvre que les preachers évangéliques états-uniens pour maintenir la cohésion de ces adeptes qui les font grassement vivre). Mais bon, je me suis déjà expliqué là-dessus à la conclusion de mon article « L’effroyable imposture frankiste de Salim Laïbi ».

    J’ai bien hâte de voir si l’anonyme « Peephole » va me répondre et si oui, je me tiens prêt à le relancer rapidement. Je ne compte pas lâcher le morceau sur ce sujet. Mais de toutes façons, je sais très bien que c’est lui qui, sur ce sujet-ci, est dans le « un peu de tout, pêle-mêle » (un magnifique cas de projection à mon égard).

    Répondre
  • avatar
    3 septembre 2014 à 23 11 56 09569
    Permalink

    Salut Charles,

    Tu discutes d’une façon agressive et tu es facilement sur la défensive. J’ai pris la peine de reconnaître ce qui nous unit, ce qui devrait être plus important que ce qui nous différencie. Je considère qu’il est plus important de comprendre l’ensemble de la situation (danger du mondialisme et du nouvel ordre mondial) que chacune des informations particulières que cela implique (le contrôle par les banques et l’économie, le contrôle politique et judiciaire, le contrôle par la répression sexuelle (abus, réseaux pédocriminels satanistes qui contrôle l’ensemble du système, etc.)). Mais on dirait que tu m’attaques personnellement juste parce qu’on ne pense pas pareil sur certains sujets. Tu n’as vraiment pas une attitude amicale, tu ne sembles pas comprendre que le but est de s’exprimer et non de convaincre ou rabaisser l’autre. Ton attitude me questionne sur tes intentions réelles dans un débat d’idées.

    En plus tu fais des suppositions totalement erronées et des liens non-nécessaires qui mènent nul part. Tu ramènes toujours Soral, alors je me demande pourquoi tu es tellement dans une haine acharnée envers lui. Il peut faire des erreurs, comme tout le monde, personnellement je n’endosse pas toutes ces positions, je suis moi-même, je ne suis pas soralien. Et c’est toi qui me reproche de faire des amalgames entre le Golden Dawn et la pédocriminalité, ce que je n’ai jamais fait et jamais pensé. J’étais seulement surpris que tu comprennes certains complots, mais pas celui de la pédocriminalité. Est-ce si grave que je sois sortie du sujet du texte? En tout cas toi tu changes souvent de sujet en ramenant Soral ou d’autres choses.

    Tu vois, par rapport à ton texte je voyais des liens entre nous, alors j’ai voulu voir si tu vérifierais les sources que je t’ai envoyé pour vérifier ta bonne foi sur le sujet de la pédocriminalité. Je constate que tu ne l’as pas fait et que tu n’écris pas non plus que cela t’intéresse. Tu rejettes les preuves qu’on te soumet sans même les consulter. Tsé Charles, le but c’est d’apprendre la vérité, pas d’avoir toujours raison. Le but c’est d’aimer, donc dénoncer la haine que subissent des enfants afin de les aider, entre autres, pas d’avoir absolument raison sans se remettre en question.

    Cordialement,

    Nicolas

    Répondre
    • avatar
      4 septembre 2014 à 14 02 25 09259
      Permalink

      Nicolas Beaudin m’apporte comme preuve irréfutable de l’existence des « réseaux pédocriminels satanistes dont la Golden Dawn fait partie » (puisqu’il l’a écrit à la suite d’un article sur la G.D.) 4 site ouèbes dont trois personnels qui ne mentionnent même pas la G.D. et un anonyme qui raclent les pires ramassis de fond de poubelle sur le sujet, ne prenant même pas la peine de contre-vérifier avec les ouvrages historiques s’y rapportant.

      Ici Paul Laurendeau pourra me comprendre, je suis vaincu…

      Beaudin ne considère peut-être pas Aleister Crowley comme « sataniste » mais les sources qu’il cite, Pédopolis et Don De Vamos, oui, résolument, et ils n’entendent pas à rire là-dessus. Ils sont trop actifs à la diabolisation de la G.D., l’OTO et Crowley pour que je ne sois pas très méfiant sur le reste de leur démarche (car non, ces histoires de « GD, OTO et Crowley sataniques » ne sont pas des détails).

      Répondre
      • avatar
        4 septembre 2014 à 15 03 56 09569
        Permalink

        Salut Charles,

        Pourquoi tu ne réponds pas à mon invitation d’avoir une discussion respectueuse? Tu continues à utiliser mon nom de famille, d’une façon irrespectueuse. Ça ne te donne pas de la crédibilité d’agir ainsi. Surtout quand ton interlocuteur est respectueux, lui.

        Ce n’est pas parce que je cite quelque chose que je suis 100% d’accord avec tout le contenu, mais avec l’essentiel. De toute façon mon interrogation n’était pas sur les détails, mais sur l’idée générale du contrôle du système par des réseaux pédocriminels. Tu manques de nuances et de curiosité, tu pourrais poser des questions quand tu n’es pas sûr de ce que l’autre pense.

        Tu es tellement dans la réaction, plutôt que dans l’ouverture à l’autre que tu ne vois même pas ce qu’on t’écris. Voici ce que je t’avais écrit plus haut :

        « Et c’est toi qui me reproche de faire des amalgames entre le Golden Dawn et la pédocriminalité, ce que je n’ai jamais fait et jamais pensé. »

        Je te spécifie que je ne fais aucun lien entre le Golden Dawn et la pédocriminalité, mais tu me réponds ceci :

        « Nicolas Beaudin m’apporte comme preuve irréfutable de l’existence des « réseaux pédocriminels satanistes dont la Golden Dawn fait partie » (puisqu’il l’a écrit à la suite d’un article sur la G.D.) (…)  »

        Je t’ai écris que je ne faisais pas de lien entre la GD et la pédocriminalité. Pourtant tu reviens à la charge comme si je pensais ça. Quelle mauvaise foi de ta part. Et tu penses le savoir plus que moi, car pour toi c’est une preuve incontestable le lien entre le fait que je te questionne sur la pédocriminalité et que c’est à la suite d’un texte sur le Golden Dawn. Une « preuve » qui va au-delà de mon explication : c’est-à-dire le fait que j’ai constaté que nous avions plus d’intérêts et de points de vue en commun que je pensais, alors j’ai voulu comprendre ton acharnement contre l’évidence des réseaux pédocriminels qui contrôlent le système.

        Tu as même besoin de dire qu’au moins ton ami Paul Laurendeau, lui il te comprend. C’est pathétique. Comme si ça servait la discussion.

        Peut-être que les sources que je cite considèrent Crowley comme un sataniste, on s’en fout, là n’était pas la question. La question que je te posais concernait l’existence des réseaux pédocriminels qui contrôlent le système? Tu as changer de sujet, mais tu ne supportes pas que je le fasses. « Faites ce que je dis, pas c e que je fais. »

        Tu devrais utiliser une éthique de la discussion, ce serait meilleur pour ta crédibilité.

        As-tu vraiment vu l’histoire et les preuves de Chantal Mino et d’Adam Richard? Ils ont enregistré des discussion avec la police, la DPJ, des jugements de cour, un pédopsychiatre de Sainte-Justine, des parents d’enfants, etc. Les preuves sont là devant nos yeux. C’est ça les preuves que je t’ai envoyé. Est-ce que tu as vu toutes les heures d’enregistrement qu’ils ont fait? Les revoilà :

        http://www.livestream.com/aideftele/folder?dirId=49961630-daae-417f-a778-bab6b8e75458

        Dès qu’elle essaie de dénoncer en cour, on l’empêche. On s’attaque même à elle, on l’emprisonne, on la torture, on l’agresse sexuellement, on lui fait perdre sa job, etc. C’est pas assez clair à ton goût? Dis-moi en quoi elle ment, en quoi elle ne dis pas la vérité. Allez Charles, écris-le moi, j’attends ta réponse.

        Cordialement,

        Nicolas

        Répondre
        • avatar
          4 septembre 2014 à 19 07 04 09049
          Permalink

          Si réellement M.Beaudin a parlé de ses « réseaux pédocriminels » à la suite de mon article sur la Golden Dawn sans que ça ait rapport avec le contenu de mon article présenté ici, alors dans ce cas M.Beaudin n’a pas choisi le bon espace de discussion pour son sujet.

          Répondre
          • avatar
            4 septembre 2014 à 23 11 49 09499
            Permalink

            Charles,

            Belle façon de ne pas répondre. Il est donc interdit de discuter de sujets autres que celui du texte. Je savais pas. Pour quelle raison? Pourtant ton texte changeait ma perspective sur toi et me questionnait sur ton opinion lors d’une discussion passée. Mais c’est interdit de revenir sur un sujet passée avec de nouveaux éléments. C’est ça ton éthique de la discussion. Je pensais plutôt à discuter vertueusement, selon des principes éthiques.

            Cordialement,

            Nicolas

  • avatar
    4 septembre 2014 à 9 09 08 09089
    Permalink

    Excusez-moi de m’insérer dans votre débat passionné, dans lequel je vais proposer un interlude : je n’aime ni l’extrémisme, ni le sectarisme ! Donc pour moi, Aube dorée ou Soral ne valent pas mieux que Golden Dawn ou la Franc-maçonnerie…
    Sur ce, Charles et Nicolas, je vous félicite pour ce débat très enrichissant.

    Sincèrement votre
    C.G

    Répondre
    • avatar
      4 septembre 2014 à 11 11 36 09369
      Permalink

      Cher Chien Guevara. La Golden Dawn n’est ni de l’extrémisme, ni du sectarisme. Quand à « Franc-maçonnerie », ce n’est qu’un ensemble de symboles basés sur la construction d’édifices (comme l’alchimie par rapport au travail en laboratoire) dont tout un chacun peut le reprendre pour les buts qui lui sont propres. Il y a les maçonneries politiques comme le Grand Orient ou la Grande Loge de France, mais il y a aussi toutes sortes de petits groupuscules qui ne sont pas politiques et qui n’ont rien à voir avec les deux obédiences que je viens de mentionner. Suite à mon expérience personnelle à la Librairie Nouvel-Âge de la rue St-Denis à Montréal, je suis en mesure de pourvoir vous dire que dans le seul Montréal-Nord, il y a au moins 2 ou 3 loges de maçonnerie et elles ne sont reconnus par aucune des grandes loges politiques (d’ailleurs, ces petites loges mentionnées ne sont ni extrémistes, ni sectaires et elles ne s’occupent pas de politique).

      C’est un des problèmes que suscite le soralisme en réduisant cette incroyable mosaïque bigarrée à toutes tendances appelée « franc-maçonnerie » à de la reductio ad satanicus. S’il était honnête et recherchait vraiment la vérité, le soralisme expliquerait cet état de fait avant de s’attaquer aux grandes loges politiques qu’elle vise mais elle ne le fait pas et elle laisse même entendre que toutes les loges sont dans le même bateau.

      Répondre
      • avatar
        4 septembre 2014 à 16 04 39 09399
        Permalink

        Les rites initiatiques ne sont pas révélateurs de sectarisme ?
        Je m’en vais donc revoir ma copie …

        Bien cordialement Cher Charles Tremblay

        Répondre
        • avatar
          4 septembre 2014 à 19 07 05 09059
          Permalink

          Les rites initiatiques ne sont pas forcément révélateurs de sectarisme et il y a du sectarisme autre que des rites initiatiques.

          Répondre
  • avatar
    4 septembre 2014 à 23 11 29 09299
    Permalink

     »Tu manques de nuances et de curiosité, tu pourrais poser des questions quand tu n’es pas sûr de ce que l’autre pense.  »

    =Je suis d’accord avec cette affirmation.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *