MAMMON ET L’EMPIRE

À LA CONQUÊTE DU MONDE

 

Plusieurs articles sous la signature de gens aux croyances et non croyances les plus diversifiées, évoquent l’avènement, plus que probable, d’une troisième guerre mondiale. Le plus récent est celui de Richard Le Hir que l’on retrouve sur plusieurs sites. Le panorama des conflits qui font quotidiennement des centaines et des milliers de morts les interpelle dans leur conscience, fidèles qu’ils sont aux valeurs fondamentales de justice et de vérité, pierres sur lesquelles l’humanité peut se renouveler et croître.

Je m’associe à cette démarche qui vise à comprendre ce qui se passe dans notre monde et à y identifier ceux et celles qui en sont les principaux acteurs. Cette réflexion s’ajoute à celles que j’ai déjà exprimées sur le sujet.

Les prétentions impériales des États-Unis 

Les États-Unis (É.-U.) s’imposent comme la force dominante du monde non seulement en raison de sa puissance militaire, mais aussi par cette conviction qu’ils sont les mandataires providentiels pour diriger le monde vers le bien. Une auto proclamation qui les place au-dessus de l’ONU et du droit international.

On se souviendra de la manière avec laquelle Georges W. Bush avait tranché la question des bons et des méchants. « Il y a ceux qui sont avec nous et ceux qui sont contre nous. Les premiers sont les bons et les seconds sont les méchants. »

Ses collaborateurs et collaboratrices qui l’ont accompagné et les autres qui leur ont succédé ont maintenu cette perception de la réalité. Cette dernière repose essentiellement sur la prédominance absolue des intérêts et de la sécurité des États-Unis, fondée sur la volonté divine. 

Cette même certitude avait été proclamée, en 2006, par Condoleezza Rice, alors secrétaire d’État aux Affaires extérieures. Elle avait pris la parole à un rassemblement de Baptistes.

« Le président Bush et moi-même partageons votre conviction que l’Amérique peut et doit être une force du Bien dans le monde. Le Président et moi croyons que les États-Unis doivent rester engagés comme leader d’événements hors de nos frontières. Nous croyons cela parce que nous sommes guidés par le même principe persistant qui donna naissance à notre propre nation : la dignité humaine n’est pas un don du gouvernement à ses citoyens, ni un don des hommes les uns aux autres; c’est une grâce divine à toute l’humanité. » 

« Nous nous dressons pour des idéaux qui sont plus grands que nous-mêmes et nous parcourons le monde non pour piller, mais pour protéger; non pour asservir, mais pour libérer; non comme les maîtres des autres, mais comme les serviteurs de la liberté. »

On se souviendra également des propos tenus, récemment, par le prétendant républicain à la Maison-Blanche, Mitt Romney, qui déclarait que « Dieu avait créé les États-Unis d’Amérique pour dominer le monde.»

« Tout récemment, le président Obama, faisant le bilan de ses engagements internationaux devant le congrès annuel de l’organisation d’anciens combattants, se félicitait d’avoir renouvelé la capacité des États-Unis à diriger dans le monde. » 

Pareille perception de soi-même ne peut que soulever de nombreuses questions en regard des interventions et des guerres fomentées par ces derniers à travers le monde. Que dire, également, de tous les moyens qui y sont utilisés pour tromper l’opinion publique et y ajuster les réalités non pas à la vérité des choses, mais à celle de leur convenance?

Qu’on se souvienne de la guerre en Irak, en Afghanistan, en Libye et maintenant en Syrie sans oublier ces coups d’État et tentatives de coup d’État au Venezuela, au Honduras, au Paraguay, en Bolivie et en Équateur. Que l’on pense un instant à toutes ces révélations d’ex-militaires et d’agents de la CIA qui nous révèlent la cruauté de leurs actions, l’usage systématique de la corruption et l’énorme capacité de manipulation de l’information.

En tant que croyant en Jésus de Nazareth, je me demande comment le « fils de l’homme » des Évangiles dont ils se réclament, peut avoir quelque compatibilité avec la cupidité et le mensonge dont ils se font les témoins à travers leurs actions.

Le « fils d’homme » ou si l’on veut le « fils d’humanité » que je connais est plutôt promoteur de justice, de solidarité, de partage, de vérité, de compassion, de respect et dont le royaume qu’il proclame ne s’impose ni par les armes ni par le mensonge, ni par la corruption, mais par le témoignage de vie au service du bien commun de l’humanité, en commençant par les plus pauvres, les plus délaissés, les plus dépendants.

Ce que m’inspirent certains textes anciens

Dans l’empire qui domine actuellement le monde, je retrouve toutes les caractéristiques de ce personnage mythique, MAMMON, dont nous parlent les écritures anciennes et de façon toute particulière les Évangiles.

Mammon, dont le nom en araméen signifie richesse, argent, est ce personnage mythique en qui se concentre tout à la fois la puissance qui rend possible toutes les conquêtes et qui permet de réaliser tous les rêves.  L’avidité et la cupidité en sont ses principales vertus. Il est celui qui domine au sommet de la pyramide humaine, dictant au monde ses quatre volontés. Tous les moyens sont bons pour qu’il en soit ainsi. Il est la loi des lois, l’empire des empires. Son rêve est de dominer et de disposer de toutes les richesses du monde. Selon l’évangéliste Jean (8,44) il est homicide depuis toujours et père du mensonge.

Un tel portrait ne correspond-t-il pas à l’empire étasunien et à ses alliés chez qui le « capital » est la référence fondamentale du pouvoir et du développement? Leurs ambitions de conquête et de domination n’en sont-elles pas les principales activités? Ne sont-ils pas ceux qui disposent des armes les plus sophistiquées et des richesses les plus grandes pour mener à bonne fin leurs ambitions? Que dire maintenant de leur capacité de transformer en vérité ce qui n’est que mensonge, de bâtir des mises en scène qui n’ont rien à voir avec la réalité des faits? Le mensonge ne fait-il pas partie de leur nature?

En somme, le dieu dont se revendique l’Empire n’est-il pas plutôt le dieu de l’avarice, de la cupidité et de l’iniquité? N’est-il pas Mammon qui personnifie le pouvoir de l’argent et de la matière face à l’esprit, comme cela se voit dans Matthieu (6 : 24) “Nul ne peut servir deux maîtres : ou il haïra l’un et aimera l’autre, ou il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et l’Argent.” L’évangéliste Jean, pour sa part, en fait « le diable, homicide, menteur et père du mensonge ». Jean 8,44

UNE CONFRONTATION INÉVITABLE 

Bien des titres peuvent coiffer cette grande confrontation au terme d’un long cycle dominé par l’égoïsme, le pouvoir de l’argent et la tricherie. Pour ma part, j’y vois la confrontation entre l’empire du capital avec tout ce qui le caractérise et l’empire d’humanité en quête de justice, de vérité, de respect, de solidarité et de tolérance. Une confrontation mettant symboliquement en cause Mammon,le dieu du capital et Jésus de Nazareth, le fils d’humanité.

Oscar Fortin

Québec, le 10 août 2012

http://humanisme.blogspot.com

Quelques références supplémentaires

http://www.vigile.net/Les-Assassins-economiques

http://www.vigile.net/PETER-DALE-SCOTT-L-intelligence

http://humanisme.blogspot.ca/2012/01/lorsque-la-verite-nous-est-racontee.html

http://humanisme.blogspot.ca/2012/01/armageddon-ou-la-derniere-des-guerres.html

http://humanisme.blogspot.ca/2012/03/les-comploteurs-des-temps-modernes.html

http://humanisme.blogspot.ca/2012/04/les-bruits-de-la-guerre-persistent.html

http://humanisme.blogspot.ca/2012/05/la-face-cachee-de-lamerique.html

 

avatar

Oscar Fortin

Libre penseur intéressé par tout ce qui interpelle l'humain dans ses valeurs sociales, politiques, économiques et religieuses. Bien que disposant d'une formation en Science Politique (maîtrise) ainsi qu'en Théologie (maîtrise), je demeure avant tout à l'écoute des évènements et de ce qu'ils m'inspirent.

9 pensées sur “MAMMON ET L’EMPIRE

  • avatar
    12 août 2012 à 1 01 48 08488
    Permalink

    j’approuve votre article à 100% ,le peuple américain sont des descendant de ceux qui ont massacré le peuple indien ,les ont enfermé dans des camps ,depuis ,les âmes ce peuple les hantent ,ils ont peur de leur ombre ,avec cette hantise ,leur gouvernants font d’eux ce qu’ils veulent ,j’ai reçu le 4 juillet ,d’une amie américaine ,un email disant ;nos soldats nous protègent ,meurent,souffrent ,pour la liberté ,des peuples ,en réponse ,( Beverly seul Dieu sait ,connait ceux qui agissent pour le bien ,où le Mal,seul lui jugera )je pense qu’elle est fâchée ,car son Patriotisme est grand
    Mais elle est Docteur à Houston ,habite Santa-Fe ,le Texas ,la Louisiane vont bientôt disparaître ,dans les profondeurs ,la punition commence à ce pointer ,avez-vous vu ces immenses sinhkole des maisons englouties ;les bayous sont entrain de bouillir ,plein de méthane ,pétrole gaz des tremblements de leur maison,ils évacuent la population ,je comprends pourquoi ils avaient averti leur militaires qui habitaient le Texas ,Golf du Mexique ,qu’ils devront quitter leur maison avec une seule valise ,
    mon simple avis B P n’a pas colmaté le puits la brèche s’est fendue ,
    voila ce que le sherif met en garde;;gouffres de croissance pourraient être catastrophique –1,5 millions de barils de butane liquide à proximité =Homeland Security Plus de 300piedsde large ,jusqu’à 400 pieds de profondeur ,et si vous cherchez ,partout sur leur Territoire des immenses sinkholes ,des inondations ,ils s’attendent à un tremblement de terre féroce
    Oui nous sommes sous l’empire du Mal et ceux qui ont signé un pacte avec le Diable ,pour obtenir pouvoir richesse domination ;il les emportera avec lui ,Dieu est le seul a pouvoir redonner la pureté de notre Planète souillée ,polluée ,saccagée invivable ,,
    je ne crois pas ,à leur voyage sur la Lune ni sur Mars ,un gouffre à pognon

    Répondre
  • avatar
    12 août 2012 à 6 06 21 08218
    Permalink

    « l’une des caractéristiques historiques de l’histoire de l’indépendance américaine est qu’elle a été l’oeuvre exclusive de Francs-Maçons. Qu’il s’agisse de la fameuse ‘Boston tea-party’, organisée par la Loge « Saint-André » de Boston, des rédacteurs réunis autour de Jefferson pour rédiger la « Déclaration d’Indépendance », tous Francs-Maçons, ou encore des cabinets civils ou militaires qui ont assisté George Washington tout au long de cette période, tous les épisodes de cette lutte des ‘Insurgents’ sont marqués au coin de l’influence de l’Ordre maçonnique.
    L’histoire culmine, bien évidemment, par la scène de la capitulation du général en chef des forces britanniques à Yorktown, Lord Cornwallis (lui-même Franc-Maçon) qui remet son épée à un état-major d’officiers américains et d’officiers volontaires étrangers … tous Francs-Maçons, sans exception. »
    http://hermione.free.fr/hermione.html

    Répondre
  • avatar
    12 août 2012 à 8 08 13 08138
    Permalink

    Ce qui se passe aux USA c’est l’intendance tapageuse et flacotante du déclin imperial. Guerre mondiale. J’ai de gros doute. Collusions cyniques, multipolaires et bellicistes sur guerres sectorielles, là par contre, oui.

    Répondre
  • avatar
    12 août 2012 à 11 11 54 08548
    Permalink

    Votre approche est très bonne. Prendre ce que le monde nous offre à voir pour lui opposer ce que DIEU veut. L’argent, la cupidité, l’avarice contre l’amour et le partage; l’injustice, le droit au profit des plus forts et des plus riches contre la justice qui ne tienne pas compte des artifices mais de la justice éternelle; le mensonge, la perfidie opposée à la vérité. Mais pas seulement. Car il s’agit d’un mensonge agissant qui combat avec les armes les plus redoutables et inimaginables la vérité. Or DIEU n’est-il pas vérité? L’évangile de Jean que vous citez oppose d’ailleurs le Diable, le père du mensonge au fils qui est vérité et que le monde refuse d’écouter. Cette Parole transcende tous les temps et doit nous interroger partout sur cette planète, où que nous soyons. En temps qu’individus, combattons nous la cupidité, l’injustice et le mensonge où qu’ils se déclarent ? Où est-ce seulement quand ils frappent à nos portes que nous nous en émouvons ? Sommes-nous pour la vérité tout le temps et en tout lieu où est-ce de manière sélective que se déclare notre combat? La recherche de Dieu et de son Christ et donc de la vérité nous a-t-elle toujours guidés dans nos actes et prises de positions? A l’analyse, tous nous avons opté pour la sélection. Fermant les yeux et ramant dans le sens du mensonge ambiant, nous avons fait le lit du diable dont nous en avons fait notre père comme le disent les évangiles et cela, toutes les fois et partout où nous avons refusé de rechercher et d’écouter la voix de la vérité pour suivre ce que ceux qui nous manipulent nous dictent par leurs moyens de diffusion. Ces gens ne peuvent travailler pour le salut de l’humanité. Ne rêvez pas. Cela vous semblera excessif mais toutes les fois où vous avez senti une convergence de vue avec leurs objectifs c’est que vous vous êtes laissés avoir. Et c’est ainsi que tous nous avons travaillé à les fortifier jusqu’à leur livrer complètement le monde.
    Vous pouvez les combattre. Mais alors, il faudra, une solidarité sans faille basée sur les valeurs qui vous unissent. La recherche de la justice, l’égalité, et surtout la recherche de la vérité fondement de la justice éternelle. Le monde doit savoir qu’il n’y a pas des vérités mais une seule. Le jour où les indignés frustrés du système économique se révolteront et se mobiliseront également pour manifester avec les victimes des mensonges et de la violence du système du politique, vous aurez fait un pas. Le jour où ceux du Nord comprendront que le même pouvoir qui s’empare de leur patrimoine, est le même qui malmène ceux du Sud depuis des siècles, vous aurez fait un grand pas. Le jour où la recherche de la vérité sera, avant la condition sociale et raciale, la clé de la résolution des litiges nous auront gagnés. Pour y arriver, il faudra une béquille solide dont la vue fera vaciller vos ennemis. Car eux s’appuient outre les pouvoirs que nous voyons (argent,politique) sur des pactes solides (diaboliques) qui les unissent. L’échec est donc assuré si vous les combattez sans pacte spirituel qui vous liera et qui vous évitera de tanguer quelque soit la houle qu’ils vous enverront. Faites en chacun dans votre cœur le pacte de ne servir que pour la recherche de la vérité et de combattre le mensonge sous toutes ses formes vous aurez signez d’entrer dans le pacte de Dieu. Ce jour là, vous aurez véritablement opté pour être fils de Dieu et non celui du mensonge et donc du Diable. Et là, vous verrez que la méchanceté, l’injustice vous toucheront que d’ordinaire. Pour toute chose qui se présentera à vous, les interrogations fuseront en vous et la vérité vous habitera. Cela vous dégagera de l’emprise du Diable. Vous aurez gagné le combat spirituel et nous aurons gagné tout simplement. Car a dit le Seigneur DIEU: « Je prendrai le droit comme cordeau et la justice comme niveau ». Si nous les combattons, de quel côté du cordeau sommes nous? Les temps sont graves, faites votre choix et travaillez y. Que DIEU vous guide.
    J’ai peut-être été trop long, pardonnez moi.

    Répondre
  • avatar
    12 août 2012 à 14 02 21 08218
    Permalink

    Merci à tous et à toutes pour vos commentaires qui viennent enrichir la présente réflexion. Il est évident que nous ne pouvons prédire la manière dont toutes les choses vont finalement se produire. D’ailleurs, ne sommes-nous pas déjà dans l’engrenage de ce combat à finir?

    Je porte à votre attention un tout dernier article dont l’intitulé nous dit de quoi il en retourne.
    http://www.alterinfo.net/Obama-innocente-la-Goldman-Sachs_a80117.html

    Bonne fin de journée à vous tous et toutes et encore une fois, merci.

    Répondre
  • avatar
    12 août 2012 à 15 03 35 08358
    Permalink

    @ Épiphanie Sanseu , pourquoi mêlez-vous politique et Dieu , le 12/o8 2012 ?
    Jean-Marie De Serre.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *