Mgr Romero, une épine sur le chemin de la béatification de Jean Paul II

OSCAR FORTIN :
(publié le jeudi 28 avril 2011 à 15 h 51)

L’ancien archevêque de San Salvador, Mgr Oscar Arnulfo Romero, assassiné en 1980, a souffert du manque de soutien de Jean Paul II dont il s’est senti « abandonné », a indiqué dans une interview à l’AFP un théologien italien, Giovanni Franzoni.

Mgr Romero a été assassiné le 24 mars 1980 sous les yeux d’une multitude de fidèles alors qu’il célèbre la messe. © Image Globe

Le père Franzoni, ancien abbé de la basilique Saint-Paul-hors-les-murs, fait partie d’un groupe de théologiens entendus lors du procès en béatification de Jean Paul II, qui avait exposé des arguments contraires à celle-ci.

« Je vivais alors à Managua au Nicaragua (…). Une religieuse me confia qu’elle avait rencontré à Madrid Oscar Romero qui revenait en 1979 d’une visite au Vatican. Il semblait détruit, affligé après l’audience que lui avait accordé le pape », a-t-il dit.

L’archevêque de San Salvador avait confié qu' »il ne s’était jamais senti aussi seul qu’après cette rencontre. Il avait toujours été un modéré, mais il était indigné par le fait que les paysans autorisés à prendre possession de terres par la réforme agraire doivent affronter des gens en armes. Il avait mis à leur disposition la radio du diocèse où furent dénoncées des atrocités et violations des droits de l’homme, le meurtre de syndicalistes. Il apporta toute cette documentation au Vatican ».

« Le pape se montra froid, il prit la documentation et la mit de côté en faisant ce commentaire: +j’ai dit mille fois que l’on ne m’apporte pas autant de documents que je ne pourrai lire+. Il a exhorté Mgr Romero: +essayez de vous mettre d’accord avec le gouvernement+. Cela le laissa consterné, il se sentit détruit », a rapporté le prêtre italien.

« Les escadrons de la mort ne pouvaient tuer un évêque qui avait l’affection du pape. Ils pouvaient par contre le tuer s’il était isolé, abandonné », a affirmé le père Franzoni.

Mercredi, des théologiens contestataires avaient déploré que le procès de béatification de l’archevêque de San Salvador, ouvert en 1996, soit, selon eux, « bloqué » par le Vatican.

Levif.be avec Belga

avatar

Oscar Fortin

Libre penseur intéressé par tout ce qui interpelle l'humain dans ses valeurs sociales, politiques, économiques et religieuses. Bien que disposant d'une formation en Science Politique (maîtrise) ainsi qu'en Théologie (maîtrise), je demeure avant tout à l'écoute des évènements et de ce qu'ils m'inspirent.

2 pensées sur “Mgr Romero, une épine sur le chemin de la béatification de Jean Paul II

  • avatar
    27 avril 2014 à 18 06 56 04564
    Permalink

    @ Oscar

    Je pense aussi que la canonisation de Jean-Paul II passe le mauvais message et que celle de Romero aurait été le bon. Dommage qu’on donne un ticket pour le ciel a un symbole de l’anti-communisme, car l’avenir avenir n’est pas a opposer Marx et Jesus, au contraire… !

    L’Église a succédé au message du Christ… et parfois le remplace, helas… Mais je ne crois pas que vous soyez plus surpris que moi de toucher du doigt que l’Église est une force qui intrigue et manipule, avec habilleté et cynisme et parfois pour le bien…. Il faudra juger l’arbre a ses fruits.

    Pierre JC

    • avatar
      27 avril 2014 à 19 07 53 04534
      Permalink

      Pierre, c’est toujours un plaisir de vous lire. Je pense avoir développé davantage cette question de la canonisation de nos deux saints d’aujourd’hui. Vous sachant à l’aise avec la langue de Cervantes je me permets de vous référer à mon nouveau blog en espagnol où j’ai placé plusieurs articles ces derniers jours dont le tout dernier aujourd’hui même. Je vais vous y attendre.
      http://blogs.periodistadigital.com/humanismo-de-jesus.php

      Au plaisir

Commentaires fermés.