Niais ou Indignés ?

 

Les plus jeunes sont indignés parce que les plus vieux les prennent pour des niais.

Ils en ont assez du marché, des marchands, des marchandises…

Ils ne veulent plus entendre parler de crise, ni de gestion de la crise.

Ils n’opposent pas leur rêve à la réalité,

Mais proposent de les réconcilier, en réalisant leur rêve.

 

Mais quel rêve ?

Le plus ancien, le plus nouveau : avoir une prise sur le réel.

Avoir leur mot à dire même si ça ne veut plus rien dire.

Disons : un peu plus de tact, de contact et donc d’impact.

Être une figure en acte au lieu de figurer pendant les entractes.

Ils veulent substituer la grâce à la pesanteur…

La légèreté à l’esprit de lourdeur.

Ils se sentent plus mûrs comme géniteurs, comme progénitures

Plus sûrs et plus proches de la Nature.

C’est incroyable mais vraisemblable

Ils veulent gérer le monde nouveau avec des valeurs anciennes

Ouvrir les nouvelles portes avec les vieilles clés

Selon eux : il n’y a qu’un recours : le retour à la morale

À l’éternelle distinction du bien et du mal

Ce n’est pas juste un ordre mais un ordre juste

Qui ne rejette pas le passé et qui projette un avenir

Qui mette un terme à la logique du pire

Celle du sens de la réalité qui a vidé la réalité de tout son sens.

Même ceux qui ne travaillent pas y travaillent

À redonner un sens au travail

Qui sans valeur humaine n’a rien qui vaille.

Les indignés ne supportent plus la démagogie de leurs aînés

En redevenant enfants, indociles ou difficiles

Ils ont l’impression qu’ils peuvent arrêter l’hémorragie

Rompre avec la politique du fait accompli…

 

Car il y a une autre manière de faire de la politique

D’accomplir quelque chose en s’accomplissant

De voir le bout en restant debout

Sans se soumettre à l’impératif catégorique des financiers

Ni se compromettre avec le système économique vicié

Le salut peut avoir lieu

Car ils sont les plus nombreux

Les plus nombreux à nous rappeler

Qu’ils ne sont pas heureux

Et qu’ils ne sont pas niais de s’indigner

Car ils ne cherchent pas le bonheur, ils ne le cherchent plus

Ils veulent seulement être dignes

Dignes d’être heureux.

https://www.lejournaldepersonne.com/2016/04/niais-ou-indignes/

Personne est sur un nouveau projet, un nouveau film long métrage est en cours de préparation, pour contribuer à sa réalisation, rendez-vous sur : À l’assaut des salauds : https://www.lejournaldepersonne.com/2017/07/a-lassaut-salauds/

avatar

Personne

Le Journal de Personne pratique la scénarisation à fond, pour illustrer une question d'actualité. Son info est une info scénario, son drame: une dramatisation et sa réalité: une réalisation.Vous auriez mauvaise grâce d'assimiler Personne à ses personnages, et ses histoires à des dérapages. L'humour et la dérision y ont toujours fait bon ménage. Le Journal n'est l'otage d'aucun parti, prisonnier d'aucune opinion, dupe d'aucun soupçon. Ni à gauche, ni à droite, mais au cœur de l'événement, il aborde tous les sujets, pose tous les problèmes et relance tous les débats : https://www.lejournaldepersonne.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *