Non, le GIEC n’est pas un organisme objectif

pub-FOS

PHILIPPE DAVID :

Beaucoup de gens considèrent que le Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) est l’autorité suprême en matière de climat sur cette planète et que comme telle, toute information émanant de cette organisation doit être traitée comme l’Évangile, irréprochable et inattaquable. Ce dogme n’est qu’une autre indication que les partisans de l’hypothèse (parce que ce n’est même pas encore une théorie au sens scientifique) du réchauffement climatique causé par les humains tient d’une foi religieuse plutôt que de faits scientifiques vérifiables.

 Dans la réalité, le GIEC n’est pas un groupe scientifique du tout, mais plutôt un lobby politique dont le but n’est pas de déterminer quelle est la cause réelle du réchauffement de façon objective et non-biaisée, peu importe quelle pourrait être cette cause, mais plutôt de fournir une justification pseudo-scientifique  à la notion que la civilisation humaine est responsable du réchauffement climatique et de « suggérer » les moyens de mitiger les effets de ce réchauffement sont nous sommes supposément coupables. On n’a pas à aller chercher plus loin que la charte de cet organisme pour se rendre compte que pour lui, cette conclusion était pré-ordonnée depuis le début de sa création. Je cite:

Le GIEC a pour mission d’évaluer, sans parti pris et de façon méthodique, claire et objective, les informations d’ordre scientifique, technique et socio-économique qui nous sont nécessaires pour mieux comprendre les fondements scientifiques des risques liés au changement climatique d’origine humaine, cerner plus précisément les conséquences possibles de ce changement et envisager d’éventuelles stratégies d’adaptation et d’atténuation. [ caractères gras ajoutés. ]

Ce passage de la charte du GIEC spécifie en toutes lettres que son mandat se limite exclusivement au « changement climatique d’origine humaine », ce qui veut dire que les bonzes du GIEC se foutent éperdument de toute autre cause possible et ne considèrent que l’activité humaine comme cause possible aux changements climatiques alors que le lien entre ces changements et l’activité humaine est loin d’être évident à la lumière de la pause du réchauffement qui dure maintenant depuis plus de 17 ans (ce que la NASA, le NOAA et le GIEC admettent),  alors que le niveau de CO2 continue d’augmenter et rejoint maintenant les 400 ppm.

C’est pour ça que j’ai tendance à sursauter quand je vois le conseil des normes de publicité condamner un panneau publicitaire qui défie l’orthodoxie réchauffiste à titre de publicité trompeuse.

publicité - Friends of Science

La seule chose qu’on peut vraiment trouver de mensonger dans cette publicité, c’est que si nous ne savons pas vraiment si le soleil est LA cause du réchauffement, nous n’avons pas de preuves solides non-plus qu’il soit causé par l’homme. Alors de faire des publicités évoquant des catastrophes climatiques est tout aussi mensonger.

Selon un des plaignants, Michel Groulx, vice-président de l’ACS:

«Si le soleil contribue au changement climatique, sa contribution est minime, précise Michel Groulx. Il y a une accélération des changements climatiques et c’est l’activité humaine qui est en cause nous dit le GIEC. Il n’existe pas de corrélation que le soleil ait pu agir sur le climat sur une période aussi courte.»

Comme je l’ai démontré plus haut, le GIEC n’existe que pour une raison, convaincre le monde que la cause des changements climatiques est l’homme et que le seul remède est une réduction radicale de notre consommation énergétique et de notre niveau de vie. Cet organisme n’a aucun intérêt à ce que le réchauffement provienne de causes naturelles, malgré certaines évidences. J’ignore si effectivement le soleil est LA cause principale, mais je vous laisserai le choix de décider si le 3,27% du 4% total de CO2 que la race humaine émet dans l’atmosphère a une plus grande influence sur le climat que la grosse boule orange dans notre ciel, sans laquelle il n’y aurait aucune chaleur sur terre.

3 pensées sur “Non, le GIEC n’est pas un organisme objectif

  • avatar
    3 juin 2015 à 13 01 33 06336
    Permalink

    …ça mange pas d’pain et pis ça donne bonne conscience , que du bonheur ….. on peut continuer à flatuler en paix .

    Répondre
  • Ping :Escroquerie du réchauffement climatique anthropique: De plus en plus de gens y voient clair… | Resistance71 Blog

  • avatar
    4 juin 2015 à 12 12 44 06446
    Permalink

    Le réchauffemensonge à mon modeste avis est la pilule magique mis au point par Le Grand Glandage mondial pour détourner l’attention des masses glandeuses des véritables et urgentissimes problèmes;comme médias(on dit merdias à présent je sais),politiques(pourritiques) députés (députains)et partis écolos sont super réceptifs à tout mot d’ordre venant des divinités granglandeuses,les masses asservies,matraquées du matin au soir par les infos « climat fin du monde » ne jurent plus que par ça….Dans les années 70 c’était la couche d’ozone la fin du monde;à présent c’est »chauds les marrons »,ne vous occupez pas des pesticides,des océans pillés,des éléphants massacrés,des animaux d’élevage torturés,des forêts tropicales éventrées etc occupez vous bonnes gens(connes gens) du tout petit degré de température en plus, qui,dans 50 ans va faire pousser des palmiers en Terre Adélie et faire de notre monde un enfer.;Essayez de trouver sur un site de parti écolo,par exemple,le moindre article sur le compteur Linky et ses méfaits…rien;normal,pas de conférence en vue sur le problème,pas de séjours en palace en vue pour en discuter après un repas étoiles, voilà

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *