Notre Dame et l’enfant

 

Il n’y a pas qu’une raison à garder, il y a aussi une maison à sauvegarder. La France a toujours feint d’ignorer que ce sont ses lumières qui font tout flamber.

Non les choses, mais la substance des choses. Elle n’a plus que les yeux pour pleurer en réalisant que sa sacro-sainte laïcité ne peut tout absorber.

On dirait, mais je ne le dirais pas, que la fille de joie a été punie pour avoir dressé un mur entre la Foi et la loi, entre le fini et l’infini. Notre-dame n’est pas un patrimoine mais l’âme de son âme. Comme si Dieu, pour l’empêcher de périr, se rappelle à son souvenir en lui disant : tu meurs, si tu oublies que tu as un cœur… un cœur sensible à ton seigneur, Dieu… France… Tu es avant tout et surtout catholique… patrie pétrie par l’universel particulier.

As-tu remarqué, France, que seul, le sentiment de la transcendance est susceptible de rassembler tous tes enfants sans exception, enfin unis vers l’uni comme dit la chanson.

Comme quoi toute politique est déficitaire, lorsqu’elle refuse d’admettre qu’elle est héritière d’un trône, dépositaire d’une couronne qui lui signifient que la voix de Dieu est la seule voix salutaire.

Une seule chose à retenir de ce sinistre incendie : c’est qu’on ne peut unir les hommes sans leur donner un avant goût du paradis.

Que toute politique est vouée à l’échec quand elle ne comporte pas une part de mystique.

J’ai entendu un enfant, au moment où la cathédrale s’embrasait pour de vrai, lui dire comme si elle était un être vivant: vas-y, vas-y, tiens bon… je t’en supplie !

C’est ce cri, cette prière accomplie par les fidèles comme par les infidèles qui a sauvé Notre-dame des flammes.

J’insiste : rappelez-vous seulement que Dieu existe.

 

https://www.lejournaldepersonne.com/2019/04/lumieres-et-laicite/

 

Pour soutenir l’Artiste du journal de Personne, ses créations, le journal, voir un de ses films, demander le film de votre vie, sur œuvre ou sujet : https://www.lejournaldepersonne.com/soutien-journal-de-personne/

 

avatar

Personne

Le Journal de Personne pratique la scénarisation à fond, pour illustrer une question d'actualité. Son info est une info scénario, son drame: une dramatisation et sa réalité: une réalisation.Vous auriez mauvaise grâce d'assimiler Personne à ses personnages, et ses histoires à des dérapages. L'humour et la dérision y ont toujours fait bon ménage. Le Journal n'est l'otage d'aucun parti, prisonnier d'aucune opinion, dupe d'aucun soupçon. Ni à gauche, ni à droite, mais au cœur de l'événement, il aborde tous les sujets, pose tous les problèmes et relance tous les débats : https://www.lejournaldepersonne.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *