PAS DE TRÊVE

Sur Nuevo-Curso espagnole. Traduction:

 

This article is available in 5 languages on this webmagazine:
NoTreve-English-Italiano-Portuguese

This article is available in Portuguese on: Facebook

 

Les États-Unis tuent le général Suleimani à Bagdad à l’ approche de la guerre ouverte avec l’Iran tandis que la Turquie se prépare à envoyer des troupes en Libye et AMLO et Fernández essaient de créer un nouveau cadre institutionnel pour le conflit international en Amérique latine … Cette année, pas de trêve du Nouvel an. Résumé et analyse de la première semaine de violente de 2020.

.

Le général Qassem Suleimani, AlQuds tête de la colonne, la colonne de la Garde révolutionnaire qui est la véritable force expéditionnaire de l’impérialisme iranien au Moyen – Orient, est mort ce matin dans une frappe aérienne américaine à l’ aéroport de Bagdad. Les promesses de vengeance de la Garde révolutionnaire « partout dans le monde » a été immédiate. La Garde révolutionnaire iranienne est un organe autonome de l’État, dépendant uniquement du « chef de la révolution » qui, à l’intérieur, réprime, torture et massacre les grévistes et les désaffecte sans pitié et qui à l’extérieur, est le fer de lance de l’impérialisme iranien, maintenant à travers les forces locales qu’il arme, entraîne et organise, un front ouvert du Liban en Méditerranée à Ormuz et du Caucase au Yémen.

 

LA NOUVELLE ROUTE IRANIENNE VERS LA MÉDITERRANÉE. PASSANT MAINTENANT PAR LES TERRITOIRES ALLIÉS UNIQUEMENT.


 

La nouvelle escalade était prévisible et avait été annoncée par le déploiement de nouvelles troupes américaines et l’ annulation du voyage de Mike Pompeo en Ukraine et à Chypre , d’autant plus frappant qu’il s’agit de deux fronts très « chauds ».

Comme nous l’avons souligné dans nos rapports hebdomadaires , la révolte irakienne a été progressivement capturée et instrumentalisée par le jeu impérialiste entre l’Iran et les États-Unis par le biais de milices chiites des deux camps. Ainsi, l’ incendie du consulat iranien à Kerbala , qui a fait trois morts, a fait suite à différentes frictions et menaces qui ont abouti à l’ assaut contre l’ambassade américaine par des miliciens chiites organisé par l’Iran.

Ainsi, la tendance à une guerre ouverte entre l’Iran et le bloc arabe allié aux États – Unis prend forme et laisse derrière elle les calculs apaisants de la bourgeoisie iranienne elle-même, qui s’est répétée qu’une guerre ouverte serait trop chère pour les États-Unis tout en a constamment renforcé les milices chiites locales qui étaient proches de lui en Irak . La « rationalité » impérialiste n’est pas soumise à un calcul coûts-avantages. Ce qui caractérise les conflits impérialistes qui se terminent par la guerre, c’est que les gains et les pertes de l’adversaire marquent plus que les leurs pour les deux parties. Une phase déjà atteinte depuis longtemps par les deux puissances.

 

LES SLOGANS DES TRAVAILLEURS DE HAFT TAPEH EXPRIMENT L’IMPACT SUR LA POPULATION DE L’EFFORT DE GUERRE PERMANENT DE L’IMPÉRIALISME IRANIEN: « IL N’Y A PAS DE NOURRITURE SUR LA TABLE », « NOUS AVONS FAIM »

.

Comme nous l’avons souligné depuis septembre, lorsque l’Iran a attaqué des raffineries saoudiennes depuis l’Irak :

Il n’y a qu’une seule façon d’inverser cette course au désastre. Les travailleurs iraniens ont montré comment, mais il serait aussi myope que suicidaire dans sa capacité à réagir. La guerre est comme la lave qui peine à émerger sous la surface d’un capitalisme épuisé: elle peut exploser à court terme là où la croûte est la plus faible, mais elle n’arrêtera pas de convulser le monde sous nos pieds juste parce que les travailleurs d’un pays sont face à lui … il faut une réponse qui dépasse les frontières d’un seul pays. Aujourd’hui, ils nous disent que cela n’a aucun sens de se battre si l’entreprise ne donne pas d’avantages. Mais c’est l’ impossibilité de maintenir les plus-values ​​mondiales  qui motive la guerre. Et la guerre est le déni le plus radical de nos besoins: le déni de la vie de milliers, de millions. La seule chose qui puisse l’arrêter est de nier la soumission du besoin humain au résultat du capital, au profit … et c’est entre nos mains, et seulement entre nos mains, de l’affirmer en tant que travailleurs, en chaque lieu et maintenant.

FRONTIÈRES MARITIMES REVENDIQUÉES PAR LA TURQUIE APRÈS SON ACCORD AVEC LA LIBYE

Parce qu’en plus, la tendance à la guerre n’est pas quelque chose de localisé ou de ponctuel, mais général et global. Hier, la Grèce, Israël et Chypre ont signé l’accord pour monopoliser le gaz de la Méditerranée orientale, à l’ exclusion de la Turquie, qui a voté au Parlement d’envoyer des troupes en Libye. L’Italie a disparu de l’accord gazier alors qu’avec la Turquie elle soutient le gouvernement de Tripoli contre Haftar, soutenu par la Russie, la France, les Emirats et l’Egypte. Les fronts sont prêts et tous les ingrédients d’une guerre générale en Méditerranée sont déjà donnés.

Ce n’est pas la seule région qui «se réchauffe», même si les signes sont encore aujourd’hui à des niveaux inquiétants. En Corée du Nord, Kim a annoncé la fin du moratoire nucléaire et a promis une « action choquante » contre les États-Unis; La Chine trouve de plus en plus de résistance parmi les pays de l’ASEAN à son contrôle de la mer de Chine méridionale, et même dans l’Ulster, les négociations pour lancer le gouvernement régional sont susceptibles de donner lieu aux premières poussées de violence politique nationaliste.

.

CHAVEZ, MORALES, LULA ET CORREA AU TEMPS D’UNASUR.

En Amérique, le principal « problème » pour le développement du conflit est que les principaux antagonistes régionaux ne peuvent s’insérer dans le grand jeu impérialiste mondial que de la même manière, en compensant la puissance économique américaine avec la Chine. Stratégiquement, le Brésil, l’Argentine et même le Mexique se font concurrence pour s’allier avec la Chine et échapper au contrôle américain, de plus en plus coercitif  … ce qui ne réduit pas les contradictions régionales entre eux.

.

Ainsi, les batailles internes et internationales se croisent et se tissent continuellement, parfois de manière contradictoire. Alors que Lula réorganise le bloc d’alliance PT au Brésil, Alberto Fernández et AMLO récupèrent la CELAC pour dissoudre le groupe de Lima – et le Brésil – en une institutionnalité régionale conçue pour traduire – dans le style de feu UnaSur – des lignes idéologiques aux lignes de «Block» en Amérique du Sud.

.

HONG KONG AU NOUVEL AN

Mais s’il y a dans cette courte semaine un exemple visible du rôle et de l’avenir qui attend les travailleurs du monde entier s’ils ne s’affirment pas en tant que classe, c’est la Chine. Alors que le gouvernement militarisait et expropriait des milliers de paysans du Xinjiang pour les prolétariser et les mettre au travail dans l’industrie, la révolte de la petite bourgeoisie hongkongaise a commencé la nouvelle année avec une démonstration de force dans la rue et appelant à une intervention impérialiste extérieure. Mais même pour conduire une ville dans une menace de guerre crédible, les mouvements de la petite bourgeoisie sont impuissants sans encadrer d’abord les travailleurs. Le slogan de la semaine était donc « 入 工會! » (« Rejoindre un syndicat« ). Les étudiants ont créé 40 nouveaux syndicats et ont appelé les travailleurs à les rejoindre. Se battre pour leurs propres revendications? Bien sûr que non. Le fait que les retraités doivent ramasser des cartes dans la ville pour survivre ne les a jamais inquiétés ou déplacés le moins du monde. Les nouveaux syndicats sont déjà nés avec un programme «démocratique», c’est-à-dire un programme qui met les besoins des travailleurs à l’arrière-plan en les soumettant à des revendications de représentation au pouvoir politique des classes moyennes locales.

Il n’y a pas de trêve pour les travailleurs

En seulement trois jours, il nous a dévoilé cette semaine les clés non seulement de l’année qui commence, mais aussi de la période historique dans laquelle nous nous trouvons. Là où les travailleurs acceptent de suivre la révolte démocratique de la petite bourgeoisie, qui est incapable de s’affirmer, mais finira par les encadrer pour le conflit et la guerre impérialiste. Et pourtant, que ce soit en Iran, en Turquie, en Chine, en Amérique ou en Europe, où les travailleurs s’affirment à travers leurs propres luttes et slogans, le mécanisme infernal de la guerre est verrouillé.

 

Robert Bibeau

Robert Bibeau est journaliste, spécialiste en économie politique marxiste et militant prolétarien depuis 40 ans. http://www.les7duquebec.com

11 pensées sur “PAS DE TRÊVE

  • 3 janvier 2020 à 12 12 27 01271
    Permalink

    Vous divaguez cher ami, je vous suggère de consulter un psychologue.

    Répondre
  • 3 janvier 2020 à 15 03 16 01161
    Permalink

    Cette execution aérienne ciblée (et barbare aussi) du plus haut gradé général du régime des ayatollahs Iranien sur le territoire Irakien vient confirmer plusieurs choses, d’abord que les États-Unis de Trump et à travers la très solide alliance avec Israel de Netanyahu se sont convaincu de ne plus  »se salir les mains » sur le terrain ou dans les guerres au sol depuis qu’ils ont les moyens technologiques de traquer et zigouiller n’importe qui, n’importe quand depuis les airs via les drones et les manettes de jeu video ! Cette frappe confirme aussi ce que beaucoup d’observateurs disaient depuis toujours, que Israel et les états-unis ont toujours eu les moyens de zigouiller le guide suprême Iranien Ali Khamenei, et les autres hommes clé du régime, ou Hassan Nasrallah du Hezbollah, mais ne le font pas pour des raisons de légitimité internationale en apparence uniquement, mais en réalité pour des raisons plus obscures afin de contrôler la région et y maintenir l’instabilité politique. Ensuite, plus aucune grande puissance n’est intéressée par la guerre, sauf par procuration et que les tiers- mondistes s’entre tuent entre eux est bien plus indiqué comme lors de la guerre froide, et tout comme l’Iran menait ses guerres par procuration il semble que cette fois le régime des ayatollahs est acculé et commence à montrer les limites de ses moyens aussi bien que de ses visions et ce qu’il peut se permettre dans la région. Ainsi, L’Irak ne connaîtra plus jamais la paix jusqu’à ce que le sort de l’Iran et celui de la Syrie soient connu, et c’est loin d’être le cas pour l’instant ! tout comme la Libye ne connaîtra pas la paix jusqu’à ce que soient démêlés les intérêts stratégiques des uns et des autres dans le coin !

    Bref, un scenario de confrontation directe entre les grandes puissances effectives est complètement hors de question, et celui de guerre permanente dans les pays de la région reste éloigné aussi, car il faudrait que la Russie de Poutine, Israeliens et Américains brisent leurs ententes qui couvrent un territoire qui s’étend depuis les frontières sud de la Turquie jusqu’en Algérie en passant par la Libye bien entendu, ce serait suicidaire aussi bien financièrement que stratégiquement pour en arriver jusque là, leur but étant de maintenir le status quo, écouler les armes, les marchandises, et y assurer une présence permanente et un rôle actif dans le façonnement de la politique de tous ces pays là. Il est donc très possible que la Russie sacrifie le régime Iranien comme elle a sacrifié plusieurs de ses pions par le passé en contrepartie d’une présence et d’une part du gâteau dans la nouvelle Iran post régime des ayatollahs… la Chine elle aussi sera prête à passer l’éponge sur le régime Iranien à la condition de recevoir des  »garanties’, et des  »gages » que ses intérêts n’y seront pas remis en question ! Et bien entendu, sacrifier le régime Iranien ne signifie aucunement une paix durable pour les populations de toute la région, mais tout comme maintenant, la permanence des conflits politiques et les menaces qui planent sur elles, et la continuité de la guerre interconfessionnelle, les guerillas indépendantistes et tout le bazar ! Ni Chine, ni Russie, ni Etats-unis, ni Israel n’en ont quoique ce soit à cirer de la paix pour les populations ! la paix restera une denrée chère, rare et très inaccessible pour les populations du moyen orient tant et aussi longtemps qu’ils posséderont du pétrole, du gas, des ressources, des territoires étendus et les ressources financières pour acheter les armes, ou les produits de consommation du nord riche !

    En Algérie enfin, France, États-unis, Russie et Chine feront tout pour y maintenir une junte armée au pouvoir afin d’y garantir la  »stabilité » de leurs intérêts, un éclatement de l’Algérie signifierait une contamination de tout le Maghreb, et du Sahel africain, et une bombe à retardement gigantesque que personne ne veut voir éclater, même pas les Russes qui y écoulent de précieux stocks d’armement, et encore moins les Européens qui ne savent plus comment freiner l’immigration clandestine et n’ont plus que les régimes nord africains pour en diminuer ou espérer contenir les effets. De récents sondages auprès de la population dans tout le Maghreb et en Égypte démontrent que près de la moitié de la population voudrait immigrer pour trouver du travail dans les pays du nord en Europe ou en Amérique du nord ! le chômage et la précarité sociale à atteint des limites insoutenables pour ces populations, et les services publiques élémentaires comme l’enseignement ou la santé gratuite et en décomposition avancée ou carrément totalement absente ont atteint leurs limites depuis belle lurette, quand aux pays du Sahel, c’est la famine et la débrouille permanente, l’extrême précarité et pauvreté et il est tout simplement impossible de résoudre le problème du chômage ou le résorber ne serait-ce que partiellement ! c’est très simple, aussi bien le Maghreb que l’Égypte que le Sahel plus de la moitié de la population ne survit que grâce aux transferts d’argent mensuel par les diasporas depuis l’étranger.

    Les régimes arabes ou ceux de la région en général sont devenus la chose la plus insignifiante dans le jeu des grandes puissances pour gérer leurs intérêts et leur assurer des marchés, et des investissements encore lucratifs, et les populations de la région ne valent plus grand chose aux yeux du monde, Angela Merkel l’avait déjà dit lorsqu’elle a décidé d’accueillir 1 million de réfugiés Syriens qui par miracle sont aujourd’hui presque entièrement insérés et intégrés en Allemagne..et le comble, et qu’il manque de la main d’oeuvre qualifiée encore en Allemagne aux dernières nouvelles ! ça donne une idée du fossé qui sépare le Nord et le Sud ! A ce jeux là, je me demande depuis toujours pourquoi on maintient des pays indépendants dans le coin… autant les recoloniser et ce serait moins tragique et moins cruel que la colonisation par procuration ou indirecte comme c’est le cas aujourd’hui partout au moyen orient et en Afrique !

    Répondre
  • 4 janvier 2020 à 15 03 21 01211
    Permalink

    UN TRÈS INTÉRESSANT DÉBAT SUR CET ARTICLE
    ENTRE DEUX COLLABORATEURS MAJEURS DES 7 DU QUÉBEC
    (Débat reporté ici par Ysengrimus, avec autorisation des auteurs)

    .

    Le vendredi 3 janvier 2020, à 16:22, Robert Bibeau a écrit:

    Ce texte porte sur l’assassinat du Général en chef des Gardiens de la Révolution iranienne.

    .

    Réponse de René Naba, envoyé: 3 janvier 2020, à 15:28

    Je suis triste et surpris que tu te livres à une analyse de cette sorte, aux antipodes de ma lecture de l’évènement qui devrait bientôt paraître en ligne sur LES 7 DU QUÉBEC. Je crains fort que tu ne sois aveuglé par ta grille de lecture bolchévico-archaïque. Il n’y a pas d’impérialisme iranien mais une contestation de l’hégémonie israélo-américaine

    .

    Réponse de Robert Bibeau, envoyée: 3 janvier 2020, à 16:42

    En effet nos routes se croisent bien souvent mais de temps en temps elles s’éloignent fondamentalement. Voilà justement un carrefour où je maintien fermement le cap.
    1) Sous le mode de production capitaliste industriel – urbanisé – financiarisé – et mondialisé tout pays est automatiquement intégré de gré ou de force au stade impérialiste de développement économique – puis politique – diplomatique – médiatique – social et idéologique de ce mode de production.
    2) Les guerres commerciales sont vouées à devenir des guerres militaires entre blocs impérialistes concurrents.
    3) L’Iran ne fait pas exception même si elle a choisit le camp impérialiste russo-chinois.
    4) Ce qui effectivement la confronte face à face au camp impérialiste DE MOINS EN MOINS HÉGÉMONIQUE américano – israélien.
    5) COMME JE SUIS INDÉCROTTABLEMENT PROLÉTARIEN J’ANALYSE LE MONDE en fonction uniquement des intérêts de ma classe sociale d’appartenance et dans cette guerre en préparation – la dixième ou plus dans cette région du monde – ma classe ne pourra que se sacrifier pour des intérêts qui ne sont pas les siens et cela me rend triste tous ces morts en perspective parmi les prolétaires du Moyen-Orient.
    Voilà le message de cet article

    .

    Réponse de René Naba, envoyé: 3 janvier 2020, à 15:52

    La théorie est une chose, la réalité est toute autre. Depuis la fin de la deuxième guerre mondiale, le monde arabe ploie sous le joug israélo-occidental. Avant même que n’existe un impérialisme chinois, russe ou iranien. De surcroît la possession de la bombe atomique par Israël a placé les négociations sur la Palestine sous la menace nucléaire israélienne. Enfin le Moyen-Orient abrite quinze bases de l’OTAN, l’Iran est soumis depuis quarante ans à un blocus, en plus d’une guerre par procuration via l’Irak et Saddam Hussein interposé et vous osez parlez d’impérialisme iranien. Il y a des limites à… je m’interdis par courtoisie de qualifier la suite de votre raisonnement. Je ne suis ni triste ni surpris, mais consterné de tant d’aveuglement théorique.

    .

    Réponse de Robert Bibeau, envoyée: 3 janvier 2020, à 17:01

    DEUX INDIVIDUS PEUVENT DIVERGER D’OPINION SANS SE DÉCLARER LA GUERRE . D’autant que tes derniers arguments – à l’instant – confirme mon analyse. Tes arguments sont réels – concrets – mais ils confirment que OUI quelque chose a changé dans le rapport de force des puissances dans cette région du monde – EN FAVEUR du camp impérialiste russo-chinois-iranien-syrien-turc et en défaveur du camp qui s’y était implanté bien avant. TU AS RAISON. Vous devez observer que les choses changent sous vos yeux.

    Note que je donne de nombreuses entrevues à TVPRESS IRAN malgré ce que j’écris sur eux 🙂

    .

    Réponse de René Naba, envoyé: 3 janvier 2020, à 11 h 54

    Le Liban a été envahi à trois reprises en 1976, 1982 et 2006 et ses infrastructures gravement endommagés par Israël avec la complicité des États-Unis. Cela relève de l’impérialisme pur.
    L’Iran, via le Hezbollah, a doté le Liban d’une capacité de dissuasion. Cela relève de la légitime défense d’un pays dont les Occidentaux lui avaient interdit de se doter d’une aviation de guerre pour ne pas menacer Israël.
    C’est ainsi que les Libanais, les Palestiniens, les houthistes du Yémen, les Syriens et Irakiens perçoivent l’Iran. Un point de vue aux antipodes des élucubrations émanant d’outre-atlantique à des milliers de kilomètres du champ de bataille. Je suis consterné par cette vision occidentalo-centriste d’un blanc nanti.
    Ma guerre est dirigée contre le duo Israël-États-Unis qui ont empoisonné pendant cinquante ans le développement du monde arabe.

    Répondre
    • 4 janvier 2020 à 16 04 08 01081
      Permalink

      @ tous

      En complément à mes réponses à mon vis-a-vis

      1) Il est historiquement connu que ISRAEL est une base militaire DU CAMP IMPÉRIALISTE IMPLANTÉE au Proche-Orient et ma position farouchement anti-sioniste et anti-israélienne – un État ethnique et théocratique est connue et publique

      2) Notre appui à la résistance régionale faisant face au camp impérialiste occidental est aussi connue et publié dans ces pages.

      3) Aussi je rejette ces accusations nationale-chauvinistes à l’effet que : « Un point de vue aux antipodes des élucubrations émanant d’outre-atlantique à des milliers de kilomètres du champ de bataille. Je suis consterné par cette vision occidentalo-centriste d’un blanc nanti. » Ces attaques personnelles sur une base chauvine sont indignes. A ce compte la personne ne devrait prendre position sur une question qui dépasse le cadre de son village ou de sa province (!!!)

      4) Revenons à l’essentiel : Dans la première partie de l’article incriminé (ci-haut) il est dit que l’Iran a résister au corps expéditionnaire terroriste sous nom de DAESH-AL QAIDA – Al Nostra et autres. Il y est aussi dit que l’IRAN s’est rangé dans le camp impérialiste d’alternance dirigée par la Chine-Russie contre la camp impérialiste occidental dirigé par les USA. Ce qui est exact et véridique.

      5) Il y est écrit que les gardiens de la Révolution répriment les grèves ouvrières et les manifestations populaires… tout ceci est vrai et vérifiable et nous amène à protester au nom de la classe ouvrière iranienne soeur, l’unique classe sociale que nous appuyons sans réserve.

      6) Enfin, l’article conclu que : « La « rationalité » impérialiste n’est pas soumise à un calcul coûts-avantages. Ce qui caractérise les conflits impérialistes qui se terminent par la guerre, c’est que les gains et les pertes de l’adversaire marquent plus que les leurs pour les deux parties. Une phase déjà atteinte depuis longtemps par les deux puissances. » Ce que nous endossons comme analyse.

      Qui a la vue obstruée par son allégeance théorique inconditionelle ?

      Robert Bibeau

      Répondre
  • 5 janvier 2020 à 17 05 24 01241
    Permalink

    Merci à Ysengrimus et Robert de republier ce débat ou des extraits sur ce fil. J’ai aussi lu avec intérêt le dernier billet de René Naba  »Suleimani et Nasrallah, les nouveaux Giap et Cienfuegos du moyen-orient » et je me permets d’exprimer mon opinion en toute objectivité à ce sujet, et ce, sans accuser ni manquer de respect ou d’égard à quiconque, et je me permettrai de republier cette réponse sur le billet de René Naba aussi.

    Tout d’abord, tenons à rappeler en général que la complexité de la situation au Moyen-Orient et ses ramifications nombreuses et endémiques, dont les intérêts des tireurs de ficelles dans les principaux camps EST-WEST de la guerre froide, n’ont à ce jour produit que des  »Experts » tourmentés ou  »confus » et c’est la moindre des choses au vu du sang qui coule comme des rivières dans cette partie du monde depuis au moins 50 ans ! Il est donc  »crucial » et honnête d’admettre que la différence et la polarisation des opinions et positions des journalistes ou des observateurs, des intellos ou de Mr, Mme tout le monde là dessus, est non seulement naturelle, suite à ce bordel épique et probablement sans précédent dans l’histoire, mais est surtout compréhensible et tolérable, en plus d’être aussi largement émotionnelle et donc idéologique, puisqu’il faut rappeler que ce ne sont après tout que des opinions… orientées certes, ou même affichant une prise de position ferme et claire dans un camps ou un autre, que ce soit à travers le journalisme de gauche ou dans l’opinion publique en général, mais les auteurs de ces opinions ne sont en aucun cas et très rarement partie prenante au niveau décisionnel ou politique, ou mêlées de près ou de loin au bain de sang dans la région !

    Je tiens donc à relater un ensemble de faits par rapport au sujet qui nous intéresse et qu’on essaie tous d’ignorer ou de passer sous silence afin d’accommoder nos consciences et nos convictions à une ligne idéologique ou militante et rester fidèles à des  »engagements » moraux qu’on se soit donné à un moment ou un autre de notre parcours de  »militants’, pour la justice, la paix…etc

    – L’assassinat du Général Suleimani est un acte illégal du point de vue de la juridiction internationale, de la juridiction Américaine aussi comme cherchent à le prouver le camps démocrate aujourd’hui, et équivaut à une déclaration de guerre pure et dure, car comme le souligneront les démocrates au Congrès Américain, cet assassinat est comme si l’Iran assassinait le secrétaire d’état des états-unis dans un pays tiers, vu l’importance de l’homme dans le régime Iranien, étant le second homme du régime après Ali khamenei en réalité !

    – Plusieurs sources au Congrès américain viennent tout juste de confirmer que Trump à menti sur l’imminence de menaces que représenterait Suleimani aux intérêts Américains, et qu’il a utilisé ce prétexte après avoir ordonné et commis l’assassinat sur une décision personnelle et unilatérale de la maison blanche car n’ont jamais été mis au courant d’une quelconque menace imminente, ni qu’elle fut véridique après vérification, ni qu’ils aient été consulté! d’après les mêmes sources, il était archi connu que le général Iranien travaillait contre les intérêts Américains en Irak et en Syrie et dans toute la région depuis au moins dix ans… Pourquoi alors ce timing choisi par Trump pour passer à l’acte ?!!! et surtout risquer un conflit ouvert et  »probablement une 3ème guerre mondiale » ?!

    – Des analystes de presse américains accusent surtout Trump d’être en colère suite à la procédure de destitution intentée contre lui, et suite à la pluie d’attaques qu’il a subies pour l’attaque de l’ambassade Américaine en Irak alors qu’il jouait une partie de golf, et d’avoir obtempéré et suivi Netanyahu et l’extrême droite Israélienne pour faire un coup d’éclat et bousculer le régime Iranien mais aussi Irakien à qui il reproche le manque de soutien et de vigueur pour se détacher de l’influence Iranienne.

    – Rappelons aussi et surtout que le  »schisme » et le déchirement autour de l’Iran commença réellement lors de sa prise de position pour le Clan Assad en Syrie, et l’implication militaire de l’iran et du Hezbollah contre ce que fut au début une résistance armée contre le régime. Et pour dénouer ce point précis, on peut simplement avancer que l’Iran ou le Hezbollah ont fait preuve de réal politique la plus cynique faute de choix, et jugé hautement plus important et stratégique de soutenir et conserver Assad et son régime ou éviter la perte de la Syrie au profit du clan adverse ou en tous cas ce qu’ils ont jugé être le cas, et du jour au lendemain se sont retrouvé empêtrés dans une sale guerre, et le massacre de civils, pour enfin se retrouver les pieds joints dans la guerre de propagande qui fait encore rage, et qui clame que jamais personne n’a voulu le départ d’Assad sauf les  »sionistes », les occidentaux, et les islamistes takfiristes ! Bref ! on a tous assisté impuissants à cette  »dégradation » aussi bien sur le plan politique, que humain que appellez-le ce que vous voulez, mais c’est allé si loin au point que la vision d’horreur d’enfants déchiquetés ou ensanglantés, ou crevant avec leurs mères ne suscitait plus aucune sympathie, mais plutôt la radicalisation (dans l’épouvante te l’horreur) dans le soutien d’un camps comme de l’autre ! Ce phénomène de déshumanisation bien connu lors des guerres à cette fois-ci à travers l’exemple Syrien et sa couverture médiatique largement concurrencée par les réseaux sociaux atteint le monde entier ! partout sur la planète on devient Pro ou anti Assad sur la base d’un terrain idéologique auquel on souscrit ou on s’identifie ! Les médias ont fait le reste et continuent de diviser à ce jour ! la Russie est pour sa part grandement impliquée pour avoir lors de ce conflit fait exploser ses médias de propagande pro poutine et implanté aux quatre coins de la planète, des réseaux comme RT se sont carrément imposés, et aujourd’hui emploient des américains et des anglais (parfois virés des médias mainstream américains)…etc

    – Le général Suleimani à aussi du sang sur les mains, beaucoup de sang en Irak, en Syrie, et ailleurs. En Khomeiniste orthodoxe, il a servi la cause du régime et du guide suprême Ali Khamenei, et obtenait argent, armes et support total et prioritaire de l’état. Hier, Le régime Iranien à publié et diffusé une image pour le moins caricaturale pour glorifier  »le martyr » en le dépeignant dans une espèce de dessein mythologique épique genre toile de la renaissance : le général mort avec la mine triste et les bras déchiquetés dans les bras du  »mahdi » qui le sert contre sa poitrine et le félicite d’avoir rejoint les enfants du prophète Mohamed, Hassan et Hussein, le plus fort symbole du Chiisme musulman ! en contrepartie, j’ai vu sur un blog les images dans un camps de la résistance syrienne sunnite ou on a distribué des sucreries et des gâteaux pour célébrer la mort du général  »génocidaire » !

    – Si vous voulez voir à qui profite réellement l’assassinat du général, jetez un coup d’oeil sur la flambée du prix de l’action à la bourse du constructeur d’armes américain Raytheon et les autres ! A peine, la nouvelle de la mort du général confirmée dans les médias que les actions du complexe militaro industriel américain ont commencé une montée en puissance ce Vendredi ! il y a fort à parier que tous les fabricants d’armes se frottent les mains, y compris en Russie et en Chine !

    – la question aujourd’hui est non pas de se demander si l’Iran est oui ou non est état  »impérialiste » ou pro  »impérialiste » Russe et Chinois, la question est plutôt de savoir quelles conséquences désastreuses cette nouvelle escalade au Moyen-Orient aura sur les populations civiles et sur les derniers musulmans non sectaires aussi et qui soient demeuré anti sectarisme, sur la paix inaccessible pour ces millions de personnes, sur les conséquences économiques désastreuses qu’un autre conflit engendrera encore en Iran, en Irak, en Syrie et pour tous les déshérités du Moyen-Orient et même d’Afrique qui se trouvent être les victimes économiques et politiques collatérales des conflits entre grandes puissances et du moyen orient !

    – Monsieur Naba parle de résistance du Hezbollah et de l’Iran face à l’axe du diable, or que si on doit lui donner raison sur ce point sur les 30 dernières années jusqu’à un certain point, on ne peut en aucun cas induire que cette résistance doive impérativement broyer des centaines de milliers civils et de résistants contre l’oppression aussi ! Je crois que Monsieur Naba est parfaitement au courant de ces réalités, et probablement mieux informé du fait de son expérience et nul besoin de lui expliquer ! et si la politique de  »résistance » implique des choix stratégiques et non émotionnels, peut-on nier le fait que la  »Palestine » à servi les intérêts de tout le monde y compris des Iraniens qui se proclament les champions de sa défense à se construire une gloire et un mythe en exclusivité et en dehors de tout ce qu’ont accomplis des Palestiniens, des libanais, des syriens, des jordaniens, des arabes du golf, des maghrébins qui ne soient ni pro Iran ni pro usa, et même et surtout des occidentaux même les plus éloignés en Scandinavie ou au Canada etc ?! Est ce qu’on peut dire que les milliers de victimes des milices sadristes ou chiites ou russes sont moins pro palestiniens ou anti Palestine juste parce qu’ils ne soutiennent pas l’Iran ou même le Hezbollah dans leur convictions politiques !? ou qu’ils soient sunnites terroristes takfiristes juste pour ça ?!

    Bref, nous sommes vraiment dans une époque de merde, et s’il y a une chose qui a aggravé l’état du monde c’est bien cette foutue conférence de Yalta, et les ramifications de la guerre froide qui a fait des dizaines de millions de morts dans le tiers monde et n’est visiblement pas encore révolue ! nous continuons de payer le prix des mensonges et de l’idéologie de deux blocs hégémoniques, surarmés et machiavéliques auxquels se sont soumis des régimes fondamentalistes ou  »sataniques » ou cyniques et ça continue de plus belle ! Les Palestiniens eux mêmes, et bien que dispersé dans cette région et de par le monde n’ont jamais demandé à personne de s’entretuer et de couler autant de sang en leurs nom, alors que sur place, dans ce qui reste de leurs pays, ils vivotent comme des cafards et doivent rationaliser nourriture, eau, Electricité etc pour survivre, pendant que leurs  »défenseurs » sont allongés sur les divans et les tapis persans de leurs palais et leurs superbes résidences dans la quiétude et la farniente avec piscines et domestiques, que ce soit au moyen orient, ou hors moyen orient, et même au cœur de la superbe Téhéran, ses couchers de soleils et ses  »jardins suspendus » !

    et pour tout dire, Y’en a marre de la  »cause » palestinienne si cette dernière n’a servi que les intérêts des uns et des autres et à coulé le sang de millions d’innocents Palestiniens et non palestiniens, alors que l’ont sait tous que si les Palestiniens obtenaient leur indépendance demain, leurs élites corrompues ou leurs islamistes tout aussi corrompus et sanguinaires transformeraient le pays en tiers monde aussitôt qu’ils en prendraient les rennes dans le contexte actuel ! et n’allez surtout pas m’accuser de soutenir Israel ou on ne sait quoi ! je suis simplement plus dégoûté de ce que font les  »musulmans » plus que ce que fait Israel en Palestine avec qui au moins certains ont des jobs et des shekels à la fin du mois !

    Enfin, je dirais que nous ne sommes pas prêts de voir le bout du tunnel, le moyen orient continuera de s’embraser, de flamber, de se consumer, les états-unis, Israel, la Russie, la Chine, le régime iranien etc… continueront de semer la mort et la désolation et comme je l,aui dit tout récemment au risque de choquer certains, il aurait peut être mieux valu que ces grandes puissances fassent un autre Yalta et s’entendent sur la recolonisation de ce tiers monde mais cette fois de manière effective pour y amener du développement, des jobs et de la nourriture que de prétendre défendre la souveraineté de pays spoliés et pillés et y maintenir des populations dans la misère, l’indigence et la famine ! puisque le Nord colonialiste ne changera jamais, et que l’impérialisme est dans l’ADN de ces superpuissances ! ou alors qu’ils appuient sur le bouton et nous rasent tous autant que nous sommes et qu’on en parle plus !

    j’invite enfin ceux intéresses à comprendre la réalité de la première puissance mondiale, à voir sur Youtube des vidéos apparues très récemment qui donnent des statistiques sur l’histoire de l’immigration aux états-unis, ou celle des réalités démographiques des états-unis pour réaliser à quel point ce pays est une fabrication impérialiste de colonisation mondiale dont une petite minorité détient les rennes encore aujourd’hui :

    https://www.youtube.com/watch?v=GlJg2h2NrTM

    https://www.youtube.com/watch?v=VbaBBalKya8

    Répondre
  • 6 janvier 2020 à 0 12 04 01041
    Permalink

    En 1951, le Dr. Mohammad Mossadegh est élu 1 er ministre de l’IRAN. Le programme de son parti, procéder à la nationalisation de l’Anglo-Iranian Petroleum. Il négocie avec des petits partis et il obtient une majorité pour procéder à la nationalisation. On pourrait parler d’Iran First.

    En 1953, la CIA procède au renversement du gouvernement élu démocratiquement, et Mossadegh est jeté en prison, où il ne sortira pas vivant. Le SHAH d’Iran est choisi par les USA pour diriger l’Iran avec la Savak, comme Police Politique.

    Répondre
  • 6 janvier 2020 à 13 01 54 01541
    Permalink

    A bas l’impérialisme, à bas l’OTAN et la fausse propagande de guerre diffusée par nos médias, sur des « sanguinaires tyrans », ou « régimes » qui « tuent leur propre peuple », attaques sous faux drapeaux qui souvent prêtent à confusion dans leur propre pays – Vive l’Iran, vive la Palestine, la Syrie, l’Irak, vive Cuba, Venezuela, la Bolivie, …, … vive la souveraineté des peuples et les gouvernements qui ne collaborent pas avec les intérêts l’occident !

    voir aussi: https://www.cuba-si.ch/fr/lassociation-suisse-cuba-damas-syrie-rapport-photos/

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *