Pensez à sauver vos institutions sécuritaires de la mort cérébrale

En réaction aux propos prononcés par la ministre française des Armées, Florence Parly, à Manama, le ministre iranien de la Défense, a affirmé que la présence et l’intervention des Occidentaux dans la région ne feraient qu’y compliquer la situation sécuritaire.

 

Selon l’agence de presse Fars News, le général Amir Hatami a recommandé aux Occidentaux d’abandonner leurs plans interventionnistes et expansionnistes et de soigner la « mort cérébrale » de leurs institutions sécuritaires.

« Il y a environ un siècle, les anciennes puissances colonialistes qui faisaient cavalier seul dans la région ont dû s’en aller puisqu’elles ont été confrontées à la résistance des peuples. Aujourd’hui, elles se font l’illusion d’y revenir et cherchent leur part de la “vache à lait” dont parle Trump. Qu’elles sachent que les peuples de la région sont conscients, et qu’ils gardent toujours à l’esprit le pillage et l’oppression que les puissances colonialistes leur ont fait subir dans le passé. Ces dernières ne pourront donc les provoquer par leurs vantardises en série. »

Lire aussi :

G. Persique: la France provoque l’Iran

Il n’y a aucun doute, d’après le général Hatami, que les puissances douce et dure des États-Unis dans le monde [auxquelles a fait allusion la ministre française] se sont affaiblies un peu partout dans le monde, et d’ajouter :

« Cela ne signifie pourtant pas que la région acceptera de remplacer la présence américaine par d’autres puissances étrangères. Au lieu de chercher à échapper à la responsabilité des déclarations provocatrices qui montrent clairement son souci d’assurer les intérêts financiers de son pays, la ministre française des Armées ferait mieux de se focaliser sur le nombre de ressortissants français ayant adhéré Daech et sur leurs crimes en Irak et en Syrie. “La France a-t-elle eu un rôle positif dans la lutte contre les terroristes takfiristes de Daech dans ces deux pays ?” Telle est la question à laquelle devrait répondre la ministre française. Or, c’est les peuples irakien et syrien qui, avec l’aide des Iraniens et Russes, ont fait échec aux terroristes takfiristes de Daech. Les puissances occidentales dont les États-Unis n’ont fait que gérer ces groupes en leurs propres faveurs. »

En allusion à la destruction du drone agresseur américain, M. Hatami a affirmé que les forces armées iraniennes sont parfaitement capables de défendre le pays ; « de plus, elles n’ont ménagé aucun effort ces dernières années pour assurer la stabilité et la sécurité de la région », a ajouté le ministre.

« Les forces armées iraniennes se sont attelées à renforcer leurs capacités défensives ; elles vont continuer à aider aux efforts de stabilisation dans la région, suivant les politiques de base de l’ordre islamique et les enseignements de l’islam », a poursuivi le général Hatami.

Il s’est par la suite adressé aux États de la région, en ces termes :

« Les ingérences profiteuses des pays transrégionaux sont le facteur même d’insécurité et d’instabilité dans la région. Les pays de la région disposent à eux seuls de moyens nécessaires à en assurer la sécurité dans un cadre de coopérations régionales sans permettre aucune ingérence étrangère. C’est une nécessité sur laquelle doivent se focaliser tous les efforts des pays de la région. »

Florence Parly a critiqué samedi les États-Unis pour avoir laissé sans réponse « les récentes attaques ayant menacé ces derniers mois le golfe persique » (selon ses propres termes). L’inaction américaine dans cette région pétrolifère est d’après la ministre française des Armées le signe que la puissance des États-Unis a baissé.

avatar

Robert Bibeau

Robert Bibeau est journaliste, spécialiste en économie politique marxiste et militant prolétarien depuis 40 ans. http://www.les7duquebec.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *