Pour ne pas se faire avoir ?

 

Bonjour ou bonsoir…

ça me stresse à chaque fois que je m’adresse à vous… parce que je n’ai pas d’autre essence dans mon réservoir, ni d’autre existence à faire valoir… excepté peut-être la vôtre… qui me donne ou m’a toujours donné envie de raconter des histoires…

A la question : Que faut-il faire pour ne pas se faire avoir ?

Ma première réponse ne peut être que dérisoire : parce qu’il faut cesser d’être pour ne pas se faire avoir. Les pièges font parti de toute trajectoire. Parce qu’on ne sait jamais ce qui nous attend au bout du couloir. Autrement dit, il ne faut pas céder à la magie incantatoire ; car nul ne traverse sa vie sans être déçu, ni sans décevoir.

Ma deuxième réponse ne peut être qu’un effort de mémoire : Pour ne pas se faire avoir, il ne faut pas chercher à tout savoir comme Socrate, qui fut condamné à boire la ciguë pour entrer dans l’histoire.

Pour ne pas se faire avoir, il ne faut pas chercher à tout devoir comme Jésus, qui fut cloué sur une croix pour sortir de l’histoire.

Pour ne pas se faire avoir, il ne faut pas chercher à tout pouvoir comme César, qui fut tenté de s’approprier l’histoire.

Ma troisième réponse ne peut être que provisoire : Pour ne pas se faire avoir, il ne faut pas seulement le vouloir mais l’exiger de soi comme un ordre obligatoire : « ne pas s’attacher à tout ce qui est éphémère » car c’est l’origine et le fondement de tout ce qui ne va pas sur terre.

L’essentiel c’est être… être semblable au ciel qui regarde passer les nuages…

au revoir !

 

https://www.lejournaldepersonne.com/2019/02/pour-ne-pas-se-faire-avoir/

 

Pour soutenir l’Artiste du journal de Personne, ses créations, le journal, voir un de ses films, demander le film de votre vie, sur œuvre ou sujet : https://www.lejournaldepersonne.com/soutien-journal-de-personne/

 

avatar

Personne

Le Journal de Personne pratique la scénarisation à fond, pour illustrer une question d'actualité. Son info est une info scénario, son drame: une dramatisation et sa réalité: une réalisation.Vous auriez mauvaise grâce d'assimiler Personne à ses personnages, et ses histoires à des dérapages. L'humour et la dérision y ont toujours fait bon ménage. Le Journal n'est l'otage d'aucun parti, prisonnier d'aucune opinion, dupe d'aucun soupçon. Ni à gauche, ni à droite, mais au cœur de l'événement, il aborde tous les sujets, pose tous les problèmes et relance tous les débats : https://www.lejournaldepersonne.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *