Que demande le peuple ?

 

– Que demande le peuple ?

La France compromise ou la France insoumise ?

– Que demande le peuple ?

Le pain qu’on lui offre ou le pain qu’il peut s’offrir ?

 

Peut-on formuler clairement et distinctement sa demande ou sa commande sans trahir ou travestir sa volonté ?

Peut-on parler de lui sans se substituer à lui ?

Bien entendu. Bien entendu.

Il suffit de le laisser parler, d’entendre ce qu’il dit et de tenir compte de son avis… Sans préjuger, sans présupposer et sans se prendre pour lui.

 

Le peuple n’est ni une majorité silencieuse, ni une minorité tapageuse… le peuple c’est un sens, une conscience, une VOLONTÉ qu’on ne peut soumettre sans remettre en question non ce qui nous ressemble mais ce qui nous rassemble et nous permet de vivre ensemble.

 

Deux écueils à exclure d’emblée : le fanatisme de celui qui veut embarrasser la cité avec Dieu et le totalitarisme de celui qui veut débarrasser la cité de Dieu.

Un recueil à brûler : celui du populisme qui consiste à flatter le peuple pour mieux le mater, autrement dit : le tuer.


Le peuple réclame et proclame trois choses :

– son unité

– son identité

– et sa souveraineté

– par unité, le peuple n’entend pas une unité toute faite, mais une conquête permanente, tout un édifice édifié par des hommes qui s’unissent parce qu’ils considèrent que leur union n’est pas un artifice mais le seul moyen de se rendre service.

Ce n’est pas une histoire écrite mais une histoire à écrire !

 

– par identité, le peuple n’entend pas voir des qualités inhérentes mais des volontés convergentes… ou plus exactement une volonté dite générale qui s’oppose et s’impose à toutes les volontés particulières.

L’identité inclut et n’exclut pas les différences (de couleur, de race ou de religion).

Car ce ne sont pas les individus qui font ou défont l’identité mais les valeurs.

 

– par souveraineté, le peuple entend rester maître et possesseur de son domaine de définition, de son destin, sans prendre sa liberté à la légère.

Parce qu’il est responsable… de lui mais quelque part aussi de toute l’humanité à laquelle il présente un modèle de société.

 

Retenons l’idée d’une responsabilité qui transcende les libertés…

http://www.lejournaldepersonne.com/2016/09/que-demande-le-peuple/

 

Campagne de soutien du film de Personne Le procès d’un procès sur Nietzsche : http://www.lejournaldepersonne.com/campagne-de-soutien-film-proces-dun-proces/

avatar

Personne

Le Journal de Personne pratique la scénarisation à fond, pour illustrer une question d'actualité. Son info est une info scénario, son drame: une dramatisation et sa réalité: une réalisation.Vous auriez mauvaise grâce d'assimiler Personne à ses personnages, et ses histoires à des dérapages. L'humour et la dérision y ont toujours fait bon ménage. Le Journal n'est l'otage d'aucun parti, prisonnier d'aucune opinion, dupe d'aucun soupçon. Ni à gauche, ni à droite, mais au cœur de l'événement, il aborde tous les sujets, pose tous les problèmes et relance tous les débats : https://www.lejournaldepersonne.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *