Salim Laïbi, complice des autorités iraniennes dans ses histoires de « sorcellerie des élites » ?

images

CHARLES TREMBLAY : Je délaisse le Vaudou cette semaine pour donner davantage de visibilité à un article en trois parties paru dernièrement à la Jérusalem des Terres Froides. Il se situe dans mes investigations personnelles sur les dérives zozotériques-magiques d’une certaine frange politique…

Salim Laïbi, complice des autorités iraniennes dans ses histoires de « sorcellerie des élites » ?

 

« L’équipe » de la Jérusalem des Terres Froides suit le travail de « Un gars lambda », ex « dissidence d’État » sur Youtube, et elle vient d’apprendre pour le voyage en Iran de Salim Laïbi et Vincent Reynouard. Deux vidéos y ont été consacré ces derniers jours, Salim Laïbi avec Vincent Reynouard et Thomas Verlet ? En Iran ? et Salim Laïbi (LLP) en Iran avec Vincent Reynouard, Thomas Werlet et Kemi Seba (mars 2014) !.

Cela peut surprendre à première vue mais quand on y pense finalement, tout est très logique et s’emboîtent comme des poupées russes. Pour comprendre, il faut revenir jusqu’à la révolution iranienne à la fin des années 70. Celle-ci n’a pas été faite par les religieux comme la bande à Khomeyni. Elle a été faite par les socialistes marxisants proches de l’U.R.S.S. Le Shah était l’homme de main des Zuniens et quand sa chute devînt inévitable, le pire scénario pour les Ricains était celui d’une révolution qui rapprocherait l’Iran du géant eurasiatique. Alors ils ont travaillé de concert avec Khomeyni réfugié en France pour détourner le mouvement social et remettre le pouvoir aux mains des religieux, qui avaient avec l’Oncle Sam la même horreur du socialisme marxiste. La manoeuvre a fonctionnée, les socialistes iraniens ont été évincés et Khomeyni est arrivé en sauveur dans son pays. Ensuite, sachant que leur alliance avec les Zuniens était contre-nature, les nouvelles autorités religieuses voulaient s’assurer que ceux-ci respectent leur parole dans les accords convenus. Alors pour faire pression ils ont fait prisonniers ces fameux « étudiants américains », qui étaient bien sûr des espions de l’Oncle Sam. Parmi ceux qui ont capturé et séquestré ces « étudiants », il y avait le jeune Mahmoud Ahmadinejad, membre d’une faction religieuse des plus virulente anti-marxiste.

Ahmadinejad est toujours resté dans cette mouvance ultra-conservatrice anti-marxiste. Il n’est donc pas étonnant que rendu au pouvoir, il ait rencontré Dieudonné M’Bala M’Bala, proche des milieux anti-marxistes du Front National de J-M Lepen, et qu’il lui ait donné du financement : ils travaillent tout deux contre le même ennemi. C’est pourquoi les autorités iraniennes sont proches de la « dissidence » française, invitant Robert Faurisson, Paul-Éric Blanrue au pays et à présent Laïbi et Reynouard, accordant des entrevues aux principaux « analystes » soraliens à la radio Irib. Sous couvert de lutte contre Israël et le sionisme, c’est en fait les socialistes, les marxistes et les communistes qui sont visés. D’où la présence du vieux Lepen au Centre Zahra et d’où la participation de Yahya Gouasmi à la liste antisioniste de Dieudonné. Une machine de guerre anti-marxiste, et donc utile à certains niveaux précis pour les agents atlantistes-mondialistes. « Un gars lambda » a tout-à-fait raison de dire qu’on sent la manipulation en sous main, que la « dissidence » veut se présenter comme une manifestation spontanée d’opposition au Système mais qu’en réalité, tout le monde se connaît, on se rencontre et on fait des voyages ensemble.

Maintenant, ce qui interpelle la JTF dans cette histoire de Laïbi en Iran, c’est que Laïbi professe constamment l’existence de la sorcellerie, de la magie noire, qu’il faut la combattre, et les autorités politico-religieuses de l’Iran ont tendance elles aussi à croire à l’existence de la sorcellerie. Il a été rapporté ici en mai 2013 une affaire où l’un des plus proches conseiller du guide suprême l’ayatollah Ali Khamenei, Mehdi Taeb, accusait les Juifs d’utiliser la sorcellerie contre l’État iranien (Sorcellerie juive contre l’Iran !). Il est difficile à l’auteur de ces lignes, qui s’intéresse à ces questions, de ne pas faire le rapprochement avec les délires sabbataïsto-frankistes du dentiste marseillais. Ce dernier en rajouterait-il une couche supplémentaire dans ses histoires de « sorcellerie des élites » pour faire plaisir aux autorités politico-religieuses iraniennes ? Celles-ci ne lui donnerait-il pas du financement pour se faire, un peu comme avec Dieudonné qui s’est fait financé son film ? Ce ne sont que des spéculations et des hypothèses, mais ces questions méritent d’être posées. Et en relisant l’article mentionné ci-haut, on y voit ce passage :

En mars 2013, le site Rasanews.ir, associé aux séminaires religieux de Qom, publiait un article sur la sorcellerie et la numérologie dans le mysticisme juif. Selon cet article, les juifs chérissent le savoir sur la sorcellerie, le transmettent de génération en génération, et croient qu´il peut être utilisé pour contrôler l´humanité, la nature et même les décrets divins.
Or, c’est justement à Qom que se sont rendu Laïbi et Reynouard. Là-aussi, il est possible que ce ne soit qu’une coïncidence, Qom étant une grande ville, mais reste que celle-ci est troublante et pose à nouveau la question d’une possible complicité irano-laïbienne à propos des histoires de sorcellerie et de magie noire. Serait-ce à la demande des Iraniens que l’ex-allié du PS en 2010 en rajoute constamment sur les « sabbataïstes » et les « frankistes », lui qui a dit en réponse à votre serviteur qu’il disposait « de dizaines  de livres » sur le sujet et qu’il s’était tout procuré, mais sans jamais avancer la moindre preuve de ce qu’il avance, pas même une petite photo de son pan de bibliothèque avec ces « dizaines » d’ouvrages ?

Et Reynouard, adhère-t-il lui aussi aux histoires de « sorcellerie des élites sabbataïstes-frankistes » ? Croit-il à l’existence et à l’efficacité de la magie noire ? Cela a-t-il une influence dans ses tentatives de réhabilitation du Troisième Reich ? Après tout, si on revoit l’Histoire, les Nazis desquelles se réclame Reynouard y croyaient, eux, à la magie noire. Ils n’ont pas pourchassé les astrologues et les cartomanciens pour des raisons d’éradication de l’irrationnalisme, d’assainissement des superstitions ; ils y croyaient et ils ont même fondé un institut pour étudier le phénomène, l’Ahnenerbe. Tout comme Mehdi Taeb, eux-aussi croyaient à une « sorcellerie juive ». Ici aussi nous sommes dans la spéculation et l’hypothèse, mais ici aussi, la question Reynouard-sorcellerie mérite d’être posée.

À suivre…

Rajout du 30 août 2015 :
En réponse aux deux capsules-vidéo d’Un gars lambda, Ibrahim Nobel approfondit la réflexion amorcée avec une capsule qui porte bien son nom : Cène Troublante. Elle n’apporte pas d’informations complémentaires directes pour l’angle d’analyse adopté ici mais elle suscite par la bande d’autres questions : S’il faut écrire une lettre de motivation au guide suprême pour pouvoir se rendre en Iran, Salim Laïbi lui-a-t-il parlé de combat contre la « magie noire des élites oligarchiques occidentales », ou encore contre la « sorcellerie juive » ? Après tout, comme on peut le constater dans une capture d’écran présentée ici par Un gars lambda, Salim Laïbi s’est rendu précisément à l’Université de Qom, là où il y a toutes les chances que se soit effectué les séminaires religieux d’où provient l’article de Rasanews.ir contre la « sorcellerie et la numérologie dans le mysticisme juif ». Dans cette même capture d’écran, on le voit penché avec un livre à la main qu’il pointe à son interlocuteur. Peut-être était-ce son livre, peut-être était-ce un livre qui l’intéressait. Ce qui rappelle la réponse qu’il avait donné à la JTF (sans la nommer) suite à L’effroyable imposture « frankiste » en affirmant qu’il avait « des dizaines des livres sur le sabbataïsme-frankisme et qu’il s’était tout procuré ». Se pourrait-il que finalement, il ait dit la vérité, sauf que ces livres sont des dons du gouvernement iranien, ou plus exactement de la bande à Mehdi Taeb ? C’est peut-être pour ça qu’il n’ose pas montrer à l’écran ces « dizaines » d’ouvrages, ils trahissent peut-être une provenance iranienne ? Après tout, la réponse qu’il a donné date de juin 2014, c’est-à-dire après son retour d’Iran. Dans l’article-maison dénonçant l’imposture « frankiste », nous faisions remarquer qu’à l’inverse de René Guénon, Salim Laïbi dénonçait toujours la qabale comme étant de la magie noire et de la sorcellerie satanique, il la dénonçait toujours comme étant quelque chose de très négatif. Par la suite, dans une nouvelle réplique contre son ancien compagnon, Laurent James faisait la même remarque sur Laïbi, Guénon et la qabale (Le docteur libre-penseur Salim Laïbi offense René Guénon et l’Eglise catholique, à partir de 15 : 51). Là aussi, le tout anti-qabale de Laïbi serait-il en lien ces séminaires religieux de Qom ? Y fait-il de l’excès de zèle pour eux au point d’en négliger le fait que son maître à penser Guénon s’intéressait beaucoup à la qabale, et ne la considérait pas du tout comme étant satanique ?

Seconde observation intéressante de M.Ibrahim Nobel, l’invité-mystère à l’image brouillée serait-il Ahmadinejad lui-même ? Après la réflexion en début d’article sur la croisade anti-marxiste de l’ex-président d’Iran, ça ne serait pas très surprenant que ce soit effectivement lui l’invité-mystère. Et comme il est bien connu qu’Ahmadinejad est chi’ite iranien, mais appartenant à un ordre particulièrement zélé de celui-ci, ferait-il partie lui-aussi à la bande à Mehdi Taeb et serait-il lui-aussi obsédé par la « sorcellerie juive », voyant dans les « illuminatologues »-à-gogo comme Laïbi des alliés ? La question mérite d’être posé.

Dernier point pour aujourd’hui, votre serviteur est allé vérifier la page du site de Laïbi où il répondait indirectement à la JTF pour son manque de référence bibliographique pour ses sabbataïstes-frankistes. Comme vous pouvez le constater, il a retiré cette page depuis. Heureusement que « l’équipe » de ce site a pensé à conserver une copie.

Toujours à suivre…

Rajout du 9 septembre 2015 :

Ibrahim Nobel a mentionné la Jérusalem des Terres Froides dans une suite de sa Cène Troublante. « L’équipe » du site le remercie pour la considération portée et elle a pris note pour l’erreur de localisation de la troupe « dissidente » dans leur périple persan. Il est vrai au final que cette histoire ne remonte qu’à Kemi Séba, qui avait bien pris soin de préciser qu’il était à l’UNIVERSITÉ DE QOM. Ceci dit, la Maison de Khomeyni étant un musée et que de par le monde, nombreux sont les musées sous responsabilité d’universités, il n’est pas impossible que les liens entre l’institution académique et le musée soient si étroits que finalement, Seba n’ait pas eu complètement tort dans son affirmation. À condition bien sûr que ce musée soit effectivement à Qom car les « recherchistes » de la JTF n’ont pas réussi à confirmer la chose (mais il est vrai que leurs moyens sont très limités). Si la Maison de Khomeyni est effectivement à Qom et qu’elle est effectivement très liée à l’Université, alors il est possible que la faculté de théologie utilise les locaux, pour des cours, des séminaires des lancements et/ou des conférences. En fait, ce serait même logique. Si ce qui vient d’être formulé devait être exact, alors on pourrait penser que c’est à cette Maison de Khomeyni qu’ont eu lieu ces fameux « séminaires religieux de Qom » que rapporte le MEMRI. La JTF reconnaît qu’elle pousse loin dans les hypothèses et spéculations mais après tout, nous, les « dissidentologues », sommes là pour ça.

Excellent le rappel que Qom est un lieu saint de l’Islam chi’ite. « Un avant-poste et haut-lieu de la guerre mystique », non, ce n’est si farfelue que ça. Cette remarque apporte de l’eau au moulin pour les prochaines investigations.

Pour ce qui est de l’invité-mystère, l’hypothèse Ahmadinejad perd en crédibilité. Emmanuel Ratier semble être la meilleure hypothèse, considérant à quel point il ne voulait pas être filmé ou photographié. Votre serviteur avait pensé également au zététicien-musulman Paul-Éric Blanrue, qui est déjà allé en Iran avant 2014, mais il ne voit pourquoi l’auteur des Malveillantes aurait voulu cette fois floutter son image. La JTF penche pour Ratier, jusqu’à l’arrivée d’éléments nouveaux.

Et finalement, la dernière partie de la vidéo de M.Nobel, où le responsable de la JTF pourrait se sentir davantage visé. La question est posée à savoir si c’est Kemi Seba et Salim Laïbi que l’on voit dans ces danses mystiques soufies. Personnellement, votre serviteur ne pense pas que ce soit le cas. Peut-être le premier a-t-il un intérêt réel pour ce genre de pratique mais pour le second, il a probablement trop peur d’un éventuel « choc en retour » pour s’y mettre sérieusement. C’est que Laïbi est terriblement superstitieux lorsqu’il embarque dans ses histoires de « sorcellerie des élites ». « Pourrait se sentir visé » car il va de soi que si Laïbi fait effectivement dans la projection par les djinns pour contrer ses ennemis, alors il est assuré que Charles Tremblay fait partie de sa « hit list » spirituelle. Laïbi connaît bien la Jérusalem des Terres Froides, ça fait quatre ans que son responsable démoli sans coup férir toutes ses conneries zozotériques, à plus d’une fois le Marseillais a souhaité dans son cœur qu’il arrive malheur à l’auteur de ces lignes (ce qui est déjà là une authentique magie noire). Sans oser le nommer, l’arracheur de dent a fait référence à votre serviteur dans sa Soraloscopie, lorsqu’il mentionne ceux qui disent qu’il s’est intéressé à Guénon parce que celui-ci s’est converti à l’Islam.

Merci encore une fois à Ibrahim Nobel pour la considération apportée à cet article. Le sujet étant trop intéressant, la Jérusalem des Terres Froides y reviendra dès qu’elle le pourra. Pour l’instant, elle rédige une réponse pour le commentateur anonyme qui lui a demandé au mois de mai dernier ce qu’elle pense d’un article d’un auto-proclamé « Mouvement matriciel » sur Aleister Crowley. Patience cher ami anonyme, votre serviteur en est déjà rendu à sa sixième page dans sa réponse et il y en a encore beaucoup à dire. C’est que cet article envoyé est lourd de conneries « illuminatologiques » dans la même veine de Laïbi et son golem Laurent Glauzy.

Lien vers l’article original : http://jerusalemdesterresfroides.blogspot.ca/2015/08/salim-laibi-complice-des-autorites.html

avatar

Charles Tremblay

Fondateur de la revue La Jérusalem des Terres Froides.

blog : http://jerusalemdesterresfroides.blogspot.ca/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *