Suis-je une terroriste ?

J’aurais pu me faire avoir par Lénine, mais grâce à Bakounine, je ne me suis jamais laissée avoir… jusqu’à aujourd’hui, ça me parle… ça parle de moi dans ses écrits, je retrouve mes cris dans ses écrits :
« Le révolutionnaire est un homme condamné d’avance : il n’a ni intérêt personnels, ni affaires, ni sentiments, ni attachements, ni propriété, ni même de nom.
Tout en lui est absorbé par un seul intérêt, une seule pensée, une seule passion – la Révolution – »
C’est mon catéchisme révolutionnaire, tout mon anarchisme condensé, un passé dont je n’ai jamais assez parce que c’est mon temps retrouvé… celui de mon enfance… quand tout était encore possible… le roman du romantisme devant l’arche de l’anarchisme… ni maître, ni esclave.

Nietzsche a bien essayé, mais n’a jamais réussi à me dévirginer. C’est avec le russe Netchaïev que j’ai perdu ma virginité… c’est avec Netchaïev que j’ai saigné, sang pour sang… c’est avec lui que j’eus envie de faire des enfants…
Avec les peurs et les torpeurs qui agitent le monde d’aujourd’hui, je ne devrais pas me l’avouer mais c’est lui qui m’apprit le terrorisme passionnel.
Il prônait l’emploi d’une violence indiscriminée qui vise aussi bien les dirigeants que les dirigés, les têtes couronnées et les têtes couillonnées…
On tire sur tout ce qui bouge mais aussi sur tout ce qui ne bouge pas. C’est le monde, tout le monde qui est ciblé et il est ciblé parce qu’il est immonde.

J’ai quitté mes deux amants anarchistes ou terroristes avant d’atteindre l’âge de raison… parce que ce genre de passion… ça creuse énormément…
Et depuis, je n’ai plus jamais aimé… passionnément… personne.
Et même si je me sens toute vieille aujourd’hui, je me dis toujours que la seule raison qui POURRAIT fonder en raison le terrorisme, c’est le terrorisme sans raison… celui de la mort par exemple.

http://www.lejournaldepersonne.com/2015/12/suis-je-une-terroriste/

affiche L'école subversive avec montage, peinture de Personne tenant un masque

Campagne prévente de tickets, soutien du film de Personne L’école subversive, La Révolution en 90 leçons jusqu’au 26 janvier 2016 : http://www.lejournaldepersonne.com/campagne-de-soutien-du-film-lecole-subversive-la-revolution-en-90-lecons-prevente-dacces-et-coproducteur-donateur-jusquau-26-janvier/

avatar

Personne

Le Journal de Personne pratique la scénarisation à fond, pour illustrer une question d’actualité. Son info est une info scénario, son drame: une dramatisation et sa réalité: une réalisation.Vous auriez mauvaise grâce d’assimiler Personne à ses personnages, et ses histoires à des dérapages. L’humour et la dérision y ont toujours fait bon ménage. Le Journal n’est l’otage d’aucun parti, prisonnier d’aucune opinion, dupe d’aucun soupçon. Ni à gauche, ni à droite, mais au cœur de l’événement, il aborde tous les sujets, pose tous les problèmes et relance tous les débats : https://www.lejournaldepersonne.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *