Survol 2013 / Boule de cristal 2014

 

SERGE CHARBONNEAU :

L’an dernier nous espérions la PAIX [1], mais la guerre s’est poursuivie.

Une guerre par procuration en Syrie, une guerre appuyée d’une campagne médiatique intense constante et soutenue.

Pour la troisième année, la guerre s’est poursuivie en Syrie.

Une guerre toujours bien alimentée par des hypocrites.

Ces hypocrites ennemis de la Syrie qui n’ont aucun respect ni pour la vie ni pour la PAIX.

Ces incontestables ennemis du peuple syrien ont le culot de s’autoproclamer les «amis» (SIC) de la Syrie [2].

En 2013, ce fut la guerre non seulement en Syrie, mais aussi au Mali, aussi en Centre-Afrique.

Aussi en Irak, en Afghanistan, au Pakistan.  À tous ces nombreux endroits où la guerre est devenue chronique.

Ces endroits où, «pour nous», la guerre est devenue « normale »… C’est terrible !

La guerre se fait aussi maintenant à l’aide de drones.  Les assassins bien installés derrière leur ordinateur [3] de contrôle peuvent tuer à distance entre deux bonnes gorgées de café réconfortant.

La guerre… !

2013 fut une année de guerre faite à travers des fous, des fanatiques qui sont sûrement sous l’effet de stupéfiants [4] parce sous la seule drogue de la religion [5], plusieurs trouveraient inadmissible qu’allah demande qu’on décapite les gens [6] comme on l’a fait à plusieurs endroits en Syrie après l’avoir fait en Libye.

2013 fut une année de guerre par procuration [7] et une guerre de drones [8].

2013 aura été marquée par l’hypocrisie et par le journalisme criminel [9] qui cache et maquille la réalité.

De très nombreux événements ont été gardés sous silence.

Le dernier en date fut ce massacre dans une ville banlieue de Damas, Adra.

Mme Sylvia Cattori nous rapporte ainsi l’événement [10]:

« Le 11 décembre [2013], des combattants du Front Al-Nosra et du Front islamique ont envahi un quartier industriel d’Adra, une ville proche de Damas qui abrite des communautés sunnite, alaouite, chiite, druze et chrétienne.

S’attaquant au poste de police, à l’hôpital, à une boulangerie industrielle, à des maisons d’habitation… ils y ont massacré, sur des critères confessionnels, une centaine de civils, notamment des travailleurs du secteur public. Nombre d’entre eux ont été décapités ou mutilés. D’autres ont été brûlés dans les fours de la boulangerie. »

Un silence criminel sur Radio-Canada et sur tous nos médias de masse.

Dans son article, Mme Cattori nous dresse une liste limitée de 39 événements passés sous silence [10] par nos criminels médiatiques.

Grâce à nos journalistes criminels, le monde occidental baigne dans l’hypocrisie la plus totale.

Outre ces réunions vides et très médiatisées [11] de ces hypocrites qui se disent « amis » (sic) de la Syrie, l’événement majeur duparoxysme de l’hypocrisie [12] fut les funérailles de ce monument vivant qu’était Mandela.

Les pires hypocrites de la planète se sont tous réunis à Soweto pour lustrer leur plumage en rendant hommage à cet homme qui fut considéré par certains d’entre eux comme un terroriste à tenir au cachot [13].

Oui, 2013 a été marqué par l’hypocrisie.

Hypocrisie de ceux qui alimentent la guerre.

Hypocrisie de nos journalistes criminels.

Hypocrisie de nos dirigeants politiques.

L’hypocrisie règne partout.

Mais l’hypocrisie règne-t-elle au Vatican ?

Chose sûre, elle y a pratiquement toujours régné.

En 2013 un événement hors du commun est survenu:  Un pape, cet « élu » (!) «à vie» a «démissionné» !

Joseph Ratzinger (Benoit 16) a été mis dans l’eau chaude et n’avait visiblement pas les qualités requises pour sauvegarder l’image de marque (!) de cette puissante institution religieuse ayant le statut de Pays.

Suite à une série de révélations concernant la pédophilie [14] ainsi que sur d’autres dossiers [15], l’église romaine avait un impérieux besoin de redorer son image.  Un nouveau pape ayant une image de pureté fut donc nommé.

On nomma Jorge Bergoglio, un Argentin ayant la réputation d’être un évêque des pauvres. Nous voilà donc avec un pape des pauvres.  L’image est forte et l’espoir du retour de la pureté est grand.

La mission a été en bonne partie accomplie.

On dit que « Le pape François attire trois fois plus de fidèles que Benoît XVI [16]»

Mais 2014 sera une année cruciale pour ce bon pape nouveau.  Celui qui se fait maintenant appeler « François » devra faire ses preuves et nous démontrer par des gestes portants, qu’il n’est pas simplement une belle image, mais qu’il a aussi la ferme volonté de dénoncer les atrocités et l’hypocrisie qui prévaut dans le monde dans lequel nous baignons.

De toujours le Vatican a emboité le pas aux prédateurs capitalistes occidentaux, alors Monsieur Bergoglio va-t-il faire différent ?   Jorge Mario Bergoglio a un défi de taille pour 2014.

Il faudra sérieusement surveiller sa réaction lors de très possibles manœuvres pour faire tomber un ou plusieurs gouvernements progressistes d’Amérique latine.

Dans son Pays natal, l’Argentine, 2014 sera une année pré-électorale.  Les campagnes de dénigrement médiatique [17] pour ternir la Présidente Fernandez ont déjà lieu.  Nous devrons suivre de près si le bon pape appui le progressisme ou s’il voit d’un meilleur œil le retour d’un gouvernement plus « à droite » ayant plus à cœur les intérêts privés que les intérêts collectifs de tous les Argentins et surtout des plus démunis, les intérêts des pauvres.

La plus douloureuse disparition de la décennie

2013 aura été une année bien triste et bien douloureuse pour le Venezuela, pour l’Amérique latine tout entière, aussi pour l’Afrique et pour le monde entier.

Le 5 mars 2013 Hugo Chávez rendait l’âme [18].

Le plus grand politicien de notre ère s’éteignait.

Ce défenseur infatigable de la justice et de la dignité.

Ce défenseur des souverainetés nationales et de la pluripolarité.

Cet unificateur de l’Amérique latine et des Caraïbes.

Ce promoteur de la solidarité et de la coopération.

Ce pacifiste, cet humaniste.

Quelle perte !

Quelle perte immense.

En 2011 [19], l’Afrique a perdu son guide honteusement assassiné [20].

En 2013, l’Amérique latine a perdu son plus illustre leader depuis Bolivar.

http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=m7SW9MHFEbA

 Ceux qui exploitent depuis des siècles les immenses richesses de ces deux continents en y laissant qu’une honteuse extrême pauvreté s’en réjouissent. 

 2013 une année où la manipulation  médiatique n’a jamais été aussi flagrante.

 Cette manipulation médiatique du jugement populaire n’a cessé de croitre de façon incroyable, de façon renversante, de façon « incompréhensible ».

 Le 1er janvier 2010, je disais [21]:

 « On continuera en 2010 d’avoir les deux mondes médiatiques,

celui de la presse « officielle » qui nous conditionne selon la « bonne parole officielle »

 et celui de la presse « alternative » qui « flirte » avec le « conspirationniste » parce qu’elle pose des questions et réfléchit.

Il faudrait qu’en 2010, les gens découvrent de plus en plus la libre pensée des médias alternatifs et se soustraient par le fait même au conditionnement médiatique que leur fait subir la presse « officielle ».

De mon côté, en 2009 j’ai mis fin à mes écrits dans Le Devoir (qui censure maintenant quotidiennement). Je remercie Vigile, pour héberger mes mots. »

 Vigile a été récupéré par ceux qui favorisent la presse officielle.

Vigile m’a banni de son site.  Mes propos étaient trop dérangeants.  La censure a été installée non seulement contre moi, mais contre ceux qui contredisaient avec trop de percutant le discours des médias de masse qui nous endoctrinent quotidiennement.

Les sites alternatifs prenant trop d’ampleur et obtenant un lectorat en croissance sont ciblés.  On favorise les sites alternatifs ayant un lectorat réduit, ayant un lectorat « cercle d’amis », où l’opinion et l’humeur prévalent.  Les sites où le journalisme sérieux apporte des faits pouvant favoriser la réflexion sont pratiquement inexistants. 

Le 4 janvier 2011, je disais [22]:

«… me lirez-vous demain ? Si mon propos est trop dérangeant… peut-être qu’un « filtre » viendra se mettre entre nous, qui sait ? »

« Force est de constater que le quatrième pouvoir a continué de servir les intérêts d’une clique idéologique et que l’Information objective en souffre. Le 4e pouvoir ne sert plus les citoyens et encore moins la démocratie. En 2010, l’information de masse s’est apparentée à la propagande. En 2011 nous risquons de devoir nous débrouiller avec les salutaires médias « alternatifs » (« Présents ! » – exclamation involontaire et intempestive du Grand Soir – NdR) et les « Wikileaks » que nous offre encore, pour un temps, « Internet ».

En 2011, les médias officiels continueront sûrement à servir le pouvoir plutôt que de servir la population et la démocratie. Il est clair que ce défunt 4e pouvoir sert le secret et l’hypocrisie. Les médias « officiels » se sont appliqués à faire le procès de Wikileaks en oubliant de scruter les documents que cette organisation nous a offerts. Quelle tristesse médiatique ! »

En janvier 2011, c’est donc le même constat.

On peut noter la parenthèse faite par l’équipe du Grand Soir. Elle dit: « Présents ! » – exclamation involontaire et intempestive du Grand Soir – NdR, suite à ma mention des salutaires médias « alternatifs ».  Peu de temps après, la direction du Grand Soir me bannissait en m’accusant d’être un agent du Front National de Marine Le Pen.  J’ai eu le culot de mentionner que Mme Le Pen tenait un discours pertinent contre la guerre de Libye, tout comme Alain Soral ainsi que Dieudonné.   La liberté d’expression a donc frappé un mur.  Il est hors de question de dire que certains «diabolisés» ne disent pas que des niaiseries et qu’on peut partager certaines de leurs opinions.

Après avoir noté, comme je le fais présentement, mes observations des années précédentes concernant le journalisme,

le 3 janvier 2012, je disais [23]:

«    La grande victime de cette idéologie médiatique, c’est notre démocratie. »

En effet, d’année en année ce discours est de plus en plus pertinent.

Nous avons vécu en 2011 une des pires, sinon « LA pire » année de toute notre Histoire médiatique. Jamais nous n’avons eu une information mensongère aussi soutenue et aussi organisée.

Une réelle campagne d’endoctrinement. Un lavage de cerveau fulgurant. Un conditionnement psychologique foudroyant pour dénaturer nos valeurs, nous insensibiliser aux atrocités et nous faire accepter et même souhaiter des massacres. »

Jamais nous n’avons eu une information mensongère…

Et pourtant, ce n’était pas encore le fond du baril !

Le mensonge et le flagrant maquillage de la réalité sont devenus chose courante.  Malgré que la réalité s’impose de plus en plus [24], nos journalistes, tels des automates, persistent à masquer et même nier les faits. 

Pour conclure 2012, je disais [25]:

« 2012, une année de guerre médiatique »

 On dit que :

   « La guerre médiatique consiste à utiliser les sources d’informations pour influencer les opinions publiques ou faire valoir son point de vue en temps de guerre. »

 2012 aura été l’année par excellence pour vérifier cette définition. Quiconque gratte un tant soit peu la réalité, constate que la guerre médiatique est bien réelle et que cette définition est tout à fait juste. »

 Et nous voilà en 2014.

La manipulation du jugement populaire à travers l’arme médiatique est toujours bien présente.  On a beau tenter de la dénoncer, de la mettre en évidence… la force des médias de masse est bien supérieure à tous ces petits sites internet. 

Les Michel Colon [26], Allain Jules [27], Alain Soral [28], Mondialisation.ca [29], et quelques autres sont pourtant des sites très sérieux.  L’information des sites de Syrie [30], de Russie [31], d’Iran [32] nous offre aussi l’envers de la médaille.

 L’information est disponible sur internet.  Le problème c’est le temps nécessaire pour bien s’informer.  Le travailleur et Monsieur et Madame Toul’monde ne prennent pas le temps de naviguer pour s’informer.  Les gens sont trop pris par les facebook et les tweeters superficiels et « sociaux ».   Bref, l’information qui parvient au cerveau des gens est le bulletin télé de fin de soirée ou le bulletin radio du matin, là où les dépêches d’AFP sont lues de la même façon sur toutes les chaines.

Nous sommes à la merci des médias de masse et notre démocratie, faute d’informations complètes, véritables et vérifiables, est devenue une illusion.

 Les médias alternatifs, aussi vaillants soient-ils ne parviennent pas à altérer l’impact de l’endoctrinement quotidien que l’arme médiatique nous impose.  Seule la force de la réalité est assez puissante pour altérer cette fausse réalité qu’on nous présente. Et, heureusement, il semble que la réalité s’impose de plus en plus.

 ????  2014  ????

 Que pouvons-nous voir dans la boule de 2014 ?

Je crois qu’on y voit «la religion».

 Je crois que nous devrons être attentifs aux nouvelles que le bataillon médiatique va nous offrir.  J’ai l’impression que les gens seront tous identifiés, non plus comme Français, comme Québécois, comme Égyptiens, comme Irakiens, comme Syriens, comme Libanais, etc. mais selon leur confession religieuse.

Les nouvelles seront donc marquées par une mention faisant allusion à une religion quelconque [33].  Le filon du conflit religieux sera donc le filon le plus exploité.  Conflits religieux ou attentats reliés à la croyance.

La montée du religieux est notable. On le constate à travers notre dossier québécois de la laïcité, un dossier qui remue non pas seulement le Québec, mais beaucoup de gens à l’étranger.  La laïcité n’est pas un dossier local, mais un dossier mondial.  La religion sert à diviser et on utilise cet outil de plus en plus.

Syrie

Il est à espérer que le gouvernement de Syrie puisse enfin mettre fin à ce terrorisme qui prévaut chez lui.

Égypte

Il est à espérer que l’Égypte puisse prendre des mesures rapides pour éviter une escalade de la violence comme celle qu’on a mise en place en Syrie.

La décision de l’armée égyptienne [34] de se mettre au service de sa population et de son Pays plutôt qu’au service des États-Unis et d’Israël a changé de façon notable le paysage du Proche-Orient.

Il est à prévoir que l’Égypte va connaître une année de violence.  Il est à prévoir que les mêmes prédateurs qui ont encouragé la folie meurtrière et terroriste en Syrie tentent de faire exactement le même coup à l’Égypte.

Russie

La Russie n’a jamais été aussi forte depuis la chute du bloc de l’Est.

Il est à prévoir qu’on va tenter de provoquer du terrorisme en Russie. 

Il est clair que l’on souhaite faire de cette vitrine mondiale des Jeux olympiques une catastrophe. 

On essaiera par tous les moyens de ternir Poutine et de l’occuper chez lui en activant le terrorisme et les manifestations hyper-médiatisées.

On utilisera tous les moyens, des belles Pussy aux vilains terroristes.

Grosse année pour Poutine, on va tenter de lui faire payer son véto qui sauva la Syrie à l’ONU et qui permit à Assad de gagner la bataille.

Québec

La charte n’a pas fini de recevoir des critiques très médiatisées.  La guerre médiatique contre la charte va continuer. 

Ce dossier est non pas québécois, mais bien international.

Étrangement, personne ne parle de régler la chose par référendum.  Il faut dire que dans les critères de la nouvelle démocratie, la majorité (les urnes) n’a plus raison.  On dit de plus en plus que la population est mal placée pour décider elle-même si elle veut ou pas cette charte. 

Oui, c’est la nouvelle démocratie partout.  On fait voter lorsqu’on est sûr de pouvoir contrôler le résultat désiré.

Europe

On va nous parler de la montée de ce qu’on appelle «l’extrême-droite», mais qui est en fait un sain nationalisme.  Les populations désirent toutes reprendre le contrôle de leur Pays. 

On rejette l’Europe, le FMI, le libre-marché et on veut retrouver le contrôle total de ses frontières et de ses politiques.  Bref, les populations veulent retrouver la souveraineté politique et économique.

On peut prévoir encore de grandes manifestations partout en Occident parce que le fossé entre extrêmement riche et honteusement pauvre s’accentue toujours.

Il est à espérer que les populations de partout affirment haut et fort qu’elles refusent toute ingérence religieuse dans leur politique.

Il est à espérer que les acquis de l’Amérique latine ne disparaissent pas suite au décès de ce pilier qu’était Hugo Rafael Chávez Frias.

En 2013 on avait espoir [25], espoir d’un monde meilleur et surtout d’un monde de PAIX.

L’an dernier je terminais en disant:

« 2012, difficile d’imaginer pire.

On ne peut qu’espérer que 2013 sera mieux. Il semble impossible que ce soit pire. Il faut espérer que nous soyons vraiment à l’orée d’une ère nouvelle. Une ère nouvelle caractérisée par la Paix et la solidarité entre les peuples.

2013, vivement que la Paix soit avec nous.  »

2013 n’aura été guère mieux que 2012.

Il faut vraiment espérer que 2014 soit une année où la Paix et la solidarité entre les peuples prennent leur place.

Espérons que le bon pape « François » fasse sinon un miracle, au moins des gestes significatifs pour que la justice et la Paixremplacent l’hypocrisie et l’exploitation.

Bonne année à tous

et que la Paix et l’Amour soient avec nous et avec tous les esprits.

Serge Charbonneau

Québec

P.S.:  En France et ma foi même peut-être partout en Europe, il semble que l’année démarre en étant frappée par un phénomène de Quenelle incroyable.

J’offre mes plus sincères salutations à tous les Quenelliers de la terre.

Que la Quenelle soit avec vous pour que vous puissiez l’offrir à ceux qui la méritent. 

Si vous ne connaissez pas le phénomène de la Quenelle, renseignez-vous.

Je ne vous suggère aucun lien, ils sont trop nombreux.

Bonne Année à Dieudonné !

 Liste des liens

 [1] 2012 : La faute aux Russes ?!

[2] La triste comédie des ennemis de la Syrie

[3] Drôles de drones

[4] Nouvelle saisie de Captagon à l’aéroport de Beyrouth

[5] Le « Captagon », nouvelle arme des terroristes, en Syrie

[6] Nouvelle vidéo de décapitation « démocratique » en Syrie

[7] Syrie : guerre par procuration

[8] Assassinats américains par drones au Pakistan : le rapport accablant d’Amnesty International

[9] Journalistes ou politiciens, qui sont les pires criminels ?

[10] Le silence qui tue

Syrie : Pourquoi nos médias ont-ils ignoré le massacre perpétré par les « rebelles » à Adra ?

[11] Pour les « Amis de la Syrie », Assad n’aura « aucun rôle dans le futur gouvernement »

[12] Nelson Mandela s’éteint et les hypocrites se roulent dans l’hommage

[13] Mandela, ce « terroriste » pour certains

[14] Pédophilie : le Vatican refuse de communiquer ses informations à l’ONU

[15] Banque du Vatican : un dernier scandale pour Benoît XVI ?

[16] Le pape François attire trois fois plus de fidèles que Benoît XVI

[17] En Argentine, la perspective d’un troisième mandat s’éloigne pour Mme Kirchner

[18] L’hommage ininterrompu des Vénézuéliens à Chavez

[19] Mort de Kadhafi : un dossier explosif

[20] Les vraies raisons de l’assassinat du guide libyen Kadhafi

[21] L’heure des boules de cristal 2010

[22] 2010 finit, 2011 commence

[23] 2012, vers où allons-nous ?

[24] La réalité écrase la propagande – Une première

[25] 2012 : La faute aux Russes ?!

[26] Investig’Action (Michel Collon)

[27] Allain Jules.com

[28] Égalité et Réconciliation (E&R) (Alain Soral)

[29] Mondialisation.ca

[30] SANA; l’Agence de Presse Arabe Syrienne

[31] RT; Radio Télévision Russe

[32] Radio Francophone d’Iran

[33] L’attentat à la voiture piégée de Beyrouth revendiqué  – Répartition confessionnel au Liban

[34] La chute du pion Morsi

 

33 pensées sur “Survol 2013 / Boule de cristal 2014

  • avatar
    6 janvier 2014 à 9 09 20 01201
    Permalink

    « 2013 fut une année de guerre par procuration [7] et une guerre de drones [8]. »

    En fait, une année de lâcheté « institutionnalisée ».

    La population mondiale « rationalise » actuellement la situation internationale. L’an prochain devrait être celui de la réalisation de cette rationalisation. Nous verrons si cette « réalisation » demandera « l’action » des peuples.

    Merci pour cet article remarquable pour son survol; Serge.

    Amicalement

    André Lefebvre

  • avatar
    6 janvier 2014 à 10 10 17 01171
    Permalink

    Le respect et l’affection que re porte a Serge Charbonneau sont connus; je suis heureux qu’il revienne parmi nous. J’espère qu’il ne cédera pas aux intrigues de ses détracteurs éventuels – et il y en aura – qui jouent trop facilement sur les passions pour faire croire que les mots sont plus important que les idées et que sauver la face est plus important que gagner la guerre.

    Pierre JC Allard

  • avatar
    6 janvier 2014 à 10 10 24 01241
    Permalink

    Malheureusement, je ne vois pas en quoi 2014 pourrait voir se produire un relachement vis a vis des tensions mondial, particulièrement au Moyen-orient et en Afrique.

    Mais bon, ya l’feu a la grandeur de la planète…Une sorte de parodie du film  »les gangs de New-York  » mais sur toute la planète.

    Longue vie a vous M. Charbonneau et puissez vous faire des p’tits.

    Bonne journée

  • avatar
    6 janvier 2014 à 11 11 27 01271
    Permalink

    Je mets en garde les pleureuses humanitaires qui aiment lire ce texte plein de vérités mais négligeant un aspect (axiome) important de ces faits-véridiques.
    Lequel aspect (axiome) ?
    Qui manœuvre en coulisse derrière toute cette misère guerrière ?
    Ce ne sont pas des guerres religieuses que ces guerres au Proche-Orient –
    Dire que ce sont des guerres RELIGIEUSES et si cela était VRAI – ça signifie que demain matin les puits de pétrole et de gaz naturel se tarissent et les religions persistent et les guerres interreligieuses se poursuivent –
    Pourtant hier et avant-hier ces guerres n’avaient pas lieu – en Syrie par exemple et le père de Bachar al-Assad beaucoup plus dur et despotique que le fils collaborait avec la CIA pour des commandes de tortures à la pièce.

    ATTENTION : Je ne cherche pas ici à justifier quelque attaque que ce soit contre la Syrie. Bachar c’est le problème du peuple syrien comme Harper est notre problème à nous canadiens – Personne de l’extérieur du pays n’a à se mêler de nos problèmes nationaux … si on ne peut se débarrasser de Harpe alors nous n’avons qu’a l’endurer. POINT BARRE.

    Je reviens à mon idée d’entrée. CES guerres sont des guerres économiques inter impérialistes. Elles sont fomentées – organisées – financées – dirigées par des services secrets – des armées étrangères et exécutées par des mercenaires payés – entrainés – transportés – armés et affublés de titre et de nom religieux pour motiver et justifier la riposte de l’adversaire et brouiller les cartes
    Pendant ce temps ce pauvre journaliste canadien cherche la secte qui est derrière le dernier massacre alors qu’il devrait chercher l’agence de sécurité, l’ambassade, les services d’espionnage, la puissance impérialiste qui commandite toutes ces guerres qui ne sont pas venues du ciel même si les drones eux tombent bien du ciel

    • avatar
      6 janvier 2014 à 12 12 20 01201
      Permalink

      À quel endroit est-il dit que ce sont des guerres religieuses, Robert ?

      Vous lisez peut-être trop les journaux officiels.
      C’est justement ce que je dénonce.
      Je dis qu’au niveau médiatique, l’année sera orientée sur la religion.

      Tous les réels enjeux des guerres et du terrorisme sont ramenés à des considérations de friction religieuse.
      Comme si les enjeux d’intérêt énergétique, militaire et d’idéologie politique n’existaient tout simplement pas.
      Ça, c’est le discours de la presse officielle de «masse».
      C’est l’endoctrinement collectif que nous subissons.

      Je dis de bien vous rendre compte que la majorité des nouvelles internationales cette année sera encore plus marquée par l’allusion au religieux. C’est un constat que chacun individuellement nous devons faire. Un constat qui doit être fait, une sorte de mise en garde qu’on aiguille délibérément votre vision vers l’aspect de la religion.

      La religion utilisée tantôt pour diaboliser certaines contrées de culture musulmane et tantôt pour justifier le communautarisme (ici).

      Il faut bien lire les choses et ne pas faire dire ce qui n’est pas dit.

      Concernant l’affirmation
      «le père de Bachar al-Assad beaucoup plus dur et despotique que le fils collaborait avec la CIA pour des commandes de tortures à la pièce.»

      Je crois, Robert, que vous confondez avec Ben Ali en Tunisie.
      Avant de lancer de telles affirmations (on peut tous lancer des affirmations dans toutes les directions en fonction de l’endoctrinement que nous avons subi), il est bon d’aller chercher des éléments de l’Histoire véritable et vérifiable qui nous mènent vers ce chemin. Je doute fort que le père de Assad ait collaboré avec la CIA. Assad père et fils ont toujours été des ennemis d’Israël et des pro-Palestinien.

      Salutations,

      Serge Charbonneau
      Québec

      P.S.: Je remercie l’éditrice d’avoir publié ce texte envoyé à plusieurs sites. Je n’ai malheureusement jamais dit que je faisais un « retour ».
      Cette note de l’éditrice, très flatteuse’ me rend fort mal à l’aise.

      Je n’ai jamais fait aucune allusion à un « retour ». D’ailleurs, ce texte est mis en page par la direction et non par moi (puisque rapidement et sans avertissement mes accès au site des 7 m’ont été retirés et par mégarde plusieurs de mes textes ont été effacés par erreur).

      Je remercie l’éditrice d’avoir publié mon texte, mais je déplore sa mise en page.
      La mise en page est pour moi pratiquement aussi importante que le texte pour la compréhension schématique des thèmes et des idées.
      Pour voir la mise en page que je souhaitais (grosseur de photo et disposition interligne et paragraphe du texte) je vous invite à jeter un coup d’oeil ici:
      http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/survol-2013-boule-de-cristal-2014-145847
      Merci.

      • avatar
        6 janvier 2014 à 17 05 09 01091
        Permalink

        @Serge Charbonneau

        Comme toujours, votre article ne laisse aucune place à la médiocrité.

        Plusieurs choses m’ont émue. Le massacre à Adra, les gens mutilés, tués, brûlés dans le four de la boulangerie. On dirait un « remake » des camps de concentration. Il n’y a que l’homme pour tout dénaturer : un four sert à cuire du pain, pas à torturer.

        Que nous en arrivions à considérer les guerres comme normales et chroniques est aberrant. Pourtant, c’est vrai qu’on s’y habitue peu à peu. Les guerres de drones me choquent et je les trouve irresponsables. Je me souviens d’une exposition sur l’aérospatiale au Bourget où on présentait avec fierté des drones, armes puissantes, avions et tous les gadgets qui vont avec la guerre, et le sentiment de fierté des participants. Comment une industrie vouée à la destruction peut-elle devenir un fleuron national ? Plein d’affiches de mkgt affirmaient connaître de meilleures façons pour tuer l’adversaire. On dirait de la science fiction, mais c’est la réalité.

        Je reviens à votre texte. Malgré la lourdeur des événements relatés, à quelques endroits, à travers votre texte, des points de lumière explosent. Le souvenir de la droiture et de la force de Chavez réchauffe le coeur, savoir que de tels hommes existent est un encouragement. D’autres suivront sa route. Il y a autant de grandeur et de beauté que de laideur chez l’humain. Un pape proche des pauvres, qui veut abattre des cloisons, une autre lueur d’espoir.

        Je suis touchée aussi quand vous mentionnez la liberté de pensée des médias alternatifs permettant à ceux qui s’y abreuvent d’échapper au conditionnement médiatique de la presse officielle, s’ils poussent leur réflexion et s’ouvrent à d’autres points de vue pour se faire une opinion eux-mêmes plutôt que de digérer celle fabriquée qu’on leur transmet.

        J’ai à coeur que cette liberté d’expression se manifeste sur les 7 du Québec. Vous avez cette pensée, et j’admire ce point en vous.

        MAINTENANT, VOTRE COMMENTAIRE SUR MOI DANS VOTRE RÉPONSE À ROBERT BIBEAU DE 11 H 27
        Ouf ! Je suis un peu estomaquée. J’aurais apprécié que vous me fassiez part de votre insatisfaction par courriel. Donc, je me dois de répondre à certaines de vos doléances :

        1) VOTRE ACCUEIL SUR LE SITE
        Vous avez raison, j’ai décidé moi-même de placer ce texte, j’ai cru qu’il vous mettrait à l’aise. Je ne voulais pas que les gens vous lisent sans d’abord avoir été prévenus, sincèrement, je l’ai fait du fond du coeur. Néanmoins, tout de suite après ce commentaire, je vais retirer ce message puisqu’il vous déplaît ou vous dérange.

        2) VOUS N’AVEZ PAS FAIT D’ALLUSION À UN RETOUR
        Vous avez encore une fois raison. Pourtant, là aussi, j’ai voulu ménager votre susceptibilité. Vous m’envoyez des textes depuis quelque temps. Je les regarde, je ne fais rien avec. Vous ne me demandez rien. Puis, vous m’envoyez un texte avec le titre en haut de page, et juste devant, vous avez écrit POUR PUBLIER. Donc (je dis ceci afin que les pendules soient mises à l’heure et que tous sachent ici que je n’agis pas dans le dos des gens – jamais) je vous envoie un courriel vous demandant si vous désirez que je le publie. Vous me répondez que s’il m’intéresse je peux le publier.

        Je vous retourne un courriel dans lequel je vous rappelle que vous avez toujours eu une place sur les 7 du Québec, etc. Je vous informe aussi que je dois faire parvenir une lettre dans quelques jours à tous les collaborateurs de « Aujourd’hui … Actualité » et vous demande si vous désirez faire partie de la liste ? Ce à quoi vous me répondez que vous avez toujours apprécié d’être informé, et que vous n’avez jamais dit à personne de vous exclure d’une liste d’envoi, et si ce n’est pas pour un groupe hermétique, vous apprécieriez être mis au courant.

        A tort ou à raison, je comprends intuitivement que vous souhaitez poursuivre avec les 7 du Québec. Me suis-je trompée ? Si oui, je m’en excuse.

        Je vous sais très fier. Ne croyez pas que je ne le suis pas. Je suis moi-même dotée d’une grande fierté, et c’est pourquoi je suis sensible à ne pas blesser les autres.

        Lorsque je dis que j’envoie une lettre aux collaborateurs de l’Actualité, ce n’est pas pour remplir de l’espace, c’est pour savoir si vous voulez être intégré au groupe.

        Je vous pose une question, Serge : voulez-vous, oui ou non, être intégré à ce groupe ?

        FAUX DE VOTRE PART QUAND VOUS DITES QUE RAPIDEMENT ET SANS AVERTISSEMENT VOS ACCÈS AU SITE DES 7 VOUS ONT ÉTÉ RETIRÉS (textes effacés par erreur, c’est vrai)
        Serge, là, vous manquez de limpidité. Une lettre-courriel vous a été envoyée au début de novembre – copie conforme à Paul Laurendeau, éditeur-adjoint – vous demandant de répondre à deux questions avant le 20 novembre 2013, soit : 1) avez-vous définitivement interrompu la chronique quotidienne sur les 7 du Québec?;
        2) Est-ce que vous quittez votre chronique hebdomadaire sur les 7 de Garde ?
        Si après le 20 novembre, vous n’avez pas répondu à ces deux questions, j’assumerai que la réponse à ces dernières est OUI.

        Pourquoi cette lettre vous fut-elle envoyée ? Serge, vous vous en souviendrez, vous avez écrit des propos à plusieurs reprises sur le site concernant votre insatisfaction et votre intention de nous quitter. De plus, dans un courriel daté du 29 octobre, vous m’affirmez que vous mettez sérieusement en question votre participation. Et pendant plusieurs semaines, nous avons laissé la rubrique ACTUALITÉ vide car vous n’écriviez plus …
        Vous vous plaignez que nous travaillons en catimini, non, il n’y a pas de catimini, pas de cachette. Il n’y a rien à cacher. Il n’y a que du travail à faire. Je vous répète depuis le début que nous avons besoin de vous, et que vous pouvez nous aider, et que nous voulons collaborer. Nous ne refusons pas la discussion.

        LA MISE EN PAGE DE VOTRE TEXTE
        Conformément à vos instructions, j’ai placé la vidéo à l’endroit que vous suggériez. J’ai corrigé une ou deux coquilles, et vous en avez été informé. Pour moi aussi, la mise en page est importante. Je regrette qu’elle ne vous plaise pas. Mais étant donné que l’article venait de vous, j’ai pris grand soin de ne pas la modifier, c’est ainsi qu’elle m’est apparue (j’avoue pourtant que j’ai enlevé des excès de lignes entre des paragraphes … je le fais pour tous les articles).

        Pour l’image, je n’ai pas changé le standard, je n’ai pas votre compétence dans ce domaine, quand je la rentrais, elle se transformait, mais ceci, je l’accepte, relève d’un manque d’expérience de ma part. Mais je suis prête à apprendre.

        LES TEXTES EFFACÉS
        J’ai déjà placé un mot d’excuse pour ces textes effacés lorsqu’il y a eu changement de catégorie.J’ai commencé à les récupérer via Cent Papiers, malheureusement ce site est tombé en panne à la fin novembre. On me les transmettra un par un, et de mon côté, je dois les réajuster, ce que je ferai de bon coeur puisque c’est mon erreur. Pourtant, si jamais vous aviez copie de ces articles, je vous demanderais de me les faire parvenir, je pourrais les recopier et les disposer sur le site. Merci à l’avance. Sinon, il faudra attendre le temps que ça prendra puisque je dépends à cet égard de Cent Papiers.

        En conclusion, Serge, je vous souhaitais la bienvenue avec coeur.

        Comme vous le voyez, l’annonce de votre retour a quand même suscité une manifestation de sympathie de la part de plusieurs auteurs et commentateurs. J’espère que ceci vous fait plaisir.

        Je lis aussi dans le propos de mes collègues qu’ils sont heureux de vous lire de nouveau.

        Pouvez-vous me dire si je dois fêter votre retour ou non ?

        Carolle Anne Dessureault

        • avatar
          6 janvier 2014 à 23 11 18 01181
          Permalink

          Carolle, votre commentaire est en deux volets.

          Votre premier volet me dit que vous m’avez bien compris. Ce texte a su faire ressortir les sentiments que vous exprimez.
          Ce texte visait à faire comprendre tous les points que vous soulevez avec une sensibilité à la hauteur des événements que nous vivons.

          —————

          Votre deuxième volet; je le déplore.
          Vous n’êtes évidemment pas la seule en cause.
          J’en suis probablement «le» responsable.
          Mais votre annonce, en première page, en tant «qu’éditrice»…
          Je vous avoue que cette officialité… m’a mis grandement mal à l’aise.

          J’ai donc fait aussi de mon côté cette mise au point publique.
          Assez dure, bien sûr, comme j’en ai malheureusement l’habitude.

          Vous parlez de la réception de plusieurs « textes ».
          Ce texte est le premier article que je vous envoie. Le premier qui vous est adressé directement personnellement comme proposition d’article.

          Il ne faut pas confondre mes envois collectifs à titre informatif et mes envois pour publication clair et précis.
          Un envoi à votre adresse personnelle, bien identifiée «à votre adresse» avec pour objet: Proposition d’article: « … » indique à mon sens clairement que cet article est pour publication et non pour information à tous.
          La réception d’un courriel avec l’adresse destinataire vide où à l’ombudsman de RC ou à autre, indique un envoi collectif.

          Nos différends terribles…
          Je n’expliquerai pas sur le pourquoi de mon départ des 7.
          Vous ne m’avez pas banni, je suis parti.
          Pour deux raisons.
          Je ne tolère pas l’insulte entre les membres
          et je croyais à un fonctionnement collégial et non hiérarchique.

          Donc vous n’êtes aucunement responsable de mon départ.
          C’est ma totale décision.

          Si vous voulez des éclaircissements et un dialogue sérieux et complet sur nos différends, je vous invite à utiliser le courriel, Carolle.

          Je vous remercie pour cette publication.
          Je ne pense pas à un retour, ce passage n’aura pas été vraiment agréable tant pour vous, Carolle, que pour moi.

          Salutations,

          Serge Charbonneau
          Québec

          • avatar
            6 janvier 2014 à 23 11 47 01471
            Permalink

            @Serge Charbonneau

            Merci de votre réponse, Serge.

            Je respecte votre position. Nous aurons eu la joie de vous lire sur le site.

            Je ne vous inclurai donc pas dans la liste des collaborateurs de l’Actualité, c’est ce que vous semblez me dire également.

            Sachez que la porte ne vous sera jamais fermée. Si vous désirez publier d’autres articles, vous serez le bienvenu, mais tout sera fait sans annonce et très discrètement.

            Je vous prie de recevoir mes meilleurs sentiments,

            Carolle Anne Dessureault

          • avatar
            7 janvier 2014 à 1 01 34 01341
            Permalink

            Carolle,
            Merci pour la réponse.
            Merci pour l’ouverture.
            Merci pour la discrétion.

            Ces mercis sont sincères et totalement dénués d’ironie. Je tiens à le préciser parce que souvent on est soit interprété, soit mal compris (pléonasme ???).

            Salutations,

            Serge C.
            Québec

    • avatar
      6 janvier 2014 à 12 12 54 01541
      Permalink

      J’oubliais…

      Robert, «LA» phrase que vous avez manquée ou que vous n’aviez pas saisi, c’est celle-ci:
      « La religion sert à diviser et on utilise cet outil de plus en plus. »

      «LE» mot que vous avez manqué ou que vous n’aviez pas saisi, c’est celui-ci: «outil»; cet outil, la religion, de plus en plus «utilisé».

      J’aimerais inviter les lecteurs à relire sur Agoravox
      http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/survol-2013-boule-de-cristal-2014-145847 le même texte.
      Vous constaterez, je crois, que la compréhension d’un texte passe par sa mise en page.

      Les spécialistes de la communication écrite le savent bien.
      D’ailleurs, sur Radio-Canada, avant d’implanter une nétiquette rigide permettant de justifier la censure et de l’utiliser, on a tenté pour réduire l’impact des commentaires trop virulent de réduire leur portée en détruisant la mise en page de ceux-ci.
      En effet, Radio-Canada avait décidé que tous les paragraphes étaient fusionnés, ce qui rendait le commentaire en un seul bloc.

      J’ai dû faire des pressions au service de la linguistique de RC et avec l’aide de René Mailhot (malheureusement décédé), nous avons pu retrouver nos précieux paragraphes.

      La communication écrite et électronique (télé-radio) a des spécialistes (comme en publicité) et ces spécialistes sûrement très actifs donnent l’impression que cet art de convaincre par des moyens à la limite du légal et souvent immoraux, n’existent pas.
      Il faut être attentif aux mots, à leur impact émotif, à leur répétition, à leur mise en page.
      Pour illustrer une parcelle de ce que je tente de dire, je vous invite à relire le texte avec une autre mise en page http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/survol-2013-boule-de-cristal-2014-145847

      et à observer si les idées émises dans cet écrit vous paraissent plus «distinctes et moins confuses.

      Peut-être qu’avec une mise en page plus adéquate, Robert n’aurait pas aussi mal saisi mon propos.

      Salutations,

      Serge Charbonneau
      Québec

  • avatar
    6 janvier 2014 à 12 12 39 01391
    Permalink

    Quel survol aussi éclairant qu’émouvant de ces années de manipulations et de guerres laissant peu de place à l’information alternative et à la paix tant recherchée ! De quoi en décourager plusieurs, mais aussi de quoi en motiver un grand nombre à combattre cette tricherie des grands et des puissants.

    Avec le recul, l’information alternative se confirme et donne toujours plus de crédibilité à ce qu’elle affirme et dénonce. Ce qui s’est passé en Libye en 2011 avait été mis à jour par ces apôtres de l’information alternative. Les mensonges, les intrigues, les crimes commis par l’Occident et ses alliés mercenaires et terroristes ont été dénoncés. Les médias officiels se gardèrent bien d’y donner suite, même les plus honorables comme Le Devoir. La vérité doit se subordonner aux intérêts des plus puissants.

    Le même schéma se retrouve à peu près dans tous les conflits dont l’oncle Sam a la responsabilité de semer un peu partout dans le monde, surtout là où il y a des richesses et des intérêts géostratégiques. La bonne presse reproduit les communiqués officiels, les mercenaires, grassement payés, créent des foyers de violence, la machine de guerre se met en marche et les Nations Unies y donnent sa bénédiction. L’argent, les menaces assurent la corruption de ceux et celles qui peuvent couvrir de leur crédibilité ces guerres humanitaires.

    Merci M. Charbonneau d’aiguiser, par vos analyses, notre esprit d’analyse et de critique et de nous donner la passion de décoder les messages et de révéler les véritables visages qui se cachent derrière autant d’hypocrisie et de mensonges.

    Vous avez raison de signaler que 2014 sera une année charnière pour nous indiquer jusqu’où pourra aller le pape François dans cette « conversion » d’une Église qui doit retrouver son âme.

    Ma vision des choses est que le religieux va céder toujours plus de terrain à la foi et que cette dernière va se définir toujours plus dans les luttes d’une humanité, faite pour la vérité, la justice, la compassion, la solidarité, etc. La laïcité et la foi se croiseront dans un même combat pour une Humanité sans exclusion et sans prédateurs.

    Votre présentation m’a rejoint au plus profond de moi-même et que notre cher Robert que j’aime également lire, se console, je ne suis pas un pleurnicheur de balustrade.

    Merci

  • avatar
    6 janvier 2014 à 13 01 10 01101
    Permalink

    J’apprécie toujours la justesse et la sagesse de vos observations, M. Fortin.
    (Excusez cette phrase téteuse, mais elle est vraie.)

    «LA» phrase qui me semble la plus pertinente de tout votre commentaire est celle-ci (les autres le sont aussi, mais celle-là les domine pour moi):

    « Ma vision des choses est que le religieux va céder toujours plus de terrain à la foi ».

    Une vision que je partage totalement.

    Vous faites une nette (je crois, «nette») distinction entre la religion et la foi.
    Selon moi, c’est une distinction importante.
    On peut aussi dire que c’est aussi là où peuvent se rejoindre les croyants et les non-croyants (à notre image, vous et moi).

    La religion, ces institutions et la foi, cette spiritualité qui oriente nos gestes de la vie terrestre vers la solidarité, la fraternité, la compréhension, la tolérance, la compassion, bref, vers l’Humanisme.
    La spiritualité et la laïcité se rejoignent dans ces valeurs universelles à la fois divines et humaines.

    Salutations,
    Bonne Année
    et merci pour votre commentaire.

    Amicalement,

    Serge C.
    Québec

  • avatar
    6 janvier 2014 à 20 08 56 01561
    Permalink

    J’ai eu un chat qui m’a égratigné tous les jours pendant des années avant de comprendre que ses griffes étaient rétractiles. Il y est finalement arrivé…

    PJCA

    • avatar
      6 janvier 2014 à 23 11 23 01231
      Permalink

      Il y en a qui font dégriffer leur chat.
      Toute notre vie nous avons eu des chats.
      Nous en avons encore deux.
      Ils ont toutes leurs griffes et lorsqu’on joue trop fort avec eux, on se fait griffer.
      Une griffure souvent à peine visible, mais qui chauffe comme une petite brulure.

      Nous n’avons jamais essayé de dompter nos chats pour qu’ils rentrent leurs griffes.
      C’est plutôt nous qui avons pris garde à leurs griffes, des griffes bien à eux.

      Serge Charbonneau
      Québec

  • avatar
    7 janvier 2014 à 4 04 58 01581
    Permalink

    Quel cabot ce Charbonneau.

    Il a une certaine habileté à faire parler de lui, mais qui nuit un peu à son propos.

    Saura-t-il résoudre cette équation qu’il se pose à lui-même ?

    Moi, j’aime beaucoup voir les éclats de la jeunesse qui sait si bien dépenser son énergie souvent à perte, parce qu’elle en a trop. C’est bien !

    Dans le même temps, je trouve des contemplations inouïes dans la façon hyper mesurée et impavide avec laquelle l’éditrice ne répond pas aux incitations toutes faites pour la déstabiliser.

    Finalement, on ne refait pas les gens, ils sont eux-mêmes et s’entre-cognent sans aucun résultat, ils sont différents et ils le restent. L’observateur a le dernier mot. 😀

    • avatar
      7 janvier 2014 à 5 05 04 01041
      Permalink

      Ce qui me dit doucement, que l’éditrice en connaît plus sur la Chine que ses articles, car il y a dans cette attitude stable et centrale une marque du confucianisme le plus démonstratif bien que silencieux.

      Essayez d’en faire autant et vous verrez que c’est aussi difficile que d’arrêter un bus rempli de touristes charbonniens dans une pente à 45° d’alcool pur. 😀

      • avatar
        7 janvier 2014 à 7 07 22 01221
        Permalink

        Quel funambule, ce Demian.

        Pour qui cherche de l’art…go West young man. 🙂

        Bonne journée

        • avatar
          7 janvier 2014 à 9 09 56 01561
          Permalink

          J’apprécie les gens qui disent les choses «précises» directement.

          Les funambules qui font des pirouettes sur un câble… très peu pour moi.

          M. West devrait s’attarder aux propos de l’article plutôt qu’à ma personnalité surfaite.
          Il a été dit à maintes reprises que j’ai l’égo surdimensionné par rapport à tous ces égos qui meublent ces lieux. À quoi bon revenir sur ce sujet, M. West !

          J’espère que ce matin vous avez entendu les nouvelles sur le Soudan. J’espère que vous prenez conscience qu’on vous émeut sans vous informer.

          J’espère aussi que vous avez remarqué que la folie contre Dieudonné bat son plein et ce n’est pas du tout anodin.

          J’espère que vous avez remarqué que plusieurs nouvelles nous «sensibilisent» sur les violences religieuses.
          Exemple:
          http://www.ledevoir.com/international/actualites-internationales/396667/entre-tourisme-et-violences-religieuses?

          Il est parfois bon de s’attarder aux propos et mettre de côté cette fixation sur les personnalités.

          Il faut apprendre à débattre et à respecter les gens.

          Salutations,

          Serge Charbonneau
          Québec

          • avatar
            7 janvier 2014 à 10 10 01 01011
            Permalink

            « Il est parfois bon de s’attarder aux propos et mettre de côté cette fixation sur les personnalités. »

            Parle pour toi… toi, toi, toi…

          • avatar
            7 janvier 2014 à 10 10 07 01071
            Permalink

            Il faut bien vous taquiner un peu de temps en temps, sinon comment sauriez-vous la vérité ?

            Pour ma part, la façon dont les auteurs se présentent fait partie de cet ensemble de contemporanéité à étudier, et vous en faites partie. Je ne vous néglige jamais…

            Et j’aime ces jeux où le plus fort se trouve subitement en faiblesse. C’est une forme de auto-régulation structuraliste à laquelle je participe. Et j’aime bien blesser cette part en l’individu qui est la cause qu’il blesse autrui.

            Afin qu’il prenne conscience que c’est là qu’est le point à observer et à affermir, pour qu’il ne blesse plus autrui et souvent sans s’en rendre compte.

            De la même façon, nul ne m’épargne, parfois juste quand il se présente à ma vue, mais je suis hyper sensible c’est connu et c’est une ravine à laquelle beaucoup se sont accrochés.

            Je vous ai écrit ces mots, juste avec cet espoir que vous sauriez vous montrer un peu plus dameret galant comme tout Québequois devrait l’être puisque vous en avez la réputation jusque dans ma rue en France.

          • avatar
            7 janvier 2014 à 10 10 46 01461
            Permalink

            Je ne parlais évidemment pas de vous pseudonyme piko.

            Merci pour votre apport qui fait avancer le débat.
            Votre commentaire est d’une pertinence remarquable.

            Salutations

            Serge Charbonneau
            Québec

            P.S.: Si vous aviez osé signer votre intervention, auriez-vous risqué de perdre votre emploi ou auriez-vous eu des représailles de gens menaçants ?
            Cela prend du courage pour écrire de telles choses !

          • avatar
            7 janvier 2014 à 11 11 17 01171
            Permalink

            Vous dites, M. West:
            «Comment sauriez-vous la vérité !»

            Ahhh ! «LA» Vérité !
            Je saurais donc «la» Vérité !

            Je ne crois vraiment pas savoir la vérité.
            C’est sans doute le style que j’emploie qui vous donne cette fausse impression.

            J’observe, voilà tout.
            Mes observations m’amènent vers des conclusions.
            Conclusions discutables bien évidemment.

            Mon but n’est pas celui d’un prédicateur qui livre «la» Vérité, mais celui d’un catalyseur qui vise à mettre en place des conditions favorables à la réflexion.

            Vous dites, M. West: « j’aime ces jeux où le plus fort se trouve subitement en faiblesse. »
            Ahhh ! Les jeux !
            Très peu pour moi, les jeux.
            Mais, j’avoue que j’ai l’impression qu’ici on favorise les joutes verbales ou alors on se congratule mutuellement quand ce n’est pas par soi-même.

            Je ne suis vraiment pas joueur.
            Je préfère le débat franc et intelligent avec argument pour bien étayer les convictions,

            Il y a le jeu et il y a le débat.
            Les joueurs veulent gagner à tout prix.
            Les débatteurs veulent tendre vers ce qu’on appelle la « vérité ».
            Cette vérité inatteignable.

            Cettedite « vérité » est en fait secondaire puisqu’inatteignable, c’est le chemin pour y parvenir (sans jamais l’atteindre) qui importe. C’est le cerveau en mode actif qui importe. C’est la confrontation des idées (et non les insultes) qui importent.

            Vous parlez de blessure…
            Je ne crains pas d’être blessé, je crains surtout de blesser.
            Souvent les gens peuvent croire qu’ils sont personnellement attaqués alors que ce sont leurs idées et non l’intégrité de leur personne qui est en cause.

            J’ai quitté ce site, non pas parce que j’étais « blessé », mais bien par principe fondamental. Je trouve totalement inadmissible que l’on ait recours aux insultes, surtout entre membres du groupe disant travailler « ensemble » à la promotion de la réflexion citoyenne.

            Je ne savais pas que le Québécois était dameret galant !
            C’est triste à dire, mais je vous avoue que je ne suis pas le Québécois représentatif du dameret galant. (Dameret ???)

            Salutations, M. West,

            Serge Charbonneau
            Québec

  • avatar
    7 janvier 2014 à 10 10 22 01221
    Permalink

    Par exemple, j’ai constaté que tout du long de ma vie, j’ai privilégié une sorte de pratique inconsciente : je veux dire que ce qui m’importe le plus c’est le sens de la justice. Et partout où je suis ou partout où je m’exprimerais, je fais en sorte d’agencer les choses et les expressions, donc les gens, dans une sorte de justice qui sait réparer les inégalités ou les déséquilibres. Mais, et si vous faisiez opposition dans ce sens vous auriez raison, mais selon mon sens personnel de la justice. Et par chance, mon âge, qui ne correspond pas à mon apparence préservée, m’a certainement assez forgé pour que ce sens acquis de la justice sache plaire et trouver l’agrément dans les salons et jardins que j’ai d’une certaine façon remués selon mon art étranger et secret. D’une certaine façon, quand on m’approche ou quand on se laisse approcher par ma personne, on est pris dans ce tourbillon transformateur, qui est l’expression supposée de tout artiste contemporain et conceptuel.

    • avatar
      7 janvier 2014 à 10 10 48 01481
      Permalink

      C’est pareil pour moi, M. West.

      Serge Charbonneau
      Québec

  • avatar
    7 janvier 2014 à 11 11 12 01121
    Permalink

    @Serge Charbonneau

    Réponse à votre commentaire 7 janvier 2014 à 1 h 34

    Un mot : j’apprécie.

    Carolle Anne Dessureault

    • avatar
      7 janvier 2014 à 11 11 18 01181
      Permalink

      Merci.

      Serge Charbonneau
      Québec

  • avatar
    7 janvier 2014 à 13 01 02 01021
    Permalink

    @Demian West
    Il y a de ces commentaires qui sont un baume pour le coeur qui en avait besoin, les vôtres de 4 h 58 et 5 h 04 ont eu cet effet sur moi, merci.

    Vous parlez dans celui de 10 h 07 « j’aime ces jeux où le plus fort se trouve subitement en faiblesse. « C’est une forme d’auto-régulation structuraliste …. …… prenne conscience que … »

    L’idée m’est venue que ce serait un très bon sujet d’article, qu’en pensez-vous ? J’aimerais vous lire davantage sur ce thème.

    @Peehole
    Bonne journée et comme le dit si bien Peeohole, «… pour qui cherche de l’art…. go WEST…» Go WEST !

    Carolle Anne Dessureault

  • avatar
    7 janvier 2014 à 14 02 44 01441
    Permalink

    A Serge C. — Le funambulisme, c’est d’abord l’art de maîtriser l’équilibre et c’est a cela que je fesais référence, concernant les propos de DW a votre égard et a celui de CAD.

    Sa facon de vous dire que, vous êtes ‘ soupe au lait ‘ et aussi de vous qualifier de ‘ plus grand que nature ‘ ( réf, a l’autobus Charbonnien 🙂 ) dans vos mise au point, m’est apparu très équilibré.

    Ya rien de mal a avoir les défaults de ses qualitées…et comme personne n’est parfait aussi bien en profité pour ce payer une dose supplémentaire d’humilité.

    Et puis en terme plus général, pourquoi pas en profité pour acquérir un peu de patiente et d’emphatie pour ceux qui n’ont pas votre expertise et votre lucidité sur ce monde, et créer ainsi une plus grande ouverture a sa compréhension.

    Bonne journée

  • avatar
    7 janvier 2014 à 15 03 38 01381
    Permalink

    Serge,

    quand je dis « comment sauriez-vous la vérité ? » ça ne veut pas dire que vous la savez mais que vous pourriez l’apprendre.

    Mais encore, vous dévoilez la seule chose que vous avez saisie dans cette formule, que vous avez une très haute idée de vous-même. Ce que la plupart de vos commentaires polémiques montrent assez. Puisque, lorsque vous recevez un jugement, vous ne passez pas en revue tous les possibles qu’il pourrait signifier, vous allez au plus court et donc à vos habitudes régaliennes (reptiliennes) comme toute personne au sang vif et chaud.

    Par exemple, vous dites ne pas apprécier le jeu, quand vos réponses et questions à CAD sont une manière évidente de jouer avec elle. Mais ça vous est permis, puisque c’est vous et dans le même temps, vous ne pourriez vous abaisser à même vous rendre compte ou à avouer que vous jouez : comme le chat avec la souris. Non, le jeu c’est les autres.

    Toujours, vous exigez des autres des réponses franches et directes, quand vous seul avez le droit d’être légitime en ayant un pied dans le site et un pied dehors. Mais puisqu’il s’agit de vous c’est du sublime et bien que franchement indirect. Et encore, vous vous octroyez un luxe inouï, pour signifier que vous êtes de l’ordre du critère. C’est là que je subodore que non seulement vous avez une très haute idée de vous-même, mais plus encore vous pensez avoir une mission à accomplir… dites m’en plus Serge !

    Vous dites avoir quitté le site à cause d’insultes, quand vous ne cessez de revenir à la charge pour démasquer les erreurs ou fautes de CAD ou de Laurandeau, ce qui pourrait être vécu comme une forme de suspicion peu civile.

    Et ça me fait vraiment de la peine, quand après la présentation très amicale de votre « faux » retour par CAD — qu’elle a eu la courtoisie de poster et malgré vos propos souvent rudes envers elle — vous rejetiez encore cette marque de sympathie et cette main tendue perpétuelle. C’est là que vous avez perdu toute galanterie et même des lopins entiers de votre séduction.

    C’est pourquoi, je trouve tellement dommage que vos commentaires vous donnent à voir un peu trop, et moins votre pensée. Vous m’évoquez un peu Morice d’Agoravox, qui fait des articles très polémiques et qui ruine tout son propos dans les commentaires. Et juste parce qu’il veut être aimé pour lui-même comme un petit dernier aurait voulu être enfant unique. Vous et Morice êtes des narcissiques inquiets appliqués à bâtir vos ruines de vous-mêmes…il vous faut vite changer si vous vouliez laisser quelque monument sur la place.

    Je vous sais assez solide pour recevoir cette critique sans vous en vexer et même je vous sais assez fort pour ne pas en tenir compte. Car on ne doit avancer que par ses propres décisions, et toute autre progression ne serait que factice ou une manière de reculer en trébuchant en avant sur le tapis roulant de la boutique.

    Je vous expose juste mes réflexions qui ne sont jamais des demandes ni des leçons non plus que des pensées inutiles, à tout le moins pour moi. Mais elles sont aussi une bonne chirurgie sans anesthésie, pour bien comprendre aussi dans quelle époque nous vivons, et toutes les manières de violences fulgurant dans les mots aujourd’hui, et que vous les pratiquiez jusqu’ici en toute insouciance.

    Demy.

    • avatar
      7 janvier 2014 à 17 05 44 01441
      Permalink

      M. West,
      Merci pour cette brillante analyse.
      Elle nous éclaire tous.
      Freud peut aller se rhabiller.

      De mon côté, j’essaie de décoder l’information et ses rouages.
      J’ai n’ai aucun talent pour la psychanalyse, mais je sais que je suis un excellent sujet.

      Salutations,

      Serge Charbonneau
      Québec

    • avatar
      7 janvier 2014 à 17 05 57 01571
      Permalink

      Si jamais, M. West, vous avez idée de lire l’article après avoir lu tous ces commentaires mondains si attrayants, je vous invite à commenter les tourments du monde avec autant de précision et de talent que vous nous avez démontré pour psychanalyser ma personnalité.

      Merci,

      Serge Charbonneau
      Québec

      • avatar
        7 janvier 2014 à 18 06 21 01211
        Permalink

        Je lirai à nouveau vos articles quand vous serez gentil avec Madame Dessureault. 😀

        • avatar
          7 janvier 2014 à 19 07 23 01231
          Permalink

          Cher M. West, quel preux chevalier vous êtes !
          Merci de défendre ainsi Mme Dessurault.
          Elle en a bien besoin.

          Je n’ai donc plus le choix, je serai gentil avec elle.
          Je vise à lui envoyer autant de gentillesse que vous, c’est tout en défi.

          Décidément, les commentateurs de ce site ne cesseront pas de m’étonner.

          Allez, mon cher, M. West, je vous aime.

          Salutations,

          Serge Charbonneau
          Québec

          P.S.: Vous me faites penser à M. Péladeau (père) qui a su orienter son journal (de Montréal) aux goûts de ses lecteurs et il a eu un franc succès. Mais concernant l’information… cela suscitait des discussions.

Commentaires fermés.