Boeing 777 de Malaysia Airlines (suite)

 

 Le comité international d’enquête se met en place

 Une délégation de 131 experts malaisiens est arrivée samedi à Kiev pour aider les spécialistes ukrainiens à élucider les circonstances de l’accident du vol MH17 de la compagnie Malaysia Airlines.

Les représentants des organisations internationales, notamment de l’OSCE, sont en train de travailler avec le Service de sécurité ukrainienne (SBU) pour enquêter sur les causes de l’écrasement de l’avion malaisien.

Les employés de service des sauvetages de l’Ukraine ont commencé à recueillir les restes des personnes tuées dans l’écrasement.

Des réponses à des questions sont attendues

Le ministère russe de la Défense fait remarquer  que l’itinéraire de vol du Boeing malaisien le faisait passer au-dessus de la zone du pilonnage de plusieurs batteries de défense aérienne ukrainiennes.

Les autorités ukrainiennes déclarent qu’elles n’ont aucun rapport avec ce qui s’est passé. Le vice-ministre russe de la Défense exhorte les forces armées ukrainiennes de fournir aux experts internationaux les documents concernant le nombre de missiles air-air et sol-air des systèmes antiaériens enregistrés.

Il demande également, que Kiev commente l’information d’un aiguiseur espagnol qui se réfère à deux avions militaires qui se trouvaient près du Boeing 777, trois minutes avant qu’il disparaisse.

Des interrogations sans réponse

Comment expliquer que la vidéo présentant les miliciens indépendantistes comme les auteurs de l’attaque du Boeing 777 a été réalisée une journée avant que ne se produise l’écrasement de l’avion malaisien ?

Une information surprenante montre que le trajet suivi par cet avion, qui assure tous les jours la ligne Amsterdam – Kuala Lumpur, a été étrangement modifié justement le jour de la tragédie, le faisant passé juste au-dessus des zones de combat.

La réponse à cette modification de la trajectoire du vol  serait simple si l’Ukraine publiait l’enregistrement du contrôle de trafic aérien de la tour. Ce ne sera toutefois pas le cas puisque les services de sécurité de l’Ukraine ont confisqué les enregistrements du contrôle du trafic aérien du Jet malaisien.

Une histoire à suivre

Oscar Fortin

 

Le 19 juillet 2014


8 pensées sur “Boeing 777 de Malaysia Airlines (suite)

Répondre à robertbibeau Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *