1er JANVIER : JOURNÉE MONDIALE DE LA PAIX?

Le 1er janvier, tisse des liens d’amitié et de paix sur la toile, participe à la vigile en ligne des 24h pour la paix dans le monde!

DOMINIQUE BOISVERT

Instituée en 1968, la Journée mondiale de la paix est soulignée le 1er janvier de chaque année. Dès l’origine, elle invitait tous les État à prélever les budgets d’une seule journée en armement et à les mettre en commun pour lutter contre les famines, les endémies et les autres fléaux qui affligent l’humanité.

Depuis quelques jours, les attentats se multiplient (y compris à Noël) et des guerres larvées menacent d’embraser de nouveaux pays : Sud-Soudan, République centrafricaine, Irak, Syrie, etc. On pourrait croire que la guerre est une fatalité inévitable. Or ce n’est PAS le cas!

La mort récente de Mandela a rappelé comment l’Afrique du Sud a pu mettre fin à l’apartheid sans le bain de sang annoncé. La chute du « rideau de fer » et du « bloc de l’Est », en 1989, s’est faite par des insurrections essentiellement pacifiques. Joshua Goldstein et Steven Pinker concluent qu’au-delà des apparences, les conflits violents diminuent dans le monde. Bref, les approches non militaires ont connu plus de succès véritables, au cours des dernières décennies, que les interventions militaires ou la lutte armée (voir, a contrario, la situation en Irak, en Lybie et en Afghanistan, par exemple).

Non pas que tous les problèmes soient réglés par des moyens non violents, loin de là! Mais la guerre et la force militaire ne savent jamais construire la paix. S’il est parfois possible de « gagner une guerre » (et même cela est de plus en plus difficile : voir le conflit armé entre Israël et la Palestine qui pourrit depuis plus de 60 ans!), il est toujours impossible de « gagner la paix » par la force et la violence.

La paix se construit chaque jour, sur le terrain, par des hommes et des femmes qui choisissent de faire prévaloir la justice et le bien commun. La paix est un patient et humble travail de rencontre, de dialogue et d’ouverture. Et même les traités ou les accords de paix finalement signés par les « puissants » ne sont possibles et viables que grâce au travail persévérant fait depuis longtemps à la base par des « anonymes ».

En ce premier janvier 2014, pourquoi ne pas décider d’agir nous-mêmes en artisans et artisanes de paix? Et pour favoriser le développement d’un véritable réseau virtuel et planétaire de ces artisanEs de paix, une vingtaine de groupes d’ici et d’ailleurs ont organisé, cette année, les premières « 24 heures pour la paix dans le monde » : allez vous y inspirer et vous y nourrir pour toute l’année qui commence.

Une pensée sur “1er JANVIER : JOURNÉE MONDIALE DE LA PAIX?

  • avatar
    1 janvier 2014 à 11 11 07 01071
    Permalink

    Quand la paix sera vécue avec son vis-à-vis, i.e. son frère, la paix pourra s’étendre à l’humanité. Chacun est responsable de sa venue sur la terre.

Commentaires fermés.