Accommodons la stupidité (Humeur et confusion)

Soyons ouverts, accommodons la stupidité !

La stupidité !!!  Vous dites la «stupidité» !
Voulez-vous vous faire enfermer ?
Vous manquez de respect, vous manquez d’ouverture.
Vous êtes racistes, vous êtes xénophobes.
Vous êtes fermés. 
On va vous mettre en prison.

Pourquoi regardez-vous avec des yeux mauvais cette femme qui se baigne avec son niqab ?  En quoi cela vous dérange-t-il ?
Pourquoi persistez-vous à accueillir cette femme en lui offrant de lui serrer la main, vous ne savez pas qu’elle ne veut pas toucher un homme ?  Surtout en présence de son mari, imaginez le tort que vous pouvez lui causer lorsqu’elle entre chez elle.

En quoi le cachère ou le halal vous dérange ?  On ne vous oblige pas à en manger.  Pourquoi vous obstiner à passer dans cette rue ?  On y fait la prière, vous n’avez qu’à contourner.  Pourquoi interdire les minarets, personne ne vous oblige à répondre à l’appel de la prière.  En plus, vous avez bien vos cloches dans vos églises, alors pourquoi pas eux ?

Pourquoi donc ne pas avoir de région rurale exempte de porcheries après tout le Québec est vaste, on peut construire les porcheries loin des quartiers juifs ou musulmans.  Pourquoi jouer à la provocation avec nos festivals du cochon ?  Imaginez tous ces parents qui doivent expliquer à leurs enfants qu’il y a des gens impurs et que l’on doit les respecter malgré tout.

Pourquoi avoir renvoyé cette enseignante qui demanda à ses jeunes étudiants de dessiner les différents dieux qu’ils ont appris dans leur cours de culture religieuse ?   Pouvait-elle s’attendre à ce que ses élèves n’aient pas compris qu’il est interdit de dessiner Ma Oh Mais ?

Quelle stupidité de dire que les hommes et les femmes sont pareils !
Il faut admettre que nous sommes différents.  Nous avons été créés différents.  Nous devons nous rendre à l’évidence et respecter ceux qui ne nient pas ce fait.
La femme n’est pas pareille à l’homme.  L’homme n’est pas égal à la femme.

Pourquoi s’offusquer que nos politiciens fassent des lois pour protéger ceux qui sont différents ?  Voulez-vous empêcher une femme de se baigner parce qu’elle porte un niqab ou une burka ?
Voulez-vous lui interdire un emploi ?

La stupidité…
Toutes ces lignes précédentes…
Il y a sûrement unanimité pour dire qu’elles débordent de stupidité.
Il faut cependant préciser que les stupidités des uns ne sont pas nécessairement la stupidité des autres.  La stupidité on ne sait plus exactement où elle se situe.

Hier, une mosquée a été aspergée de sang de cochon.
Le maire Tremblay a déclaré que le geste n’était pas politique !
A-t-il dit une stupidité ? 

Politique et religion.  Lorsque la religion vous change le paysage, vous change les costumes règlementaires, dans les sports ou même pour les agents de la Paix.  Lorsqu’on vous refuse de soigner parce que vous n’êtes pas du bon sexe… 

La politique et la religion, doit-on les imbriquer ?  La politique gère notre vie en société.  Doit-on permettre à la religion de modifier la loi ?  La religion…

La religion… la politique…  et la stupidité dans tout cela ?
Doit-on offrir aux parents de choisir entre le cours créationniste ou le cours darwinien ?
Les créationnistes sont-ils stupides ?  Étions-nous stupides de ne pas manger de viande le vendredi ?  Étions-nous stupides d’obliger les femmes à se couvrir la tête dans les églises ?  Étions-nous stupides d’écouter et de suivre religieusement les sermons que les grands curés faisaient aux femmes pour qu’elles s’efforcent à enfanter chaque année ?  Étions-nous stupides d’interdire aux femmes d’empêcher la famille ?  
La stupidité…  est-il devenu interdit d’en parler ?
La stupidité est-ce un concept dépassé ?   Devons-nous, par respect et ouverture, considérer qu’il n’y a rien de stupide ?  

Dans le projet de nouvelle charte de la laïcité qu’on a rebaptisé, charte des valeurs « québécoises » sans doute parce qu’au Québec nous avons des valeurs bien spécifiques bien « identitaires ».  Sans doute parce qu’au Québec nous avons des valeurs qui ne se retrouvent nulle part ailleurs.  Des valeurs comme l’égalité homme femme, des valeurs comme la non-ingérence religieuse dans les politiques de l’État.  Ce sont sans doute des valeurs uniquement québécoises et non pas universelles.  Ailleurs, la religion s’impose.  Il ne faut pas faire rire de nous en lançant notre stupide et fasciste charte d’intégrisme laïc.

La loi française sur l’interdiction du port du voile intégral:
« Toute personne obligeant une femme à se voiler sera passible d’un an de prison et de 30 000 euros d’amende. »

Notre monde est de plus en plus confus.  On ne sait plus où tracer la ligne de la stupidité.  La stupidité semble de plus en plus s’imposer.  On doit la respecter sinon on risque la condamnation et à certains endroits c’est même la mort et parfois c’est même la mort atroce
Oui, certains croyants vont jusqu’à égorger et décapiter des gens.  On le voit depuis quatre ans.  On s’est réjoui de voir ce type d’individus tuer un dirigeant politique qui, disait-on, était dictateur « sanguinaire » et on encourage ce type de croyants en Syrie pour qu’ils nous débarrassent d’un gouvernement mal vu par ceux qui contrôlent la quasi-totalité du monde. 
Nos gouvernements et nos médias favorisent les régimes religieux.  Après avoir fait pendant plus de dix ans la guerre aux gouvernements religieux des taliban et fustigé depuis trois décennies les ayatollahs d’Iran, voilà qu’on a découvert que l’islam était modéré et que la charia n’était pas incompatible avec la démocratie.
Et chez-nous on a découvert qu’il y avait des intégristes laïcs !

On combat avec plus de fermeté l’intégrisme laïc d’ici que l’intégrisme religieux d’ailleurs.  On défend Morsi et les fous du «allah wakbar» de Libye et de Syrie (mais pas au Mali) et chez-nous on accommode la… la stu… euh !  La religion !

Ouvrons-nous à la stupidité.

Serge Charbonneau

P.S.:  Ce billet d’humeur bien senti se  vautrant dans la provocation, la  stupidité et même la confusion  n’engage que l’auteur et ne représente nullement une quelconque prise de position  des collaborateurs ou éditeurs des 7 du Québec.  Veuillez l’excuser.

Sur le même sujet:

La menace laïque 

Doit-on tenir la femme en laisse ?

15 pensées sur “Accommodons la stupidité (Humeur et confusion)

  • avatar
    3 septembre 2013 à 10 10 54 09549
    Permalink

    A force de « n’engager que l’auteur » vous allez finir rédacteur en chef de l' »Express » si ce n’est pas homme-chetron au XX heures des siècles, soyez prudent ! 😀

    Répondre
    • avatar
      3 septembre 2013 à 12 12 39 09399
      Permalink

      Dans notre société, lorsqu’on s’engage un peu trop, un peu trop différemment de ce qui est permis, on met toujours son entourage dans l’embarras.

      Voilà pourquoi je précise que les opinions qui transpirent de mes écrits n’engagent que moi. J’évite ainsi à ce que les auteurs participant au magazine des 7 du Québec se sentent signataires par association de ces opinions controversées.

      Salutations,

      Serge Charbonneau
      Québec

      Répondre
  • avatar
    3 septembre 2013 à 13 01 53 09539
    Permalink

    C’est d’ailleurs pourquoi, M Charbonneau que je place souvent des commentaires pour appuyer ou réfuter selon le cas.

    Par exemple, pour cet article, je suis assez sur la même longueur d’onde.

    Mais pour moi, la stupidité s’étend jusqu’au point où on établit des « règles » et des « lois » qui ne servent qu’à diviser en compartiments les « règles naturelles humanistes » pour en enlever l’efficacité et la pertinence.

    Amicalement

    André Lefebvre

    Répondre
  • avatar
    3 septembre 2013 à 15 03 52 09529
    Permalink

    Il faut croire que depuis la fin du 19ième siècle, l’intelligence de l’humain est en décroissance. Tous ce qui s’est passée depuis ce temps n’en est-il pas la preuve? L’apogée de l’intelligence humaine ne serait-elle pas derrière elle?

    Depuis mon enfance je ne vois pas d’évolution vers plus d’intelligence et de conscience chez la majorité des humains. Quand on institue la loi de la force au détriment de l’intelligence de de la conscience du réel, quand on ne vit que pour des illusions programmées de puissance illimitée, peut-on croire encore au progrès de l’intelligence dans notre modernité en faillite.

    Répondre
    • avatar
      3 septembre 2013 à 17 05 09 09099
      Permalink

      @ Robert Huet

      Je crois que nous avons le même cerveau et le même potentiel d’intelligence que nos ancêtres les premiers Cro-magnons. Ce qui a changé, à cause de la facilité d’enrichissement qu’a apportée l’industrialisation et ses séquelles, c’est le rapport de l’inventivité (créativité) à la simple connaissance comme facteur de survie.

      Il fut un temps où, dans un environnement hostile et une société de pénurie, pouvoir innover apportait un énorme avantage; celui-la s’en tirait mieux qui trouvait la solution inédite aux problèmes quotidiens dont beaucoup n’avaient pas de réponses

      Ce n’est plus le cas. Avec la production dont l’humanité est capable, une vie confortable est a la porté de quiconque joue son rôle assigné et ne conteste pas. Innover est se mettre en péril. L’accent est donc mis sur l’apprentissage des règles et l’intelligence – ou du moins sa manifestation la plus évidente sous la forme dune originalité – est donc mise spontanément en veilleuse ou détournée vers des objectifs esthétiques ou ludiques.

      Ceux qui transgressent cette priorité à la survie pour manifester une supériorité intellectuelle sont déraisonnables. Parmi ceux ci, hélas, le sous-groupe de ceux dont une ambition effrénée et une soif de dominer est la seule motivation… À rapprocher de la proportion biaisée de psychopathes parmi les classes dominante et de la méfiance que peut inspirer l’intelligence ostentatoire, chez ceux qui ne l’ont pas ou la gardent…

      Répondre
      • avatar
        3 septembre 2013 à 17 05 16 09169
        Permalink

        Le 1501e mot, celui qui manque: « discrète ».

        PJCA

        Répondre
        • avatar
          4 septembre 2013 à 5 05 02 09029
          Permalink

          Nous naissons tous avec un cerveau semblable et un potentiel d’intelligence semblable. Mais dans notre société nord américaine, cette potentialité est réduite à presque rien sinon au mimétisme imbécile de la compétition, de l’égotisme, des désirs de l’avoir et du paraître et d’une pensée conformisme aux sophismes des puissants. Donc il y a sous-développement de l’intelligence, de ses potentialités et réduction de certains éléments intelligents comme la compassion, l’entraide, la coopération, la conscience raisonnable envers les réalités de la vie, qui sont selon moi très importants pour un vivre ensemble plus harmonieux.

          Répondre
    • avatar
      3 septembre 2013 à 17 05 41 09419
      Permalink

      Effectivement, M. Huet, j’ai aussi l’impression que l’intelligence régresse.
      Le Siècle des lumières semble s’être éteint avec l’arrivée de l’électricité.

      Les débats intellectuels se résument maintenant à 144 caractères.
      L’économie a piétiné la philosophie.
      La cupidité piétine l’humanisme.

      Il y a l’intelligence technique, bien sûr, mais l’intelligence de la compassion, de la communication sensible, l’intelligence du cœur quoi ! On dirait que cette intelligence a presque complètement disparu. Heureusement, lorsqu’on observe nos voisins latinos américains, on ressent un peu d’espoir. On y parle d’humains, de bien-être, d’entraide et de coopération.

      Ici, on fait la promotion de la guerre et de la stupidité.

      Salutations,

      Serge Charbonneau
      Québec

      Répondre
      • avatar
        4 septembre 2013 à 4 04 06 09069
        Permalink

        Vous avez touché le principale point que j’ai sans doute pas décrit quand je parlais d’intelligence, en effet l’intelligence du cœur. J’écoutais il n’y a pas si longtemps un discours de Chavez et je me suis dit en moi-même si nous aurions une élite qui penserait comme lui nous n’aurions sûrement pas tous ces problèmes et ces guerres économiques et militaires qui affligent l’humanité aujourd’hui.

        Répondre
        • avatar
          4 septembre 2013 à 9 09 29 09299
          Permalink

          Chávez est le meilleur exemple de l’intelligence «du coeur».

          Et effectivement, si nous avions des politiciens de compassion et ayant des valeurs humaines plutôt que des valeurs « économiques » nous n’aurions sûrement pas ces problèmes à la fois stupides, ridicules et dévastateurs.
          Notre technologie permettrait d’offrir non pas la guerre, mais le bien-être au monde entier.
          Mais les oligarques et leurs valets et larbins ont en horreur le partage et l’entraide.
          Notre technologie phénoménale au lieu de servir l’Humanité, sert à tuer et à enrichir et à enrichir et à enrichir (la croissance!) d’insatiables cupides.

          Salutations,

          Serge Charbonneau
          Québec

          Répondre
  • avatar
    3 septembre 2013 à 19 07 11 09119
    Permalink

    « En quoi le cachère ou le halal vous dérange ? »
    Ça me dérange pas du tout.
    Quand je vais à la Ronde; qu’on me chante:
    Amène-nous à halal ronde ou amène-nous Allah ronde; pourvu que la barbe à papa soit cachère…

    Répondre
    • avatar
      3 septembre 2013 à 20 08 16 09169
      Permalink

      C’est un bel essai, mais à mon sens, je crois que vous devriez retravailler votre texte avant de monter sur les planches.

      Voyez-vous certains le cachère halalongue !
      C’est là le drame. Le secret d’État le cachère souvent. Le cachère tout’l’temps.

      Mieux vaut en rire.

      Salutations,

      Serge Charbonneau
      Québec

      Répondre
      • avatar
        4 septembre 2013 à 0 12 43 09439
        Permalink

        Je suis Museléman et n’apprécie pas ce genre de comme en terre.

        « AL’LÀ CHAQUE BORD « 

        Répondre
  • avatar
    4 septembre 2013 à 2 02 23 09239
    Permalink

    J’ai rencontré la stupidité, et c’est une rencontre qu’on n’oublie pas. Elle avait le visage de la personne qui s’enfonce dans un comportement défavorable, et contre tous les avis ou signes qui l’inciteraient à améliorer son comportement. En fait, c’est une expérience de libre-arbitre poussé jusqu’à ses limites. Même si c’est con, je le fais parce que je suis libre et que je le veux. Une peu le théorème d’Audiard :  » Les cons ça ose tout, c’est même à çà qu’on les reconnaît ! »

    Ca peut finir très mal et il n’est qu’une solution, détrancher d’avec eux et les laisser s’enfoncer. C’est comme un homme qui se noie, si l’on est présomptueux on peut tenter de plonger et de le ramener à la berge, mais si c’est un stupide empesé par l’eau et ses mouvements agités, il vous entraînera vers le fond aussi sûrement que nos gouvernements épuisent les tax-payers que nous sommes pour payer leur gabegie et fête permanente des obèses du pouvoir.

    Répondre
    • avatar
      4 septembre 2013 à 4 04 34 09349
      Permalink

      J’ai fait ma propre enquête en questionnant plusieurs personnes rencontrer au hasard des circonstances sur la liberté. Malheureusement pour eux, la liberté c’est de faire tout ce qu’il désire et je sais que très souvent leurs désires vient surtout des médias quand ce n’est pas du mimétisme primaire conditionné par l’éducation.

      Pour finir je cite cette expression « la liberté c’est agir comme une poule sans tête » qui démontre le peu d’intelligence sur ce que peut paraître être la liberté pour la majorité silencieuse.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *