Apple, patrons du CAC40, banquiers : c’est la fête pour les ultra-riches!

Par Laurent Herblay. Le 19.05.2018.  Sur Agoravox.

.

Bien sûr, ce n’est pas une surprise, puisque cela fait maintenant presque quatre décennies que les plus riches sont les principaux bénéficiaires de notre système économiquechose que Trump et Macron contribuent à accélérer plus encore. Mais il est toujours intéressant de rappeler quelques faits concrets qui permettent de mieux mesurer tous les excès de notre époque.

.

Ces arbres qui croient pourvoir monter jusqu’au ciel
.
Les annonces d’Apple pour ses résultats du premier trimestre 2018 (son deuxième trimestre fiscal), sont extrêmement révélatrices de la marche de notre monde, tant l’entreprise incarne ce capitalisme mondialisé où les entreprises produisent là où c’est le moins cher, facturent là où elles paient le moins d’impôtcherchent à rendre dépendants leurs clients pour construire une rente de situation et construisent ou se greffent sur des éco-systèmes économiques telles des sangsues, pour créer des rentes. Le tout, pour extraire toujours plus d’argent au bénéfice des actionnaires. 34 ans après la sortie du premier Macintosh, Apple ressemble de plus en plus au monde qu’il dénonçait alors…
.
.
.
Mais ce que les articles oublient de souligner, c’est qu’outre cette envolée des profits et des hauts salaires, les Etats en rajoutent en diminuant les taxes sur les profits des entreprises et les rémunérations élevées, comme le font Macron et Trump. Bref, les plus riches sont doublement gagnants, l’Etat choisissant d’accentuer les déséquilibres de nos sociétés au lieu de les corriger
.
avatar

Robert Bibeau

Robert Bibeau est journaliste, spécialiste en économie politique marxiste et militant prolétarien depuis 40 ans. http://www.les7duquebec.com

Une pensée sur “Apple, patrons du CAC40, banquiers : c’est la fête pour les ultra-riches!

  • avatar
    1 juin 2018 à 7 07 57 06576
    Permalink

    Ce qui est génant dans l’article de Mr Herblay c’est qu’il semble amalgamer toutes les entreprises. Volontairement ou non, à la sortie de la lecture de cet article les « entreprises » sont perçues comme des sangsues qui sucent la force vitale des pays et permettent grace aux politiques des Macrons et autres Trump de devenir des « ultra-riches ». Il faut préciser et que les entreprises du CAC, sont les 40 plus grosses entreprises de France et qui n’ont de françaises plus grand choses tant elles sont dans une logique de positionnement mondialiste ; et que près de 90% des entreprises françaises n’exportent pas (cf insee :entreprises exportatrices par activités 2015). Donc parler que « les états en rajoutent en diminuant les taxes sur les profits des entreprises » pour expliquer pourquoi les « ltra-riches se gavent encore plus constitue un dangereux amalgame.
    Enfin et pour terminer cette doxa « d’ultra riches, capitalisme dérégulé, rente de situation, les plus riches qui… Pffff!!! On se croirait vraiment au 19e avec un langage de lutte des classes.
    La réalité me semble à la fois plus simple et plus complexe. Je pense qu’il faudrait parler d’une oligarchie mondialiste et prédatrice,un petit groupe de personnes qui profite de l’impuissance organisée des états pour s’arroger des rentes en éliminant consciencieusement toute concurrence. Il ne s’agit nullement là d’entrepreneurs, d’entreprises, ni de capitalisme (Système de production dont les fondements sont l’entreprise privée et la liberté du marché.)

    Philippe

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *