Aujourd’hui est un jour de prière

Au G20 hier, le jour le plus important de cet événement médiatique,  c’est-à-dire le jour de la photo de famille, s’est conclu en réussissant à garder la marmite close.  Les sourires étaient forcés pour plusieurs et les bye bye manquaient d’entrain (souvent les images valent mille mots !)

Généralement la photo de famille est resplendissante de gaité et de joie de vivre.  Habituellement on voit tous ces «coquins» nous montrer la fierté de s’être réunis et de s’être donné mutuellement du plaisir.  Mais pour la version G20-2013, ça n’a pas vraiment été le cas.  La jouissance n’a pas été au rendez-vous.  Enfin, pas pour tous. 

Le Président russe Vladimir Poutine donnait l’impression d’avoir été satisfait des échanges.  Échanges qu’il a su mener de main de maître avec à ses côtés la réalité comme principale alliée.  Par contre, les grands pacifistes (sic) qui veulent à tout prix la guerre avaient le petit sourire frustré et le regard fuyant.

M. Hollande donnait l’impression de se chercher une nouvelle planète pour mieux se comprendre et notre PM Harper égal à lui-même discourait comme s’il venait d’être téléporté de la navette de Gérard D. Laflaque.

Le G-20 de St-Pétersbourg aura finalement été une réussite.  Réussite parce que le mensonge n’est pas parvenu à s’imposer. 

Jamais les pressions mondiales contre un mensonge visant à faire la guerre n’auront été aussi vives. 

Aujourd’hui, c’est un jour de prière. Cette fois-ci, même ceux qui ne prient généralement pas prieront pour la PAIX. 

Bien évidemment que les prières ne seront pas dirigées vers les dieux, mais bien vers les fous, ceux qui veulent à tout prix aller tuer (pour punir, disent-ils!).

Tout indique que ces prières risquent d’être exaucées.  Les fous bien qu’ils soient les plus puissants sont nettement minoritaires.  Leurs mensonges sont d’une grossièreté qui fait mal à l’intelligence.

De plus, la réalité des forces militaires d’opposition n’a jamais été aussi claire.  La grogne mondiale contre cet impérialisme rouleau compresseur n’a jamais été aussi forte.   Un geste militaire de la part de cet empire en déclin sera un geste militaire de trop qui risque d’accélérer de façon notable sa chute.

Cette journée de prière leur est lancée comme une bouée de sauvetage pour leur permettre de se sauver la face.   En jouant la réceptivité à ces prières massives et en faisant marche arrière nos faucons pourront ainsi sauver leur réputation et leur bonté légendaire. 

Toutefois, un doute persiste, reste-t-il à ces abrutis qui tiennent tant à la guerre une parcelle de bon sens pour faire marche arrière et s’avouer vaincu ?

 
Serge Charbonneau

Lien supplémentaire:

Entretien avec le père général de la Compagnie de Jésus
Qui a donné l’autorisation aux États-Unis ou à la France d’agir contre le peuple syrien ?

20 pensées sur “Aujourd’hui est un jour de prière

  • avatar
    7 septembre 2013 à 8 08 12 09129
    Permalink

    L’intelligence du cœur a gagné cette manche. ne soyons pas pessimiste dans la démesure mais restons fermement aux aguets. Tout est possible en ces temps instables et incertains.

    Je vous félicite pour votre implication Serge Charbonneau

    • avatar
      7 septembre 2013 à 13 01 06 09069
      Permalink

      Il ne faudrait pas vendre la peau de l’ours avant de l,avoir tuée. Je ne crois pas que nous ayons remportés cette manche, seulement un round plutôt.

      • avatar
        8 septembre 2013 à 6 06 56 09569
        Permalink

        Toujours l’esprit de compétitivité, n’es-ce pas!

  • avatar
    7 septembre 2013 à 8 08 29 09299
    Permalink

    Pendant que le monde entier se prépare a s’opposer l’intervention américaine criminelle en Syrie. Michele Ouimet solidement appuyée sur sa droite par Agnes Gruda se déshonore un peu plus dans La Presse en racontant des sornettes auxquelles il ne sert plus a rien de répondre, tellement tout le monde et jusqu’au Pape lui-même leur a dit de cesser.

    On se souvient comment le 21 mai Serge Charbonneau avait rivé son clou à Michèle Ouimet

    http://www.les7duquebec.com/non-classe/lettre-ouverte-a-la-journaliste-michele-ouimet-de-la-presse/

    Quant a Agnès Gruda elle récidive elle aussi, s’étant déjà rendue ridicule sur le même thème en allant, tous frais payés par les terroristes, jouer au reporter comme si elle y connaissait quelque chose pour écouter et apprendre sur place la leçon des mensonges made in USA qu’elle vient débiter dans la feuille de chou locale de Gesca, Il faut se remémorer ce moment d’ébahissement quand cette petite dame a contredit Fisk, un des grands journalistes de notre temps.

    http://www.les7duquebec.com/non-classe/agnes-gruda-les-hyenes-de-gesca-montent-en-ligne/

    Il serait temps que ces pseudo journalistes Ouimet et Gruda se taisent. Comme Québécois, j’ai honte que ce soit ÇA du journalisme chez nous. Il serait temps que les Québécois cessent de lire La Presse: ça rend plus sourd que les gestes impurs qu’on reprocheaitaux enfants,… Sourd au bon sens, sourd à la vérité. Et en tire-t-on m;ême du plaisir ? Lire La Presse peut…

  • avatar
    7 septembre 2013 à 8 08 35 09359
    Permalink

    (suite)

    Lire la Presse peut rendre bête. Croire ce qu’on y lie rend impuissant. Il serait temps, quand on y pense, que les lecteurs commencent à ne plus acheter les produits des annonceurs de La Presse. Juste un petit signal: « Monsieur l’annonceur, quand vous annoncez dans La Presse, c’est nous dire que vous nous croyez bêtes…. et on voudrait vous dire que nous ne le sommes pas »

    Oh on ne boycottera pas tout ce que est annoncé dans La Presse ! Ceux qui y annoncent annoncent aussi ailleurs… ,mais de temps en temps, il faudrait leur dire que l’on n’apprécie pas. Comment ? Une lettre fait des merveilles. Une lettre reçue, pour un annonceur représente 1 000 clients qui s’expriment….

    Une lettre, mais aussi en le disant bien innocemment quand on vous le demande… Car, vous ne saviez pas ? Ils passent tout leur temps à vous le demander…ils le font discrètement pour ne pas vous ennuyer, mais ils écoutent… Dites je n’achète pas des annonceurs de La presse… ça peut vous mener loin.

    PJCA

    • avatar
      7 septembre 2013 à 14 02 05 09059
      Permalink

      Cher PJCA,

      Ca vaut ce que ça vaut, mais depuis quelques temps, je remarque de façon si flashante qu’elle ne laisse aucun doute, que les soit-disant média mainstream lisent les journaux citoyens et reprennent les idées qui y sont jetées avec cette liberté que la presse encore-stalinienne ne connaît plus.

      C’est fou, comme des idées sont balancées sur les journaux citoyens dont « Les 7 du Québec », et qu’après on les retrouve dans la presse internet mais des grands journaux. Comme s’ils avaient peur de ne plus être dans le coup. Faudrait les informer bientôt qu’ils ne l’ont jamais été.

      Désormais qu’une guerre inique a été neutralisée par l’internet, le ton et les stratégies vont changer. Et les nouveaux flux sont en place, il suffira de les gonfler avec plus d’aplomb encore, et il n’en manque pas ici. 😀

      Demian West

  • avatar
    7 septembre 2013 à 8 08 52 09529
    Permalink

    Les amants de la paix doivent être de cette mobilisation contre les armes, contre les guerres, contre les porteurs de violence. Je trouve bien triste le peu d’enthousiasme et de mobilisation de nos épiscopats canadiens et québécois. Je ne sais même pas s’il leur est venu à l’idée d’écrire au premier ministre canadien pour dénoncer leur décision d’appuyer l’intervention militaire en Syrie. Aux États-Unis, l’épiscopat a écrit au Président pour le prier de ne pas attaquer la Syrie. En Europe toutes les églises se mobilisent pour se joindre à l’appel du pape et pour dénoncer haut et fort: « Plus jamais la guerre » etc. Je n’ai rien vu dans la lettre de l’évêque de Québec, Mgr Lacroix, concernant la nécessité de cesser les guerres, de mettre fin aux armes, de condamner de façon ferme toute intervention militaire en Syrie. J’y ai vu une invitation à se rendre à l’Église St-Sacrement de Québec pour prier pour la paix et pour participer à une collecte de Développement et Paix pour venir en aide aux réfugiés syriens qui ont dû quitter leur pays en raison de la guerre interne. En un mot, une intervention timide qui permet à M. Harper et Obama de dormir tranquille.

  • avatar
    7 septembre 2013 à 13 01 13 09139
    Permalink

    Bonjour Oscar,

    Le mal, a déjà dit un sage, se propage parce que les personnes de bien restent silencieuses.

    Voici que vous, Oscar, avez été dans cette affaire un messager audacieux. Un homme qui se tient debout. Ceux qui depuis si longtemps n’osent que des interventions timides – sans sincérité finalement – sont des Pilates qui s’en lavent les mains et s’empressent de retourner brasser leur soupe.

    Des hommes et des femmes qui se tiennent debout, c’est ainsi que nous sommes chez les 7 du Québec.

    Carolle Anne Dessureault

    • avatar
      7 septembre 2013 à 14 02 07 09079
      Permalink

      @ Carolle,

      Vous avez un style qui me fait penser à ce que je préfère chez Montaigne, c’est que sa phrase repose en son milieu. Comme un centre de gravité qui sait exprimer une pensée fixe et ferme mais surtout sereine et qui sait toucher. 🙂

      Demian West

  • avatar
    7 septembre 2013 à 13 01 15 09159
    Permalink

    @Serge Charbonneau

    Bonjour Serge. Mon commentaire fait à Oscar s’adresse également à vous qui représentez la pure liberté d’expression.

    Carolle Anne Dessureault

  • avatar
    7 septembre 2013 à 14 02 25 09259
    Permalink

    En primeur, je viens d’apprendre que le rassemblement prévu à la cathédrale de Montréal, en solidarité avec le pape François pour la paix et contre la guerre en Syrie, a été annulée pour laisser place au mariage de la fille de Paul Desmarais fils. Cette information nous vient directement de Pierre JC Allard qui s’était rendu sur place pour cette manifestation de solidarité.

    • avatar
      7 septembre 2013 à 18 06 31 09319
      Permalink

      Es-ce un message subliminal du clergé ?

      Du centre du Québec, j’ai fait le tour des églises…rien du tout !

      C’est vraie que lorsque votre évêque enfile ses petits bas (signé) a 50$ la paire, faut pas s’attendre a grand chose de sa part concernant la misère du monde.

      La guerre ne lui fait pas peur, il as un siège réservé dans labrie nuclaire le près !

  • avatar
    7 septembre 2013 à 17 05 35 09359
    Permalink

    Avant hier je me suis déplacé vers l’église de ma paroisse que je ne fréquente pas puisqu’agnostique.
    Le curé en vacance j’ai discuté avec la secrétaire au presbytère qui m’a annoncé le décès de l’ancien curé que j’ai connu au séminaire durant mes études. Il semble que rien ne soit fait spécialement pour cette occasion.
    Je fais mention de l’appel du pape; j’ai eu droit en retour à un « je sais » avec un sourire condescendant. Elle sait mais s’en fout totalement.

    Quelle tristesse.

    Me remémorant l’ancien père décédé (Fernand Lacombe), large sourire toujours, qui aurait fait pieds et mains pour en organiser l’événement de mobilisation, je m’en retournai un peu révolté en pensant que le monde et les temps changent.
    Ne reste plus que la politique avec l’étau des partis pour s’exprimer ou se réunir.

    Aujourd’hui vers 13 hr je m’y suis rendu, espérant croiser quelques quidams sensiblilisés et à contre courant de la propagande ou au silence des médias. Personne. Il y a un service funèbre à 14 hr.
    J’y retourne pour l’office de 16 hr. Une petite mention lors de l’homelie et durant les prières. À peine 40 fidèles et trois officiants, aucun en bas de 60 ans. On manque pas de prêtres, on manques de fidèles.

    Ite missa est, il est 17 hr, les portes se referment comme un coup de tonnerre. Aucun échange autre que des poignées de mains à la sortie.

    Heureusement , j’ai crié NON lorsque le curé a posé une question sur les bombardements de la Syrie,…

  • avatar
    7 septembre 2013 à 18 06 47 09479
    Permalink

    Je reviens d’une visite à l’église St-Sacrement sur le Chemin Ste-Foy à Québec. C’est là que l’archevêque de Québec avait invité les personnes à se rendre pour donner suite à la requête du pape. Je m’y suis rendu vers les 15 h 45 et je suis revenu à la maison vers le 17 h 45. J’ai donc assisté à la messe de 16 h 30 où il n’y eut aucune allusion, ni dans les oraisons, ni dans l’homélie, ni dans les prières d’intention, à la guerre et à la paix pour lesquelles le pape François demandait de prier et de jeûner. Une seule fois le mot Syrie a été prononcé et ce fut au moment de la quête pour indiquer que leurs dons iraient pour le peuple syrien.

    Avant de partir pour la maison, j’avais fait un imprimé de l’homélie du pape prononcée quelques minutes plus tôt sur la Place St-Pierre. Je me disais que je pourrais éventuellement en faire la lecture. Je me suis présenté, à la toute fin de la messe, dans le choeur pour demander au curé de pouvoir lire le texte de l’homélie du pape avant que les gens sortent. Il m’a référé au diacre, responsable de la soirée de prière qui allait suivre. Pour faire l’histoire courte, ce ne fut pas possible, même après avoir insisté avec une certaine vigueur. Le programme ne comprenait pas ce type d’intervention. Je suis donc reparti en laissant à un monsieur le texte du discours du pape en disant qu’on ne m’avait pas permis de le lire. Voici donc pour vous ce texte magnifique : http://christianegrimonprez.blogspot

  • avatar
    8 septembre 2013 à 16 04 40 09409
    Permalink

    Je rentre à l’instant.
    Je me suis coupé du monde pour la fin de semaine. Une sorte de retraite fermée en pensant à la prière que le monde entier pouvait en ce jour d’hier faire pour que la Paix puisse vaincre la guerre et la réalité vaincre le mensonge.

    Lorsque je lis tous ces messages à mon retour, un désespoir m’envahir.
    Oui, désespoir.
    Il aurait été aussi normal, à mon sens, de ressentir une sorte de rage.
    Mais étonnamment, c’est le désespoir qui m’envahit et qui va même jusqu’à étouffer ma rage. Cette rage qui m’habite constamment lorsque je vois la marche inhumaine du monde.

    Quelle tristesse, quelle grande tristesse de voir « notre » clergé si peu sensible aux souffrances qu’engendre la guerre. De voir « notre » clergé se foutre du message du pape qui est censé être leur guide sur terre.

    Quelle tristesse.

    Et cerise sur le saturday, ce mariage de la fille du fils Desmarais qui déloge la prière universelle prévue.

    Comme si le monde méritait la guerre. Malheureusement, ceux qui méritent la guerre vont continuer à déboucher leur champagne et leurs grands crus sans se soucier de la souffrance que vivent des millions de gens.

    Serge Charbonneau
    Québec

    • avatar
      8 septembre 2013 à 19 07 04 09049
      Permalink

      Que dire de plus, sinon qu’une autre des nombreuses batailles a été remportée par le Système.

      « De nos jours la puissance de l’or – c’est-à-dire la nôtre – a remplacé le pouvoir des gouvernements libéraux; le pouvoir basé sur la ruine de la religion et la désunion des peuples chrétiens, »
      « A notre connaissance, la seule société capable de lutter contre nous dans cette science serait celle des Jésuites. Mais nous sommes parvenus à la discréditer aux yeux de la foule stupide, comme étant une organisation apparente, tandis que nous sommes restés dans la coulisse, tenant occulte notre organisation.
      Nous sommes trop puissants – le monde doit compter avec nous. Les gouvernements ne peuvent même pas faire un traité de peu d’importance sans que nous y soyons secrètement impliqués.  » CINQUIÈME PROTOCOLE

      « Tout ce projet qui apparaît incroyable, certains veulent le voir réalisé au cours du Concile Vatican II. » Maurice Pinay, 2000 ans de complots, Préface (1962)

      DG

  • Ping :Guerre, le pouvoir du pape ! | Les 7 du Québec

  • Ping :Guerre, le pouvoir du pape ! | CentPapiers

Commentaires fermés.