Chaos contrôlé…

Titre original « Une source diplomatique africaine à  Algeriepatriotique : «Israël veut neutraliser l’Algérie pour conquérir l’Afrique»     Source :  Algérie Patriotique. 30.07.2016.  URL http://chaoscontrole.canalblog.com/archives/2016/07/30/34136009.html

 

**********

(Nous n’adhérons pas à la mystique du « chaos contrôlé », comme si les politiciens, les milliardaires et les militaires de la terre contrôlaient quoique ce soit, qui plus est, le chaos social, économique, politique et militaire planétaire. Ce sont les intellectuels petits-bourgeois – complotistes – qui propagent cette mystique. Cependant, il est tout à fait exact que les criminels de guerre comme  Benyamin Netanyahou  fomentent des complots, et intrigues contre les bourgeoisies africaines des camps adverses. Il accomplit cette mission de prospection au nom de ses alliés impérialistes occidentaux et dans l’intérêt des capitalistes israéliens intimement liés aux capitalistes occidentaux par tout un réseau d’investissements croisés et de compagnies multinationales inter-reliées. Que de ces tractations surgissent le chaos et qu’une capitale africaine s’enflamme sous la concurrence d’intérêts contradictoires – c’est probable – mais cela constitue une résultante de ces manigances et non une stratégie planifiée suite à un complot bien tramé à l’échelle du monde entier. La crise économique mondiale est hors du « chaos contrôlé ».  Robert Bibeau. Éditeur. http://Http://www.les7duquebec.com)

**********

Algeriepatriotique a appris d’une source diplomatique africaine qu’Israël a engagé une vaste offensive en Afrique, dont la finalité pourrait avoir une relation directe avec l’Algérie. Plus grave, l’État hébreu n’agit pas seul dans cette stratégie « élaborée secrètement entre Israël et la France avec l’apport financier du Qatar et de l’Arabie Saoudite », précise notre source. Le Maroc, quant à lui, « constitue le cheval de Troie ». Notre source souligne que la situation politique floue qui prévaut en Algérie, a encouragé Israël à lancer cette offensive, car Tel-Aviv pense que notre pays « est fragilisé par l’absence de succession au président Bouteflika » et prédit que « les événements vont se précipiter dans les mois à venir ».

 

«Tout est fait pour neutraliser l’Algérie économiquement, diplomatiquement et militairement», met en garde notre source, qui rappelle le contexte régional défavorable à l’Algérie et qui conforte cette hypothèse. «La situation au Mali ne va pas s’arranger et Israël s’y emploie, avec l’aide de ses alliés occidentaux et arabes, en sabotant les accords de paix», relève encore notre source, qui note que parallèlement au dossier malien, «la France ne veut pas lâcher le morceau en Libye», où elle vient de perdre trois de ses agents secrets à Benghazi. Pour ce diplomate africain chevronné, Israël «a testé l’armée algérienne et continuera à le faire parce qu’il espère trouver la faille». L’attaque du site gazier de Tiguentourine, en janvier 2013, fait partie de ces opérations qui visent à jauger les capacités de réaction de l’ANP qui empêche la matérialisation de ce plan diabolique, grâce à son expérience redoutable, à son extrême efficacité sur le terrain et aux moyens matériels et humains colossaux dont elle dispose.

 

«C’est toute l’Afrique qu’Israël veut conquérir», soutient notre source, qui indique que des pays africains pourraient céder au chant des sirènes et se jeter ainsi dans les bras de l’entité sioniste. Il en veut pour preuve le récent rétablissement des relations diplomatiques entre la Guinée et Israël. Notre source cite également le cas du Nigeria – l’autre géant africain – qui a été affaibli par un terrorisme sanglant. Quant à l’Afrique du Sud, explique notre source diplomatique qui a requis l’anonymat, Israël compte manœuvrer de sorte à influer sur la politique intérieure de ce pays.

 

Une fois que les trois puissances africaines, initiatrices du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (Nepad), seraient «neutralisées», Israël, dont le Premier ministre Benyamin Netanyahou vient d’effectuer une tournée qualifiée d’«historique» en Afrique de l’Est, «aura le champ libre pour envahir le continent», s’inquiète source diplomatique africaine. La récente et surprenante demande d’adhésion du Maroc à l’UA pourrait faire partie de ce plan. Les Africains sont avertis.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *