Chavez présent plus que jamais

 

OSCAR FORTIN :

Il y a une année,  jour pour jour, Hugo Chavez, ce président charismatique du Venezuela, mourait, suite à un cancer dont la nature et la provenance font toujours l’objet d’interrogations de la part de scientifiques, de politiciens et de gens guidés par le sens commun.

Pendant que sa mort en réjouissait quelques-uns, des peuples entiers, à commencer par celui du Venezuela, se levèrent pour rendre un dernier hommage à cet homme porteur de liberté, d’espérance et de détermination pour que les personnes et les peuples récupèrent leur indépendance et leur solidarité. Ce furent des millions de personnes qui, pendant trois jours et trois nuits, ont défilé devant son cercueil, sans doute pour dire un merci, mais aussi pour demander de rester toujours près d’elles.

Ainsi, la mort de Chavez l’a transformé en de millions de Chavez qui continue de vivre par son esprit, sa détermination, son combat pour la justice, la vérité, la solidarité. Cet esprit de Chavez déborde de beaucoup les frontières du Venezuela pour rejoindre tous les peuples de l’Amérique latine et des Caraïbes ainsi que de nombreux autres en Afrique et en Europe.

Si ceux qui pensaient qu’avec la mort de Chavez ils pourraient reprendre le contrôle de l’État vénézuélien, ils doivent, aujourd’hui se mordre les doigts, car Chavez est plus que jamais présent tout en échappant, cette fois, à leur arsenal de mort.

Aujourd’hui, le peuple vénézuélien se recueille en souvenir de cette mort tragique de leur Président, mais avec une fierté dans le cœur, celle d’avoir repoussé de nouveau l’ennemi qui s’acharne à tuer l’esprit de Chavez et à reprendre le contrôle de l’État. Les évènements des dernières semaines illustrent de façon éloquente cette présence de l’esprit de Chavez dans des millions de Vénézuéliens. Il fallait voir ces dizaines de milliers de personnes se présenter devant la résidence officielle de Miraflores, pour apporter leur soutien au président Maduro. Un jour, c’étaient des milliers d’étudiants, le lendemain des dizaines de milliers de travailleurs, suivis le jour suivant de dizaines de milliers de femmes, puis de milliers de « motorisés », de personnes retraitées et de dizaiznes de milliers de paysans. 

Inutile de demander à vos médias officiels de vous faire revivre ces moments de très grande démocratie. Ces derniers étaient davantage occupés à fabriquer des nouvelles non pas pour nous informer mais dans le seul but de nous présenter un Venezuela dans le chaos, dominé par un dictateur qui serait sans âme et sans conscience. Un Président dont le peuple vénézuélien ne voudrait plus et qu’il n’avait pas d’autres choix que de démissionner. La communauté internationale l’exigeant.

Un discours bien connu des habitués de l’information alternative, mais aussi, de plus en plus connu des citoyens et citoyennes qui commencent à en avoir plus que leur voyage de ce type de manipulation faite, trop souvent et malheureusement, par des professionnels de l’information. En agissant de la sorte ils se convertissent en professionnels (les) de la désinformation, les convertissant en délinquants de leur profession.

Déjà les médias sociaux ont mis à nues les photos truquées, empruntées à d’autres pays, à d’autres polices répressives dans le monde. N’empêche, ces stratagèmes qui ont fonctionné dans le cas de la Libye et de l’Irak, ne fonctionnent plus, et encore moins au Venezuela où la conscience développée par Chavez les met aux aguets de ces stratagèmes..

Je ne pouvais passer sous silence cet anniversaire. Ce rappel de cette continuité de Chavez à travers son peuple s’imposait.

Je porte à votre attention trois articles que j’avais alors écrits au moment de sa mort.

Merci et bonne journée à vous tous et toutes qui aimez la vérité et la justice sans maquillage et sans manipulation.

Oscar Fortin

Québec, le 5 mars 2014

7 pensées sur “Chavez présent plus que jamais

  • avatar
    5 mars 2014 à 14 02 21 03213
    Permalink

    Bravo et merci ce texte.

    Cette disparition me fait encore mal profondément.
    Je me sens émotivement incapable d’aborder cette disparition.

    Mon amie vénézuélienne disait ce matin : « Un an déjà que Chávez est mort ! Il me semble que cela a passé vite !»
    Je lui ai répondu que pour moi ça paraissait une éternité.
    Une éternité tellement depuis un an, pratiquement chaque jour je pense à sa disparition et que je ressens son absence.
    Une douloureuse disparition.

    Merci pour ce texte bien ciblé qui remet les choses et surtout la réalité en évidence.

    J’ai relayé ce matin sur le site propagandiste de Radio Canada
    le lien vers votre texte aussi publié sur votre site
    http://humanisme.blogspot.ca/2014/03/chavez-present-plus-que-jamais.html

    Il faut envahir les médias de masse et inciter les gens à aller lire ce texte de M. Fortin.
    Un texte comme jamais aucun journal de masse ne diffusera.

    Je vous invite aussi à voir l’avant-première du film d’Oliver Stone diffusé sur TeleSur ce soir à 21h30 (heure du Québec, 21h00 heure de Caracas).

    http://www.telesurtv.net/articulos/2014/03/05/mi-amigo-hugo-documental-de-oliver-stone-para-venezuela-y-el-mundo-8020.html

    Saludo,

    Serge Charbonneau
    Québec

    • avatar
      6 mars 2014 à 9 09 55 03553
      Permalink

      Merci camarades. La révolution bolivarienne n’est en effet pas une mascarade grotesque ; elle a peut-être de gros défauts dans sa pratique, mais elle a le mérite de faire exister d’immenses intuitions, de les faire vivre malgré tout, de tracer la route et d’être un phare pour tout ce qui, aux Amériques, veut développer une politique non soumise au capitalisme.

      Notre monde est peuplé de myriades d’êtres vivants ; paradoxalement, il n’est pas aménagé pour eux mais pour les vampires dont nous sommes tous la nourriture. Le simple fait que dans quelques pays on combatte comme des chiens pour gagner ou défendre un peu d’espace où ne régnerait pas la servitude mérite vraiment notre admiration.

      Merci, monsieur Charbonneau, de partager en commentaires vos informations (voir ci-dessous) sur les manipulations médiatiques. Je relaie et partage vos liens.

  • avatar
    5 mars 2014 à 14 02 43 03433
    Permalink

    Ces photos nous révèlent que par la même technique employée en Ukraine, on tente de réaliser un Coup d’État au Venezuela en utilisant ce qu’on appelle le «soft power».

    http://www.sibci.gob.ve/2014/02/asi-fue-la-violencia-opositora-este-miercoles-en-caracas-fotos/

    On observe qu’un petit groupe de jeunes masqués tentent d’installer la violence et le chaos.

    Les photos valent des milliers de mots.

    Ces jeunes ont détruit mercredi le 12 février dernier, 9 véhicules de la police en incendiant la plupart, ils ont attaqué le siège du ministère de la Justice de Carabobo en lançant comme à Kiev des cocktails Molotov.

    Ce groupe est vraiment restreint, mais le bataillon médiatique occidental lui offre une couverture donnant l’illusion de manifestations de masse.

    On utilise des photos aériennes d’hommage à Chávez ou de grande procession religieuse (le Venezuela est très catholique) pour les présenter comme étant des manifestations antigouvernementales massives.

    M. Romain Migus explique en détail la fraude médiatique:
    http://www.legrandsoir.info/venezuela-coup-de-projecteur-sur-les-zones-d-ombre-mediatiques.html

    Serge Charbonneau
    Québec

    P.S.: L’emploi de mon adresse courriel habituelle pour commenter demeure bloqué.
    Cette censure est inadmissible.

  • avatar
    5 mars 2014 à 14 02 46 03463
    Permalink

    Pour rendre hommage à ce grand Président disparu il y a une année déjà, je vous invite à entonner avec lui et avec ces présidents progressistes courageux l’hymne à l’union populaire: « El pueblo unido jamas sera vencido »

    Aqui con Chávez, Correa, Evo, Ortega, Zelaya, el pueblo unido jamas sera abandonado !
    http://www.youtube.com/watch?v=TF8p8odqhRA

    Serge Charbonneau
    Québec

  • avatar
    5 mars 2014 à 16 04 04 03043
    Permalink

    Merci Serge pour tes commentaires et tout particulièrement pour ce video tellement significatif de ce véritable printemps qui balaie l’Amérique latine.

    Merci

  • avatar
    5 mars 2014 à 23 11 03 03033
    Permalink

    Un événement passé inaperçu ici.

    Aujourd’hui au Venezuela c’est un grand jour de commémoration.

    Évidemment, ici sur nos médias de masse, c’est le silence sur l’événement.
    Des hommages touchant, entre autres, d’Evo Morales, président de Bolivie qui avoue que la disparition physique d’Hugo Chávez lui a été difficile, mais que la lutte de la population latino américaine et le maintien de la souveraineté des Pays sont un baume qui fait durer l’œuvre qui survit à M. Chávez.

    Aussi le président du Nicaragua, Danel Ortega, le président du Honduras injustement renversé en 2009, l’humaniste colombienne Piedad Cordoba et plusieurs autres ont livré des discours qui devraient être entendu sur nos ondes.

    C’est révoltant de voir ce silence et c’est d’autant plus révoltant de voir cette propagande qui inculque dans l’esprit de nos concitoyens qui ne suivent pas de près la situation latino-américaine que le Venezuela est au bord de la crise parce qu’une supposée majorité des citoyens contesteraient la suite de la révolution et la présidence de Nicolas Maduro.

    Quelle désolation de constater que nos médias de masse nous cachent cet événement et ces discours humains!

    Serge Charbonneau
    Québec

  • avatar
    6 mars 2014 à 6 06 41 03413
    Permalink

    Le film « Mi amigo Hugo »

    http://www.youtube.com/watch?v=Qw7oDjsMbMU

    Un hommage sincère d’Oliver Stone.
    Un hommage bien mérité à Hugo Rafael Chávez Frias

    Diffusé hier en avant-première mondiale sur plusieurs télés publiques
    des Pays d’Amérique latine.

    Un film qu’on ne verra jamais ici.

    Serge Charbonneau
    Québec

Commentaires fermés.