Des discours importants

Chaque année au mois de septembre c’est le débat général de l’Assemblée générale des Nations Unies.

Des discours importants.  Paradoxalement, ces discours ne sont pratiquement pas couverts par aucun réseau d’information continu.  On nous en livre quelques bribes tout au plus. 

Ces quelques jours de grands discours par les représentants des Pays souverains du monde entier sont un moment unique pour connaître les Hommes et les Femmes qui dirigent les différentes Nations.
Pour plusieurs d’entre eux, rarement, sinon jamais nous n’avons la chance de voir l’un de leur discours.  Nos médias évitent ainsi que nous puissions entendre certains  «méchants» (sic).  Ceux qui sont désignés comment faisant partie de l’axe du mal ou qui sont trop à gauche.  Les voir s’exprimer et bien écouter leur discours pourrait nous faire découvrir qu’ils ne sont pas fous et ne disent pas nécessairement des niaiseries.

Heureusement, grâce à internet et au site des Nations Unies, nous pouvons voir et revoir ces importants discours.  C’est une opportunité fantastique pour briser ces caricatures qu’on nous fait de ces personnages politiques lointains que nous ne voyons qu’à travers les mots distordus de nos journalistes.

Avez-vous déjà entendu les discours de Dilma Roussef, Présidente du Brésil, Jacob Zuma d’Afrique du Sud,  Hassan Rouhani, nouveau président d’Iran, celui que les États-Unis disent voir d’un bon œil et font semblant qu’ils sont maintenant ouverts à l’Iran.

Connaissez-vous l’humble Pepe MujicaCelui qui donne 90% de son salaire de président aux pauvres de son Pays.

Et le président de l’Ouganda, Yoweri Museveni ?

Avez-vous déjà entendu un discours de Mme Cristina Fernandez, la présidente d’Argentine ? 
Elle s’est adressée à l’Assemblée générale des N.U. hier
Il semble que des difficultés techniques retardent la publication de son discoursMme Fernandez livre toujours d’excellents discours en mettant l’accent sur les Humains et leur bien-être. 
Cependant, hier dans un long discours de près de 50 minutes, Mme Fernandez a vertement dénoncé les mouvements militaires de l’armée du Royaume-Uni dans les eaux territoriales des Maldives (Falkland).  On peut l’entendre ici:

Tous des gens à découvrir, à écouter, à voir.   Ces gens risquent de faire soudainement la Une de nos journaux.  Tous ces individus sont susceptibles d’être des victimes de campagne de dénigrement médiatique qui en feront des diables et parfois même des monstres.  Lorsqu’on connaît les gens, on est mieux outillé pour juger par nous-mêmes s’ils sont vraiment des diables ou des monstres.  Parfois on s’aperçoit qu’on les dénigre parce qu’ils se tiennent trop debout et défendent avec trop d’habileté leur Pays et les intérêts de leurs concitoyens. 

Il est primordial de tenter de bien connaître les gens, leur Histoire ainsi que l’Histoire de leur Pays avant de les condamner trop sévèrement.  Le bataillon médiatique qui fait la promotion de l’idéologie néolibérale s’évertue à nous faire haïr certaines personnalités.  On hait facilement.  On nous inculque de la haine et on nous habitue à en redemander.  Nous devons nous efforcer de connaître ceux qu’on nous fait haïr.  Ces discours d’ouverture de la nouvelle session de l’ONU (cette année la 68e) est un moment à ne pas manquer et à se souvenir pour revoir ces gens lorsqu’on nous les fait haïr.
 
Les gens à surveiller aujourd’hui:

Ollanta Humala, président du Pérou.  Un président potentiellement «méchant» pour les prédateurs économiques.  M. Humala est l’un de ceux qui risquent de subir les foudres subtiles de notre Jean-Michel Leprince.

Paul Kagamé, Président du Rwanda. Ce personnage controversé dont plusieurs considèrent comme un « génocidaire » alors que plusieurs autres le considèrent comme étant celui qui mit fin à une des pires tueries de notre ère moderne.  Un homme à bien écouter, à bien regarder pour tenter de mieux le cerner.

Nicolás Maduro, Président chaussant les grandes bottes du grand Hugo Chávez. Ce successeur du regretté Hugo Chávez relève cet immense défi de succéder à ce monument qu’était Hugo Chávez.  M. Maduro avec le  charisme en moins livrera sûrement un discours ferme et sûrement intéressant. Son expérience notable est une de ses forces. Son allocution risque de surprendre.

Mauricio Funes du Salvador issu du mouvement révolutionnaire du Front de libération Farabundo Martí.  Un autre président brillant inconnu de notre monde nordique.

Finalement Evo Morales, ce grand défenseur de notre mère la Terre qui clôturera cette deuxième journée de grands discours.

Une occasion idéale pour apprendre à connaître les bêtes noires de nos prédateurs économiques et de leurs larbins des médias de masse occidentaux.

Serge Charbonneau

Liens complémentaires:

Iran hails start of ‘new era’ with nuclear talks at UN
Islamic Republic does not hint at making any concessions to Western powers, however.

Dilma Roussef
See the Brazilian President’s U.N. Speech Excoriating the United States: ‘Totally Unacceptable’

Couverture de l’agence latino-américaine MercoPress (Uruguay)
http://en.mercopress.com/

Malvinas militarization and UK nuclear subs in South Atlantic protests Cristina Fernandez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *