ÉCHEC À LA GUERRE

 echec

Le mercredi 25 mai 2016  –  11 h 30 à 13 h 30  au centre-ville de Montréal, COMPLEXE GUY-FAVREAU 200 BOULEVARD RENÉ-LÉVESQUE manifestation du Collectif Échec à la guerre pour protester contre la participation canadienne au commerce mondial des armements.   Cette action se déroulera en même temps que d’autres protestations, à Ottawa, pour dénoncer la tenue dans cette ville de CANSEC16, la plus importante foire commerciale des industries de la “défense” (sic) et de la “sécurité” (sic) au Canada.

 

char

 CANSEC16, ce sera 700 kiosques des plus importantes industries militaires et “sécuritaires” dans le monde, offrant leur produits de destruction, de mort, d’intimidation et de surveillance à plus de 11 000 délégués et 61 délégations étrangères, dont plusieurs représentent des pays qui sont parmi les plus critiqués pour leurs violations systématiques des droits de la personne. Parmi les grands commanditaires de cette foire, on remarque notamment les entreprises CAE et Bombardier, de même que la Corporation commerciale canadienne, celle-là même qui a conclu la vente de “véhicules blindés légers” pour plus de 15 milliards de dollars à l’Arabie saoudite…   Vous trouverez, ci-dessous, notre traduction en français de l’appel à l’action d’un regroupement d’organismes de la région d’Ottawa.

Vous recevrez très bientôt des informations plus précises sur le lieu et la nature de l’action du Collectif à Montréal, le 25 mai à 11 h 30, à laquelle nous espérons QUE VOUS PARTICIPEREZ en grand nombre. Merci de commencer tout de suite à le faire savoir dans vos propres réseaux !   Solidairement, contre la guerre et le militarisme, Raymond Legault, pour le Collectif Échec à la guerre.

 

====Appel à l’action d’un regroupement d’organismes  de la région d’Ottawa ==  Au nom des enfants : fermons la foire d’armements meurtriers de CANSEC Pour consulter le texte original de cet appel, en anglais

guerre

 

Les visages de la guerre reviendront à l’entrée de CANSEC le 25 mai 2016

La foire annuelle d’armements la plus importante du Canada se tiendra le 25 mai prochain à Ottawa.
Les pays responsables des pires violations des droits de la personne dans le monde y seront présents, incluant les États-Unis, le Royaume-Uni et l’Arabie saoudite, champion de la décapitation. Et vous, y serez-vous ?
En plus d’accueillir les plus grands manufacturiers d’armements dans le monde, CANSEC recevra également des compagnies qui profitent du contrôle des frontières, de la militarisation des forces policières, du refoulement des réfugié.e.s, du complexe industriel des prisons et de la surveillance de masse. Bref, il s’agira d’un rassemblement toxique célébrant la répression, le racisme et la guerre.

Nous vous invitons à vous joindre à nous à l’occasion d’une journée d’action non violente visant à fermer le rassemblement annuel le plus violent au Canada.

Mercredi, le 25 mai, de 7 h 30 à 13 h, au EY Centre, 4899 Uplands Drive, à Ottawa.
*****La veille, en soirée, participez aussi à la Marche de bienvenue aux criminels de guerre, le 24 mai, de 17 h à 19 h.

Dès 17 h, le mardi 24 mai, à l’intersection des rues York et Sussex (à Ottawa, dans le secteur du Marché Byward).

general chaos

Le Général Chaos – tant décoré à la suite de ses aventures coloniales, de son arrogance impériale et de ses consultations à prix fort auprès de l’industrie des armements – ouvrira une marche pour souhaiter la bienvenue aux délégués de CANSEC16 (alias TerreurFestive2016), une des plus grandes foires d’armements d’Amérique du Nord qui accueillera un cortège d’invités internationaux venus d’Arabie saoudite, d’Israël, des Émirats arabes unis, du Royaume-Uni, des États-Unis et d’une multitude d’autres pays malmenant les droits de la personne dans le monde.

N’aimeriez-vous pas vous joindre au Général pour souhaiter la bienvenue à ses frères d’armes criminels de guerre ? En tant que bon Canadien, il permettra peut-être que l’on entende quelques discours sur les droits de la personne et la fin de la violence, mais il connaît la musique. Nommé par Trudeau au sein d’un nouveau comité devant conseiller le gouvernement sur les meilleures façons de faire avaler au public des pilules amères comme celle de la vente record de 15 milliards de dollars au champion mondial de la décapitation, l’Arabie saoudite, le Général Chaos « comprend » qu’il doit débiter les euphémismes usuels sur les droits de la personne tout en fournissant le nécessaire à ceux qui les violent.   Étirez donc vos jambes et apportez vos instruments de musique et tout ce qui peut faire du bruit pour « souhaiter la bienvenue », le lendemain, aux acheteurs d’armements qui essaimeront sur le site de CANSEC16 au EY Centre.

Si vous pouvez vous joindre à nous pour une portion des activités de protestation du 25 mai, de 7 h 30 à 13 h, merci de nous le faire savoir par courriel (tasc@web.ca) ou par téléphone au (613) 267-3998.   Le Général Chaos, qui accueillera ses amis criminels de guerre le 24 mai, de 17 h à 19 h
INFORMATIONS GÉNÉRALES

« Nous sommes déterminés à renouveler le rôle historique du Canada comme contributeur-clé pour les missions de maintien de la paix des Nations unies », Justin Trudeau à l’ONU, 16 mars 2016.
« Dion a tranquillement approuvé la vente d’armements de 15 milliards de dollars à l’Arabie saoudite en avril. », Globe and Mail, 12 avril 2016.

Malgré un changement de gouvernement, la tendance guerrière de l’État canadien demeure intacte et est même mieux servie par les Libéraux, qui ont apposé leur signature à un contrat de vente de 15 milliards de dollars de véhicules blindés meurtriers au champion mondial de la décapitation, le régime de l’Arabie saoudite (qui est aussi en train de commettre des crimes de guerre horribles contre le peuple du Yémen).

Pendant ce temps, l’industrie canadienne des armements continue de vendre des milliards de dollars de matériel aux États-Unis, le plus important commanditaire du terrorisme d’État dans le monde. Justin Trudeau et Stéphane Dion ont envoyé un message clair aux marchands de mort du Canada : continuez comme vous le faisiez sous Harper, sans vous soucier de notre rhétorique occasionnelle sur les droits de la personne. Elle ne s’appliquera pas aux vendeurs d’armements canadiens dont la rentabilité s’appuie sur le marché étranger des instruments de torture et de terrorisme fournis à des dictatures et des juntes militaires, de même qu’aux « démocraties » qui les appuient.

Il nous incombe donc à nouveau de dire NON au commerce des armements. Et ce NON ne doit PAS être un appel en faveur de « contrôles à l’exportation » ou de « contrôles des armes » ou de « limitations sur les armements ». Car la seule revendication claire et précise qui a du sens est simplement le désarmement. Une façon, pour le Canada, de mettre fin aux assassinats en masse, aux bombardements aveugles et à d’autres atrocités est de cesser la production des instruments de ce terrorisme. De plus, quiconque se préoccupe des changements climatiques ne peut que reconnaître que les forces militaires mondiales constituent l’une des pires sources d’émission de gaz à effet de serre et demeurent exemptes des accords sur ces questions.

EN QUOI CONSISTERONT NOS PROTESTATIONS ?

Nous organiserons le transport pour se rendre au site et en revenir. À vous de décider pendant combien de temps vous voulez participer (et de vous préparer un repas ou de simplement apporter une collation et de l’eau).
Nous déploierons plusieurs bannières sur les clôtures. Vous pouvez produire vos propres œuvres représentatives de votre résistance à la guerre.

Nous lirons à voix haute des rapports d’organisations des droits de la personne, des témoignages de personnes emprisonnées ou disparues, des histoires de survivant.e.s qui ont été terrorisés sous des bombes provenant du Canada. De façon non-violente, avec amour, nous assiègerons CANSEC16, en racontant nos propres histoires et en refusant de croire aux mythes du militarisme et à la glorification du terrorisme et des pratiques culturelles barbares dont CANSEC fait la promotion. Nous construirons un grand cimetière pour commémorer les victimes des exposants, des invités et des hôtes de CANSEC.

Nous chanterons. Nous proclamerons notre vérité. En même temps, nous refuserons de nous engager dans tout acte de violence, physique ou verbale, et nous ne viserons pas à humilier les participants à CANSEC16 ou les employés qui feront des patrouilles dans les environs.

IMPLIQUEZ VOUS

1.      Si vous venez de l’extérieur d’Ottawa, laissez-nous savoir si vous avez besoin d’hébergement.

2.      Pouvez-vous offrir du transport pour aider les gens à se rendre au Centre EY (près de l’aéroport d’Ottawa) ? Pouvez-vous héberger des visiteurs chez vous, à Ottawa ? Pouvez-vous aider à fournir de la nourriture ou de l’eau le jour de l’évènement ? Contactez tasc@web.ca ou téléphonez au 613-267-3998

3.      Pouvez-vous faire un don pour contribuer à défrayer les coûts ? Vous pouvez faire un chèque à l’ordre de Homes Not Bombs et le poster à PO Box 2121, 57 Foster Street, Perth, ON K7H 1R0

4.      Si vous ne pouvez pas venir, envoyez-nous un poème, un essai, quelque chose que vous voulez partager avec nous lors de cette journée d’interventions. Si vous êtes en mesure d’organiser une vigile dans votre secteur devant un manufacturier d’armes, un bureau fédéral, etc. faites-le nous savoir.

5.      Songez à endosser notre évènement.
Pour plus d’information: Homes not Bombs, tasc@web.ca, 613-267-3998, http://homesnotbombs.blogspot.ca/   Parrainé par : Homes not Bombs, Nowar/Paix, Raging Grannies et Country Music Fans Against War and Repression.

 

Notre adresse postale est : Collectif Échec à la guerre  http://echecalaguerre.org/

2000, boul. Saint-Joseph Est

Montréal, Québec H2H 1E4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *