« État d’urgence, État policier »

Titre original :  « État d’urgence, État policier » : des dizaines de milliers de manifestants samedi en France.  Source : CAPJPO-EUROPALESTINE  http://www.europalestine.com/spip.php?article11503&lang=fr

**********

Des dizaines de milliers de citoyens en colère ont manifesté samedi dans les villes de France pour proclamer leur volonté de résister à cet État policier que le gouvernement met en place, sous le couvert mensonger d’une lutte « contre le terrorisme ».

A Paris, malgré la pluie, nous étions au moins 10.000 à défiler de la Place de la République jusqu’au Conseil d’État, une institution censée garantir l’État de droit, mais qui avalise en pratique les décisions liberticides de Hollande et Valls.

« État d’urgence, État policier, on nous enlèvera pas le droit de manifester », ou encore « Le temps est pourri, le gouvernement aussi », étaient les slogans les plus repris dans les rangs.

EuroPalestine était présent à l’événement. Nous avons affirmé notre détermination à développer la campagne de boycott d’Israël, n’en déplaise à Valls et au lobby sioniste, et dénoncé la collusion du gouvernement français avec l’Etat d’apartheid.

CAPJPO-EuroPalestine

 

2 pensées sur “« État d’urgence, État policier »

  • avatar
    4 février 2016 à 0 12 12 02122
    Permalink

    Trop peu, trop tard pour manifester et de toutes facon, les manifestations c’est dépassé et ça n’a plus l’impact des années ’50*’60 . Les pieds dans la rue et le cul dans le chaudron dont l’eau se réchauffe et atteint bientôt le point d’ébullition .

    Frapper là ou ça risque d’avoir un impact immédiat : Couper l’abonnement télé, journaux, magazine, aujourd’hui on as tout sur le cellulaire. Vous allez vite voir vos politiciens subir les pressions .

    Arrêtez les voyages, les restos, le junk food, juste pour quelque temps vous verrez les prix des forfaits baisser a des prix ridicule.

    Deux mois seulement et vous verrez vos  »bourreau » sauter un après l’autre.

    Répondre
    • avatar
      4 février 2016 à 10 10 12 02122
      Permalink

      @ AVATAR

      Pas besoin d lancer le mot d’ordre des privations et du boycott (qui ne fonctionne jamais) La dure et triste réalité de la crise économique amènera tout un chacun a devoir appliquer le boycott qu’il le veuille ou non = faute de monnaie crédit = qui deviendra bientôt très onéreux à emprunter – détruisant automatiquement le marché au grand dam des boycotteux – et de la go-gauche petite-bourgeoise.

      Robert Bibeau. Directeur. Les7duQuébec.com

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *