FRANCE, plus de 1 300 000 travailleurs.

 

« Mobilisation de plus de 1.300.000 travailleurs en France en colère : le gouvernement est-il aveugle et sourd, questionne un militant CGT. »

 

1500

 

« Au moins 1.300.000 manifestants, probablement plus, le 14 juin 2016 dans toute la France, plus de 4 heures avant que les derniers manifestants parisiens quittent la place d’Italie, des délégations de syndicats européens présentes en nombre, arrêt total de la production dans certaines entreprises, des sites d’ordures ménagères bloqués, des centaines de milliers de votation pour le retrait du projet de loi recueilli… »

 

Paraît que la balle serait dans le camp du gouvernement selon les bureaucrates syndicaux français. C’est faux évidemment. La balle est toujours dans le camp du prolétariat français exemplaire qui ne demande pas le droit de négocier la LOI-TRAVAIL mais qui exige le retrait total de la Loi-Travail, sans conditions, sans négociation, sans compromissions. La classe patronale a fait face le 14 juin 2016 à la classe prolétarienne en marche. Mais cette marche ne doit pas s’arrêter – elle doit continuer jusqu’aux raffineries qu’il faut solidement verrouiller afin de créer pénurie d’énergie dans tout le pays. Hors de ce sentier pas de dignité pour les ouvriers.

 

Félicitation à la classe prolétarienne française pour sa mobilisation de classe qui doit se poursuivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *