Jacob Rothschild s’inquiète de voir l’ordre économique mondial en péril

La guerre commerciale entre Washington et Pékin et la crise en Europe mettent en danger l’ordre économique établi après-guerre, selon Jacob Rothschild, pour qui les dirigeants populistes empêchent une coopération mondiale efficace

 

Vous devriez lire que les  gouvernements populistes comme dit le milliardaire  exigent plus de miettes  de la table des riches pour  offrir leur collaboration  et faire collusion pour tondre le mouton prolétaire, ce qui réduit les marges  de profits des super-riches qui répliquent en intensifiant la guerre commerciale, diplomatique et militaire.  Robert Bibeau. Éditeur.

 

Jacob Rothschild, le milliardaire qui dirige le fonds d’investissement britannique RIT Capital investment, fait part de son inquiétude quant au devenir du système financier mondial tel qu’il a été conçu après la seconde guerre mondiale, dans le rapport financier semi-annuel de son entreprise.

 

Vous avez ici l’aveu de l’impuissance des « puissances » d’argent face aux lois imparables de l’économie-politique capitaliste. – De fait, le système financier mondial  des années 1945 s’est transformé dans le sens du courant l’emportant vers une séparation totale entre la machine de création de la valeur et sa représentation monétaire $$$ – sans que les Rothschild de ce monde puisse l’en empêcher. Voilà pour les fanatiques du grand complotisme-Rothschild, dirigeant le monde du tapis feutré de sa banque de pacotille – mais s’avérant incapable  de diriger son fond d’investissement hors du sentier de la faillite.  Robert Bibeau. Éditeur.

 

«Lors du 11 septembre et de la crise financière de 2008, les puissances du monde ont travaillé ensemble, avec un approche commune. La coopération se révèle aujourd’hui beaucoup plus difficile. Cela met en péril l’ordre économique et sécuritaire de l’après-guerre», estime-t-il. La notion d’«ordre économique d’après-guerre» fait généralement référence au système de gestion monétaire qui a conduit à la montée du dollar américain en tant que monnaie de réserve mondiale

Le banquier distingue deux éléments «potentiellement destructeurs» pour l’économie mondiale : la guerre commerciale qui s’est ouverte entre les Etats-Unis et la Chine et le niveau de dette de certains pays de la zone euro. Il note en outre que les marchés émergents devraient continuer à être confrontés à des problèmes en raison de la hausse des taux d’intérêt et de la politique monétaire plus dure de la Fed, qui restreint les liquidités de dollars.

 

Deux éléments non pas  « potentiellement » destructeurs = mais inexorablement destructeurs = comme nous l’écrivons ici depuis quelques années.  En effet, la guerre commerciale tout azimut – pas simplement USA-CHINE mais aussi  USA-Union européenne et USA-Pays émergents – ne s’est pas OUVERTE avec Donald trump, elle s’est INTENSIFIÉE avec le  clan Trump qui a été placé là pour cela, ainsi que  l’immense  dette mondiale publique-privée =  c’est pareil – la dette publique devient à la fin la dette privée de chaque citoyen payeur de taxe et d’impôt = et le boursicoteur  Rothschield – qui a bénéficié de cet endettement assurément – s’effondrera avec son argent de pacotille – sans valeur – au grand dame des petits-bourgeois envieux de cette fausse richesse – de cet argent de Monopoly, de cette Monkey Money, qu’ils souhaitent distribuer avec équité  entre les pauvres et les riches.  Robert Bibeau. Éditeur.

 

Et selon Jacob Rothschild, dans un monde qui voit l’émergence de dirigeants populistes et protectionnistes comme le président américain Donald Trump, il est peu probable qu’une réponse internationale coordonnée soit apportée à ces problèmes.

«Dans ces circonstances, notre politique consiste à maintenir une exposition limitée aux actions cotées et à prendre de nouveaux engagements avec une grande prudence», soutient le financier, précisant que l’exposition de RIT Capital investment au marchés boursiers était actuellement à son plus bas historique.

 

Avez-vous compris ce que ce renard de la bourse en folie  recommande à ses actionnaires ???  Il  recommande de sortir de la bourse  en folie où  la petite frime APPLE  est cotée à mille milliards de dollars US – une absurdité dangereuse – et il recommande de planquer le fric dans des valeurs sures = or, récoltes agricoles, matières premières, énergie, moyens de transport, moyens de production =  et de résister aux sirènes technologiques et commerciales qui s’effondreront les premières – et surtout d’éviter de jouer la monnaie ou les devises de pacotilles. Mais entre vous et moi  – qui d’entre nous contrôle ses épargnes et son fonds de pension et qui peut décider quels seront les risques de ses investissements ?  Personne d’entre nous,  les fonctionnaires du capital financier (noms de code = banquiers et spéculateurs boursiers) gèrent – de bric et de broc – sans véritable maîtrise des événements économiques – nos  fonds de pension et nos épargnes personnelles sans rien nous demander, et que pourrions-nous faire de toute manière face à ce cataclysme appréhendé totalement hors contrôle ?  Robert Bibeau. Éditeur.

 

Lire aussi : Coopération et échanges hors dollar : quelles ambitions ont les Brics pour leur dixième sommet ?

 

Source :  https://francais.rt.com/economie/53288-jacob-rothschild-sinquiete-voir-ordre-economique-mondial-peril

avatar

Robert Bibeau

Robert Bibeau est journaliste, spécialiste en économie politique marxiste et militant prolétarien depuis 40 ans. http://www.les7duquebec.com

9 pensées sur “Jacob Rothschild s’inquiète de voir l’ordre économique mondial en péril

  • avatar
    12 août 2018 à 3 03 43 08438
    Permalink

    L’analyse des lettres de Jacob Rothschild et de la comptabilité de RIT Capital Partners ces quatre dernières années permet de tirer plusieurs conclusions intéressantes : de facto, le fonds a prédit le résultat du référendum sur la sortie du Royaume-Uni de l’UE en vendant au préalable ses actifs en livres. De plus, dans sa lettre de 2016, Rothschild annonçait à ses investisseurs que la présidentielle américaine serait «particulièrement stressante», tandis que les sondages et pratiquement tous les experts promettaient une victoire confortable à Hillary Clinton. (Source Sputnik News France)

    Cela ne confirme-t-il pas que c’est bien la City de Londres qui pilote le gouvernement zunien et non l’inverse ?
    Comme cela est analysé dans ce PDF « La City de Londres ; Au cœur de l’empire » ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2018/04/la-city-de-londres-au-cc593ur-de-lempire1.pdf

    Et la page 22 est à lire avec attention, à mon sens ► Nouvel Ordre Mondial : La Chine adoubée par la City de Londres.

    Cela fait un moment également que l’on a matière à penser que la CofL a anticipé le Brexit pour l’intégré dans son Plan. C’est d’ailleurs ce qui donne cette impression qu’ils ont toujours plusieurs coups d’avance, si l’on se place de leur point de vue, bien sûr…

    Répondre
    • avatar
      12 août 2018 à 6 06 31 08318
      Permalink

      Si ceci est si vrai, tout ce que cela prouve c’est qu’ils sont des observateurs relativement passables de la scène politicailleuse actualiste. De là à dire qu’ils la contrôlent occultement, il y a une ligne irrationnelle à tout simplement ne pas franchir dans un travail d’analyse cohérent. Ils improvisent leur ajustement opportuniste à la roue de l’histoire, point barre. Mais l’histoire leur échappe, en fait, comme c’est le cas pour toute bourgeoisie déclinante.

      Puisque c’est la minute des rapprochements intempestifs qui piquent les yeux. Il est justement piquant de noter combien la doctrine anarcho et les cyber-ritournelles facho-conspiros élucubrées de ce temps se touchent en de très nombreux points. Vous devriez consacrer votre belle énergie critique à méditer ce petit problème, un jour ou l’autre…

      Répondre
    • avatar
      12 août 2018 à 9 09 26 08268
      Permalink

      Je suis malicieux je l’avoue

      Je savais pertinemment que la photo et le nom Rothschield allaient attirer les conspirationnistes mystique, et les luminatis, (d’autres que toi JO sont venus mais n’ont pas eu le courage de laisser leur trace)

      Pauvre JO les exemples que tu donnes pour étayer ta thèse conspirationniste du SOMBRE JUIF MANIPULATEUR DE L’ENFER expose ta lubie conspi.

      Je fus le premier ici même sur Les7duquebec.com à non seulement prédire l’évidence que les élections américaines ne seraient pas sereines mais moi j’ai même prédis l’élection de TRUMP alors qu’ils le donnaient perdant. J’ai même écrit un volume complet sur cette nième mascarade électorale américaine… Est-ce que cela fait de moi un PORTEUR DU GLAIVE CÉLESTE DES CONSPI ENVOYÉ PAR YAVEH SUR LA TERRE DES MÉCRÉANTS POUR CHATRER L’IMPIE NON CIRCONSCIS ???

      Le Brexit – deuxième absurdité que tu donnes en exemple pour étayer ta thèse conspi ridicule à propos de ce misérable banquier qui ne fait que son métier comme des centaines d’autres…

      Je fus le premier dans les pages du webmagazine LES7DUQUEBEC.COM à annoncer à la fois la victoire du Brexit (facile à prévoir pour qui sait lire les sondages truqués) MAIS PIRE ENCORE JO JE SUIS aujourd’hui même ce 12.08.2018 À PRÉDIRE QUE LE BREXIT NE SE FERA PAS – prend note de cette prophétie JO que même ce minable banquier pseudo-juif (je le soupçonne d’être non pratiquant la foi en Yaveh) n’a pas osé dire ou prédire.

      Sais-tu pourquoi ce banquier londonien n’ose pas dire que les plans de sa classe sociale (je n’ai pas écrit le plan des juifs ou des Francs-maçons, ou des conspirateurs) mais bien les plans de sa classe sociale capitaliste ont toujours été de jouer les vexés de l’Union et de conserver la Livre Sterling depuis toujours (ce qui explique que Rothschield ait vendu des livres sterling à la veille du Brexit) ???

      Les capitalistes britanniques – de la City sur laquelle tu tripe comme tous les anarcho-conspi) et tous l’empire britannique ont tenté par ce coup fumeux (le référendum) de faire chanter leurs coéquipiers du continent et de faire monter les enchères pour qu’on les supplie de l’autre côté de la Manche de rester dans l’UNION

      Pauvre minable de Rothschield et ses comparses mauvais conspi – ils avaient oublié que le boss de l’autre côté ce n’étaient plus des polichinelles à la solde du capital américain mais de nouveaux polichinelles politiques au service du grand capital européen à commencer par ALLEMAND THE KING, FRENCH, ITALIANO, SPANISH, belge, néerlandais, suédois, Suisse – oui oui sous la mondialisation le capital Suisse est imbriqué dans le capital mondial

      Quand Angela the Queen déclara que les capitalistes allemands rapatriaient tous les actifs de la CITY vers FRANCFORT – les dés pipés étaient jetés – depuis ce jour le transfert des firmes vers le continent ne dérougit pas Paris FAIT UN PONT D’OR au-dessus du Pas-de-calais aux firmes ex-britanniques ET VLAN POUR LES CONSPIS DE LA JUIVERIE.

      Mais je sais un bon conspi n’est jamais mal-pris = ce retournement de situation faisait aussi partie de la CONSPI ET tout a été prévu « après coup » (:-((

      Alors je poursuis l’anti-conspi pour le BREXIT. Les Britanniques l’ont dans l’os et au lieu de se trouver en condition de force pour arracher de nouvelles concessions à leurs alliés et concurrents européens ils sont dans la position de tenter d’en céder le moins possibles s’ils veulent sauver leur mise.

      Tout ceci ne fait pas de moi un dangereux conspis juif ou autre religion animiste

      Les amerlocs dans tout ceci demanderont les « conspis » ?? Les capitalistes américains n’ont plus la main et ils en ont plein leurs bottines Donald n’est même pas certain de réussir à leur sauver la mise malgré la renégociation de toutes les ententes et traités de lire-échange – alors ils n’ont pas un dollar à consacrer pour venir en aide à leur allié et concurrent britannique = que les anglais se débrouillent disent les anglais d’Amérique – et vlan aux racistes qui voient des conspis ethniques-linguistiques sous le nom anglo-saxon (sic)

      En voilà assez pour te convaincre que je suis un mystérieux conspirateur qui manipule les cartes à jouer mondialisées (:-)))))

      Rien à voir – suffit d’observer et d’analyser

      Répondre
      • avatar
        21 août 2018 à 2 02 47 08478
        Permalink

        Francfort… c’est ENCORE le Bouclier Rouge…

        Répondre
    • avatar
      21 août 2018 à 2 02 42 08428
      Permalink

      Bravo. Analyse précise et Apassionata… qualités essentielles pour la validité d’une analyse.

      Répondre
  • avatar
    14 août 2018 à 3 03 12 08128
    Permalink

    Perso, je ne crois pas à la réalité de cette « guerre commerciale » entre « puissances », tout simplement, parce qu’au dessus se trouvent les intérêts de classes. Il s’agit donc avant tout d’une guerre entre ploutocrates pour savoir quelle est la meilleure stratégies de contrôle des populations, esclaves et salariées et éviter leur révolte et prise de pouvoir.

    Entre celle consistant à conserver la cadre national en premier et celle consistant à le placer en second lieux, c’est à dire, après la globalisation ou mondialisation. Tout ce petit monde étant d’accord que l’essentiel étant de conserver le système capitaliste actuel.
    (et
    Or, de ce point de vue, ce sont les nationalistes qui ont raison (et Jacob qui ne veut pas voir ou feint de ne pas voir que le monde d’après guerre n’existe plus), même si cela passe par un effondrement global, c’est l’unique manière de préserver le système actuel. Le capitalisme se nourrissant exclusivement de la guerre ou menace permanente, pour maintenir les peuples en état d’urgence permanent et obtenir la soumission sans autres conditions à une élite dirigeante et exploiteuse, n’admet pas la globalisation qui pousse inexorablement vers la socialisation de l’économie, incompatible avec le système capitaliste actuel.

    Car encore une fois, pour tout dirigeant, politique et économique, la priorité absolue est toujours le contrôle de sa propre population avant celle des autres. Et si cette élite dirigeante a toujours un ou plusieurs coups d’avance, ils peuvent dire un grand merci à leurs supposés opposants, qui font tout pour leur servir la soupe. Maintenant les citoyens en état de sidération, parce que dénonçant le capitalismes, ils en appellent à ce qui le justifie le mieux, à savoir, le nationalisme et la concurrence économique, via le pseudo protectionnisme. voulant conserver un avantage économique issu de l’époque coloniale et qui n’existe plus. Qui donc, au lieu d’appeler à l’union des salariés de tous les pays, en appellent à leur confrontation armée. Finalement bien plus manipulés que les esclaves de la première et seconde guerre mondiale. SI rien ne se passe, c’est que cette masse a encore bien trop à perdre dans une guerre où la peur du nucléaire joue à fond. Et si ces opposants occidentaux se gardent bien d’appeler à une véritable union internationale, c’est parce qu’ils voient bien qu’ils perdraient cet avantage économique qu’ils veulent conserver et qui les placent de facto, du même coté que ceux qu’ils prétendent combattre. Une contradiction insurmontable !

    Répondre
    • avatar
      14 août 2018 à 11 11 21 08218
      Permalink

      @ Hervé

      Voilà que nous pénétrons au coeur de la contradiction qui nous oppose théoriquement

      Sur quelle base matérielle (matérialiste) repose cette lutte de classe pour le pouvoir (pouvoir signifiant ici le contrôle sur l’appareil de production assurant la reproduction élargie du capital) ?

      Cette lutte de classe pour le contrôle entre factions capitaliste vindicatif repose sur le contrôle du processus de valorisation du capital et prend la forme matérielle – visible – concrète de la guerre commerciale d’abord qui est en train de dégénérer en guerre diplomatique, politique, idéologique et à la fin dégénérera en guerre militaire régionale puis mondiale.

      Pourquoi JACOB fait-il cette déclaration à ce moment-ci ?? Parce que c’est un naif qui feint de ??? NON’ parce qu’il veut aviser sa classe – son camp – qu’a se disputer ainsi comme des chiffonniers ils se dirigent tout droit vers le précipice où ils finiront par ne plus maitriser l’appareil d’État (les Romanof en 1917 rappel-toi) et le prolétariat risque – voyant l’oligarchie s’étriper et la mener à la guerre – de s’unir et de profiter du vacuum du pouvoir pour s’emparer du pouvoir – du contrôle de la machine d’ÉTAT fétiche de la petite-bourgeoisie hystérique

      En ce sens tu as raison de dire que cette stratégie du désespoir vise à maintenir le système en l’ÉTAT et j’endosse ton playdoyer à l’effet que le capital peut ainsi manoeuvrer à son aise parce que la pseudo opposition faisant face aux oligarques – les bobos auto-proclamer la GAUCHE – TOUTE variante confondue est toujours aux moins deux coups en retard

      Ainsi demain nous publierons un éditorial sur l’hystérie de la go-gauche radicale – anarchiste notamment dans la fumisterie des suprémaciste = un exemple patent des deux coups de retard de la go-gauche ou quand la gauche complète le jeu de la droite

      Merci pour ton commentaire Hervé

      Robert Bibeau http://www.les7duquebec.com

      Répondre
  • avatar
    14 août 2018 à 11 11 59 08598
    Permalink

    Merci pour le lien, mais j’avais déjà lu cela.
    Un aperçu intéressant des intelligences capitalistes sérieuses.
    De tels analyses, pour eux exclusivement, sont difficiles à trouver, ils ne parlent pas pour nous et nous soumettent à leur presse. Pour nous embrouiller.
    Peut-être le Financial Times et certains de leurs éditorialistes peuvent se compter entre ceux qui interprètent les tendances de fond des très grands capitalistes. Les gouvernements s’inclinent, anticipent leurs désirs.
    Mais, hélas, il y a une tendance à connecter très directement les uns et les autres et par là à faire une question de complots ou tendre vers un catastrophisme annonçant La Crise et La Révolution pour demain matin, tous les jours.
    Il est possible, même presque sur, qu’il y ait une internationale capitaliste où plusieurs tendances luttent pour la suprématie. Des loggias, des « recommandations », des cercles, l’OCDE.
    Il y a aussi une proportion très importante des sionistes par rapport à leur poids réel dans la société, dans les sphères économiques décisives du capitalisme.

    Bref, ils réfléchissent, s’organisent, décident, influencent et nous restons à commenter ce qu’ils font.

    Ainsi, tant que la classe ouvrière, largo sensu, reste hors de la politique par la faillite lamentable de « sa direction politique » bonne, (et encore!) qu’à commenter la réalité, on n’est pas encore sorti de l’auberge.

    Voilà la source « profonde » de toutes les « théories complotistes ».
    V.

    Répondre
    • avatar
      14 août 2018 à 12 12 46 08468
      Permalink

      @ V

      Je ne crois pas comme vous dites que : « Les gouvernements s’inclinent, anticipent leurs désirs.
      Mais, hélas, il y a une tendance à connecter très directement les uns et les autres et par là à faire une question de complots ou tendre vers un catastrophisme annonçant La Crise et La Révolution pour demain matin, tous les jours. »

      Les gouvernements s’inclinent comme si les gouvernements avaient leur propre agenda
      Le problème des gouvernements à la solde c’est de s »incliner devant la faction la plus puissante de l’instant – Démocrate ou Républicain pour les USA

      Catastrophisme = vous avez raison – enfantillage = leur système sera ébranlé profondément un jour mais quand PEU IMPORTE IL FAUT SE PRÉPARER EN CONSÉQUENCE

      Ici vous êtes pessimiste « Bref, ils réfléchissent, s’organisent, décident, influencent et nous restons à commenter ce qu’ils font. » Tous les jours la classe résiste dans ses lieux de travail et en ce moment elle accumule des forces et elle se cabre et elle endure et elle gonfle de rage sans mot dire — les conditions se prépare et le capital y contribue sans le vouloir car il doit pressurer pour se réchapper alors il accélère le processus de riposte

      Mais ne chercher pas les indices de cette rage de classe dans le nombre de paradeux dans les rues et les manifs –

      La vision claire de ces processus en cours de leur côté comme du notre est la condition de notre succès éventuel en tant que classe révolutionnaire sans étiquette sectaire et dogmatique

      C’est la mission de notre webmagazine international

      Robert Bibeau http://www.les7duquebec.com

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *