LA TRÊVE TERMINÉE

NOUS AVIONS PUBLIÉ CE TEXTE LE 12 NOVEMBRE 2012 – COMME IL SEMBLE D’ACTUALITÉ EN CES JOURS DE MASSACRES CONTRE LE PEUPLE PALESTINIEN.

S’il-vous plaît, oubliez les forfanteries du bouffon Netanyahou à propos de l’extermination du Hamas ou d’une attaque imminente contre Gaza ou contre l’Iran. Quand le temps viendra on le saura et ce ne sera pas « Bibi » qui dirigera l’infanterie.

Il se pourrait que la trêve des bombardements criminels israéliens contre Gaza l’assiégée perdure.

Benjamin Netanyahou a réussi en partie son pari si bien que ses alliés étatsunien – l’Émir du Qatar, le roi d’Arabie Saoudite et tous ceux qui souhaitaient lui forcer la main ont compris qu’il peut, à volonté, faire assassiner autant de Palestiniens qu’il le veut bien et faire déraper tout complot se tramant dans son dos.

Les leaders du Hamas à Gaza tramaient une trêve indéfinie et comble d’ignominie ils proposaient d’emprisonner les militants du Jihad et du FPLP qui ne respecteraient pas le cessez le feu unilatérale même si leurs militants venaient à être assassinés-ciblés.

L’organisation qui contrôle GAZA, amie des princes du Golfe, sort gagnante de l’échauffourée. Les États-Unis qui complotent en douce leur retrait du guêpier israélien ont reconnu le Hamas comme interlocuteur et l’Émir du Qatar comme entremetteur. C’est déjà une victoire pour qui veut capituler devant l’impérialisme US.

Les factions palestiniennes dans la bande de Gaza n’ont pas saisi l’opportunité et n’ont pas osé s’emparer du contrôle du territoire emmuré. Dès le début des hostilités le Fatah, le Jihad et le FPLP ont serré les rangs autour d’Ismail Haniyeh refusant le nœud coulant que leur tend le Likoud.

Dans ces conditions il devenait inutile de poursuivre le jeu de massacre comme l’a reconnu le faucon Ehud Barak. D’autant que les réservistes sorties des boîtes de nuit de Tel-Aviv n’étaient pas très chaud à l’idée d’abandonner leur fiancé pour aller affronter les farouches barbus de la bande adossés aux barbelés, n’ayant que leur vie à sacrifier…

« Bibi » doit maintenant se tourner vers son électorat sioniste raciste pour faire entériner sa façon musclée d’intimider ses adversaires et ses alliés avant l’ouverture des négociations d’attribution d’un bantoustan palestinien sur le reste des terres pas encore occupées (les Zones A et B sur les plans de l’État-major israélien assassin).

Alors s’il-vous plaît oubliez les forfanteries du bouffon Netanyahou à propos de l’extermination du Hamas ou d’une attaque imminente contre Gaza ou contre l’Iran. Quand le temps viendra on le saura et ce ne sera pas « Bibi » qui dirigera l’infanterie.

DEMAIN VENDREDI VIGILE DEVANT LE CONSULAT D’Israël À Montréal à 12 h 00.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *