– La triste comédie des ennemis de la Syrie – IMPORTANTS commentaires ajoutés

Actualité importante
À lire dans la section commentaire

Le 25 octobre 2013 à 1 h 04 min

Le 25 octobre 2013 à 3 h 32 min

Le 25 octobre 2013 à 4 h 47 min

Le 25 octobre 2013 à 8 h 59 min

——————————–

Les prédateurs qui ont détruit la Libye et assassiné ce grand leader arabe et africain qu’était Mouammar Kadhafi se sont réunis lundi dernier pour trouver encore une fois une solution pour parvenir à détruire de la même façon la Syrie et probablement assassiné son Président, peut-être même sa femme et ses enfants ainsi que des milliers de leurs partisans.  En Libye c’est notre tueur en chef, le général Bouchard, qui commandait les bombardements massifs qui ont tué entre trente et cent mille citoyens libyens.  Une tuerie immonde afin de mettre au pouvoir des pions religieux qui s’occupent de faire marcher la population en fonction des désirs du «allah wakbar» tout en laissant aux prédateurs la gestion et l’exploitation des ressources naturelles entre autres de ce pétrole libyen d’une qualité exceptionnel.

Depuis la fin du massacre libyen, les prédateurs tentent de refaire le même coup à la Syrie.  On a tenté exactement le même scénario, mais plusieurs paramètres sont nettement différents.  Kadhafi avait laissé rouiller son armée,   trop confiant   de cette amitié que les hypocrites   occidentaux lui jouaient.  Ce n’est pas le cas de Assad qui a su maintenir une armée prête à défendre le Pays, et ce, avec de l’équipement militaire à la fine pointe de la technologie russe.

L’ignominie de l’invasion libyenne a aussi ouvert les yeux à bien des gens et de nombreux citoyens ce qui a eu pour résultat de les immuniser contre la propagande qui prévaut dans nos médias de masse.  Les puissances « secondaires » comme la Chine et la grande Russie ont eu une leçon qu’ils ont bien notée. Il faut écouter Vladimir Poutine lorsque celui-ci a constaté à quel point les prédateurs occidentaux étaient de vils hypocritesCe type de reportage est bien évidemment absent de nos médias de masse contrôlés par ces odieux prédateurs qui nous gouvernent.

Les Russes et les Chinois ont pris conscience que l’empire occidental avec son OTAN tout puissant et son ONU instrumentalisé pouvait un jour mettre en péril leur propre puissance et surtout la souveraineté même de leur propre Pays.  Le contrôle de leurs ressources, entre autres, énergétiques pourraient même leur échapper  La Russie et la Chine se sont donc associés pour empêcher fermement que se reproduise le désastreux et ignoble drame libyen.  Plusieurs vétos à l’ONU pour maintenir le feu rouge sur une attaque aérienne jumelé à un déploiement de forces militaires pour démontrer cette volonté d’empêcher que ce triste scénario libyen ne se reproduise en Syrie.

Les odieux prédateurs à défaut de pouvoir intervenir avec leur armée ont recruté des fous pour parvenir à leur fin.  Ils ont racolé des fanatiques religieux, de réels fous à lier qui ne savent que crier «allah wakbar» en détruisant des quartiers entier, en réquisitionnant des maisons pour percer des murs communiquants d’une demeure à l’autre et creuser des tunnels et en tuant sommairement ou en égorgeant et décapitant les citoyens qui leur résistent. Ces fanatiques terroristes sont financés, entrainés et équipés par cette bande de dirigeants infâmes et hypocrites qui se coiffent du titre des «amis de la Syrie».  Quelle triste comédie !

Malgré leurs grands moyens mondiaux et leur bataillon médiatique qui manœuvre à merveille l’arme de manipulation massive, ces perfides hypocrites de hauts niveaux, ces visages à deux faces, n’arrivent pas à gagner ni contre la réalité qui prévaut ni à trouver un moyen qui leur garantirait cette victoire militaire facile comme celle de l’Afghanistan, de l’Irak, de la Côte d’Ivoire ou de la Libye.  Tous ces Pays où la victoire militaire a permis une occupation des lieux et l’utilisation stratégique du territoire ainsi qu’une exploitation «sans contrainte» des ressources naturelles de ces terres occupés.  Il leur suffit maintenant de maintenir de bons pions serviles et de nous jouer à travers leur arme de manipulation massive la comédie des élections libres et des grands débats « parlementaires ».
Il faut voir le grand cirque médiatique à chaque fois qu’ils organisent le jour des « élections » de ces endroits ravagés où l’espoir des citoyens est à zéro.  Ce sera le cas prochainement pour l’Afghanistan. Sortez vos mouchoirs, on va nous faire pleurer en nous montrant de fabuleuses scènes bien orchestrées de cette victoire (sic) de la démocratie (sic).

Mais la Syrie…
Lundi dernier les «ennemis» de la Syrie se sont donc réunis.  Absolument aucun Syrien vivant en Syrie n’était présent et on discutait de qui on devrait mettre à la place du Président Assad.  Ces ignobles individus qui enfourchent allègrement le cheval de Troie de la « démocratie » ne parlent absolument jamais de consulter le peuple syrien.   Comme pour la Libye, comme pour la Côte d’Ivoire, comme pour le Honduras, l’utilisation des urnes est totalement exclue tant que l’on ne peut pas mettre en place les essentielles «conditions gagnantes» pour parvenir à donner l’illusion du pion élu.

Il faut écouter Bassam Tahhan nous décrire cette fameuse rencontre des «ennemis» de la Syrie.  M. Tahhan, franco-syrien, nous décrit bien les absurdités qui ressortent de cette rencontre tragi-comique de ces prédateurs en quête de stratégie pour parvenir à leur fin.

En terminant, il faut noter que Radio-Canada a présentement, depuis dimanche 20 octobre, une équipe de télévision à Damas.
Je vous invite à bien observer les reportages en provenance de Damas.
Jusqu’ici, malgré le luxe d’avoir une caméra et un micro à Damas, nous n’avons eu aucune image de la vie de Damas, ni aucun micro-trottoir (Vox Pop) des gens de la rue afin de prendre le pouls des Damascènes.

Le dernier reportage de Mme Bédard nous décrit amplement les atrocités de la guerre.  Est-il besoin de nous le rappeler? Il est clair que nous savons tous qu’une guerre est terrible. 
Ce que nous ne savons pas et ce que le reportage de Mme Bédard se garde bien de divulguer c’est qui donc les Damascènes tiennent-ils pour responsable de ces tueries dont ils font les frais depuis trois ans ?

Ce que Mme Bédard devrait s’efforcer de nous faire entendre, c’est l’allégeance du peuple syrien.   Ce peuple soutient-il son Président Assad oui ou non?  Et si non qui donc voit-il pour le remplacer ?

C’est cette question qu’il faut éclaircir lorsqu’on est sur place.

Lorsque l’homme qui enterre sa femme dit que l’unique solution est militaire que veut-il dire ?
Veut-il dire qu’il s’en remet à l’armée Arabe syrienne pour réussir à éliminer ces terroristes qui ont tué sa femme ou dit-il comme essaie de nous le suggérer, Mme Bédard, qu’il souhaite une intervention étrangère ?

Cette partie en italique est un commentaire envoyé à Radio-Canada, aujourd’hui à 8h35 ce matin, sous la nouvelle «Capitale en guerre, vie de banlieue»  (Le commentaire a été publié.)

Par ce type de reportage fait sur place, on constate que Mme Bédard s’évertue à ne pas réponde à ces questions essentielles et IMPORTANTES et on constate conséquemment que celle-ci s’applique à promouvoir cette propagande infecte qui embrume les cerveaux afin de réussir à convaincre son auditoire que Bachar Al-Assad est un Président non supporté par sa population et même un «dictateur sanglant» comme le dit ici (à 2m. 15s. du début), Alexandra Szacka dans sa conclusion propagandiste à la fin de son reportage (accessible ici).

Même sur place, Radio-Canada met tout en œuvre pour nous cacher la réalité.  Cela crève les yeux et je vous invite à commenter nombreux vos observations critiques sur le travail de Marie-Ève Bédard et de son conjoint caméraman Sylvain Castonguay.

Il faut clairement dire à Radio-Canada, par des commentaires sous leurs nouvelles biaisées, que nous ne sommes pas dupes de leur propagande infecte.  Il faut aussi rapidement signaler ici ou là toute censure de commentaire ainsi que tout constat de la manipulation des votes sur le site de la SRC.  Il faut mettre à nue ces désinformateurs qui se pavanent dans leurs beaux habits de la crédibilité virginale.

Serge Charbonneau

39 pensées sur “– La triste comédie des ennemis de la Syrie – IMPORTANTS commentaires ajoutés

  • avatar
    24 octobre 2013 à 16 04 29 102910
    Permalink

    Commentaire envoyé à Radio-Canada à 16h27 sous la nouvelle
    «Capitale en guerre, vie de banlieue »
    http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2013/10/24/001-banlieue-syrie-damas-guerre.shtml

    ——————-

    M. Haddad,

    Les Syriens sont-ils majoritairement derrière Bachar Al-Assad ?
    Vous et moi, ici, nous ne pouvons pas le savoir.

    Par contre, Mme Marie-Ève Bédard, présentement à Damas, est à un endroit idéal pour prendre le pouls de la population.

    Il serait intéressant que cette jeune journaliste nous fasse un micro-trottoir (un Vox Pop) sur le coin d’une rue passante.
    (Mais Mme Bédard sait-elle vraiment ce que c’est que le journalisme ?)

    Nous pourrions ainsi juger de la vie courante à Damas ainsi que de recueillir l’opinion brute des citoyens de Damas.

    Une seule question toute simple: Appuyez-vous le président Assad ?
    Oh! Me direz-vous, les gens auront peur de se prononcer contre !
    Avec une bonne caméra, Monsieur, on peut lire beaucoup dans les yeux et dans l’expression faciale des gens. La peur, cela se sent. La sincérité également.

    On pourrait aussi leur demander ce qu’il pense des démarches des «amis de la Syrie».

    http://www.les7duquebec.com/non-classe/la-triste-comedie-des-ennemis-de-la-syrie/

    Serge Charbonneau
    Québec

    Le commentaire a été publié à 16h27

  • avatar
    24 octobre 2013 à 20 08 16 101610
    Permalink

    @Serge Charbonneau

    Peut-être qu’un jour lorsque la poussière sera retombée (ce qui signifie après un grand désastre), entreprendrons-nous un grand procès style Nuremberg et ferons-nous la chasse à tous ceux qui ont comploté démoniaquement au scénario le plus hypocrite et cruel qui soit parce que ces «grands» se cachent sous le couvert de la respectabilité, des bien-pensants de la société, des hommes d’honneur en complet, chemise et cravate. Ils ont de la classe, ils aiment le raffinement. Ils ont de l’argent. Ils utilisent tous les trucs pour se bien faire voir. Et puis, j’en ai assez de les voir tous coiffés de la même façon! Ils sortent tous du même moule.

    Mièvre cette entrevue à Tout le monde en parle sur la question de la Syrie avec pour experts ce jeune couple qui y a passé deux semaines. On traite l’expérience courte de deux personnes comme celle de la situation de la Syrie alors qu’il ne s’agit que d’un point de vue, un regard par une fenêtre et non une vision à 360e de la situation.

    Sur les 7 du Québec, il y a plusieurs semaines, dans les 7 d’ailleurs, une lettre ouverte de Vladimir Poutine fut publiée par Alexandre Latsa. Le président russe était très conscient du conflit. Il faudrait relire ce texte.

    CAD

    dans le qui représentent le pouvoir s’habillent en gens respectables, costumes raffinés, chemise et cravate. Et puis, j’en ai assez, mais ils sont tous coiffés de la même manière.

  • avatar
    24 octobre 2013 à 21 09 06 100610
    Permalink

    Message envoyé à radio-Canada à 21h05 sous
    « La Syrie libère 61 femmes dans un accord d’échange de prisonniers »
    http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2013/10/24/012-syrie-61-detenues-liberees-accord-echange-prisonniers.shtml
    ———————
    Nous avons le luxe d’avoir une caméra de Radio-Canada à Damas et que nous offre-t-on ?
    Une photo de AFP avec un article de AP !

    « Incroyable » tout de même d’avoir une équipe télé aussi inefficace et incompétente.

    Montrez-nous Damas, les transports en commun, votre hôtel, ce que disent les chauffeurs de taxi.

    Faites-nous un micro-trottoir (VoxPop) sur le coin d’une grande avenue achalandée.

    Damas est une métropole de près de 2 millions d’habitants, montrez-nous ce que les gens pensent.

    Demandez-leur qui ils veulent à la place de Assad.
    Demandez-leur s'ils veulent une intervention militaire étrangère pour déloger Assad.

    Montrez-nous Damas et faites-nous entendre ce que les Damascènes pensent.

    Vous faites du journalisme ou de la propagande ?

    Serge Charbonneau
    Québec

    • avatar
      25 octobre 2013 à 3 03 18 101810
      Permalink

      Monsieur «L», vous auriez dû ou vous devriez envoyer cette excellente vidéo sous les nouvelles de Syrie du site de Radio-Canada (leur propagande anti Assad) avec un petit commentaire du genre :
      « Mme Bédard et M. Castonguay nous cache-t-il ceci ? »

      Je vous encourage à le faire et à nous dire si Radio-Canada vous censurera.

      Il faut démasquer par tous les moyens ces propagandistes qui manipulent les coeurs, les esprits et bien sûr en fin de compte le jugement.

      Merci pour cet excellent lien et envoyez-le, accompagné d’un petit commentaire relié à ces nouvelles de Radio-Canada comme celle-ci:

      http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2013/10/24/012-syrie-61-detenues-liberees-accord-echange-prisonniers.shtml

      Salutations,

      Serge Charbonneau
      Québec

      P.S.: Il est très intéressant de noter que leur équipe à Damas ne produit à peu près strictement rien. Ils semblent vraiment incapables de contredire la réalité qui les entoure. Ils sont incapables de nous montrer que les habitants de cette capitale syrienne en ont ras le bol d’Assad.

      Ces Syriens criaient, comme on le voit dans la vidéo que vous nous offrez, les seuls choix que nous faisons, c’est Dieu, Bachar et la Syrie.

      Il est aussi intéressant de noter que le propagandiste de service, M. Pierre Tremblay est au repos sur les commentaires. Si vous suivez assidument les commentaires de Radio-Canada, c’est un événement majeur.

      De plus, depuis ma plainte et la réception d’un message dont je vais vous informer sous peu de M. Pierre Champoux responsable des commentaires sur RC, la censure est devenue absente (en tout cas, hier) et les votes ne sont plus du tout trafiqués. Il demeure étrange que je sois pratiquement le seul à commenter ainsi que Pierre JC Allard, mais il me semble clair que RC a été un peu brassé pour réagir ainsi.

      Il faut continuer NOMBREUX de les mettre à l’épreuve et d’exiger d’eux qu’ils respectent notre droit à émettre notre opinion sans censure.
      Notre démocratie nous garantit (en théorie) la liberté de pensée et la liberté de nous exprimer. Il faut absolument que notre société d’État, Radio-Canada reflète ces principes fondamentaux de notre démocratie.
      Il faut dénoncer avec vigueur tout manquement à ces principes démocratiques.

      Il est temps que la réalité reprenne sa place et déloge l’infecte propagande qui rend nos cerveaux confus et nous inculque des sentiments de haine envers des dirigeants que nous ne connaissons nullement autrement que via la caricature grossière («dictateur sanglant») que nous offrent ces ordures de propagandistes professionnels.

      Il faut scruter sérieusement et minutieusement le travail de Bédard-Castonguay présentement à Damas.

      Concernant leur travail journalistique, ils sont d’une productivité qui n’en livre absolument pas pour l’argent de leur déplacement là-bas (Avion, hôtel, per diem, etc.). Jamais je n’ai vu de toute ma carrière une si faible productivité pour un coût si élevé (Jusqu’ici, un «stand-up à la caméra pour une converse au téléjournal (avec Céline Galipeau) et un malheureux et débile reportage sur les atrocités de la guerre mêlé avec les décombres d’une pharmacie détruite.

      Je peux utiliser mon article de l’an dernier
      « Radio-Canada : La propagande est de plus en plus flagrante. »
      http://www.vigile.net/Radio-Canada-La-propagande-est-de

      Article concernant leur passage à Damas l’an dernier. Un article qui n’a pas besoin d’avoir une seule virgule de changée. Ces gens maintiennent leur propagande malgré que la réalité elle-même les dénonce vertement et leur font perdre le peu de crédibilité qui leur reste.

      Je ne comprends pas Sylvain Castonguay que j’ai bien connu à ses débuts comme caméraman de nouvelles. Sylvain a de l’expérience et je suis persuadé qu’il s’efforce à ne rien faire dire à ses images.

      Finalement, le Post-scriptum a pris plus de place que le message lui-même.
      Que voulez-vous, il faut battre la réalité quand elle est chaude et présentement avec Radio-Canada à Damas, le moment est tout à fait choisi. Je vous encourage à déployer un peu d’énergie pour mettre à l’épreuve les qualités démocratiques de notre SRC ainsi que pour leur rappeler leur devoir de bien nous informer.

      Il faut commenter en grand nombre avec notre sens critique inné ces nouvelles de Radio-Canada.

      Serge Charbonneau

  • avatar
    25 octobre 2013 à 3 03 31 103110
    Permalink

    En février 2012, le peuple syrien fut convoqué aux urnes pour voter sur une nouvelle constitution. Nos médias se sont faits bien discrets sur ce référendum et encore davantage sur ses résultats. Lorsque M. Charbonneau interpelle les représentants de Radio Canada, présentement en Syrie, d’aller à la rencontre des citoyens et citoyennes syriens pour savoir ce qu’ils pensent de leur président, il ne fait que rappeler l’importance de briser le mur du silence sur les véritables allégeances du peuple Syrien. Je vous invite à lire l’article que j’écrivais en février 2012 sur ce référendum et sur les allégeances majoritaires du peuple.

    Merci à M. Charbonneau pour cet article très éclairant, mais aussi pour sa ténacité à déchirer « le voile du Temple de la désinformation » pour que nous y voyions plus clair.

  • avatar
    25 octobre 2013 à 4 04 47 104710
    Permalink

    I M P O R T A N T

    Il est vraiment important que vous lisiez mon article de l’an dernier
    « Radio-Canada : La propagande est de plus en plus flagrante. »
    http://www.vigile.net/Radio-Canada-La-propagande-est-de

    L’histoire se répète à la virgule près.

    L’Équipe Bédard-Castonguay est à Damas et malgré le luxe de les avoir sur place ils ne nous apprennent «strictement» rien.

    STRICTEMENT RIEN !

    C’est à se demander si leur mission en est une de journalisme.

    L’an dernier, le jour même de leur départ un important attentat terroriste a eu lieu à Damas.
    http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2013/02/22/syrie-au-moins-83-morts-dans-les-attentats-a-damas-jeudi_1836840_3218.html

    (Ici un commentaire de l’ineffable et mystérieux Pierre Tremblay)
    http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2013/02/22/009-syrie-brahimi-crime-de-guerre-attentat-damas-opposition-gouvernement-zones-liberees.shtml

    Il est à espérer que cela ne se reproduise pas encore cette fois, ni le jour de leur départ ni dans les quelques jours qui vont suivre.

    À voir ce si piètre (incroyable) travail journalistique fait à Damas, on en vient à se demander vraiment ce que fait cette équipe.
    Fait-elle du repérage ?

    Aujourd’hui, un simple cellulaire est équipé d’un GPS (à Cuba lors de mon passage en 2008, on interdisait les GPS par crainte de repérage de site ou lieu stratégique). On peut maintenant scruter une ville et faire du repérage militaire avec un simple cellulaire. Les coordonnées latitude, longitude précises avec photos faciles peuvent être rapidement transmises.

    Lors de la guerre de Libye, il a été révélé que l’OTAN utilisait les journalistes pour faire du repérage.

    http://lavoixdelalibye.com/?p=2406

    http://www.sergeadam.net/2011/11/libye-bouchard-admet-que-des.html

    http://www.lexpress.fr/actualites/2/monde/comment-une-jeune-libyenne-guidait-les-avions-de-l-otan_1029310.html

    Ce n’est pas du délire conspirationniste, c’est la simple réalité. Nos cellulaires transmettent en temps réel, et ce, automatiquement, notre position à tout moment.

    En 2010, M. Alex Türk, président de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) notait devant la commission des affaires économiques que la géolocalisation était devenue un phénomène pour le moins alarmant.

    http://www.youtube.com/watch?v=8MVctg4Iqyw&list=UU0–537XHg1DCMgU9a1sHxQ#t=174

    Parenthèse Info complémentaire concernant le CNIL

    Le CNIL:
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Commission_nationale_de_l'informatique_et_des_libert%C3%A9s

    Site du CNIL (intéressant à visiter)
    http://www.cnil.fr/

    Hier sur Libération:
    «Espionnage: la Cnil s’interroge sur l’existence éventuelle d’un Prism français»
    http://www.liberation.fr/societe/2013/10/24/espionnage-la-cnil-s-interroge-sur-l-existence-eventuelle-d-un-prism-francais_942188

    Fermeture de la parenthèse.

    Je suis conscient que ces insinuations concernant une possible coopération de cette équipe journalistique avec certains stratèges militaires sont graves. Je n’accuse pas cette équipe radio-canadienne d’agir ainsi, mais force est de constater que leur productivité journalistique est «pitoyable».

    De plus, notre triste général Bouchard a bien dit que les journalistes livraient des infos qui lui étaient intéressantes.

    La géolocalisation est aussi une réalité (Kadhafi a été localisé, entre autres, par son cellulaire.)

    Reste le mystère qui inciterait des gens honnêtes comme cette équipe journalistique «télé» à coopérer avec des militaires.

    Il y a des histoires comme celle-ci:
    http://www.slate.fr/monde/74361/journaliste-michael-hastings-email-mort

    http://www.jeuxvideo.com/forums/1-51-45666049-1-0-1-0-journaliste-americain-tue-par-la-cia.htm

    Le terrorisme qui est alimenté en Syrie depuis trois ans, le terrorisme qui risque de se faire à Sotchi suite à cette position ferme de la Russie contre la guerre d’invasion en Syrie, bref, il y a beaucoup de vies humaines en jeu. Notre monde est à la merci de la violence de la guerre traditionnelle et de la guerre par sous-traitance terroriste. Notre information n’est visiblement et de façon flagrante pas du tout conforme à la réalité. En faisant le grand casse-tête de la réalité dans laquelle nous baignons, on en vient à se questionner sérieusement sur des gens qui sont honnêtes, mais qui font en sorte de nous transmettre des doutes.

    Il est important de lire avec attention les nouvelles de Damas sur Radio-Canada et de voir et écouter très attentivement le travail qui se fait présentement à Damas. Il faut toujours avoir notre balance à plateau et mettre d’un côté l’émotion qu’on nous transmet et de l’autre l’information réelle qu’on nous apprend. Si on ressent plus qu’on apprend, il faut vraiment se poser des questions et bien étudier la façon qu’on nous inculque l’émotion tout en nous privant d’information.

    Il est IMPORTANT d’être actif sur Radio-Canada (comme sur tous les médias de masse d’ailleurs, mais présentement c’est sur Radio-Canada qu’il faut mettre de la pression).

    Cette démarche, comme vous pouvez le constater est publique et totalement transparente. Radio-Canada me lit avec attention depuis longtemps. Ils sont donc informés au même moment que vous du message que je vous transmets.

    Serge Charbonneau
    Québec

    • avatar
      25 octobre 2013 à 10 10 27 102710
      Permalink

      Excellent dossier copine d’habitude. Mais, bien sur, il ne faut pas plus s’étonner des « orientations’ de Radio Canada que de prendre des baffes quand on monte dans une arène avec de gants de boxe. NOUS SOMMES EN GUERRE. Les médias mentent. C’est une coquetterie de vieillard de ma part de lutter pour des causes auxquelles je croient et de rester là comme une cible. Si j’avais votre âge, je serais dans un maquis. Comme j’écrivais a Chavez il y a quelques années, prenez bien soin de vous…

      Cela dit, c’est votre vie. Pour Radio Canada, votre meilleure stratégie virale serait de publier votre dossier résumé avec ses références sur Agoravox . Vous le faites bien. Radio Canada tient à son image. Hatez vous car, rapidement, cette brèche sera colmatée. Comme vous le savez, la France est aussi une ‘ »amie’ de la Syrie.

      Pierre JC

      • avatar
        25 octobre 2013 à 10 10 54 105410
        Permalink

        PJCA,

        Serge prend certains risques à s’exposer ainsi, mais c’est maintenant qu’il faut dénoncer la propagande des grands médias, pendant qu’on le peut.

        Demain, la Syrie pourrait être nous.

  • avatar
    25 octobre 2013 à 8 08 59 105910
    Permalink

    Ce matin au bulletin radio de 8h00, la propagande sur la Syrie nous était livrée par une inconnue : Marie Forestier.
    http://www.radio-canada.ca/audio-video/pop.shtml#idMedia=6868110&lang=fr&pl=0of1&posMedia=0&startPosition=0&urlMedia=http://www.radio-canada.ca/Medianet/2013/CBF/Radiojournal201310250800.asx

    (À écouter à 7m. 10s. du début)
    Sa propagande vise essentiellement à promouvoir le désir de bonnes frappes humanitaires sur la Syrie.
    Une propagande subtile qui dit «QU’UNE FOIS LE RÉGIME VAINCU» les citoyens vont rejeter l’État islamique.
    Nul besoin de grand cours de psychologie pour constater que Mme Forestier sait récupérer la réalité que ce sont des fanatiques qui font la guerre sainte contre «le sanglant» et que finalement «lorsque le régime sera vaincu» (élimination de Assad), le paradis arrivera en Syrie (un paradis comme celui de la Libye actuelle, de l’Irak où chaque jour on se tue depuis dix ans ou de l’Afghanistan où la femme libérée est en cage bleue).

    PROPAGANDE infecte.

    Qui donc est cette propagandiste visiblement professionnelle, Marie Forestier ?

    Si on cherche un peu sur internet, on découvre que cette dame se vous à la propagande en bonne et due forme. Beaucoup de sentiment et absence d’information véritable.

    Comme ici dans ce reportage récent sur Arte:
    http://www.arte.tv/fr/des-journaux-independants-en-syrie-une-ong-tente-le-pari/7686522,CmC=7686618.html

    Nous en en avons des sanglots dans la gorge devant le courage incroyable (et l’imprudence totale d’accepter un tel reportage) de ces journalistes braves, honnêtes et pourchasser autant par l’armée de Bachar «le sanglant» que par les islamistes qui considèrent que les journalistes sont des impurs.

    Encore ici, la professionnelle de la propagande sait récupéré la réalité des malades qui combattent tout de même le méchant «sanglant» (sanglant est le terme employé par Alexandra Szacka à la fin de son reportage accessible ici :
    http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2013/10/22/001-conference-londres-amis-syrie-opposition.shtml

    Ils sont sur place à Damas !
    Radio-Canada qui a une équipe sur place à Damas a donc fait appel ce matin pour son bulletin radio de 8h00 à cette dame Forestier, visiblement spécialiste de la propagande bien ficelée pour nous alimenter d’émotion anti-Assad.

    QUE SE PASSE-T-IL À DAMAS ?
    Que se passe-t-il à Damas ? Dans tous les sens du terme !

    Que se passe-t-il avec notre jeune équipe de reporter «télé» (c’est-à-dire avec CAMÉRA) qui est à Damas et qui est si silencieuse ?

    L’équipe Bédard-Castonguay refuse-t-elle de livrer de la propagande ?
    En a-t-elle ras le bol de ruiner ainsi sa réputation professionnelle et même personnelle ?

    Ce silence est un mystère. Un terrible mystère. Jamais nous n’avons pu constater une si faible retombée d’un investissement majeur (surtout présentement plus que jamais) pour Radio-Canada, l’envoi d’une équipe «télé».

    Je préfère nettement l’hypothèse que ce silence soit le signe d’une rebuffade de l’équipe contre leurs patrons exigeant de la propagande qu’une quelconque association avec des stratèges militaires.

    Peu importe les hypothèses, un fait demeure depuis dimanche dernier qu’ils sont à Damas et nous recevons du silence sans aucune image.

    http://www.vigile.net/Radio-Canada-La-propagande-est-de

    Serge Charbonneau
    Québec

  • avatar
    25 octobre 2013 à 9 09 07 100710
    Permalink

    Bonjour Serge Charbonneau,

    « Si on ressent plus qu’on apprend, il faut vraiment se poser des questions et bien étudier la façon qu’on nous inculque l’émotion tout en nous privant d’information. »

    Merci.

  • avatar
    25 octobre 2013 à 10 10 10 101010
    Permalink

    Le truc éculé mais efficace qu’utilisent depuis longtemps les blogues de Gesca avec moi est de retarder la publication de mes commentaires en modération jusqu’à ce quelle buzz soit terminé L’équivalent de ne passer le micro à un protestataire dans une assemblée télévisée que quand les journalistes et les cameras sont partis. Radio Canada le fait et a aussi ses propres trucs…

    http://nouvellesociete.wordpress.com/2010/05/31/gesca-et-la-censure-anodine/

    • avatar
      25 octobre 2013 à 11 11 57 105710
      Permalink

      Absolument, Radio-Canada le fait régulièrement annulant du même coup toute plainte contre la censure.

      Le commentaire est publié!
      Il a été publié alors que le gros du lectorat est passé. On évite ainsi que le propos dérangeant soit trop lu et lorsqu’’un malin ré-invite trop de gens sur cette nouvelle passée, on fait disparaître le message, comme je le dis dans mon intro ici:
      http://www.vigile.net/Radio-Canada-La-propagande-est-de

      Cette technique est utilisée par tous les médias de masse. Le Devoir me l’appliqua régulièrement jusqu’au jour où on décida de censurer même mes plus banales interventions.

      Serge Charbonneau
      Québec

      P.S.: Pour Agoravox, cela s’en vient.

      • avatar
        25 octobre 2013 à 12 12 17 101710
        Permalink

        Le Devoir, une autre belle gang de perdus.

  • avatar
    25 octobre 2013 à 16 04 16 101610
    Permalink

    Monsieur Charbonneau,
    j’admire votre courage et votre persévérance dans votre combat contre le mensonge. J’ai moi-même été frustré des dizaines de fois par les modérateurs (censeurs) de R-C. Au point ou j’en suis à me demander si l’énergie que nous déployons à  »combattre » ce problème ne fini pas par nourrir ce problème.

    Je m’explique. Toute l’attention que nous dirigeons vers eux gonfle leur cotes d’écoute et le nombre de visiteurs sur leur site. Ce qui se traduit par des revenus publicitaires.

    Je n’écoute plus du tout la télé depuis plus de six ans, à vrai dire, j’en suis aujourd’hui incapable. Si je suis ailleurs et qu’une télévision est allumée, après trois minutes d’écoute je fulmine. La propagande, les placements de produits, de comportements programmés me paraissent si évidents que j’en rage. Les voir s’adresser au peuple comme si nous étions tous des enfants attardés me révolte. Sans parler de la pub…

    Bref, ils n’ont plus mon attention ni mes $. On peut déchirer notre chemise, hurler notre indignation, dire tout ce qu’on veut, au bout du compte, nous nourrissons la bête puisqu’elle transforme notre attention en revenus publicitaires.

    Si un ami me ment en plein visage, surtout à plusieurs reprises, je ne passerai pas des heures à lui faire admettre que c’est un menteur, je vais simplement mettre fin à ma relation avec lui.

    Fermer la TV et diriger notre attention et notre énergie vers ce qui est vrai et bon ne serait-il pas préférable?

    Un simple geste individuel qui nous fait du bien et ne demande pas d’énergie… répété à grande échelle fera mal (-$) à la bête.

    Au bout du compte ce à quoi on résiste persiste, quiconque travaille à  »améliorer » le système actuel, travaille à rendre l’enfer plus efficace…

    Michel Jolin
    Pas de pseudo pour M. Chabonneau 😉

    • avatar
      25 octobre 2013 à 17 05 26 102610
      Permalink

      C’est bien, M. Jolin, que vous ne soyez plus capable de les écouter tellement vous percevez leur propagande, mais le problème c’est que même si vous les évitez, ces gens ont une portée énorme et malgré que vous et quelques-uns les évitent des milliers, voire des millions de nos concitoyens les écoutent et les croient.

      D’attirer sur eux les projecteurs ne leur donne pas cet auditoire supplémentaire que vous pensez. Cela leur apporte plutôt multitude de regards critiques qui peuvent sensibiliser ceux qui sont sous l’hypnose de leur propagande émotive.

      Je crois qu’il ne faut pas penser qu’en les oubliant leurs méfaits diminuent, bien au contraire. En les oubliant, ils ont la voie libre pour agir comme ils l’entendent et aiguillent à leur guise le jugement des gens.

      Vous devriez plutôt vous efforcer de voir leur propagande pour mieux la dénoncer dans votre entourage et partout où vous pouvez.

      Salutations et merci pour votre message.

      Serge Charbonneau
      Québec

      • avatar
        25 octobre 2013 à 19 07 22 102210
        Permalink

        Voici un autre bon vidéo qui permet de voir tous les appuis dont bénéficient Assad au Moyen-Orient.

        http://www.youtube.com/watch?v=Dz4DIGquagk

        R-C me dégoûte, mais ce n’est pas surprenant, parce que c’est vraiment le ministère de la propagande.

        Les commentaires pour rétablir la vérité sur les blogues de R-C et autres du même genre sont importants, mais il y a aussi d’autres façons de faire circuler les vraies informations.

        L’important c’est de transmettre l’information aux bonnes places, là ou ça fait mal, comme les bureaux d’avocats, les sociétés et agences gouvernementales, les organismes, les entreprises, etc.

        R-C, c’est un site de mononcles et de matantes, avec 2 – 3 perroquets et jappeux qui répètent la propagande en brandissant leurs diplômes (réels ou imaginaires).

        Les gens d’affaires, les professionnels, les employés, les syndicats, c’est à eux autres que tu dois envoyer ces infos. Ces gens là, quand ils voient ce genre d’infos, ils en parlent, font des recherches, etc…

        C’est comme ça qu’on peut accélerer la transmission de l’information.

        Si les lecteurs des 7, de Vigile et autres blogs du même genre se faisaient un devoir de faire circuler les informations les plus importantes À DES GENS SÉRIEUX, ça aurait un impact, à mon humble avis.

      • avatar
        25 octobre 2013 à 20 08 12 101210
        Permalink

        @ Serge,

        À ce stade ci, 12 ans après le 11 septembre. les hypnotisés qui écoutent les nouvelles et croient ce qu’ils voient ne peuvent être sauvés.

        Il ne faut pas perdre trop de temps avec eux.

        Ce qu’il faut faire, c’est regrouper les gens sains d’esprit et de bonne foi pour qu’on travaille tous dans le même sens.

        Les moutons sont des moutons. Viens ici mon petit mouton, que je te tonde la laine sur le dos. Les moutons sont quasiment aliénés, tellement la dissonance cognitive est forte. Mais c’est un autre sujet.

        Protégeons les moutons, mais ne perdons pas trop de temps à essayer de les convaince.

        • avatar
          25 octobre 2013 à 20 08 42 104210
          Permalink

          J’ai posté mon commentaire plus bas sans avoir lu celui-ci…

      • avatar
        25 octobre 2013 à 20 08 38 103810
        Permalink

        @M.Charbonneau

        « sensibiliser ceux qui sont sous l’hypnose de leur propagande émotive »

        Je suis d’accord avec vous mais le fait est que l’information véritable est maintenant facilement disponible pour qui la recherche vraiment grâce des gens comme vous partout autour du globe.

        Je suis persuadé que vous avez vous-même constaté à plusieurs reprises que la vérité est la dernière chose que plusieurs de nos concitoyens souhaitent entendre parce qu’elle nous place douloureusement devant notre propre responsabilité sur l’état de notre monde.

        Ils préfèrent se faire dire : continuez de payer vos taxes, ne vous posez pas de question sur les incohérences ni sur les victimes du système. Laissez l’état tout puissant se charger de ces problèmes. Vous n’avez pas à être responsables de votre vie, de votre monde, l’état s’en charge.

        Il n’y a pas plus aveugle que celui qui refuse de voir… Il est plus facile de tromper un homme que de l’amener à s’avouer qu’il a été trompé… etc… etc…

        À un moment donné, j’ai compris que certains sont déterminés à couler avec la galère même si on leur démontre logiquement qu’elle est déjà au quai, qu’elle l’a toujours été et qu’il suffit de débarquer. Ils ne peuvent envisager une vie d’homme libre et responsable par ce qu’ils croient sincèrement et profondément qu’être humain signifie rameur-esclave.

        Je leur reconnais le droit de croire ce qu’ils veulent, même si c’est triste et faux selon ma perspective… Mais je ne leurs reconnais pas le droit de m’imposer ce qu’ils croient. Sous aucun prétextes, en aucune façon.

        « Vous devriez plutôt vous efforcer de voir leur propagande pour mieux la dénoncer dans votre entourage et partout où vous pouvez. »

        C’est tellement ce que je fais que j’ai été qualifié par certain de monomaniaque!

        Ma perspective de la situation s’apparente beaucoup à celle de Max Igan et j’encourage fortement tous ceux qui comprennent l’anglais à visiter ces liens :

        http://www.youtube.com/user/thecrowhouse/videos?sort=dd&view=0&shelf_index=0

        http://www.thecrowhouse.com/home.html

        @A.L.

        Vous croyez sincèrement que ceux qui sont parmi les bénéficiaires du système actuel sont les plus aptes à le remettre en question? Permettez moi d’en douter…

        La censure et la propagande ne sont que des symptômes, des effets. La cause est beaucoup plus profonde.

        http://www.youtube.com/watch?v=ZBudu8EycFI

          • avatar
            25 octobre 2013 à 22 10 00 100010
            Permalink

            Euh… Il y a méprise. Cette question s’adressait à A.L. qui disait:

            «L’important c’est de transmettre l’information aux bonnes places, là ou ça fait mal, comme les bureaux d’avocats, les sociétés et agences gouvernementales, les organismes, les entreprises, etc. »

            Désolé pour la confusion, je séparerai mes réponses à l’avenir.

            Merci pour vos réponses, votre patience et votre dévouement.

            Michel

          • avatar
            25 octobre 2013 à 22 10 27 102710
            Permalink

            @ Serge,

            ‘«Vous croyez sincèrement que ceux qui sont parmi les bénéficiaires du système actuel sont les plus aptes à le remettre en question? »

            NON.’

            Là, vous êtes dans l’erreur.

            Ce dont on parle ici, la Syrie, c’est très sérieux, bien plus sérieux que la corruption à l’Hôtel de Ville de Mtl.

            Les gens ont une conscience, mais il faut LEUR MONTRER les faits.

            Pourquoi Washington a cessé de montrer les images de la guerre du Vietnam à la télé? Parce que les gens n’aiment pa la guerre.

            Pourqoi R-C ne montre pas d’images de Damas? Parce que les Québécois et Canadiens, en principe, ne veulent pas la guerre. Il faut leur raconter une histoire.

            Ultimement, la vérité est plus forte que tout, sauf chez les hypnotisés.

            Bâ, bâ petit mouton, viens par ici….

          • avatar
            25 octobre 2013 à 23 11 02 100210
            Permalink

            Monsieur «L» vous croyez donc vraiment que

            ‘«que ceux qui sont parmi les bénéficiaires du système actuel sont les plus aptes à le remettre en question? »

            C’est bien cela qu’il faut comprendre par votre intervention ?

            Serge Charbonneau
            Québec

        • avatar
          25 octobre 2013 à 22 10 02 100210
          Permalink

          @ Michel Jolin,

          J’ai lu votre commentaire adressé à Serge et je suis 100 % d’accord avec vous.

          Quant à ceux qui bénéficient du système, comme vous dites, il y a des .’bons jacks’ dans le lot à mon avis. Il y a du bon monde partout, dans toutes les organisations. C’est ce que je pense vraiment.

          En général, je trouve les gens pas mal plus réveillés qu’il y a 5 ou 6 ans disons. À cette époque, les accusations d’être un conspirationniste étaient courantes lorsqu’on mettait en doute ‘la version officielle’ des événements.

          Plus aujourd’hui, les lunettes roses sont maintenant minoritaires, ce qui ne veut pas dire que les gens peuvent se former pour autant une opinion éclairée. Il ont besoin d’informations pour se faire une opinion, mais ils devraient être de plus en plus réceptifs.

          En ce qui concerne les moutons qui s’accrochent à l’illusion, oublions ça.

          • avatar
            25 octobre 2013 à 23 11 11 101110
            Permalink

            Je ne doute pas de la bonté de ces individus. Je doute que le paradigme dans lequel ils évoluent leur permette de remettre en question un système qui leur donne du pouvoir et les place matériellement au dessus de la masse. Selon leur perspective, le système actuel fonctionne très bien.

            Et si malgré cela ils y parviennent, et osent brasser la cage, il y a fort à parier que le pouvoir qu’ils détiennent leur glisse subtilement des mains.

            Peut importe l’organisation, on frappe toujours sur le clou qui dépasse…

            Mais pour le reste, je suis d’accord avec vous.

          • avatar
            25 octobre 2013 à 23 11 40 104010
            Permalink

            @ Serge,

            C’est le désir de trouver une solution qui me fait écrire ça. Je crois que les pensées évoluent, mais les bénéficiaires du système ne sont évidemment pas les ‘plus aptes’ à le changer. Je vais vous concéder ça,

            Par contre, si on continue dans la même voie, il va y avoir beaucoup de perdants.

          • avatar
            25 octobre 2013 à 23 11 48 104810
            Permalink

            @ Michel Jodoin,

            Tu as probablement raison. Les gens doivent souffrir personnellement pour commencer à porter attention. Avant ça, tout est beau.

            J’aimerais qu’il en soit autrement, mais c’est comme ça. Tu n’as pas tort.

  • avatar
    26 octobre 2013 à 5 05 46 104610
    Permalink

    Voici , Serge, un reportage de Géopolis, sur TV5 ce matin.

    Je crois que l’on parle assez fidèlement de la situation en Syrie. Sans tout dire, il y as peu ou pas de sous-entendu quant a la responsabilitée des acteurs, clairement identifiés, ainsi que leurs rôles respectif.

    L’invité, Gabriel Galice, dit les chose telles quelles sont. Surtout ici :
    http://www.espritcorsaire.com/?ID=134/Gabriel_Galice/

    Bonne lecture

    • avatar
      26 octobre 2013 à 5 05 48 104810
      Permalink

      J’ai raté le lien pour Géopolis, désolé.

      Je doute que ce soit une grande difficultées pour toi, 🙂

  • Ping :Survol 2013 / Boule de cristal 2014 » Le blog de Chérif Abdedaïm

  • Ping :Survol 2013 / Boule de cristal 2014 | Les 7 du Québec

Commentaires fermés.