Laïcité, djihad et sexe

Ici, nous parlons avec fougue et même agressivité de laïcité.

En d’autres lieux, c’est de sexe dont on parle avec passion.  En effet, le sexe a fait la Une en Tunisie.  Même notre François Brousseau national, cette sorte de bonze médiatique n’ayant pourtant ni la carrure ni l’étoffe, nous a livré un billet radio concernant cette nouvelle à caractère sexuel. On peut l’entendre ici à 29 min. 15 sec. du début de l’émission radio du midi de Radio-Canada.

Le présentateur annonce la nouvelle en disant: «je ne sais pas si on doit en sourire ou pas, mais c’est étonnant…»  Le bonze Brousseau dit que «c’est une petite nouvelle, comme ça, tombée sur les fils de presse…»

Les médias ont cette faculté de faire qu’une nouvelle est soit grosse soit petite.  Dans ce cas-ci, on en fait une petite nouvelle.

Avant d’aborder le sujet même de cette « petite » nouvelle, il est bon de bien remarquer comment on peut grossir ou rapetisser une nouvelle.
Pour bien illustrer cette notion du grossissement ou rapetissement médiatique mettons cette nouvelle en parallèle avec cette autre nouvelle qui nous tient en halène depuis déjà plus d’un mois, oui, un mois.  Voyez, ici, on en parlait déjà le 22 août dernier et nous sommes aujourd’hui le 22 septembre.

C’est fou ce que le temps passe et c’est fou comment cette nouvelle est toujours aussi intense.  On a su alimenter cette nouvelle, la grossir en quelque sorte par de grands états d’âme.  Émotivité, passion, cri de la vierge offensée et quoi encore.  Nous en sommes presqu’à une guerre civile verbale tellement on a su attiser le bon sentiment.

Cette «grosse» nouvelle qui anime notre fibre passionnelle, c’est bien sûr la laïcité.  Plus précisément, c’est la condition de la femme. Et encore plus précisément, c’est la condition de la femme musulmane. Et même encore plus précisément c’est le port d’un foulard dont certains affirment avec conviction qu’il n’est qu’un vulgaire bout de tissu sans aucune signification religieuse

La passion nous dévore et nous met en guerre (verbale).  De la laïcité on se rend au racisme, à la xénophobie et même au fascisme. 

On considère que cette demande faite aux employés-es d’enlever leur signe religieux pendant leurs heures de travail afin d’offrir une image de neutralité religieuse lorsqu’ils et elles sont au service des citoyens de toutes confessionnalités est digne des dictatures. 

L’autre nouvelle, la petite qui concerne le sexe, parle aussi de la femme.  Plus précisément de la femme musulmane. Et encore plus précisément de la femme musulmane dans le monde islamiste djihadiste.

La petite nouvelle pour laquelle on se demande si on doit en rire !

Cela se passe en Tunisie.
Le ministre tunisien de l’intérieur Lotfi Ben Jeddou, a déclaré, jeudi le 19 septembre à la tribune de l’Assemblée nationale constituante que des femmes partaient pour la Syrie afin d’assouvir sexuellement les valeureux combattants d’allah wakbar.  Vous savez ces gens dont nos médias nous ont vanté les qualités démocratiques depuis le début de leurs méfaits en Syrie (et auparavant en Lybie).  Ces combattants de la liberté qui luttent contre le dictateur «sanguinaire» en criant «allah wakbar» à chaque clignement des yeux.  Imaginez leur cri lorsqu’allah wakbar leur envoie de la chair pour assouvir leurs pulsions !

Doit-on en rire disait le présentateur de Radio-Canada… et ce Brousseau en riait.
La nouvelle est petite, disait-il.  Il n’y a donc pas de quoi en faire un drame.  Après tout, les escortes… comme il sous-entendait !

Ici, on s’émeut INTENSÉMENT parce qu’on veut demander aux gens de ne pas afficher leur religion lorsqu’ils sont au service de leurs concitoyens.  Un projet de loi qui touche certaines femmes qui refuseraient d’enlever leur voile religieux.  Ici, on se fait presque la guerre pour, dit-on, sauver ces femmes qui se font victimes. 

Et pour là-bas, nos bonzes médiatiques restent froids alors que des femmes sont envoyées comme chair à jouissance pour assouvir la tension sexuelle de malades mentaux. 

Laïcité; condition de la femme; intégrisme; ingérence religieuse; guerre.

Ces deux sujets, l’un ÉNORME et l’autre tout petit concerne directement la femme, la femme musulmane et finalement toutes les femmes.  Vous savez, l’égalité homme-femme de la charte…  Comment est-ce possible que des bonzes médiatiques qui nous font la morale et nous disent 24 heures par jour 7 jours par semaine ce qui est bien et ce qui est mal voient dans cette nouvelle de chair à sexe une « petite » nouvelle qui fait « sourire » et même rire ?

Vous la trouvez drôle vous, cette nouvelle ?
Surtout si vous êtes femmes.  Vous la trouvez drôle ?

Oui, c’est drôle qu’on grimpe dans les rideaux et qu’on parle de notre image «mondiale» si on demande aux personnes de mettre de côté leur signe religieux pendant leurs heures de travail et qu’au même moment on trouve presque anodin que certains mouvements intégristes envoient des femmes comme esclaves sexuelles du allah wakbar.

C’est drôle comme les nouvelles peuvent être soient petites soient énormes. 

Serge Charbonneau

P.S.: Pour approfondir la « petite » (sic) nouvelle disant :

Lotfi Ben Jeddou, ministre de l’intérieur tunisien,
a déclaré à la tribune de l’Assemblée nationale constituante:
« Elles ont des relations sexuelles avec 20, 30, 100 djihadistes au nom du « djihad al-nikah » (« la guerre sainte du sexe »), puis « reviennent enceintes ». »

On dit que pour certaines:
« Les jeunes filles trompées par la fatwa présentent un fardeau pour les terroristes qui les tuent sans aucune forme de procès! »

Des Tunisiennes en “jihad du sexe” en Syrie

Ben Jeddou: des tunisiennes font le « jihad al-nikah » en Syrie

Le monde.fr Des Tunisiennes partiraient en Syrie pour le « djihad du sexe »

The Telegraph.uk Sex Jihad raging in Syria, claims minister

Le Point.fr Syrie : le djihad passe aussi… par le sexe

« Une même Tunisienne a parfois eu des rapports avec 100 terroristes en Syrie»

Note:
Les propos tenus dans cette chronique d’actualité n’engagent que l’auteur et ne représentent nullement une quelconque ligne éditoriale des 7 du Québec.

14 pensées sur “Laïcité, djihad et sexe

  • avatar
    21 septembre 2013 à 9 09 42 09429
    Permalink

    La bêtise humaine n’a pas de frontière ni d’ethnie ni de dieu et ses variations sont infinie. Toutes justifications idéologiques de ces bêtises humaines ne sont que déformations de la réalité par l’esprit humain dénaturé et corrompu par ces mêmes idéologies. Vraiment l’humain peut passer toute sa vie les deux pieds dans les nuages des idéologies sans faire de différence entre ce qui est vraiment réel et ce qui ne l’est pas.

    Collette Moreux a fait une excellente définition, en compréhension et en extension, de l’idéologie dans son livre ‘La conviction idéologique’ édition Presse Universitaire du Québec. Elle inclue les religions dans l’ensemble des idéologies, je suis parfaitement à l’aise avec cette inclusion.

    Un livre à lire absolument!

    Répondre
    • avatar
      22 septembre 2013 à 4 04 46 09469
      Permalink

      Vous vous trouvez au sommet de la montagne. Vous dominez et jugez le genre humain qui ne vous ressemble pas! Vous ne trouvez pas la place trop facile ? Vous êtes sûr de ne pas être animé d’une idéologie?
      Votre position me rappelle quelqu’un qui, lui, enseignait l’amour de son prochain ! Un vaste programme….
      j’apprécie votre caractère debout ! çà me situe.

      Cordialement FC

      Répondre
      • avatar
        22 septembre 2013 à 20 08 07 09079
        Permalink

        Serais-je un non-humain pour vous FC?
        D’autres m’ont dit que je suis beaucoup moins humain qu’eux sinon aucunement. Certains étaient de droite d’autres de gauche, d’autre religieux.

        Faites aller votre imagination, je suis peut-être un extra-terrestre, le messie qui va sauver l’humanité? Pourquoi pas!

        En fait je suis qu’un humain bien ordinaire comme tous ceux qui lisent ce blog, victime des mêmes mensonges idéologiques qui faussent notre vision de la réalité et nous fait errer dans nos appréciations des autres humains.

        Répondre
        • avatar
          23 septembre 2013 à 2 02 43 09439
          Permalink

          Vous dîtes Mr Huet que:
          Je suis qu’un humain victime des mêmes mensonges idéologiques qui faussent notre vision de la réalité.
          Alors la vérité, ne peut-être ailleur qu’entre nous deux!
          je suis bien d’accord avec vous.
          Salutation FC

          Répondre
          • avatar
            23 septembre 2013 à 10 10 55 09559
            Permalink

            C’est pas si simple et radical que cela, chacun d’entre nous, peuvent avoir de bonnes ou de mauvaise idées sur la réalité social que nous vivons ensemble mais ces idées sont toujours influencées pas les idéologies qui nous ont été inculquées à notre insu ou volontairement, soit par l’éducation, la tradition, les médias, la religion…etc. Autrement dit, nos idées sont souvent biaisés par ces idéologies même si nous avons les meilleurs intentions envers notre prochain.

            La vérité pur et absolut concernant la politique social ça n’existe pas et la cause principale est le biais idéologique que vous le vouliez ou non, c’est la réalité de tout humain.

            Nous subissons tous les jours des biais idéologiques et cela depuis notre tendre enfance et la seule action possible est de ce tempéré ces biais si nous pouvons en prendre conscience.

            Donc nous sommes tous victimes, volontaire ou non, de ces biais idéologiques que vous le vouliez ou non, c’est la réalité de tout humain.

            Remarquez que je vous ai peut-être menti, je suis vraiment moins humain que vous l’êtes. Ce qui ne veut pas dire supérieur ou inférieur et en quoi ce le serait?

            Allez en paix, cher FC

  • avatar
    21 septembre 2013 à 15 03 43 09439
    Permalink

    Dans la région de Québec, Radio-Canada ouvre son bulletin de nouvelles sur la description d’une manifestation réunissant (tenez-vous bien) 300 personnes contre la chartre de la « controverse ». Ce qu’il a d’écrit sur les pancartes, témoignages des manifestants et ensuite on passe à la critique d’amnistie internationale. Le dernier sondage de Léger et Léger en faveur de la chartre a fait long feu; l’opinion des québécois, Gesca et Radio-Canada s’en chargent!
    Pour venir en aide à Radio-Canada je propose qu’on titre dorénavant la chartre des valeurs: la chartre des gros méchants québécois.
    Envoyer vos suggestions.

    Répondre
    • avatar
      21 septembre 2013 à 15 03 54 09549
      Permalink

      La Charte des ethnocentristes hypocrites qui avaient pas vraiment de problème communautariste et qui viennent de se tirer dans le pied pour un bon bout de temps…

      Répondre
      • avatar
        21 septembre 2013 à 16 04 22 09229
        Permalink

        Catoito
        Je respecte vos sarcasmes, c’est votre droit. C’est que la radio d’état se comporte comme vous qui m’étonne…

        Répondre
      • avatar
        22 septembre 2013 à 19 07 52 09529
        Permalink

        Un autre idiot utile à l’oligarchie que ce Catoito mais faire l’idiot ainsi lui donnera-t-il ce qu’il désire le plus? Si il sait vraiment ce qu’il désire bien entendu.

        Répondre
        • avatar
          22 septembre 2013 à 22 10 26 09269
          Permalink

          M. Huet,
          Je crois que traiter les gens d’idiots plutôt que de livrer une vision argumentée est un manque, une sorte de faiblesse.

          Je crois qu’on peut différer d’opinion sans nécessairement être un «idiot». Vous pourriez être mon «idiot», mais je respecte votre point de vue et je vais toujours lire avec attention les points de vue que vous pouvez offrir et qui m’échappent.

          Salutations,
          Merci pour votre commentaire.

          Serge Charbonneau
          Québec

          Répondre
          • avatar
            23 septembre 2013 à 10 10 11 09119
            Permalink

            Ceux qui répète idiotement comme des perroquet les paroles des démagogues sophistiques ne sont que des idiots utiles à la postérité de ces mêmes démagogues. Ces idiots utiles ne veulent pas utiliser leur cerveau convenablement pour avoir une opinions personnelle, c’est toujours de la démagogie haineuse copié-collé qui s’accumule dans leur tête. Peut-être prendra-t-il conscience de son erreur et ouvrira son esprit à la réalité et il ne se comportera plus en idiot. Accepter la démagogie c’est déjà faire le lit de la tyrannie ne croyez-vous pas?

  • avatar
    22 septembre 2013 à 16 04 39 09399
    Permalink

    @Serge Charbonneau

    En tant que femme, je suis profondément outrée par cette prostitution «sacralisée.» En tant qu’être humain, ma pensée et ma réaction sont les mêmes. C’est un abus de pouvoir.

    Il est facile de justifier intellectuellement l’horreur, on a qu’à y greffer des principes de défense de pays, de vengeance sainte! Honte à ceux qui salissent leur propre pays en agissant ainsi.

    HONTE aussi à nous, et à tous les bien-pensants occidentaux qui, en jouant à allumer le feu de la guerre, n’aident en rien à instaurer la paix en Syrie. Les intérêts pourris de vouloir toujours plus (argent, gaz, puanteur laide des profiteurs) jettent des peuples économiquement affaiblis dans les immondices qui, s’endurcissent encore plus, et en viennent à quitter leur humanité, et même celle de leurs semblables.

    La guerre ne rassemble PAS.

    En attendant, je suis triste, et en colère, en pensant à ce qu’on fait à ces femmes qui servent de chair à triturer.

    Merci Serge.

    Carolle Anne

    Répondre
  • avatar
    22 septembre 2013 à 20 08 33 09339
    Permalink

    Washington appuie ces mêmes rebelles contre le gouvernement syrien et le Canada a donné son appui moral aux É-U dans ce conflit. Les ‘rebelles syriens’ sont constitués en partie de groupes extrémistes liés à Al-Quada, et le dossier syrien a exposé la coopération entre Washington et Al-Queda pour renverser le gouvernement syrien. La crédibilité de Washington est près de zéro, tant aux É-U qu’à l’étranger.

    Répondre
    • avatar
      22 septembre 2013 à 22 10 31 09319
      Permalink

      Effectivement, la réalité prend le dessus. C’est une situation qu’on peut qualifier d’exceptionnelle.

      Parfois il faut tellement de temps pour que la réalité s’impose qu’on en oublie les méfaits réalisés sur le dos des mensonges (ADM).

      Salutations,

      Serge Charbonneau
      Québec

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *