L’arrogance conduit à l’effondrement: les USA mis en garde contre un désastre financier

Source: Sputniknews  et Alter-Info.

 

Les guerres non déclarées menées par les États-Unis sont non seulement illégales, contre-intuitives et déstabilisantes pour les régions étrangères, mais elles sont également déstabilisantes pour les États-Unis eux-mêmes, affirme la revue The American Conservative, ajoutant que la ruine nationale ne pourrait être évitée que grâce au réalisme.

Le média indique que la dette nationale des États-Unis avoisine les 22.000 milliards de dollars (environ 19.300 milliards d’euros) et que le déficit du budget fédéral est supérieur à 800 milliards de dollars (près de 700 milliards d’euros).

«Si l’on tient compte de notre ratio dette/PIB, de nombreux pays se trouvent dans une situation économique beaucoup plus périlleuse que les États-Unis. Mais un point de basculement se présentera», prévient la revue.

Selon certains économistes la faillite est impossible, car, techniquement, le gouvernement a le pouvoir de créer artificiellement autant de dollars qu’il lui faut pour payer ses dettes.

Mais ce type d’hyperinflation priverait le dollar américain de toute valeur et ruinerait l’économie mondiale qui l’utilise.

«Lorsque le monde perdra confiance en la capacité du gouvernement américain de payer sa dette ou que le taux d’intérêt de notre dette deviendra trop élevé, des choix devront être faits, Washington devra faire des coupes dans le budget et « l’empire » en sera la première victime», prévient The American Conservative.

Selon la logique des néoconservateurs, qui craignent le vide sans la présence américaine, d’autres forces plus sinistres prendront le relais. Car une crise de la dette pourrait créer une situation dans laquelle les troupes américaines devront être évacuées du monde entier. Et si cela se produit, ce sera en partie parce que ces mêmes intellectuels néoconservateurs ont prêché une guerre mondiale coûtant les yeux de la tête pour refaire l’humanité à leur image.

«L’arrogance conduit à l’effondrement», met en garde The American Conservative.

«Les guerres à motivation idéologique nous ont menés au bord du désastre financier. La politique étrangère américaine doit adopter une vision limitée et hautement stratégique de son intérêt national et utiliser sa richesse restante avec parcimonie. Fermez des bases en Allemagne et envisagez un retrait de l’Afghanistan. Faites les choix difficiles avant que les circonstances ne les fassent pour vous. Il vaut mieux que ce soit notre décision et non pas celle des agents de recouvrement», conclut le média.

avatar

Robert Bibeau

Robert Bibeau est journaliste, spécialiste en économie politique marxiste et militant prolétarien depuis 40 ans. http://www.les7duquebec.com

3 pensées sur “L’arrogance conduit à l’effondrement: les USA mis en garde contre un désastre financier

  • Ping :Ya d’la joie : le premier qui rira aura une tapette… – Le Saker Francophone – DE LA GRANDE VADROUILLE A LA LONGUE MARGE

  • avatar
    16 décembre 2018 à 21 09 27 122712
    Permalink

    En 2018, les Etats-Unis restent la première puissance économique mondiale. Pour la première fois de l’histoire, le PIB des USA en dollars courants dépasse même la barre symbolique des 20 000 milliards. A
    20 200 milliards exactement, le produit intérieur brut des Etats-Unis augmente de 4% par rapport à 2017.10 oct. 2018

    Répondre
  • avatar
    17 décembre 2018 à 3 03 41 124112
    Permalink

    @ Oeil de Faucon

    Je ne mets pas en doute ces chiffres. Il est plus que probable que le PIB des USA soit ainsi gonflé à l’hélium boursier mais en économie-politique, pour prendre la mesure de la puissance réelle d’une économie nationale il faut voir sur quelle base repose cette économie inflationniste.

    1) PIB, OK
    2) Échanges commerciaux EXPORT – Import = déficit récurrent
    3) Dette cumulative des particuliers, des entreprises, de l’État (en général à tous les niveaux)
    4) Qui possèdent cette dette (qui sont les créanciers des américains pour chacune des rubriques ci-haut)
    5) Valeur des actifs en bourse – spéculations
    6) Propriétés des actifs boursiers (extérieures – intérieures)
    7) croissance anticipée – inflation réelle
    8) Taux d’inactifs dans la population en age de travailler (on ne doit pas utiliser le taux de chômage qui ne signifie plus rien)
    9) Valeur réelle du dollar – valeur sur le marché = la déflation que l’on peut anticiper lors du prochain crash boursier

    Conclusion après l’examen de ces quelques variables Les États-Unis d’Amérique sont un géant économique surfait aux pieds d’argiles = qui le sait pertinemment = et c’est la raison pour laquelle le grand capital a placé à la tête de cet empire en déclin un saltimbanque négociateur frondeur provocateur dangereux pour le monde entier

    Robert Bibeau http://www.les7duquebec.com

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *