LE CHANT DU CYGNE DU BLOC À BOUCHARD

image

 

Le toupet à Bouchard – l’ulcéré –  s’étant enfin éclipsé après nous avoir fait enduré, lundi à la télé, un remake documentaire commémorant l’insignifiance-lucide de ce «has been»; le Bloc québécois, sa progéniture, morbide et moribonde, devrait le suive dans la tombe. In memoriam, et que nul ne pleure l’hécatombe de la «Pure vérité indépendantiste» (1).

C’est du moins ce que laisse présager la guerre des tranchées entamée par les survivants de l’apocalypse électorale de 2011. L’Arche du prénommé Noé Beaulieu n’en finit plus de tanguer projetant les rescapés – ayant réussi le test de la «pureté référendaire» administré par le timonier – dans l’éternité de la sénilité (1).

Avec l’extinction du Bloc, que nous prédit le journal Le Devoir (l’organe des  illustres franquistes Henri Bourassa et Lionel Groulx); avec l’effacement de la patte à Bouchard, le héreaut des bobos de la décrépitude souveraine, s’éteint l’épopée du dernier carré des irrédentistes séparatistes, que Noé Beaulieu ne pourra pas rescaper comme nous l’avions dévoilé il y a quelques années (2).

Noé Beaulieu aura beau brandir l’étendard bleu royal, à la croix blanche des Templiers et à la fleur de lys de St-Louis – le navire indépendantiste chauvin et mesquin prend l’eau de tout côté et nous conseillons au dernier carré (de deux députés) de regagner leur quartier général à l’Assemblée nationale de la race (sic) où leurs semblables se rassemblent autour de Léo Bureau et de l’héroïne Martine, sous la houlette du milliardaire Péladeau, penaud, venu au secours de sa coterie de bobos (3).

Qui de la CAQ ou du PQ gobera les survivants désemparés de l’arche de Noé ? Bien malin qui pourrait l’annoncer. Au Forum Social des Peuples à Ottawa, la semaine dernière, ils se sont rassemblés autour de la Société Saint-Jean Baptiste (un saint de souche québécoise!) afin de tenter de relancer leur navire à la dérive, car disent-ils : «L’ordre constitutionnel canadien a de graves conséquences sur le développement économique et la protection de la biodiversité animale, végétale, des cultures vivrières et des langues vernaculaires au Québec. Avec une grille d’analyse indépendantiste, des experts (sic) viendront expliquer au Canada pourquoi le Québec doit être indépendant» (4).

Vous le saviez-vous que l’indépendance du Québec favorisera la biodiversité animale et végétale et les cultures vivrières ? N’ayant pas assisté aux prestations des experts de la Société à Jean-Baptiste «le défricheur» je ne connaitrai peut-être  jamais la grille d’analyse «indépendantiste» ! (5) Me faire suivre si vous la connaissez.

 

  1. La «guerre civile» au Bloc québécois (26.08.2014).  http://www.ledevoir.com/politique/quebec/416804/bloc?utm_source=infolettre-2014-08-26&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne
  2. Les séparatistes séparés (19.12.2012) http://les7duquebec.org/7-au-front/les-separatistes-separes/
  3. Qui l’emportera du milliardaire ou du multimillionnaire. (11.04.2014)  http://www.les7duquebec.com/actualites-des-7/qui-lemportera-du-milliardaire-ou-du-multimillionnaire/
  4. Le lecteur trouvera le texte de référence dans le programme du Forum (2014). http://www.peoplessocialforum.org/
  5. Le référendum de la dernière chance est passé (24.03.2014). http://www.les7duquebec.com/actualites-des-7/le-referendum-de-la-derniere-chance-est-passe/
  6. L’avenir incertain des partis politiques (21.05.2014)  http://www.les7duquebec.com/7-au-front/lavenir-incertain-des-partis-politiques/

 

 

2 pensées sur “LE CHANT DU CYGNE DU BLOC À BOUCHARD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *