Le G-20 va-t-il déraper ?

On ne pouvait pas rêver meilleure période pour le G-20 !
Le «G-20»,  ce rendez-vous de plusieurs hypocrites.

Hypocrites !
Oui, ces gens qui parlent de Paix, de droits humains, de liberté et même de démocratie !  Ces gens qui sont les premiers à piétiner ces valeurs nobles sans le moindre remords.  Il n’y a qu’à voir le résultat en Afghanistan, en Irak et en Libye.  Un résultat honteux, désastreux, une honte pour l’Humanité.

Depuis quelques jours, nous vivons un blitz politico-médiatique visant à nous faire consentir ou plutôt avaler une nouvelle guerre, un nouveau massacre.

Le fameux imposteur du noble Prix Nobel de la Paix, un des pires hypocrites qui soit,  travaille avec acharnement pour déclencher une guerre qui pourrait bien être «mondiale».  Tous les paramètres nous indiquent que les tensions sont clairement «mondiales».  Elles ne se limitent pas au Moyen-Orient.  Les tensions sont présentent en Afrique, au Proche-Orient et même en Asie (Corée du Nord).

Les grands (!) leaders mondiaux se rencontrent aujourd’hui à St-Petersburg en «Russie».  C’est habituellement un sommet «économique», il y a de grandes chances que ce sommet soit nettement plus politique qu’économique. 

Les enjeux qui se brassent présentement au niveau mondial sont des enjeux de puissances militaires et de contrôle de région.  Il ne s’agit pas de calmes signatures de contrats, mais bien de confrontations musclées.  Ce sont les armes et les fiertés nationales qui s’affrontent.  Le G-20 de St-Petersburg pourrait bien déraper.

L’hypocrisie sera mise sous les projecteurs. Le mensonge sera confronté à la réalité.  Ceux qui chevauchent le fameux cheval de Troie de la Paix et des droits humains veulent clairement la guerre.  Ils risquent de se faire désarçonner.  Leur cheval de Troie sera démoli et on fera en sorte de nous montrer son intérieur peu reluisant. 

Depuis le 11 septembre 2001, le mensonge prévaut.  On l’utilise efficacement (et impunément) pour justifier de multiples massacres.  On a tué des millions de gens en utilisant des mensonges.  Cette fois-ci, la communauté mondiale a dit non, ça suffit, fini le mensonge.  Il n’est pas question de commettre un nouveau massacre en Syrie sous le prétexte d’un autre grossier mensonge.  Les menteurs risquent d’être mis à nu lors de cette rencontre.  Et si tel est le cas, le risque de dérapage est à considérer sérieusement. 

Les participants risquent de se voir devant le dilemme entre choisir la diplomatie (l’hypocrisie institutionnalisée) ou la franchise.
Quelle approche l’emportera ?
 
Serons-nous surpris par ce fameux G-20 ?
Tous les ingrédients sont en place pour faire jaillir des surprises.
Souhaitons être surpris.
Le monde a besoin de franchise et de vérité pour enfin vivre plus humainement selon la réalité.

 
Serge Charbonneau

Liens complémentaires

Syrie : 64% des Français sont contre une intervention française

Sondage The American People Really Don’t Want To Bomb Syria

59 % des américains sont conte la guerre contre en Syrie

Syrie : les manifestations anti-guerre se multiplient

PHOTOS. Syrie: les manifestations anti-intervention dans le monde

Syrie : les manifestations anti-guerre se multiplient 

14 pensées sur “Le G-20 va-t-il déraper ?

  • avatar
    5 septembre 2013 à 8 08 08 09089
    Permalink

    Il a déjà dérapé… il s’agit de voir où ça s’arrêtera…. Au moment où on parle de laïcité, on permettra a un vieux cynique comme moi, de constater que le Vatican est aujourd’hui un joueur important … et dans le bon camp. J’espère donc que l’épiscopat québécois aura le courage de relayer le message du Pape François et de convier tous les fidèles à se manifester pour la Paix, le samedi 7 septembre, dans toutes les églises du Quebec, de 13 h a 18 h ( 19 h à 24 h, heure de Rome)

    Nos évêques auront-il le courage de dénoncer la participation du Canada à cette agression contre la Syrie ? Si le clergé américain se prononce officiellement contre l’intervention, ce sera le geste qui fera basculer l’équilibre des forces politiques aux USA et cette intervention n’aura pas lieu. L’Eglise serait redevenue une force pour le bien et tout changerait dans le monde.

    A défaut que le courage de le faire ne leur vienne spontanément, y a-t-il un Jésuite dans la salle pour leur conseiller d’avoir l’INTELLIGENCE d’embrasser cette cause populaire, ce qui pourrait prouver qu’ils ne sont pas totalement inutiles ?

    VOIR L’ARTICLE DE OSCAR FORTIN CE MATIN SUR CE SITE !

    http://nouvellesociete.wordpress.com/2013/03/03/un-pape-pour-une-eglise/

    PJCA

    Répondre
    • avatar
      5 septembre 2013 à 14 02 40 09409
      Permalink

      Sur Radio-Canada on peut lire:
      http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2013/09/05/001-sommet-g-20-syrie.shtml

      « Le pape François appelle à une solution pacifique en Syrie
      Dans une lettre adressée au président russe Vladimir Poutine jeudi, le pape François a exhorté les grandes puissances à « s’engager de nouveau à chercher, avec courage et détermination, une solution pacifique par le dialogue et la négociation entre les parties, soutenue unanimement par la communauté internationale ».

      Le pape François adresse une lettre à Vladimir Poutine !!!

      Est-ce Radio-Canada qui omet de dire que la même lettre fut adressée à Obama et Hollande ou si vraiment François considère que le seul sur qui il faut faire pression c’est Poutine ?

      Pourquoi ne l’a-t-il pas adressé aussi à Obama, Hollande et Harper ?

      Qui donc parle de guerre et qui donc parle de Paix ?

      Serge Charbonneau
      Québec

      Répondre
      • avatar
        5 septembre 2013 à 14 02 52 09529
        Permalink

        Vous soulevez un autre lièvre important m. Charbonneau:

        J’ai nettement l’impression que Radio Canada a voulu insinuer sournoisement l’implication de Poutine dans le conflit et lui attribuant l’horreur des résultats dont l’Occident est responsable.

        C’est tout simplement de l’hypocrisie intellectuelle.

        André Lefebvre

        Répondre
      • avatar
        5 septembre 2013 à 19 07 37 09379
        Permalink

        C’est parce que Putine est le président du G20, le pays hôte. Par la suite, Putine a mis à l’ordre du jour la question syrienne… Étrangement, Obama est arrivée une heure de retard à cette fameuse rencontre.

        Saluons le désir pacifique du Souverain Pontife.

        Répondre
        • avatar
          5 septembre 2013 à 19 07 58 09589
          Permalink

          Il aurait été simple que le pape adresse sa lettre à tous les dirigeants et non pas au « président » du sommet «économique» du G20.

          Le pape manque nettement de leadership et de discours clairs et sans équivoque.

          Le pape a aussi condamné l’utilisation d’armes chimiques, c’est une condamnation normale et même facile, tout le monde condamne cet acte, mais «la question» est de savoir qui les a utilisées.

          Vous dites : «Assad» !
          Quelles sont donc les preuves qui ont ainsi convaincu le pape et le monde du bien dans son entier ?

          Serge Charbonneau
          Québec

          Répondre
          • avatar
            5 septembre 2013 à 21 09 24 09249
            Permalink

            Vous voulez dire qu’une seule lettre fut envoyée parce que Poutine était président du G 20?

            Alors dans ce cas, le Pape se prête au jeu de lui attribuer l’horreur de la situation. Il savait ce qu’il faisait en envoyant cette unique lettre adressé à Poutine seulement.

            Mon estimation précédente sur le Pape retombe à zéro. Il est au service de « l’establishment » ou il est un pur imbécile.

            Ce qui n’élimine pas l’hypocrisie.

            André Lefebvre

  • avatar
    5 septembre 2013 à 10 10 10 09109
    Permalink

    Merci Serge pour votre texte, mais aussi pour la photo qui, à elle seule, nous dit la croisée des chemins où se trouvent l’humanité. L’heure est au réveil…

    bonne journée et encore une fois merci pour vos analyses toujours aussi intéressantes et éclairantes les unes que les autres.

    Bonne journée

    Répondre
    • avatar
      5 septembre 2013 à 12 12 57 09579
      Permalink

      Je seconde !

      Je salut votre persévérance et j’admire votre capacité à vous renouveler, à trouver des angles différents, des sources différentes, pour dénoncer le même mensonge jour après jour sans jamais être redondant ni ennuyant, Bravo!

      En passant, j’ai été très flatté de votre compliment suite à un de mes commentaires sur R-C. (La fable du faucon et du taureau)

      Amadeus
      (alias Adi Tétreault-Cauchon sur R-C)

      Répondre
  • avatar
    5 septembre 2013 à 15 03 27 09279
    Permalink

    Parlant d’hypocrisie intellectuelle, la comparaison du « gros méchant Poutine » à Hitler en est une belle, que l’on retrouve dans un article à saveur fort propagandiste du huffington post aujourd’hui, intitulé: Syrie, Snowden, homophobie… à quoi joue Vladimir Poutine au G20? http://quebec.huffingtonpost.ca/2013/09/05/syrie-snowden-homophobie-a-quoi-joue-vladimir-poutine-au-g20_n_3873422.html?utm_hp_ref=quebec-international

    Bref, cet article est une véritable insulte à l’intelligence… Soulignant la tendance de l’empire américain et de ses alliés à diaboliser leurs adversaires (ici, Poutine, Assad..) Le guardian a produit un excellent article traitant de cette méthode perverse: «When in doubt, say ‘Hitler’» http://www.theguardian.com/commentisfree/2013/sep/05/bashar-al-assad-like-adolf-hitler?CMP=twt_gu

    Sur ce, je vous félicite pour votre article, mais pas pour la photo par contre… (Je suis infographiste alors ce genre de montage m’irrise le poils).

    Mais tout de même, vous faites du beau travail… Merci et Dieu vous garde

    Répondre
    • avatar
      5 septembre 2013 à 17 05 31 09319
      Permalink

      Honey, concernant votre lien de cet article du Huffingtonpost, dieu, allah et l’autre que vous avez raison. C’est puant de propagande et c’est honteux pour le journalisme.
      À quoi joue le huffingtonpost ?

      Mon cher Honey, désolé de vous hérisser le poil avec mes montages photo.

      Voyez-vous la différence entre vous et moi, c’est que moi, « je ne suis pas » infographiste.

      Merci pour votre commentaire.

      Amicalement,

      Serge Charbonneau
      Québec

      Répondre
      • avatar
        6 septembre 2013 à 7 07 21 09219
        Permalink

        Il faudrait dire ma chère plutôt…

        Propagande: J’ai remqrqué que le huffington post en faisait énormément et parfois de manière très subtile.

        photoshop: oui, c’est pourquoi je vous pardonne aisément, parce que pour quelqu’un qui n’est pas infographiste, vous vous débrouillez milles fois mieux que certains! La prochaine fois si vous voulez, vous pouvez me les envoyer par courriel et je me ferai un plaisir d’effectuer le montage ( un jour à l’avance si possible).

        Honey

        Répondre
  • avatar
    6 septembre 2013 à 9 09 25 09259
    Permalink

    L’histoire nous prouve que les va-t-en-guerre réussissent toujours à déclencher leurs massacres et ce, indépendamment de ce que peuvent penser les bonnes gens du peuple. Rappelons que les Américains ne voulaient pas des 2 grandes guerres et les dirigeants ont quand même trouver le moyen d’envoyer les troupes en Europe. Idem pour le Vietnam. Si on accepte pas leurs raisons, ils vont se faire un plaisir d’en trouver (fabriquer) qui sera satisfaisante (?) pour leur peuple. On ne parle pas de la Corée du Nord qui n’a pas d’allié véritable mais de la Syrie qui a beaucoup d’amis, dont les Russes qui sont encore profondément anti-américains… Détrompez-vous, cette guerre aura lieu! Les savants en matière de géopolitique le savent et ceux qui sont croyants verrons le lien avec ce qui se passe maintenant et ce qui est écrit dans les Révélations. On est cuits!

    Répondre
  • Ping :G20 – Le jour de la photo (sexiste ?) | Les 7 du Québec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *