Le nationalisme réactionnaire – comme arme américaine.

Titre : Les États-Unis promettent d’établir un État kurde dans le nord de la Syrie.  Mercredi 9 août 2017.   Sur http://www.presstv.ir/French

 

(Depuis plusieurs mois nous dénonçons les malversations de l’impérialisme occidental – américain et européen – qui tente d’utiliser le nationalisme kurde réactionnaire – y compris du PKK-turque – mais aussi du nord de l’Irak, de l’Iran et en Syrie – afin de s’en faire un nouveau glaive et poursuivre la guerre amorcée grâce au pseudo djihadisme mercenaire de DAEH-EI. Désormais plutôt que de lancer des hordes mercenaires soi-disant « islamistes » pour déstabiliser la région, ce seront des « patriotes nationaleux kurdes » instrumentalisés qui serviront de mercenaires-chairs à canon et poursuivront la guerre et l’occupation. Ainsi la Syrie – alliée de la Russie – sera coincée entre le nouvel État kurde fantoche et l’État impérialiste israélien, tous deux alliés des États-Unis.  Robert Bibeau http://www.les7duquebec.com)

**********

La photo présente  les Forces démocratiques kurdes syriennes (FDS). ©AFP

Un journaliste de Yeni Chafak, un quotidien proche du régime israélien, a fait part d’une réunion dans la province de Raqqa au cours de laquelle la délégation américaine a promis aux Forces démocratiques syriennes (FDS) de former dans les six prochains mois un État indépendant dans le nord de la Syrie.

Lors d’une rencontre dans la ville d’Aïn Issa dans la province de Raqqa avec les représentants du Parti de l’Union démocratique (PYD) kurde syrien, une délégation américaine a promis de constituer dans les six prochains mois un État autonome dans le nord de la Syrie, a rapporté Fars News.

Selon le journaliste, la constitution d’une fédération dans le nord de la Syrie était à l’ordre du jour de cette réunion à laquelle ont participé les hautes autorités du département américain de la Défense et les dirigeants et commandants populaires des forces kurdes.

Selon ce rapport, la délégation américaine a promis de former un État kurde indépendant et légal aux yeux de la communauté internationale. Cette délégation a demandé aux représentant de l’autre partie de préparer le terrain à la tenue d’élections dans les territoires qu’ils contrôlent.

La délégation américaine qui a été envoyée par le président américain Donald Trump, a mis au point une feuille de route pour la constitution d’un État kurde.

Lors de cette réunion qui a duré trois heures, la délégation américaine a affirmé que toutes les structures existantes dans la région devaient se rassembler sous l’unique parapluie du PYD qui sera la seule Force militaire dans le nord de la Syrie.

La fédéralisation du nord de la Syrie comprend tous les émanations du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

Le journaliste de Yeni Chafak a également prétendu que la délégation américaine avait demandé aux Kurdes de détourner l’attention de la Turquie des évolutions du nord de la Syrie car Washington a besoin de quelques mois pour la formation de cet État, faute de quoi il est probable que la Turquie lance une attaque contre les Kurdes dans les territoires qu’ils contrôlent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *