Le PCItalien (ML) dénonce les attentats de Barcelone

  

Titre  de l’article  :

L’ÉNIÈME, ET MALHEUREUSEMENT  PAS DERNIER, MASSACRE DE CITOYENS DÉSARMÉS À BARCELONE, PASSE DANS LE CADRE DE L’ÉNIÈME GUERRE INTRA-IMPERIALISTE EN COURS!

Par Domenico Savio*

Le capitalisme et l’impérialisme sont deux monstres sanguinaires qui détiennent le pouvoir économique, financier et politique. Le premier au niveau national et le second, qui est l’expansion internationale du premier, au niveau mondial. Les deux se nourrissent du pouvoir économique et militaire sur les peuples, de l’exploitation des masses travailleuses et populaires et des ressources naturelles de la planète, de la concurrence intra-impérialiste, qu’il engendre guerres d’occupation et d’expansion territoriale et tueries de peuples entiers. À notre époque les membres différents de l’impérialisme – celles historiques Étatsunienne, canadien, européenne, Arabe et Japonais et celles émergentes Indienne, Brésilienne, Chinoise et Russe – ils ont appris à fixer et se diviser les marchés et les affaires pacifiquement, mais comme leur existence est basée principalement sur la concurrence et le contrôle des marchés, la lutte pour la suprématie est inévitable, comme il est inéluctable la contradiction existante entre travail et capital jusque qu”a ce que la révolution socialiste prolétarienne n’anéantisse définitivement le système  économique et politique bourgeois et capitaliste.
.

Le massacre de Barcelone comme les précédentes et celles qui suivront avec certitude, sont filles naturelles des guerres intra-impérialistes en cours depuis toujours sur la planète. De la fin de la seconde guerre mondiale du siècle dernier la plus grande puissance impérialiste, les États-Unis d’Amérique, intègre et suivit fidèlement par la force de l’impérialisme canadien et européen, a travaillé à la destruction de l’union Soviétique et le monde socialiste et à la renaissance duquel les révolutionnaires marxiste-léninistes travaillent. Les forces impérialistes ont tenté d’imposer et maintenir leur propre domination politique, économique et asservir le monde entier. Pour cette prétention et perspective de gouvernement impérialiste Américain-européen mondial ils ont déchaîné des guerres intra-impérialistes d’agression et d’occupation de la Yougoslavie, de l’Afganistan, de l’Iraq, de la Syrie et de la Libye, avec le meurtre de Saddam Hussein, Muammar Gheddafi et le procès impérialiste au Slobodan Milosevic, en plus de la pénétration progressive de l’impérialisme économique, militaire et politique occidental dans les pays socialistes anciens de l’Europe Orientale. Sans parler des nombreuses autres guerres intra-impérialistes en cours sur le continent Africain.
.

L’impérialisme arabe, officiel ou occulte, pour ne pas céder son pouvoir féodal sur les ressources et réserves minières du sous-sol,  réagit comme il peut, en travaillant sur le terrain apparent de la diplomatie et plus concrètement de la réponse militaire et terroriste. Nous communistes, formé à l’école de la dialectique et du matérialisme scientifique, nous ne sommes pas si naïfs de croire que l’Isis, avec son État islamiste et al-Qaeda soit constitué seul dans les pays où il combat au Moyen-Orient et dans les pays ou il organise et mène des attentats en Europe et en Afrique. Derrière il y a clairement les bailleurs de fonds puissants pétroliers et banquiers, c’est-à-dire l’impérialisme arabe qui tâche de contrarier et avancer contre la domination de l’ouest. La très publicisée lutte de l’Ouest aux menaces de l’intégrisme islamiste et au terrorisme soi-disant jihadiste il sert seulement pour masquer la réalité pour disputer et pour se gagner le consentement des peuples occidentaux dans la collusion avec les infidèles de l’impérialisme. En tout ceci ne doit pas être oublié la répression néonazi qui est menée vis-à-vis de l’héroïque peuple palestinien, où l’impérialisme américain et européen et Israélien sont unis dans le massacre quotidien et systématique du peuple de la Palestine.
.

Donc, aussi l’attentat de Barcelone et ceux qui suivront dans les prochains mois sont conséquents aux guerres intra-impérialistes qui dans le dernier siècle ont ensanglanté la planète.  Par conséquent l’ennemi à battre, à anéantir et effacer de la face de la Terre est le capitalisme et son expansion impérialiste, deux figures de la même médaille, c’est-à-dire c’est l’économie de marché, c’est l’exploitation de l’homme sur l’homme, c’est l’accumulation de montagnes de profits de la part des impérialistes parasites qu’aujourd’hui ils gouvernent le sort du monde, c’est la pieuvre de la classe bourgeoise et cléricale qui étend ses tentacules ruisselantes de sang sur les masses travailleuses et populaires. Le Camarade Friedrich Engels disait que les communistes détruiront le système capitaliste ou celui-ci détruira la planète entière, et le genre humain et il c’est ce qui est en train d’arriver avec la persistance des guerres fratricides et la destruction de l’équilibre écologique de la planète. Donc, sans le terrorisme du système social capitaliste et impérialiste n’existerait pas, parce qu’ils sont les partisans du terrorisme les plus atroces que l’histoire connaisse.
.

Il est possible de changer le gouvernement capitaliste et impérialiste des pays et du monde entier – avec toutes ses injustices, inégalités de système, répressions de la part des plus forts sur les le plus faibles, vols régularisés de la classe des maîtres sur celle des prolétaires, morts de faim, maladies, guerres et massacres qui ensanglantent les quartiers – nécessitera la reprise et le développement d’une seconds grosse vague de révolutions socialistes prolétariennes, après celle du début du siècle dernier, qu’ils conquièrent le pouvoir par la classe travailleuse en la libérant de l’exploitation de maîtres ancestraux, abolissant la propriété privée des moyens de production, développant l’économie collectivisée et construisant la société socialiste sur la voie de l’édification du communisme. La tristesse nous étreint, mais elle ne nous décourage pas dans la lutte pour le socialisme. Au cours des 10.000 ans d’histoire connue de l’humanité la majorité des peuples, subjuguée du pouvoir bourgeois, cléricale et capitaliste, il ne se rend pas encore compte de la nécessité et de la possibilité de se libérer des chaînes de l’exploitation et de la soumission capitaliste et impérialiste pour enlacer la cause de la révolution socialiste prolétarienne et pour construire un nouveau monde, où la vie puisse être vécue dignement, libre du besoin et de l’oppression d’autrui.
.

Le chemin difficile de l’émancipation sociale de la majorité des peuples est évidemment encore long à parcourir et nous marxiste-léninistes en sommes  les guides sûr. Mais chaque perspective de révolution ne peut pas que passer de l’existence et de la croissance d’un parti communiste authentique de classe et marxiste-léniniste révolutionnaire.

 

Voilà pourquoi notre travail modeste mais incessant pour renforcer le Parti Communiste Italien Marxiste-Léniniste qui en promouvant la révolution est inspirée de la pensée et l’oeuvre de nos grands Maîtres du prolétariat international Marx, Engels, Lénine et Staline, convaincus comme nous sommes que le succès de chaque révolution socialiste et la construction de chaque État socialiste il ne peut pas se passer de l’expérience révolutionnaire du Parti Communiste Bolchevik de l’Union Soviétique et de l’oeuvre immortelle de Lénine et Staline dans la construction du premier et immense pays socialiste de l’histoire.

 

Tout en pleurant les victimes de Barcelone et toutes celles qui les ont précédées et suivront nous souhaitons que au plus tôt les peuples de la Terre trouvent la volonté et la force de se libérer des mensonges et de la propagande de la communication presse-radio-télévision dominante, mise au service du système social et du pouvoir économique et politique capitaliste régnant, pour emprunter la voie de la lutte de classe et de la révolution socialiste. Le P.C.I.M-L travaille concrètement et de manière cohérente à la perspective du socialisme puis le communisme comme objectif universel nous invitons les révolutionnaires sincères à s’inscrire au Parti – selon les modalités prévues par les Statut -, aussi en vue du son 4eme Congrès national de novembre prochain.

Forio, 18 Août 2017.

* Secrétaire général du P.C.I.M-L.
domenicosavio@pciml.org

 

Traduction par  Claudio Buttinelli. Roma

 

 

Une pensée sur “Le PCItalien (ML) dénonce les attentats de Barcelone

  • avatar
    20 août 2017 à 7 07 35 08358
    Permalink

    Intéressante analyse, le retour du marxisme-léninisme, pourquoi pas? L’ennemi est clairement identifié: le capitalisme, l’impérialisme et ses formes nouvelles. Et le peuple n’est pas l’ennemi même si le peuple peut se tromper dans ses analyses. Aux vrais marxistes à reprendre la tâche difficile mais essentielle qu’est l’agitation-propagande. Et reprendre la lutte contre les déviants qui se disent radicaux et qui ne font qu’exacerber les divergences à l’intérieur des différentes couches populaires. Un seul hic: on se passerait de la référence à Staline.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *