Le « Rêve Américain » ?!, …. Les Américains eux-mêmes n’y croient plus !

Sources :  https://www.businessbourse.com/2016/07/23/le-reve-americain-les-americains-eux-memes-ny-croient-plus/

Il est difficile de vivre le rêve américain lorsque tout semble être contre vous.

Nos politiciens sont restés les bras croisés alors que des millions d’emplois bien rémunérés ont été délocalisés à l’étranger, que l’infrastructure économique s’est complètement volatilisée et qu’une multitude de petites entreprises ont été étouffées par des kilomètres de formalités administratives. Maintenant, on en récolte les effets. Aujourd’hui aux Etats-Unis, dans 20 % des familles américaines, plus personne ne travaille, et plus de 102 millions d’américains sont sans emploi. Et à cause de notre transition vers une «économie de services», beaucoup de ceux qui ont encore un travail connaissent de profondes difficultés. Selon les derniers chiffres de l’administration américaine en charge de la sécurité sociale (The Social Security Administration), 51 % de l’ensemble des travailleurs américains gagnent moins de 30.000 dollars par an. Et la Réserve fédérale indique que 47 % des Américains sont incapables de sortir 400 dollars pour couvrir les frais relatifs à une urgence imprévue sans devoir emprunter ou vendre quelque chose. Cela signifie que près de la moitié de la nation américaine est complètement fauchée, et la vie devient chaque jour plus difficile pour les ménages américains.

 

Bien entendu, le calvaire que vivent les ménages américains n’est pas quelque chose de nouveau. Revenons dans les années 1950 et 1960, les salaires perçus par les travailleurs représentaient environ la moitié du revenu national brut. Mais depuis 1970, le déclin s’est accéléré, et durant l’administration Obama nous avons atteint un plus bas. En d’autres termes, la part du gâteau devant revenir aux ménages américains ne cesse de baisser au fur et à mesure du temps.

 

Partout aux Etats-Unis et depuis des années, les revenus médians n’ont fait que baisser. Du coup, un énorme stress financier pèse sur le dos des ménages américains, et nous avons vu la pauvreté monter en flèche aux Etats-Unis durant les administrations des deux derniers président américains. Selon une étude, les revenus médians ont baissé dans plus de 80 % des grandes régions métropolitaines américaines depuis l’an 2000

33% des Américains n’arrivent même plus à subvenir à leurs besoins élémentaires

La dernière analyse majeure sur les revenus en Amérique a été publiée plus tôt ce mois-ci par le Pew Research Center (centre de recherche américain qui fournit des statistiques et des informations sociales). Cette étude a montré que plus de 80% des 229 régions métropolitaines aux Etats-Unis ont vu les revenus réels (corrigés de l’ inflation) baisser régulièrement depuis l’an 2000. Certaines des plus fortes baisses des revenus médians ont été observées dans les villes impactées par le déclin industriel – par exemple une baisse de 27% a été constatée à Springfield dans l’Ohio et 18% dans l’agglomération comprenant Detroit. Mais, plus inquiétant encore, c’est la rapidité à laquelle ils ont baissé.

Autour de la zone de Denver dans le Colorado, la population a augmenté de 600.000 individus depuis 1999, mais son revenu médian est passé de 83.500 dollars à moins de 76.000 dollars. De même Raleigh en Caroline du Nord qui est une ville en pleine croissance grâce à un groupe d’universités de recherche et d’entreprises de biotechnologie; la population est passée de 800.000 à 1,3 million d’individus depuis l’an 2000. Pourtant, sa classe moyenne a baissé passant de de 55% à 50% de la population, et les revenus médians qui atteignent environ 74.000 dollars, ont chuté de plus de 11 000 dollars.

Il fut un temps où, la classe moyenne représentait la majorité de la société américaine.

Pour preuve, en 1971, 61 % de l’ensemble des ménages américains faisaient partie de la classe moyenne

Mais maintenant, cette classe moyenne américaine par rapport à l’ensemble des ménages américains est en train de devenir une minorité et ce pour la première fois

« Après avoir occupé depuis plus de quatre décennies la majorité économique de la nation, dorénavant, la classe moyenne américaine correspond en pourcentage à celle des classes économiques situées au dessus et en dessous d’elle», a déclaré le rapport de Pew research. « Depuis 1971 et tous les 10 ans, la part des adultes vivant dans des ménages à revenu intermédiaire n’a jamais cessé de baisser, et cette baisse a été régulière et constante sur toutes les decennies. »

L’une des principales causes qui a détruit la classe moyenne est la mort de l’esprit d’entrepreneuriat. Pendant des décennies, la création de petites entreprises a été l’un des principaux moteurs qui ont contribué à alimenter la croissance de la classe moyenne, mais ces dernières années, la création de petites entreprises a chuté à des niveaux extrêmement faibles

U.S: l’effondrement du commerce de détail: entre rayonnages vides et fermetures de magasins!

Moins de nouvelles entreprises ont été créées au cours des cinq dernières années aux États-Unis qu’à n’importe quel autre moment depuis les 1980, selon la dernière analyse (pdf) réalisée par l’economic innovation group (EIG), une association bipartite fondée par Sean Parker, un entrepreneur de la Silicon Valley et d’autres. Les entreprises qui ont été créées sont plus localisées que jamais: seuls 20 comtés ont représenté la moitié du nombre total des nouvelles créations d’entreprises aux Etats-Unis. Elles se situaient toutes dans les grandes régions métropolitaines.

« Il est difficile de comparer les fermetures aux créations d’entreprises. Mais nous n’avons jamais vu autant de fermetures et aussi rapidement », a déclaré John Lettieri, co-auteur du rapport et co-fondateur de EIG, dans une interview. « Cela va se répercuter sur l’économie. Vous ne sentirez l’impact que dans cinq, 10 et 15 ans « .

Bien entendu, à peu près tous les autres indicateurs économiques montrent le dramatique déclin de la classe moyenne américaine. Comme vous pouvez le constater ci-dessous au travers des 9 graphiques partagés par le site Zero Hedge, le revenu médian familial, le taux de participation à la population active et le taux d’accession à la propriété ont tous dégringolé durant de la dernière décennie. Et sur ce même laps de temps, la dette publique américaine, le nombre d’Américains qui dépendent des bons alimentaires et les coûts de soins de santé sont n’ont fait que grimper. Trouvez vous que cela ressemble à une économie en pleine santé ?

 

zerohedge-graphiques

 

Malheureusement, ceci n’est pas bon et tout ce qui se profile est du même acabit. Un nouveau ralentissement économique majeur est déjà en cours, et les annonces de suppressions d’emplois au sein des grandes entreprises sont en hausse de 24 % par rapport à la même période de l’année 2015.

L’Amérique où la plupart d’entre nous avons grandi se meurt, et ce que nous avons vu jusqu’à présent n’est que la pointe de l’iceberg. Si vous suivez mon travail de près, alors vous savez déjà que la situation va s’aggraver. Mais nos dirigeants continuent à faire comme si de rien n’était. Ils appliquent toujours les mêmes méthodes qui ne fonctionnent pas, tout en conservant l’espoir d’obtenir des résultats différents.

Tout ce qu’ils font et ont fait pour tenter de résoudre les problèmes ne marche pas, et cela devrait sauter aux yeux de tout le monde maintenant.

Nous devrions plutôt accorder de l’importance à la classe ouvrière, et cela signifie favoriser la création des petites entreprises et ainsi cela favorisera la création d’emplois pour la classe moyenne.

Malheureusement, nous sommes déjà entrés dans les premiers phases de la prochaine grande crise économique, et par conséquent, les choses vont s’aggraver pour la classe moyenne avant qu’il y ait la moindre chance de voir la situation s’améliorer pour eux.

Source: endoftheamericandream

John Perkins Les Confessions d’un assassin financier – Révélations sur la manipulation des économies du monde par les États-Unis.

12 pensées sur “Le « Rêve Américain » ?!, …. Les Américains eux-mêmes n’y croient plus !

  • avatar
    26 janvier 2018 à 5 05 14 01141
    Permalink

    L’Amérique où la plupart d’entre nous avons grandi se meurt, et ce que nous avons vu jusqu’à présent n’est que la pointe de l’iceberg. Si vous suivez mon travail de près, alors vous savez déjà que la situation va s’aggraver. Mais nos dirigeants continuent à faire comme si de rien n’était. Ils appliquent toujours les mêmes méthodes qui ne fonctionnent pas, tout en conservant l’espoir d’obtenir des résultats différents.
    =*=
    C’est souvent le constat que font, en ces termes, Paul Craig Roberts, Kunstler, Butler, Derbyshire… Pour l’avoir relevé à de nombreuses reprises.
    Ces gens sont nostalgiques de l’Amérique de leur jeunesse, celle où « L’American Way Of Life » était l’Amérique ségrégationniste dont les Natifs et Nations premières étaient totalement absents du paysage. PCR a 80 ans aujourd’hui imaginez donc qu’il a grandi dans cette Amérique pour qui un bon indien était un indien mort et un nègre un esclave ! Et c’est cette Amérique là que Trump, avec son America First a voulu faire resurgir !
    “La terreur sanglante extraordinaire se tenant durant les étapes initiales de la domination totalitaire est faite pour vaincre l’opposition et rendre toute opposition subséquente impossible…” Au travers des siècles, l’extermination des peuples natifs alla la main dans la main avec la colonisation des Amériques, de l’Australie, de l’Afrique. » Steven Newcomb ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/06/22/les-mots-la-realite-et-lempire-americain-dans-lere-trump-par-steven-newcomb/
    Chaque année l’Amérique se rappelle et remercie Dieu de lui avoir donné la force de « tuer l’indigène pour sauver l’homme blanc »

    Aujourd’hui, en Australie, on célèbre sa fierté d’avoir tué l’aborigène pour sauver l’homme blanc ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2018/01/03/contre-le-jour-de-linvasion-et-non-laustralia-day-%e2%96%ba-resistons/

    Voilà la réalité du « Rêve Américain » génocider librement et ad vitam æterneam.
    Et les Natifs (pas tous) nous invitent à nous réveiller et à se tenir à leurs côtés pour effondrer le colonialisme ► Maître-pilier de l’Empire pour un changement de paradigme politique & social ► Déterminer l’E.R.R.E.U.R. et comment la corriger ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2017/10/pdflerreurr71102013.pdf
    L’empire s’est construit sur un vol, un dol même des terres ancestrales, or les Natifs et Nations premières ne les ont jamais cédées, et un empire sans terre est un empire à terre…

    Répondre
    • avatar
      26 janvier 2018 à 7 07 10 01101
      Permalink

      @ JBL

      Tu as une vision métaphysique – spiritualiste du monde et de la lutte des classes sociales et en fin de compte de la société capitaliste.

      Ainsi tu écris ceci « Mais nos dirigeants continuent à faire comme si de rien n’était. Ils appliquent toujours les mêmes méthodes qui ne fonctionnent pas, tout en conservant l’espoir d’obtenir des résultats différents. »

      1) Ce ne sont pas NOS dirigeants, mais LEURS dirigeants à ceux d’en face qu’ils nous demandent de pébliciter par des élections truquées a intervalle régulier.

      2) Leurs dirigeants ne font qu’appliquer les règles de l’économie capitaliste = ils n’ont aucune alternative – aucun autre choix – aucune autre possibilité. Le mode de production est ainsi fait et nul ne peut y contrevenir. UN EXEMPLE SIMPLE. Tu connais la monnaie – tu sais que chacun de LEUR « dirigeant » se doit d’appliquer une politique monétaire… chacun prétendant que la sienne est différente – originale plus que celles de ses concurrents « aspirants dirigeants »

      3) Voici la situation réelle A) la consommation s’affaissant il y a des années toutes les banques centrales du monde ont due abaisser leurs taux d’intérêts préférentiels histoire d’accroitre le crédit = la quantité de monnaie en circulation = afin de relancer la consommation. TOUTES ONT FAIT LA MËME CHOSE

      4) Réduisant les taux d’intérêts = le cout de l’argent = les banques centrales ont toutes réduits le rendement = les profits = financier. L’argent a alors chercher d’autres moyens de se « valoriser » = de « profiter » et ce furent les INVESTISSEMENTS SPÉCULATIFS SUR LES BOURSES DU MONDE et aussi LA RECHERCHE DES ABRIS FISCAUX ET DES PARADISES PAPERS. Tous firent la même chose = tous les riches s’entend peu importe leur nationalisme. Et leurs dirigeants regardèrent la parade passé impuissant.

      5) Enfin dernier acte de cette saga de la monnaie TOUTES LES BANQUES CENTRALES DU MONDE PRÉPARENT une hausse graduelle des taux préférentiels de façon à rendre plus alléchant les investissements (et la rentrée de capital-monnaie-argent) et rendre plus profitable le prêt de monnaie-capital-crédit-argent de façon à permettre aux riches de continuer à rançonner le prolétariat.

      6) Voilà de vrais politiques structurantes pour une économie. Mais dis-moi quel « dirigeant » politique dans le monde s’est opposé avec succès et dans la durée (sans se faire tuer ou renverser) à cette politique structurante pour le Grand capital ????

      7) Non camarade, leurs « dirigeants » n’appliquent pas TOUS les mêmes méthodes en croyant à des résultats différents … Ils n’ont pas cette innocence insignifiante. Ils sont poings et pieds liés dès qu’ils acceptent ce job et ils ne prennent aucune décision qui aille à l’encontre des lois impératives de l’économie politique capitaliste (1) . Voilà pourquoi nous disons bonnet-blanc et blanc-bonnet que ces polichinelles candidats aux mascarades électorales occasionnelles.

      8) Je complète Tu écris ceci : » Et les Natifs (pas tous) nous invitent à nous réveiller et à se tenir à leurs côtés pour effondrer le colonialisme ► Maître-pilier de l’Empire pour un changement de paradigme politique & social ► Déterminer l’E.R.R.E.U.R. et comment la corriger ►

      Il n’y a qu’une seule et unique façon de réparer l’erreur NON PAS DE L’HOMME BLANC – JE RÉFUTE CETTE ACCUSATION – l’erreur de LEURS DIRIGEANTS POLITIQUES ET ÉCONOMIQUES À EUX LES DOMINANTS CHEZ L’HOMME BLANC = il est faut que mon père soudeur de son métier est une quelconque responsabilité dans la politique monétaire ou colonialiste mondiale. L’unique correctif est de renverser LEUR MODE DE PRODUCTION CAPITALISTE et de construire un nouveau mode de production radicalement différent, communiste prolétarien (je n’ai pas écrit socialiste vous aurez remarqué). J’écris prolétarien pour distinguer ce nouveau communisme socialiser du communisme primitif.

      (1) Je te cite à nouveau « Mais nos dirigeants continuent à faire comme si de rien n’était. Ils appliquent toujours les mêmes méthodes qui ne fonctionnent pas, tout en conservant l’espoir d’obtenir des résultats différents. »

      robert Bibeau http://www.les7duquebec.com

      Répondre
  • avatar
    28 janvier 2018 à 5 05 08 01081
    Permalink

    Pourquoi utiliser une photo faite en France avec des policiers français pour illustrer votre article?

    Répondre
    • avatar
      28 janvier 2018 à 9 09 44 01441
      Permalink

      @ claude lec

      Vous avez totalement raison = c’est une erreur parmi mes dizaines photos montrant la misère mériciane j’avais une photo pour un autre article qui lui parle de la misère en France et j’ai confondu.

      Je M’en excuse NOTEZ cependant que les graphiques et les données sont biens américaines (:-))

      Je ne le ferai plus
      robert bibeau http://www.les7duquebec.com

      Répondre
  • Ping :Le « Rêve américain » … la fin du chemin. – les 7 du quebec

  • Ping :“Rêve américain” … la fin du chemin ? | Réseau International

  • Ping :“Rêve américain” … la fin du chemin ? - ancienprofesseur

  • Ping :“Rêve américain” … la fin du chemin ? | AXE DE LA RESISTANCE

  • Ping :“Rêve américain” … la fin du chemin ? – les 7 du quebec

  • Ping :“Le Rêve américain” … la fin du chemin? | Réseau International

  • Ping :« AMERICAN DREAM »…THE END OF THE ROAD? | Réseau International (english)

  • Ping :“Rêve américain” … la fin du chemin ? | Ivoirois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *