6 pensées sur “L’enfer à Megantic

  • avatar
    12 juillet 2013 à 7 07 51 07517
    Permalink

    Souvenez-vous de ces images quand vous lirez qu’on vient de « libérer » une ville de Syrie, de Libye, d’Afghanistan, d’Irak.

    Souvenez- vous en quand vous verrez la gueule du marchand de canon, du fabricant de napalm, du banquier qui en vit, du politicien qui touche du fric pour dire qu’on le fasse, du journaliste qui touche sa part pour dire que c’est très bien comme ca… la gueule de l’inconscient qui pense a autre chose. ETES-VOUS CET INCONSCIENT ?

    Allez-vous F A I R E quelque chose ?

    Pierre JC Allard

    Répondre
  • avatar
    12 juillet 2013 à 11 11 32 07327
    Permalink

    La seule chose que je peux faire c’est de voter avec mon argent. Ça pourrait être autrement si nous avions une vraie conscience collective mais ce n’est pas le cas. Nous nous somme tous modernisés c’est à dire américanisés. Le premier pas serait sans doute de se dé-américanisé mais la culture américaine est une drogue dure et il n’est pas facile de se départir de tels habitudes conditionnés d’agir et de penser. C’est facile de parle mais tellement plus difficile d’agir ensemble, voir impossible, de façon cohérente.

    Répondre
  • avatar
    12 juillet 2013 à 17 05 42 07427
    Permalink

    Je me sens assez impuissant face à cette catastrophe. J’hésitais même à faire parvenir un don et surtout pas à la croix rouge dont les directeurs, si je me souviens bien, touchent des salaire plus haut que la moyenne.

    Quand j’ai su que les dons pour la chanson « À ceux qui restent » étaient reçu directement par la municipalité, je n’ai plus hésité.

    Cette municipalité du Lac Mégantic me rappelle un moment où j’y suis passé un jour et une nuit, dans une détresse assez importante, amené par un ami qui m’a dépanné. Je suis de tout coeur avec sa population et j’irai les visiter sous peu, c’est assuré.

    André Lefebvre

    Répondre
  • avatar
    12 juillet 2013 à 18 06 37 07377
    Permalink

    Pour vous aider à NE PAS COMPRENDRE comment une telle catastrophe ait pu se produire, je viens de trouver sur le lien suivant:

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Frein_automatique

    …qu’un train de wagon est toujours en état de freinage continuel. Pour éliminer ce « freinage », il faut mettre les freins sous pression. Ce système fut inventé par Georges Westinghouse en 1872 et est utilisé sur les trains actuels.

    Donc un train à l’arrêt est automatiquement en « freinage » et ne peut repartir sans qu’on produise, par une commande, une pression pour enlever les freins.

    De deux choses l’une, soit que le train était gardé en « position de départ » pour le lendemain, ou que le système de freins automatiques était hors d’usage.

    On peut comprendre pourquoi la SQ a déclaré le site de la catastrophe comme « scène de crime ».

    Quand on pense que la sécurité du réseau ferroviaire appartient au Fédéral….Ouf!

    André Lefebvre

    Répondre
  • Ping :Edward Burkhardt, comme bouc émissaire, ca vous va? | Les 7 du Québec

  • Ping :Edward Burkhardt, comme bouc émissaire, ca vous va? | CentPapiers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *