LES RÉSULTATS DES ÉLECTIONS EUROPÉENNES

L’élection du nouveau parlement européen à Strasbourg a fait, et fera encore, couler beaucoup d’encre chez tous les commentateurs patentés atteints de logorrhée. Tantôt, ce sont des pleurs et des grincements de dents de tout bord et de tout côté. Tantôt, quelques pantins déchirent leurs chemises sur la place publique, tentant d’effrayer les électeurs – qu’ils méprisent – à propos du score de ce qu’ils appellent l’extrême droite – une variante hurlante de la droite décevante –.  De l’autre bord, les polichinelles politiques pleurnichent à l’effet que les électeurs ont été bien ingrats et bien passifs de ne pas voter en faveur de leurs pouliches fumistes – plus de 60% de non-votant totalement indifférents – (1).

 

Vous aurez noté que je n’utilise pas l’appellation convenue d’«abstentionnistes», car ce terme ne rend pas correctement l’État d’esprit de mépris et d’indifférence totale qui balaie les masses ouvrières et populaires dans l’Europe entière. Cette simple unanimité généralisée dans toute la classe ouvrière européenne devrait déjà alerter les gauchistes de salon à l’effet qu’il existe déjà, concrètement, une communauté de pensée transnationale – unificatrice – parmi la classe ouvrière européenne internationaliste.

 

Elle est là sous vos yeux l’Union européenne des ouvriers exploités et enragés. Eh! Camarades gauchistes, la fraternité des ouvriers européens contre le pouvoir capitaliste monopoliste nationaleux européaniste lepenniste  est là, sous votre nez, suffit de regarder.

  

Nous affirmons que les ouvriers européens ne se sont pas abstenus d’aller voter comme pour poser un inutile geste de protestation – une futile attestation de rejet d’une clique parlementaire, pour faire braire une autre bande de fripons sectaires.  Nous affirmons, qu’au contraire, ce jour d’élection bidon, de fraude électorale bancale, les ouvriers de France et d’ailleurs, les travailleurs et les salariés d’Europe en général (peu nous chaut les autres classes sociales) ont simplement continué de vaquer à leur activité; continuer de ployer sous leur peine et sous leurs chaînes; poursuivi la bataille contre la misère, et de se chercher un emploi; et parachever leur quête de crédit pour le loyer, pour l’auto et pour la fin du mois à boucler.

 

La classe ouvrière de l’Europe entière, bien en avance sur ces pseudo dirigeants syndicaux, politiques, associatifs, gauchistes et «implosifs» (2) sait déjà que cette crise économique mondiale, qui frappe l’Europe comme le reste du monde en cavale, ne se résoudra pas aux parlements  des polichinelles strasbourgeois, bruxellois, parisien ou berlinois, etc.

 

Qu’ont-ils à faire de cette kermesse électorale (193 listes en lice pour 74 jobs de députés bien payé) les ouvriers saqués –désespérés – humiliés qui n’en peuvent plus de râler sans jamais voir la lumière au bout du tunnel européen ou au bout du cul-de-sac national français ou autre. Ils sombrent dans le désespoir – ils prennent une arme et commettent l’irréparable contre eux-mêmes, contre leurs proches parfois, contre leurs camarades des fois… Économisez vos forces camarades et renoncez à cette violence individuelle déplorable – . Ne désespérez plus et préparez-vous au grand affrontement qui n’aura pas lieu dans les parlements évidemment, nous le savons vous et moi.

 

Voilà la seule leçon que notre classe doit impérativement tirer de cette mascarade  électorale européenne… la classe ouvrière européenne est en avance sur son «avant-garde» (sic).  Préparons la prochaine manche dans la rue, dans les universités, dans les usines et dans les quartiers.

 

____________________________

MANIFESTE DU PARTI OUVRIER (2014)

http://www.publibook.com/librairie/livre.php?isbn=9782753900073

LE DÉCLIN DE L’IMPÉRIALISME CONTEMPORAIN (2014)

http://www.robertbibeau.ca/VolumeDeclin.html 

IMPÉRIALISME ET QUESTION NATIONALE. 2e édition (2012)

http://www.robertbibeau.ca/commadevolume.html

___________________________

 

  1. http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lections_europ%C3%A9ennes_de_2014_en_France
  2. Samir Amin http://www.michelcollon.info/Les-elections-europeennes-l.html

4 pensées sur “LES RÉSULTATS DES ÉLECTIONS EUROPÉENNES

  • avatar
    9 juin 2014 à 8 08 32 06326
    Permalink

    Ce qui confirme ce que nous savons depuis belle lurette, soit la fin du régime capitaliste tel que nous le connaissons.
    Tout ce qu’il manque ce sont des leaders dans chaque pays qui s’entendront sur la solution de rechange qui devra être accepté mondialement, car avec l’expérience des dernières années ce n’est pas de renverser le système qui est le problème mais que faisons-nous après. Ex. l’Égypte
    Quand tous ces leaders de chaque pays se rallieront derrière cette solution mondiale, leur jours seront comptés.
    D’ici là ils vont jouer toutes les cartes qu’ils ont à leur disposition. ( Guerres, États Policier, etc etc )
    C’est mon opinion

    Répondre
  • avatar
    10 juin 2014 à 8 08 10 06106
    Permalink

    « Les élections » spectacle participatif qui n’a aucune poids en ce qui concerne la participation aux décisions du peuple nègre dominé quel que soit sa couleur de peau.

    Répondre
  • avatar
    10 juin 2014 à 9 09 46 06466
    Permalink

    Très – très mauvaise idée de regrouper des chefs d’États ou des leaders politiques pour qu’ils s’entendent sur quoi que ce soit … utopique

    L’histoire de l’humanité est l’histoire de lutte de classe. Vous n’y échapperez pas. C’est de la lutte de classe que doivent jaillir les leaders que le prolétariat – la classe ouvrière entérinera pour les représenter (les autres classes sociales ne m’intéresse pas – le futur appartient à la classe ouvrière qu’elle le sache ou pas)
    L’Égypte est un bon exemple d’une révolution avortée qui n’a pas du tout renverser un régime ce que je m’évertue à expliquer aux égyptiens mais a simplement remplacer un ex-militaire tyran par un nouveau ex-militaire tyran qu’ils devront renverser d’ici deux ans environ
    Et après ??? C’est la suite de l’histoire

    Répondre
  • avatar
    18 juin 2014 à 9 09 38 06386
    Permalink

    Je vous aime Mister Bibeau :))).

    Petit prolétarien que je suis, bizarrement c’est exactement cette vision que j’ai également. Mais comment faire afin que les épis soient mûrs et assez vite? Cela met encore trop de temps (je n’ai que 27 ans pourtant) et cela ne m’étonne pas que les states imper(iaux)méables n’aient déjà trouvé une solution à cela, enfin « leur » solution… Voyez vous tous ces indices, ces instruments qui mesurent la colère du peuple, cela peut jouer contre nous biologiquement parlant, ils s’en sont foutu assez dans les poches et quand ils n’auront plus besoin du petit peuple, ils le décimeront à coup de bactéries/ virus/ nannites, l’infiniment petit, l’inconcevable. Comment contrer ça? Êtes vous certain que nous nous retrouvons du bon coté du mur?

    C’est un peu de la science fiction, mais vous le savez comme moi que l’homme copie extrêmement cette « science » qui ne devient plus très fictionnelle… mais bien réelle, et c’est que nous devons contrer avant le point de non-retour!!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *