L’histoire de demain s’écrit aujourd’hui

Titre original :  Toujours soucieux de diversifier leurs actifs, les groupes chinois ont multiplié en 2015 leurs opérations de croissance externe en Europe et aux Etats-Unis.  Source : Agence   sputniknews.com | 25.03.2016.  URL : https://fr.sputniknews.com/economie/201603251023676394-chine-investissements-europe-usa/?utm_source=phplist109&utm_medium=email&utm_content=HTML&utm_campaign=Anticipation+Politique+-+Revue+de+presse+LEAP%2FEurope+2020

 

(Les bobos de la go-gauche, les altermondialistes, les analystes gauchistes, vont demain spéculer sur la politique de la Chine, de la Russie, de l’Union Européenne et des États-Unis, devisant sur les intentions véritables de tel ou tel chef d’État (Donald Trump possiblement) et cherchant à expliquer à partir de divagations  psycho-politique – le comment et le pourquoi de telle ou telle décision ou mesure gouvernementale.  Nous vous révélons aujourd’hui les véritables fondement de ces lois et politiques et de cette guerre économique et militaire à venir. Voici un portrait des investissements impérialistes de la Chine « communiste-capitaliste » dans les territoires de ses concurrents impérialistes.  Robert Bibeau. Producteur. Les7duQuébec.com)

**********

« L’an dernier, les Chinois ont investi 23 milliards de dollars en Europe (20,5 milliards d’euros) et 17 milliards de dollars aux Etats-Unis (15,2 milliards d’euros), les investissements chinois ayant été pour la première fois plus importants sur le Vieux Continent qu’en Amérique du Nord, constate la presse internationale, se référant à une étude du cabinet Baker et McKenzie. »

 

                  © AP Photo/ Ng Han Guan
Comment l’expansion des investissements chinois terrorise Washington

« Si les investissements chinois ont été plus importants sur les quinze dernières années en Amérique du Nord, l’année 2015 a vu l’Europe (23 milliards de dollars) inverser la tendance avec un montant d’investissement supérieur à l’Amérique du Nord (17 milliards) », lit-on dans le texte.  En 2015, les investissements chinois en Europe ont progressé de 27% par rapport à 2014, grâce au « retour des entreprises publiques chinoises » qui réalisent plus de 65% des investissements totaux  (les capitalistes monopolistes d’État. NDLR).

L’an dernier, les investissements chinois ont fait un bond de 23% en Europe, qui accueille toujours plus d’investisseurs chinois sur son territoire.

« L’économie est en train de traverser une période difficile, mais on voit que les compagnies chinoises agissent avec assurance et ne cessent d’investir en Europe et en Amérique du Nord », relève Michael DeFranco, de M&A Baker & McKenzie.

« Les investissements chinois ont atteint en 2015 un nouveau record en Europe, qui confirme sa première place devant les Etats-Unis avec une hausse de 27% par rapport à 2014. »

 

                 © REUTERS/ Jason Lee
Les investissements chinois, une solution pour les entreprises françaises ?

« L’immobilier et l’hôtellerie sont très convoités par les Chinois. Selon les analystes, l’année 2016 pourrait marquer un nouveau record des investissements chinois en Occident.   Pour Pékin, la France représente 3% des investissements chinois dans le monde. L’Europe pèse 19%, l’Amérique du Nord 14%, l’Asie 16% et l’Afrique 3%. »

« En Europe, c’est l’Italie qui a accueilli le plus d’investissements chinois en 2015, notamment grâce à la reprise par ChemChina du fabricant de pneus Pirelli (7,9 milliards de dollars, soit près de 7 milliards d’euros. La France arrive en deuxième position avec un montant de 3,6 milliards de dollars d’investissements chinois (3,2 milliards d’euros), principalement dans l’industrie touristique et l’infrastructure.

Aux Etats-Unis, la ville de New York a accueilli à elle seule 5,4 milliards de dollars d’investissements chinois (4,8 milliards d’euros). Les investisseurs de l’Empire du Milieu ont également beaucoup investi en Californie et au Texas. »

« Pragmatiques, les Chinois réagissent en capitalistes et sélectionnent les secteurs qui peuvent leur apporter quelque chose. En France, par exemple, ils investissent dans l’immobilier, le vin et l’agroalimentaire. N’ayant plus confiance en leurs propres industriels de l’agroalimentaire en raison de nombreux scandales, les groupes chinois investissent à l’étranger pour avoir le label de qualité américain ou européen, les normes de sécurité alimentaire étant plus importantes dans ces régions qu’en Chine, ce qui donne confiance aux consommateurs de leur marché intérieur. »

 

 

 

Une pensée sur “L’histoire de demain s’écrit aujourd’hui

  • avatar
    12 avril 2016 à 11 11 36 04364
    Permalink

    En effet, il faut suivre de près la Chine qui, plus encore que la Russie, prépare au monde une grosse surprise (ou plutôt à qui les impérialistes « purement » capitalistes préparent une grosse surprise qui sera une grosse guerre).
    Il y a aussi l’achat récent par la Chine du port du Pirée en Grèce (pays qui ne va pas bien) , à moins que ce fut un poisson d’Avril. A vérifier.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *