Non au terrorisme. À bas l’État terroriste !

À peine quelques heures après la tuerie l’attentat meurtrier de Paris, au journal satirique Charlie hebdo, est présenté comme le «11 septembre de la France».

Les appels à l’unité nationale, à «faire bloc» derrière l’État «démocratique» pour défendre la République, se multiplient. Le président français, F. Hollande, s’est immédiatement présenté sur les lieux pour recueillir les dividendes politiques et idéologiques de cet attentat et pour appeler à l’unité nationale contre «une attaque (…) commise contre un journal – c’est-à-dire l’expression de la liberté (sic) – contre des journalistes (…) contre l’esprit de la République». Voilà, la table était mise pour mobiliser «la nation» en faveur de la guerre dont les masses ouvrières, les jeunes chômeurs et les travailleurs feront la chair à canon au nom de la «patrie en danger».

Ouvriers du monde entier, n’avez-vous jamais entendu ce refrain par le passé?

La guerre mettant aux prises la pseudo démocratie bourgeoise contre la barbarie a été déclarée par ces politiciens incapables de réguler l’économie, mais tout à fait capables de nous mener à la guerre totale : « il faut un combat national contre l’islamisme » a repris un éminent journaliste bourgeois français (Serge Moati).

Le mot d’ordre est lancé : « défendre la démocratie et la république contre l’islamofascisme ». D’ores et déjà, quelques heures après l’attentat, le Parti socialiste français appelle à une «marche des républicains» visant à entraîner la population derrière son train opportuniste. L’ensemble des dirigeants du monde, Obama, Cameron, Merkel, Poutine, etc. dénoncent l’attentat et désigne l’ennemi que l’ouvrier devrait exterminer : l’islamiste. La guerre contre l’islamisme, déjà déclarée lors des attentats d’Ottawa (Canada), de New York et de Sydney (Australie) de ces derniers mois, va être relancée et les populations vont être rameutées pour se rassembler derrière leur drapeau nationaliste chauvin et derrière leur État pseudo démocratique bourgeois, qui hier encore leur imposait des coupures dans leur régime de retraite, des  compressions des services publics, des hausses de taxes, le chômage et la paupérisation généralisée, en France comme dans les autres pays alliés.

C’est un véritable climat de guerre que les bourgeoisies de tous les pays essaient d’imposer aux ouvriers. Et nul doute que cet attentat marque une étape dans la mise en place d’une grande offensive idéologique et politique international contre la classe ouvrière en vue de lui imposer une atmosphère et une logique militaire, d’unité nationale policière et de préparation à la guerre pour laquelle tous les sacrifices économiques et humains seront exigés des salariés.

Soyons clairs : nous dénonçons ces actes de barbarie et l’usage du terrorisme. Ce n’est pas une arme de la classe ouvrière. Le terrorisme d’aujourd’hui est toujours, directement ou indirectement manipulé et provoqué par les États bourgeois à la fois comme moyen – et moment – de guerres impérialistes et, en même temps, contre la classe ouvrière : par la terreur généralisée et les mesures de répression que ces actes sanglants justifient; et surtout par l’utilisation idéologique et politique qui en est faite et qui vise à rassembler l’ensemble des populations derrière leur État et leurs bourgeois au nom de l’unité nationale et de la défense de la patrie (du déjà vu).

Pour la classe ouvrière, l’alternative « démocratie contre islamofascisme » est un piège. Les groupes terroristes islamistes sont produits par les États démocratiques et leurs rivalités impérialistes exacerbées. L’organisation Human  Right Watch a mis en évidence comment le FBI recrutait et utilisait des musulmans pour commettre des attentats en « loup solitaire ». Les Talibans furent des hommes de la CIA, de même pour Al Qaïda. L’État islamique au Levant est soutenu par les services secrets occidentaux. Ce n’est pas l’islamisme qui attaque la classe ouvrière en Occident, mais les États capitalistes, dont la plupart, sont dits «démocratiques». Les provocations et les campagnes antiterroristes et anti-islamistes font partie intégrante des politiques des États et sont utilisées spécifiquement contre la classe ouvrière.

Plus le capitalisme s’enfonce dans la crise économique et les rivalités impérialistes, plus le terrorisme se développe et frappe les populations innocentes. Seule la classe ouvrière peut faire reculer les menaces de guerre et de terrorisme en développant ses luttes pour la défense de ses conditions de vie et de travail. Seule, la destruction du capitalisme  peut offrir une solution à cette marche à la guerre forcée que l’État bourgeois tente d’imposer dans les esprits et dans les foyers.

Le prolétariat ne doit pas tomber dans le piège que l’État bourgeois lui tend: être avec les terroristes ou avec l’État bourgeois terroriste. Le prolétariat doit  combattre l’État policier qui terrorise à Ferguson-Missouri et dans tous les États-Unis, en France, au Canada et ailleurs dans le monde.

Non au terrorisme, non à l’État terroriste qui nous mène à la guerre impérialiste mondiale. Oui à la lutte ouvrière contre le capitalisme, sa misère, sa terreur, et ses guerres !

21 pensées sur “Non au terrorisme. À bas l’État terroriste !

  • avatar
    8 janvier 2015 à 7 07 50 01501
    Permalink

    Cher Robert,

    Bravo, ton texte est excellent ! Ça fait plaisir à lire, et chaud au coeur.

    Voici mon article « Charlie Hebdo – 7 janvier 2014 entre 11h et 12h – Spectacle de terrorisme à Paris en France (vidéo 42’’) » :

    http://mai68.org/spip/spip.php?article8342

    Une nouvelle qui ridiculise l’ennemi de classe et ses porte-paroles dès ce matin en France :

    Après le coup du passeport de l’un des terroristes du 11 septembre 2001 retrouvé intact dans les décombres du World Trade Center, voici la carte d’identité malheureusement oubliée par l’un des terroristes de Charlie Hebdo dans la voiture qu’ils ont abandonnée à Pantin afin de brouiller leur piste.

    Il est vrai qu’hier soir, « ils » avaient déjà les noms des terroristes avant-même d’avoir eu le temps de commencer à mener une quelconque enquête un tant soit peu sérieuse :

    http://mai68.org/spip/spip.php?article8346

    Alors, ce matin, « ils » se devaient d’expliquer un tel miracle. D’où le coup de la carte d’identité oubliée dans la première bagnole de fuyards suffisamment intelligemment préparés pour mener sans coup férir une telle attaque terroriste, mais suffisamment cons pour prendre avec eux leurs cartes d’identité, dont chacun sait bien qu’on la laisse toujours à la maison quand on doit mener une une telle opération. C’est nous qu' »on » prend pour des abrutis.

    Aussi, Hollande a convoqué la grand messe et les bons sentiments afin d’endormir l’intelligence et d’hypnotiser les individus.

    Un des principes essentiel de l’hypnose est qu’on hypnotise plus facilement une foule qu’un individu isolé. Et plus la foule est nombreuse et plus ça fonctionne. Parce que plus la foule est nombreuse, et plus il y a quelqu’un dedans qui est sensible à l’hypnose. Et celui-ci en entraine d’autres qui communiquent leur hypnose à d’autres ensuite, etc…

    Seule une dénonciation sans faille de ces manipulations peut nous sauver.

    Amicalement,
    do
    http://mai68.org/spip

    Répondre
  • avatar
    8 janvier 2015 à 9 09 05 01051
    Permalink

    Excellent vous deux !

    D’ailleurs urgent : m’autorisez-vous à reprendre tout ou partie de vos deux interventions pour les besoins d’un article sur lequel je planche ? Pas de crainte, vous connaissez ma ligne de pensée, je ne vous décevrai pas, ni ne trahirai vos textes et opinions.

    Bien fraternellement à vous deux

    Répondre
  • avatar
    8 janvier 2015 à 9 09 16 01161
    Permalink

    Évidemment !

    Et, en tout cas pour moi, inutile la prochaine fois, de perdre du temps à me demander une autorisation pour reprendre tout ou partie d’un de mes textes !

    Bien à toi,
    do
    http://mai68.org

    Répondre
  • avatar
    8 janvier 2015 à 9 09 20 01201
    Permalink

    @ camarades

    Vous savez bien camarades que les droits d’auteur n’existent pas entre camarades. Nos textes et nos productions intellectuelles appartiennent à notre classe et peuvent être repris – utilisés – par toute la classe ouvrière, à la seule condition de ne pas faire dire à nos idées le contraire de ce qu’elles disent. Je n’ai évidemment pas de crainte à votre sujet.

    Diffusons cet appel à ne pas tomber dans le piège guerrier tendu par la bourgeoisie qui aimerait bien une petite guerre mondiale pour se sortir du pétrin économique dans lequel elle est empêtrée. Au fond de la cale il faut l’envoyer
    (:-))

    Robert Bibeau

    Répondre
  • avatar
    8 janvier 2015 à 10 10 56 01561
    Permalink

    Qu’ils essaient de nous refaire le coup du terrorisme c’est une preuve de plus qu’on nous prend pour des ignares et des imbéciles. Les prolétaires sont fait avoir en 1914 et ce fût la débandade de l’international. J’espère que cette fois ci on ne tombera pas dans ce piège à cons et qu’on fera la révolution pour se débarrasser de cette canaille le temps de créer une nouvelle humanité plus humaine et juste.

    Répondre
  • avatar
    8 janvier 2015 à 11 11 23 01231
    Permalink

    Un coup du Mossad avec la complicité de l’état français, les palestiniens portant plainte au C.I.P. contre Israël, l’impopularité d »Hollande en France et l’humour de Charlie Hebdo contre la présidence, d’une pierre trois coup, c’est un magnifique coup de manipulation exceptionnel. Bravo François Hollande!

    Répondre
  • Ping : Non au terrorisme. À bas le terrorisme d’État ! » Le blog de Chérif Abdedaïm

  • avatar
    8 janvier 2015 à 12 12 45 01451
    Permalink

    Félicitation et bravo à tous ceux qui restent lucide.
    Continuer votre bon travail

    Répondre
  • Ping : Les Voix du PANDA » Blog Archive » Non au terrorisme. À bas le terrorisme d’État !

  • avatar
    8 janvier 2015 à 18 06 03 01031
    Permalink

    Bon, voici mon article, en exclus ici :

    Pourquoi « je ne suis pas Charlie »

    Résumé des faits

    Mercredi matin, un acte terroriste a fait 12 morts et plus de 10 blessés, dans les locaux du journal satyrique Charlie Hebdo. La plupart des têtes dirigeantes de cet hebdomadaire, ont lâchement été exécutées par deux hommes cagoulés, à grandes rafales de Kalachnikov.
    Moins de 30 minutes plus tard, un slogan a été créé : « Je suis Charlie », en solidarité avec les victimes de ce lâche attentat. Ce slogan se diffusera très vite, via les technologies actuelles : tweeter, facebook, mails, SMS, etc…
    L’état des lieux fait, je commence donc, comme tout être humain digne de ce nom, par mes plus sincères condoléances aux familles et aux proches des victimes, par mes vœux de prompt rétablissement aux blessés, et par la condamnation de cet acte abominablement lâche et injustifié.

    1. Le culte de la haine raciale et du nationalisme

    Gilbert Collard, que tout le monde connaît, invité à l’antenne de France Bleue (désolé, entendu dans la voiture, ce jour, donc impossible de garantir l’exactitude précise des propos, mais … le fond y est ), après ses condoléances et lamentations, a dit :

    « … on nous déclare la guerre par cet acte ! » …/… puis plus tard « nous sommes en guerre… » / silence / « nous sommes en guerre ! » / point final.
    Toute personne, non abruti de base, pourra comprendre le poids de ses paroles. On nous déclare la guerre, à nous peuple français, peuple chrétien ; désormais, nous sommes en guerre contre l’Islam et les musulmans.

    Et tu crois que c’est avec des propos comme ça que tu vas obtenir la paix, Gilbert ?
    Tout ce blablabla n’est qu’incitation au racisme, à l’intolérance, à la peur de l’étranger !

    «Personnellement favorable» à la peine de mort, la présidente du Front national Marine Le Pen a rappelé jeudi sur France 2 qu’elle voulait proposer, si elle était élue présidente, un référendum sur ce sujet, au lendemain de l’attentat meurtrier contre Charlie Hebdo. «La peine de mort doit exister dans notre arsenal juridique»

    «J’ai toujours dit que j’entendais offrir aux Français la possibilité de s’exprimer sur le sujet par l’intermédiaire d’un référendum. Moi à titre personnel, je pense que la peine de mort doit exister dans notre arsenal juridique, à charge évidemment pour les jurés, pour les crimes les plus odieux, de pouvoir faire ce choix», a ainsi expliqué Marine Le Pen.

    Et tu crois que c’est avec ces propos, Marine que tu vas parvenir à la paix et la sécurité intérieure ?
    Tout ce blablabla n’est que campagne politique. Retour à l’aile droite du Front National ?

    2. La technologie et ses phénomènes de masse

    Hier soir, après une dure et longue journée divers et de labeur, j’accède à un repas familial, tranquille, devant la télévision, histoire d’en savoir un peu plus sur ce fait d’hiver. « Tit-tit » ! Un SMS reçu sur le portable de Mme Chien Gué. Le contenu en bref : « Je suis Charlie, renvoyez ce message à tous vos contacts, …, etc ». Elle le fait …
    Fin du repas, notre fils allume son ordi et « check ses mails » comme les djeuns aiment à le dire. : même message que le SMS de sa maman, à transférer à tous ses contacts. Je ne sais s’il l’a fait, la communication entre génération patriarcale n’étant pas 100 % compatible.
    Le fait est que, même message mot pour mot et même appel à diffuser largement.
    Le chienchien, fatigué vu l’heure, et d’autres facteurs intrinsèques incluant la recherche d’infos sur le sujet, tout au long de la journée, se dit « whaou » (ou waff waff) , c’est cool la solidarité. Les réseaux sociaux et internet et la téléphonie mobile, envers lesquels j’étais plus que méfiant, ouvriraient la porte à l’humanisme, la prise de conscience, la solidarité ?
    La réponse me viendra le lendemain, et pour vous lecteurs, dans le dernier chapitre de cet article.

    3. Les points suspects de l’actualité si … « spontanée »

    La cantonade

    La technologie aidant (tous les camps d’ailleurs), des images et des sons circulent très rapidement sur le net. Des cameramen amateurs armés sans doute d’un smartphone, filment le départ des terroristes, du haut du toit d’un immeuble. Les images sont très floues (la distance bien sur !) mais le son est très net (340 mètres/seconde, bien sur !). Et donc, même si on ne voit rien, on entend très clairement, reproduit sur toutes les ondes et dans tous les médias : « Hallah wakba », ou « on a tué Charlie hebdo, on a vengé le prophète », ou encore « nous sommes Al qaeda au Yemen ».
    Alors là, on peut quand même se demander pourquoi crier tout ça ? Revendications ?
    Autrefois, les terroristes parvenaient à revendiquer autrement qu’en hurlant dans la rue. A l’heure de l’ultra-technologie, ils n’ont pas trouvé d’autre façon de faire passer leur criminel message, avec tous les moyens à leur disposition ?
    Et puis quand même, tout bon utilisateur des technologies de l’audiovisuel ou actuelles, sait, tout de même, que le son est beaucoup plus difficile à « apprivoiser » que l’image ; donc pour moi, images floues, c’est peut-être volontaire, et son net, c’est clairement volontaire
    Et puis aussi, à ma connaissance, je n’ai jamais entendu un auteur d’attentat hurler ses objectifs dans la rue ; sauf peut-être dans certains mauvais films américains, juste avant d’être fusillés dans la rue !

    La fuite : comment ont-ils fait ?

    Comment les criminels ont-ils pu s’enfuir aussi facilement en voiture, du centre ville de Paris (vous avez déjà conduit dans Paris, vous ?), alors que 2000 policiers avaient été mobilisés dans les 10 minutes ?
    Tous les parisiens savent que Paris est plus facile à pied/transport en commun (même pour l’ennemi public number one) qu’en voiture. Le tueur de Montrouge ce matin, le savait en tous cas.
    N’étant pas parisien, je ne m’étendrais pas plus sur ce sujet : j’ai juste vu la rue à sens unique où les crimes ont eu lieu, en plein centre de Paris ; et je me questionne sur la viabilité de l’évasion en voiture, partant de ce lieu là …

    L’oubli qui tue

    Avez-vous déjà vu un terroriste prendre ses papiers pour aller commettre un acte ? Et bien figurez-vous que non seulement il avait pris ses papiers, mais qu’en plus, il les a « oubliés » dans la voiture qu’ils ont abandonnée : c’est ballo, non ? Vraiment des bœufs ces terroristes ! Ils savent échapper à la police, mais pas foutus de gérer leurs papiers !
    D’ailleurs, perso, si j’étais terroriste, je me ferais un devoir d’avoir de faux papiers ; ce me semble la base, non ?
    Mais non, mais non ! Ce sont des bourrins d’Al Qaeda, qui ne savent pas lire, juste tuer ! Alors ce papier à la con, qu’ils ont perdu dans la voiture, c’était pour eux comme eux comme un PV qu’on déchire. Des pois chiches dans une boite crânienne, que je vous dis.
    Les medias qui relatent ça sans se questionner ont le QI qu’ils attribuent à ceux qu’ils accusent ! Pauvre France !

    L’erreur de cible

    Bon, alors, on résume : deux islamistes ont tué 12 personnes qui travaillaient (ou collaboraient, ou protégeaient) le Charlie Hebdo. Et tout ça parce que ce journal s’en était, soit disant, pris à l’Islam en 2006, en reprenant des dessins d’un autre journal danois, le Jyllands-Posten.
    Etre sommairement exécuté pour des caricatures qui n’émanent même pas d’eux presque dix ans après ? Sont vraiment rancuniers les gars ! Vous pouvez d’ailleurs lire le tollé à l’époque, avec des morts déjà ; mais … dans l’immédiat, pas 9 ans après : http://www.20minutes.fr/monde/7764-20060217-monde-caricatures-le-rappel-des-faits

    Donc si c’est vraiment pour l’Islam, ce massacre, pourquoi ne pas s’attaquer plutôt à Finkielkraut, à BHL, à Zemmour ou Houellebecq ? Pourquoi choisir des humoristes (caustiques, certes) , au lieu d’attaquer des penseurs, des journalistes, des écrivains ?
    De plus, il semble assez paradoxal de s’en prendre au seul journal plus ou moins anarchiste (avec le Canard Enchainé) du pays ? N’y a t’il pas assez de journaux de droite vraiment racistes ?

    4. Donc voilà pourquoi …

    Oui, en effet, voilà donc pourquoi je ne cautionnerais pas le « je suis Charlie ». Déjà parce que je hais les réseaux sociaux et l’information instantanée qui en résulte. L’instantané ne laisse pas le temps à la réflexion et peut donc s’avérer faux, voire nuisible.
    Parce qu’aussi, même si je suis profondément attristé par ce qui s’est produit, je me refuse à condamner d’emblée l’Islam, car nous n’avons aucune preuve (sans doute, hélas, n’en aurons-nous jamais).
    Parce que je vois très bien aussi le racisme, l’intolérance, le sectarisme, le nationalisme stupide que ce fait divers engendre déjà ; et là, je me questionne, phrase classique : « à qui profite le crime ?» .
    Je n’ai pas la réponse, mais il est clair que tout cela rejoint le culte de la peur, ce culte qui atteint surtout les basses classes, celles qui pourraient se révolter, face à l’austérité en vue, et clairement annoncée par Manuel Valls pour les années à venir.
    Le culte aussi de la division : français contre arabes, chrétiens contre musulmans ; la peur de l’autre, de l’étranger, comme l’avait écrit Camus. Et la stratégie du choc, qui engendre le chaos, si bien décrite par Naomie Klein …
    Le terrorisme a toujours rapproché le peuple de son gouvernement (ou du prochain à venir) : ho, toi grand Etat protecteur, l’ennemi est parmi nous, préserve nous-en !
    L’ennemi c’est notre Etat : il ne veut pas notre bien à nous son peuple, il ne veut que briller au niveau international.
    Alors, la solidarité, l’union nationale dont on nous parle, en récupérant le « je suis Charlie », NON ! très peu pour moi !
    Car quand moutonnement nous aurons retrouvé une solidarité nationale contre « l’ennemi terroriste », nous nous soumettrons à notre bourreau qu’est le gouvernement, et nous accepterons tout, tout et voire plus .

    Juste pour info, et en réponse au paragraphe 2, et vu que je l’ai reçu moi-même, via ma sœur, je vous joins le mail et le SMS, qui , outre le fait d’avoir saturé les serveurs et fournisseurs d’accès, font peur de par leur contenu, qui sous forme d’humanisme, dévoile un racisme profond et inquiétant :
    « je suis charlie ! solidarité. Fais passer ce message à tout ton répertoire pour qu’il remonte jusqu’à Paris, afin de montrer que la solidarité FRANCAISE est bien plus forte que la violence. »

    Et puis bon, au cas où je me tromperais : « on a tué Charlie Hebdo !» Et vous êtes sûrs que ça va sauver l’Islam et Mahomet ?
    Une guerre civile religieuse nous pend au nez ! Et une guerre civile religieuse, ça peut être très très sombre : la seconde guerre mondiale a pris fin avec la mort d’Hitler ; une guerre religieuse prendra fin avec la mort de Dieu ? Pas de bol : soit on y croit et il est déjà mort, soit on n’y croit pas et il n’existe pas …
    2015 commence très très mal !

    Et deux articles qui abondent dans le même sens :

    Non au terrorisme, non à l’État policier!

    Hollande va pouvoir jouer au grand chef anti-terroriste
    compteurcompteur

    Répondre
    • avatar
      8 janvier 2015 à 20 08 29 01291
      Permalink

      C’est vraiment triste que nos concitoyens se font manipuler de la sorte. J’affirme ceci ça sent la subversion américaine, malheureusement ça va fonctionner à pleine régime. Je donne pas cher de notre peau quand les américains vont nous sacrifier pour de bon pour éliminer les russes de la compétition.

      Plusieurs vont se défouler de leurs frustrations sur les algériens qui n’ont rien à voir avec cet événement, et Le Pen qui en remet. Vraiment la France tombe de plus en plus bas et je me sens tellement déprimé à cette image. Bon la vie continue et le combat aussi, ne perdons pas courage camarade le combat ne fait que commencer, d’autre s’apercevront de l’arnaque et iront grossir nos rangs.

      Répondre
  • avatar
    8 janvier 2015 à 20 08 36 01361
    Permalink

    Bravo au spécial ‘deux pour un des sept’, excellent tous les deux. Avec en prime une très grande preuve de respect de la part de ‘toutou du Che’ et une excellente attitude des camarades, Do et Robert. Ah si seulement ce virus informatique pouvait se propagé comme la peste …

    amicalement.

    Répondre
  • Ping : Exécutions à Charlie Hebdo. Contre tous les réactionnaires : Nous Sommes Révolutionnaires | Regroupement Communiste

  • avatar
    11 janvier 2015 à 5 05 19 01191
    Permalink

    Merci a vous d’avoir gardé les yeux ouverts ça fait chaud au cœur de lire des publications comme les vôtres je me sens moins seule au pays de ceux qui n’avale pas de couleuvres. J’ai bascule bêtement le premier jour dans l’envie de suivre le troupeau en affichant un je suis Charlie bien comme il faut mais j’ai reflechi un peu et j’ai vite fait marche arrière. Seulement voilà je me sentais bien seule… J’espère que d’autres s’apercevront que l’on nous prend pour des jambons.
    J’ai quitté la masse des herbivores laineux et je suis ravie de voir que je ne suis pas la seule.

    Répondre
  • Ping : VOICI POURQUOI JE NE SUIS PAS CHARLIE | Les 7 du Québec

  • Ping : Pourquoi « je ne suis pas Charlie » | Les 7 du Québec

  • Ping : L’EXTRÊME «GAUCHE» MENACE LES OUVRIERS GRECS | Les 7 du Québec

  • Ping : Les Voix du PANDA » Blog Archive » L’EXTRÊME «GAUCHE» MENACE LES OUVRIERS GRECS

  • Ping : L’extrême «gauche» menace les ouvriers grecs ! par Robert Bibeau | Reconstruction communiste section Québec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *