QUAND LES USA PROJETTENT LA « PAKISTANISATION » DE L’ALGÉRIE

Par  Luc Michel. Le 10.11.2017.   Pour EODE/Flash géopolitique.

« Les États-Unis veulent transformer l’Algérie en « Pakistan » de l’Afrique du Nord », analyse Maghreb Intelligence.

« C’est un projet qui remonte à Robert S. Ford, le diplomate américain qui a roulé sa bosse  dans les capitales les plus « chaudes » du monde arabe, notamment Damas et Bagdad. Lorsqu’il était en poste à Alger en 2006, ce diplomate chevronné a procédé à une étude approfondie des services de sécurité algériens et de son institution militaire. Le diplomate américain a rencontré dans la discrétion la plus totale de nombreux chefs des services secrets, de la police algérienne (DGSN) et de hauts responsables de l’armée algérienne. A partir de toutes ces rencontres, il dressera en 2007 une feuille de route remise au Département d’Etat américain sous l’administration Bush, avec l’orientation suivante: faire de l’Algérie le « Pakistan » de l’Afrique, à savoir l’allié militaire au Maghreb et dans le Sahel. L’objectif du diplomate américain est de pousser les autorités algériennes à renforcer leur coopération militaire avec les Etats-Unis, et de mener le plus régulièrement possible des opérations sur le terrain, à condition toutefois que l’Algérie s’aligne sur le programme politique américain dans la région.

Un plan qui n’a pas soulevé l’enthousiasme des décideurs algériens, tandis que pour Robert S.Ford une forte « sécuritocratie » en Algérie est un précieux rempart contre l’avancée de l’islamisme radical dans la région, d’autant que la diplomate américain craignait un développement dangereux du fanatisme en Algérie, en Mauritanie, en Libye, ainsi que dans les pays du Sahel.  Cette option devait contraindre les dirigeants algériens à des concessions pour se conformer à l’agenda américain.

Depuis 2014, Joan Polaschik, ancienne ambassadrice des Etats-Unis à Alger, a tout tenté pour concrétiser ce projet. Mais en dépit de la prédominance du président Abdelaziz Bouteflika sur les dignitaires de l’armée et du DRS, la « pakistanisation » ne convainc toujours pas une Algérie qui se méfie de l’Amérique, et qui demeure attachée à ses relations militaires particulières avec la Russie. Joan Polaschik peinera à organiser des rencontres fructueuses entre les militaires algériens et américains.

Cependant, les troubles qui éclatent au nord du Mali et les avancées inquiétantes de Boko Haram au nord du Nigéria ainsi que les événements sanglants en Libye  vont faire évoluer l’Algérie, qui va céder aux sirènes de l’administration américaine en renforçant la coopération avec la CIA et les diverses agences de renseignement américain. Les services algériens vont même fournir des informations précieuses aux militaires américains qui se déploient en toute clandestinité au Niger, au Mali et en Libye.

L’Algérie devient petit à petit le phare sécuritaire des Etats-Unis, et les professionnels américains forment des officiers à Alger et leurs conseils sont religieusement écoutés et appliqués. Même si Alger refusera d’envoyer des soldats en Libye, elle acceptera tout de même de mettre ses réseaux au service des Etats-Unis qui traquent les terroristes alliés avec Daech.

PAS D’INTERVENTION MILITAIRE DE L’ARMEE ALGERIENNE EN LIBYE : ALGER REFUSE DE SE JETER DANS LE GUEPIER LIBYEN COMME LE VOUDRAIENT LES USA !

Alger refuse en effet une deuxième demande de Washington d’intervenir en Libye !

L’Algérie a opposé une fin de non-recevoir à une deuxième demande américaine l’invitant à intervenir en Libye. Se référant à des sources diplomatiques à Alger, le site français spécialisé dans le renseignement Maghreb Intelligence, qui rapporte l’information, explique que Washington a, par deux fois, approché les dirigeants algériens afin qu’ils conduisent une force multinationale ou qu’ils interviennent seuls chez leurs voisins de l’Est. «Aussi bien le département d’Etat que le Pentagone ont essayé de pousser l’armée populaire algérienne à dépêcher un contingent en Libye afin de pacifier la capitale, ainsi que le long de la frontière avec la Tunisie», affirme cette source diplomatique.

Selon le site, «l’Algérie, toujours très influente en Libye où elle maintient un équilibre prudent entre les différentes factions rivales, sait qu’une intervention directe serait difficile à faire passer à l’opinion publique algérienne. D’autant que  la Constitution et la doctrine militaire du pays ne permettent pas une projection des forces armées en dehors de ses frontières».

ALGER CIBLE INITIALE DU « PRINTEMPS ARABE »

« Ce n’est pas un Printemps arabe mais un déluge sur les Arabes et cela se confirme chaque jour (…) C’est la colonisation de l’Irak, la destruction de la Libye, la division du Soudan et l’affaiblissement de l’Egypte »
(Ahmed Ouyahia, Premier ministre algérien et leader du RND, en 2011)

« Le pouvoir ne semble pas avoir tiré les leçons de ce qui s’est passé chez nos voisins (…) l’Algérie a reporté son printemps arabe et elle ne l’a pas annulé »
(Bouguerra Soltani, président du MSP, branche algérienne des Frères musulmans, en 2011)

Rappelons l’indécence et la perversité de ces demandes américaines pour que l’algérie intervienne en Libye. Car l’Algérie était la cible initiale du soi-disant « printemps arabe » et l’un des buts de la destruction de la Jamahiriyah était de « découvrir » l’Algérie …

Mon analyse est simple et elle est constante depuis 2003 (1) :

* La cible de l’Axe américano-sioniste est la même que celle du Régime Bush en 2003 et le « printemps arabe » n’est rien de plus que l’actualisation depuis 2009 par le Régime Obama du projet dit du « Grand Moyen-Orient ». Cette cible c’est le Nationalisme révolutionnaire arabe et les vestiges des états socialistes arabes.
* L’ultime étape de l’assaut occidental sera l’Algérie et le « printemps arabe » ne sera accompli pour ses promoteurs qu’avec cette dernière étape. Seule la Résistance de la Kadhafi en 2011 – qui a tenu 8 mois alors qu’on lui donnait deux semaines – et la Résistance de la Syrie ba’athiste a retardé une agression déjà esquissée en janvier 2011 et septembre 2011, puis en 2013.

Relire mes nombreuses analyses :

*Sur le coup d ‘état rampant de septembre 2011, cfr :
Luc MICHEL / ASSAUT ORGANISE CE 17 SEPTEMBRE 2011 CONTRE L’ALGERIE : COMME EN LIBYE ET EN SYRIE LE MEME COMPLOT AMERICANO-SIONISTE !
sur : http://www.elac-committees.org/2011/09/17/luc-michel-assaut-organise-ce-17-septembre-2011-contre-l%e2%80%99algerie-comme-en-libye-et-en-syrie-le-meme-complot-americano-sioniste/

* Lire mes analyses – « Le Monde arabe est en feu » (sur PCN-TV) – exposant la nature véritable du soi-disant « printemps arabe » dès début février 2011. Cfr :
PCN-TV, « Le Monde arabe est en feu » : Entretien en Français de Luc MICHEL pour PCN-TV, sur les soit-disant « révolutions arabes » (Tripoli, 7 février 2011).
VIDEO sur Vimeo : http://vimeo.com/26435385
VERBATIM sur le Website THE JAMAHIRIYAN RESISTANCE NETWORK : http://www.elac-committees.org/2011/08/03/6-fevrier-2011-luc-michel-annonce-depuis-tripoli-l%E2%80%99agression-occidentale-contre-la-libye-et-la-syrie/

* Cfr. Luc MICHEL, OU VA L’ALGERIE ? / I : ALGER DANS L’ŒIL DU CYCLONE DU GRAND MOYEN-ORIENT …
sur http://www.elac-committees.org/2012/09/28/luc-michel-ou-va-l%e2%80%99algerie-i-alger-dans-l%e2%80%99oeil-du-cyclone-du-grand-moyen-orient-%e2%80%a6/

* Sur le contentieux entre l’Algérie et les islamistes radicaux, vu au prisme du chaos libyen :
Luc MICHEL / LIBYE-ALGERIE : ALGER VERSUS LE SOI-DISANT « CNT ». OU COMMENT LES FANTOCHES DE BENGHAZI PREPARENT LA PROCHAINE AGRESSION DES USA ET DE L’OTAN …
Sur : http://www.elac-committees.org/2011/09/08/luc-michel-libye-algerie-alger-versus-le-soi-disant-%c2%ab-cnt-%c2%bb-ou-comment-les-fantoches-de-benghazi-preparent-la-prochaine-agression-des-usa-et-de-l%e2%80%99otan-%e2%80%a6-2

NOTE

(1) Lire Luc MICHEL, « L’AGRESSION AMERICANO-SIONISTE EST UNE GUERRE IDEOLOGIQUE CONTRE LE NATIONALISME ARABE : APRES BAGDAD, DAMAS ET TRIPOLI SONT EN LIGNE DE MIRE ! », éditorial du 7 octobre 2003, LE QUOTIDIEN DU PCN – N° 765, sur :
http://www.pcn-ncp.com/editos/fr/ed-031007.htm
et http://www.syria-committees.org/rediffusion-dune-analyse-importante-de-luc-michel-sur-le-monde-arabe/

(Sources : Maghreb Intelligence – Algérie Patriotique – ELAC Website – EODE Think-Tank)

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE

* PAGE SPECIALE Luc MICHEL’s Geopolitical Daily

________________

avatar

Robert Bibeau

Robert Bibeau est journaliste, spécialiste en économie politique marxiste et militant prolétaire depuis 40 années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *