Réfléchir sur la guerre en cours, le pétrole, l’Or et le dollar

poutine5

(C’est l’économie qui mène le monde capitaliste et qui détermine les politiques d’une puissance impérialiste et d’une autre.  L’article ci-dessous nous en présente une éclatante démonstration. Plutôt que de se laisser tromper par les show-réalités des informations de la télé (TJ), à l’effet que la Russie et la Chine impérialistes seraient  KO dans leur match concurrentiel contre l’Alliance Atlantique – OTAN –, l’auteur présente une recherche sur le dessous des cartes des politiques économiques de la Russie et de la Chine notamment sur la question des monnaies, des devises, du commerce international et de l’or – la valeur refuge ultime. On y découvre que le dollar US s’apprête à s’effondrer, remplacer sine die par l’étalon OR. Ce que ne dévoile pas l’article, c’est ce qui adviendra de ces masses de pétrodollars détenues par les alliés des É.-U., lorsque cette puissance impérialiste déclinante décidera de dévaluer drastiquement sa monnaie (USD) ou même de l’abandonner pour créer un Nouveau dollar US (NUSD). De plus, l’auteur oublie de nous indiquer que la résultante nécessaire de cet affrontement réel mais souterrain sera le déclenchement d’une troisième guerre mondiale, car l’ex-alliance hégémonique ne trouvera bientôt plus que cette réponse à opposer à la nouvelle alliance impérialiste montante (BRICS).  Les ouvriers feront les frais de cette guerre nucléaire. Ce sont toutes des questions que nous traitons ici même,  chaque semaine,  dans nos articles sur LES 7 DU QUÉBEC. Heureux que des auteurs lucides nous rejoignent dans nos préoccupations légitimes. Robert Bibeau).

   or1

Réfléchir sur la guerre en cours et le cours du pétrole, de l’Or et du dollar.

 Par : Serge Charbonneau 27.11.2014.

 (Une pièce de monnaie est sonnante lorsqu’elle ne contient pas de vil métal et dont le titre approche le 10 sur 10 en or ou en argent ; de cette manière, elle tinte de manière reconnaissable pour une oreille avertie. Elle est trébuchante quand elle ne craint pas l’épreuve du trébuchet (une balance d’orfèvre). Les pièces de monnaie s’usaient pendant leur durée de vie et parfois certains peu honnêtes grattaient les pièces pour en récupérer un peu de poudre d’or. Pour que la pièce ait le même poids moyen pendant toute sa durée d’usage on lui donnait une surcharge à sa fabrication (frappe) qu’elle perdait peu à peu. Cette surcharge était mesurable avec un trébuchet. http://fr.wikipedia.org/wiki/Monnaie_sonnante_et_tr%C3%A9buchante)

On a tué Kadhafi, entre autres, parce qu’il voulait instaurer le dinar or pour contrer la manipulation économique faite par le dollar US.  (Mouammar Kadhafi : Tué pour l’empêcher de concrétiser le rêve de millions d’Africains dès 2014).

On a aussi éliminé Saddam Hussein, entre autres parce qu’il voulait vendre son pétrole en euros et même contre de l’or éliminant ainsi l’hégémonie du dollar US. Le 15 février 2006, RON PAUL (Député du Texas à la Chambre des représentants des États-Unis et candidat à la Présidence) nous décrit clairement la situation dans son texte: «La fin de l’hégémonie du dollar des États-Unis».
Il est clair que Le Dinar-Or des États-Unis d’Afrique est un danger pour les membres de l’OTAN. On constate aussi que les mondialistes occidentaux qui dirigent une grande partie du monde sont en guerre contre la Russie.

Le régime militariste du Canada, le régime Harper, est un des chefs de file dans cette guerre. Dénigrement politique, sanctions économiques et même menaces militaires.
Les bateaux de guerre (Mistral) commandés à la France par la Russie se voient impossible à livrer.  (En 2011, la France a signé avec Moscou la vente de deux navires de projection et de commandement (BPC) de type Mistral, pour plus d’un milliard d’euros.)   Cette énorme perte financière pour la France risque d’être compensé par le régime Harper. En effet, il est très possible que ce soit le Canada qui achète (à bon prix) ces fameux bateaux de guerre.

Nous ne nous bombardons pas encore, mais nous sommes en guerre.

On voit à travers la propagande médiatique que les mondialistes occidentaux attaquent régulièrement et avec éclat la Russie.  De son côté, le président russe semble ne pas réagir. Mais cette apparente absence de réaction russe cache-t-elle simplement une stratégie différente de la stratégie médiatique occidentale. Une guerre où d’un côté on fait de l’éclat et de l’autre où l’on met en place des positions et des alliances fortes ?

Je vous invite à lire  «Le piège en or du maître d’échecs Poutine»

Voici quelques extraits:

«Après avoir réalisé son échec en Ukraine, l’Occident, mené par les États-Unis, s’emploie à détruire l’économie russe en abaissant les prix du pétrole et du gaz, ce qui représente la première ressource de revenu à l’exportation de la Russie et la principale source de réapprovisionnement des réserves d’or. 


La dernière fois, sous le président Reagan, les actions de l’Occident pour baisser les prix du pétrole furent un succès et menèrent à l’effondrement de l’URSS. Mais l’histoire ne repasse pas les plats. La donne est différente cette fois. La réponse de Poutine ressemble à un mélange d’échecs et de judo, quand la force de l’ennemi est retournée contre lui, mais avec un coût minimal en termes de force et de ressources pour celui qui se défend. La véritable politique de Poutine n’est pas publique, ce qui lui permet de se concentrer sur son efficacité plus que ses apparences.

… en ce moment Poutine vend le gaz et le pétrole russes contre de l’or physique.
Poutine ne le crie pas sur tous les toits. Et bien sûr, il accepte les dollars étasuniens comme un intermédiaire de paiement. Cependant, immédiatement, il s’empresse d’échanger ces dollars obtenus de la vente du gaz et du pétrole contre de l’or physique.

… au troisième trimestre les achats d’or physique de la Russie sont à des niveaux jamais atteints.   En effet, la Russie a acheté, rien que pour ce troisième trimestre, le montant incroyable de 55 tonnes d’or.  C’est plus que toutes les banques centrales du monde réunies sur cette période.

… Cette stratégie économique de Poutine fait que l’or physique des pays occidentaux est rapidement en train de se déverser vers la Russie, la Chine, le Brésil, le Kazakhstan, l’Inde, en bref, les pays des BRICS.  Au taux actuel de réduction des réserves, l’Occident n’a simplement pas le temps de faire quoi que ce soit contre la Russie de Poutine avant l’effondrement du pétrodollar.

chart-cdff2 (1)

Pour la Chine, la volonté russe de payer les biens importés avec de l’or venu d’Occident est très pratique. En voici la raison. La Chine a récemment annoncé qu’elle cesserait d’accroître ses réserves de devises et d’or libellés en dollars. Considérant le déficit croissant entre les États-Unis et la Chine (cinq fois favorable à la Chine), cette déclaration traduite du jargon financier doit se comprendre ainsi : «La Chine arrête de vendre ses marchandises contre des dollars» Les pays des BRICS, menés par la Russie et la Chine, sont en train de changer le rôle et le statut du dollar dans le système monétaire mondial.   Si vous expliquez à l’opinion publique occidentale tous les détails de l’imminent désastre économique qui s’annonce, le peuple posera aux supporteurs du pétrodollar les questions suivantes : Combien de temps l’Occident sera-t-il capable d’acheter du pétrole et du gaz à la Russie en échange d’or physique ? Et qu’arrivera-t-il au pétrodollar lorsque l’Occident sera à court d’or physique pour payer le pétrole, le gaz et l’uranium russes ainsi que les marchandises chinoises ?  Personne en Occident ne peut apparemment aujourd’hui répondre à ces simples questions.

Cela s’appelle «échec et mat». »

Salutations,  Serge Charbonneau.  Québec

 

RÉFÉRENCE : http://www.egaliteetreconciliation.fr/Le-piege-en-or-du-maitre-d-echecs-Poutine-29277.html

5 pensées sur “Réfléchir sur la guerre en cours, le pétrole, l’Or et le dollar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *